Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 22:57

RISC logo

2 - Objectifs et perspectives

L’exercice 2010/2011 a été un exercice de transition après le plan de restructuration. L’exercice 2011/2012 doit afficher le redéploiement de  l’activité, avec deux approches différentes sur les deux pôles du groupe.

Sur le pôle INBOX :

La réorganisation du back office technique INBOX (situé à Orléans) est achevée et permet aujourd’hui, avec l’appui de l’équipe de l’administration des ventes, une gestion proactive très efficace de tous les litiges clients. Cette amélioration très importante va sensiblement améliorer la relation de la société avec le client, devenue un « leitmotiv » avec la mise en place de la norme ISO 9001.

Parallèlement, les ventes du second semestre de l’exercice ont été inférieures aux objectifs et le groupe travaille à une réorganisation du modèle économique afin d’être moins exposé à une contre performance commerciale, toujours possible dans le contexte économique actuellement dégradé.

L’accent va également être mis sur le développement des nouveaux produits comme « Confidence Services », le produit de confiance numérique développé par STS et dont les premières ventes ont été réalisées en juin 2011.

Sur le pôle IT Solutions :

Risc Group IT Solutions a subi sur l’exercice clos au 30 juin 2011 une baisse de son chiffre d’affaires, directement liée au phénomène d’attrition de contrats, constatée en 2010. La remise à niveau technologique réalisée en parallèle sur l’exercice a permis de résoudre ces problèmes de qualité de service, sources des décisions de non reconduction de contrats prises par les clients. Ce retour à la normale est aujourd’hui constaté très concrètement sur les plateformes de suivi, qui enregistrent un nombre d’incidents en diminution très significative.

Par ailleurs, les investissements réalisés depuis 18 mois dans la nouvelle infrastructure et la nouvelle organisation « cloud » permettent à Risc Group IT Solutions de proposer des nouveaux services d’hébergement  « best of breed » à ses clients historiques et futurs. 

L’outil industriel ainsi optimisé va permettre une croissance de l’activité à coût marginal dès le prochain exercice 2011/2012, les investissements réalisés à ce jour permettant l’absorption de nouveaux clients sur les trois prochaines années sans nouveau besoin d’infrastructure.

En conséquence, le prochain exercice doit permettre d’afficher le retour de la croissance du chiffre d’affaires et une amélioration mécanique de la rentabilité opérationnelle.

A cette occasion, Bernard Calvignac, Président directeur général de Risc Group, déclare :

«  L’objectif que nous nous étions fixés de dégager un profit net sur l’exercice  n’a pas été complètement atteint car hors profit exceptionnel des 6,9M€ lié à la vente des filiales étrangères INBOX, le résultat de l’exercice 2010/2011 affiche une perte de 1,5M€, certes à comparer à une perte de 35 M€ l’exercice précédent.

Plusieurs paramètres viennent expliquer la non-atteinte de cet objectif :

 èA l’ arrivée de STS dans le capital de Risc Group en janvier 2010,  le groupe Risc n’avait plus d’offre produits/services compétitive en prix et crédible en qualité, compte tenu du nombre de litiges existant : cela a impliqué des  investissements de l’ordre de 5M€ dans le domaine technique et de l’ordre de 2M€ dans le domaine commercial, sans retombées business significatives sur l’exercice clos au 30/06/2011, mais avec une partie des charges, notamment au niveau des amortissements ou des contrats de location financière ;

 èLes directions passées avaient jugé pertinent de réduire en 2007/2008 la part de maintenance dans les contrats vendus de 15% à 6% du chiffre d’affaires et dans le même temps de rallonger la durée des contrats INBOX de 48 mois à 60 mois. Au cours de l’exercice écoulé, nous avons constaté que le suivi d’une base installée de 25.000 contrats coutait à terme plus que les produits de maintenance actuels, ce qui nous oblige pour le prochain exercice à envisager de remonter la part de maintenance de 6% à 10%. Nous avons par ailleurs subi à partir d’avril 2011 une baisse de la marge de reconduction des contrats de l’ordre de 50%, compte tenu de l’allongement mentionné ci-dessus et nous subirons ce phénomène jusqu’au printemps 2012.

èDe façon à produire des comptes plus prudents et à améliorer la récurrence des revenus sur la durée, nous avons décidé de commencer en Allemagne à comptabiliser les contrats au fur et à mesure de leur exécution, ce qui a pénalisé le chiffre d’affaires et le résultat de l’exercice d’un montant de l’ordre de 500K€ par rapport au mode historique de comptabilisation de la cession du produit à l’installation.

