Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 12:08

TRAILOR logo-copie-1TRAILOR ACTM logo

Voici ce que l’on peut lire sur le site du FCDE (Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises).

http://www.fonds-fcde.fr/fr-fr/participations/participations.html?id=14

Ce dernier est entré au capital de Trailor début 2010 pour 3,5 M € (voir mon article du 7 août 2010).

Je lis souvent votre déception au travers de vos commentaires mais sachez que lorsque l’on investit dans une TPE c’est souvent pour 5 ans et que le taux de réussite n’est que de 30%.

Je lis aussi votre déception de n’être pas associés aux AK qui vont permettre à la société d’être sauvée et de grandir. Les sociétés se tournent vers les Fonds qui peuvent leur apporter des M€ alors que nous, comme actionnaires, que pourrions nous faire ? Il faut être réaliste !

Mais rien ne nous empêche de nous renforcer, à bon compte, en achetant des actions en bourse ! Il faut suivre les professionnels.

J’ai un ami qui l’a fait ces derniers mois sur Trailor et il aura certainement eu raison. Le pire c’est l’immobilisme.

Bien entendu vous me direz que vous n’êtes pas dans le secret des dieux. Mais si vous me lisez, je crois que vous avez tout de même beaucoup d’informations, non ?

Trailor ACTM International (TAI)

TAI est un fabricant de véhicules de transport de spécialité. Son offre repose sur le savoir-faire reconnu pour la conception et la fabrication de ses deux filiales Trailor (située à Lunéville) et ACTM (située à Montélimar). L’entreprise a aujourd’hui restauré sa rentabilité suite à un recentrage sur des produits à forte valeur ajoutée (citernes, portes-engins spécifiques) et à une adaptation de son outil de production au volume d’affaires.

Site internet :
www.actm-trailor.com

Fonds investisseur : FCDE

Domaines d’intervention :
Industries, Services

Stades d’intervention au moment de l’investissement :
Capital développement

Repost 0
Published by Bernard - dans TRAILOR ACTM
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 20:06

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,59 €

Capitalisation boursière : 10,72 M €

http://www.gaussin.com/

 

Dans les Echos de ce vendredi, page 3 de la partie « Entreprises et Marchés », on peut lire un article :

25/02/2011

Gaussin Manugistique passe à la production en série en Chine

Le concepteur de véhicules de manutention a transféré sa technologie à EPD, qui a inauguré en Chine une usine dédiée à la fabrication d'un nouvel engin portuaire.

…………..

Pour connaître la suite, il faut acheter le quotidien, ce que j’ai fait et je n’ai pas été déçu !

Je vous dirai simplement que Christophe Gaussin y parle d’un contrat cadre « énorme » avec Maersk et d’un appel d’offre du Panama.

Si ces 2 projets deviennent réalité, alors c’est certain que Gaussin changera de braquet et que les 20% de part d’un marché de 4 000 à 5 000 véhicules par an ne seraient plus un rêve.

L’usine de Yangzhou est dimensionnée pour cela.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 18:17

SafeTIC logo

Mnémo : ALEGR

Dernier cours : 5,99 €

Capitalisation boursière : 76,18 M €

http://www.safetic.eu/

 

Nouvelle déception pour cette société : l’objectif d’un CA de 115 M € (fixé par la société) n’est pas atteint. Qu’en est-il de celui de 2011 : 160 M € ?

L’objectif d’un profit (2,1 M€ pour Arkéon Finance) pour l’année 2010 risque également d’apporter une déception alors qu’au S1 la société n’était bénéficiaire que de 0,5 M€ au S1 2010.

Je n’ai pas oublié que le 6 octobre 2008, la société confirmait déjà « avec sérénité » un objectif de CA de 115 M€ et de 160 M € …. pour les années 2008 et 2009 !

2 ans après le 1er objectif est raté !!

Je préfère les sociétés prudentes qui font toujours mieux que les objectifs annoncés.

C’est surtout en France que la société semble rencontrer des difficultés. Elle n’y fait plus que 32,7% de son CA contre 63% début 2008. N’y aurait-il pas un problème commercial et d’image de marque écornée par de nombreux clients mécontents comme on a pu le voir sur différents blogs ? Il est plus difficile de remonter la pente que de la descendre !

Depuis 2 ans le cours de bourse a été divisé par 4 et les actionnaires ont été dilués par des opérations sur le capital destinées à renforcer les fonds propres qui se trouvaient en situation alarmante. Le cours de bourse est retombé à son niveau d’il y a 5 ans !

 

Forte croissance au T4 : +28%

Chiffre d’affaires annuel : +29% à 106,6 M€

Communiqué : Aix-en-Provence, le 23 février 2011 :

SafeTIC (FR001000016 - ALEGR), un des leaders européens des technologies innovantes pour la protection des accès, des biens et des personnes, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires consolidé (1) annuel arrêté au 31 décembre 2010.

 

12 mois

T4

en millions €

2010

2009

variation

2010

2009

variation

international

71,7

58,1

23%

19

13,9

37%

France

34,9

24,6

42%

10,1

8,9

14%

CA Total

106,6

82,7

29%

29,1

22,8

28%

(1)  Non audité

5ème trimestre consécutif de croissance à deux chiffres, du T4 2009 au T4 2010 (+18%, +15%, +37%, +35% et +28%)

Ainsi, malgré un mois de décembre très perturbé par des conditions météorologiques exceptionnellement défavorables pour les équipes terrains commerciales et techniques, SafeTIC réalise son meilleur 4ème trimestre historique.

Sur l’ensemble de l’exercice 2010, le chiffre d’affaires s’élève à 106,6 M€, en hausse de +29% par rapport à 2009, performance réalisée exclusivement par croissance organique. Notons que cette croissance concerne l’ensemble des métiers et des zones géographiques.

Lancée en 2010, la commercialisation de DOC® est opérée de manière classique par le réseau direct et indirect de SafeTIC auprès d’utilisateurs finaux dans le cadre du modèle économique historique.

Elle s’effectue également dans un contexte nouveau, au travers de grands contrats de partenariat annoncés en fin d’année 2010. Cette distinction impacte le processus de formation du chiffre d’affaires et du résultat de ce 3ème pôle.

Ainsi, le chiffre d’affaires de 5 M€ enregistré sur 2010 pour DOC® procède pour l’essentiel du mode historique de commercialisation. En revanche, l’activité commerciale Grands Comptes s’inscrit dans un process plus long, lié aux délais de mise en place dans les grands groupes. Il en est ainsi par exemple du contrat Artys (communiqué du 31 mai 2010) dont la commande ferme de 4 M€ ne sera comptabilisée que sur 2011 alors que les coûts inhérents ont été supportés sur 2010 (support force de vente, communication, personnalisation).

Il en va de même pour plusieurs autres partenariats tels ceux avec SFR, JC Decaux et quelques autres signés mais non encore rendus publics.

Ce report d’activité ne doit pas masquer le potentiel très élevé de ces contrats, tant en France qu’à l’international.

Ainsi, sur 2011, la croissance organique, hors grands contrats et nouvelles ouvertures de pays, restera très soutenue dans la continuité de l’exercice 2010.

Patrick Fornas, Président Directeur Général, conclut : «Pour réaliser notre objectif de 115 M€, annoncé le 7 avril 2010, nous devions réaliser un trimestre exceptionnel. Les conditions météorologiques déplorables sur décembre ainsi que des reports de facturation sur 2011 sur nos grands contrats, nous permettent de réaliser simplement un très bon 4ème trimestre. Reste que cet exercice 2010 sera à marquer d’une pierre blanche : retour d’une forte croissance sur tous nos métiers et toutes nos zones géographiques, accueil exceptionnel et lancement réussi de DOC® en Europe, plusieurs récompenses décernées à nos produits phares (Biovein, DOC®), certification APSAD2 (agrément des compagnies d’assurance) et succès de l’implantation aux Etats-Unis. »

Prochain communiqué : résultats annuels 2010, le 18 avril 2011 après fermeture du marché

A propos de SafeTIC (www.safe-tic.com) :

SafeTIC est un des leaders européens des technologies innovantes pour la protection des accès, des biens et des personnes. Le Groupe compte près de 1 000 salariés répartis dans 13 pays européens (France, Belgique, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Grande-Bretagne, République Tchèque, Portugal, Irlande, Italie, Autriche, Suisse et Luxembourg) ainsi qu’aux Etats-Unis. De nombreuses innovations SafeTIC ont été récompensées par divers jury au cours des derniers mois démontrant la capacité de SafeTIC à fournir à sa force de vente le meilleur de la technologie.

Alternext Paris, marché du Groupe NYSE Euronext ISIN : FR001000016 - Mnémonique : ALEGR

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 14:13

 

L’article de Capital, dont je vous faisais mention dans un de mes écrits daté du 3 février, est maintenant disponible à la lecture gratuite sur le site capital.fr. Le voici donc dans son intégralité : édifiant …. Notre monde a besoin d'un peu plus de moralité.

Le 24/02/2011 à 08:00 - Mis à jour le 24/02/2011 à 08:00

Energie solaire : ça chauffe pour deux pontes d’EDF

http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/energie-solaire-ca-chauffe-pour-deux-pontes-d-edf-578694?xtor=EPR-226

Des dirigeants d’EDF, ayant des intérêts à titre personnel dans le solaire, ont anticipé la décision du gouvernement de baisser les prix dans la filière. Manœuvres d’initiés ?

Voilà un homme prévoyant. En août 2010, Pâris Mouratoglou, le P-DG d’EDF Energies nouvelles, a demandé en toute urgence l’autorisation d’augmenter ses capacités de production photovoltaïques. Et pas qu’un peu. Son dossier portait sur près de 1000 mégawatts, l’équivalent d’un gros réacteur nucléaire. On croyait la filière solaire en surchauffe. Miracle : les dossiers de ce polytechnicien avisé ont été largement validés. Un vrai pactole en perspective: la filiale «écolo» d’EDF pourrait ainsi encaisser 400 millions d’euros de chiffre d’affaires par an pendant vingt ans. Quant à Mouratoglou, qui détient à titre personnel 25% du capital de cette société cotée, il pourra arrondir son patrimoine professionnel, à ce jour de 600 millions d’euros.

Coup de génie ou manœuvres d’initié? Dans le petit milieu des panneaux solaires comme à Bercy, où cette histoire commence à s’ébruiter, tout le monde se pose la question. L’affaire est en effet troublante à plus d’un titre. Car si EDF Energies nouvelles (EDF EN) a mis les bouchées doubles en août 2010, ce n’est pas tout à fait par hasard. Quelques semaines plus tôt, Christine Lagarde et Jean-Louis Borloo avaient commandé un audit à l’inspection générale des Finances sur la filière photovoltaïque. Le rapport, remis au gouvernement fin juillet mais rendu public le 3 septembre, préconisait, pour calmer la spéculation, une baisse de 12% des très généreux tarifs de rachat de l’électricité solaire depuis 2000, EDF a en effet l’obligation d’acquérir cette énergie au prix fort. Et le gouvernement a suivi les experts: la baisse est devenue effective le 1er septembre. Mouratoglou était-il au courant ?

La procédure suivie par EDF EN surprend aussi. Jusqu’alors, la profession croyait que le guichet pour déposer ses projets de panneaux solaires était ERDF, la filiale d’EDF chargée des réseaux moyenne et basse tension. Et ce guichet était très engorgé. Surprise, l’équipe de Pâris Mouratoglou a déposé les siens à RTE, une autre filiale d’EDF chargée des lignes à haute tension dont personne ne savait qu’elle était aussi habilitée à traiter les dossiers. Une porte dérobée, en quelque sorte, où il n’y avait pas de file d’attente à subir.

Tout ça est un gros fantasme, rétorque en substance David Corchia, le bras droit de Mouratoglou et directeur général d’EDF EN, pour qui la baisse des tarifs était un secret de Polichinelle. «Notre ­métier, c’est de prévoir, d’anticiper. Nous avons effectivement déposé des demandes pour 1000 mégawatts. Seuls 600 ont été acceptés dans les délais impartis», assure-t-il. Quant au choix du guichet RTE, il s’expliquerait par la taille des projets. «D’autres y ont déposé des demandes; nous n’étions donc pas les seuls à connaître cette procédure.» A entendre Corchia, il ferait même œuvre de salut public : soucieux de voir émerger une filière de production industrielle en France, EDF EN s’est engagé à racheter la totalité des panneaux que l’américain First Solar espère produire en 2012 à Blanquefort, près de Bordeaux (le projet a été récemment mis en suspens). Or il faut bien leur trouver des débouchés.

Il y en a un, en tout cas, que cette valse de mégawatts ne surprendra pas, c’est André Merlin. Début 2010, cet autre polytechnicien et grand spécialiste du transport d’électricité a été sorti de sa retraite par le P-DG d’EDF, Henri Proglio, pour prendre la double présidence d’ERDF et de RTE, les deux guichets évoqués plus haut