Néanmoins, l’ensemble de ces éléments ne doit pas faire passer sous silence l’énorme travail de rationalité et de productivité accompli à tous les niveaux du groupe et sans lequel la société aurait cessé de fonctionner depuis longtemps :

èL’ensemble des filiales Risc INBOX ont réduit les litiges techniques et commerciaux de plusieurs centaines à quelques unités parfaitement identifiées ;

èRisc n’est plus dépendant de son seul financeur historique, et de ses conditions financières défavorables, grâce aux services rendus par DEAL IT, filiale de financement du Groupe STS ;

èLe nombre de résiliations de contrats chez Risc Group IT Solutions est en réduction de 50% par rapport à l’exercice précédent, ce qui va contribuer mécaniquement à la croissance du chiffre d’affaires ;

èLa qualité contractuelle s’est significativement améliorée grâce au refinancement ;

èLe cœur de réseau de Risc Group IT Solutions a été complètement refondu et sa technologie actuelle classe la société depuis septembre 2011 en 1ère position des hébergeurs nationaux ;

èAu cours du mois d’octobre 2011, Risc Group IT Solutions a réussi à rembourser le solde de sa dette de 13M€ contractée l’an passé tout en gardant une trésorerie de fonctionnement de l’ordre de 4 à 5M€.

Pour espérer dégager un profit durable, il est impératif de pouvoir s’appuyer sur des fondations solides : nous pensons désormais les avoir.

Fort de ces nouvelles bases et  de nouvelles offres produits modernes et compétitives:

èLe pôle IT Solutions doit afficher une croissance de son chiffre d’affaires de plus de 15 % sur les 12  prochains mois, la moitié de cette augmentation étant d’ores et déjà signée dans le domaine de la confiance numérique et du cloud,

èLe pôle INBOX a déjà enregistré 90 ventes de contrats de confiance numérique pour un montant de 700K€, entre mai et octobre2011, malgré les deux mois d’été.

Sur la base de ces éléments, nous pensons que l’exercice 2011-2012 dégagera du profit et nous utiliserons ces marges de manœuvre pour poursuivre la politique d’étalement des revenus des contrats INBOX, afin d’augmenter la part de récurrence dans les revenus globaux et la sécurisation du modèle économique »

Le rapport financier complet sur les comptes au 30 juin 2011 sera disponible en ligne sur le site web de la société www.risc-group.com à la rubrique « Finance / Informations réglementées » le 18 novembre 2011 après bourse.

L’assemblée générale ordinaire annuelle de la société se tiendra le jeudi 29 décembre 2011 à 17 heures à l’auditorium de Capital 8, situé 32 rue Monceau à Paris (75008).

A propos de Risc Group

Risc Group, acteur majeur européen des services informatiques externalisés,  propose aux entreprises des solutions de réseaux, de communication, d’hébergement/infogérance, de sauvegarde en ligne et de confiance numérique en mode SaaS.

Risc Group est organisé autour de deux pôles :

    èRisc Group InBox : le pôle TPE & PME dédié aux sociétés en France et en Allemagne disposant de 5 à 100 postes informatiques.

    èRisc Group IT Solutions : le pôle Moyennes & Grandes Entreprises en France dédié aux sociétés disposant de plus de 100 postes informatiques (ex Ornis).

Coté sur Euronext Paris, Risc Group est une société anonyme au capital de 21.580.900 € qui a réalisé un chiffre d’affaires de 49,9 M€ sur son dernier exercice fiscal de 12 mois clos le 30 juin 2011.

Code Isin : FR0010542647 | Code MNEMO : RSC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mangrove 21/11/2011 09:56


Dommage que cela arrive alors que les marchés sont en pleine panade et que l'économie réelle est en train de suivre ...

emmanuel 19/11/2011 11:45


C'est effectivement encourageant. Reste à savoir, et on le saura bientôt, comment STS a absorbé cet achat de 6,9M€ et si les pertes des 4 filiales de Risc ont été comblées ou à défaut ramenées
proches de l'équilibre. Cet achat de Risc reste une grosse erreur stratégique car les acheteurs (et leurs auditeurs) ont été d'une grande naïveté. Facile à dire après mais quand on est dans le
métier, il y a tjs des rumeurs qui courent et qu'il faut savoir analyser sans être prisonnier de son ego. Et c'est le point faible de BC..

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche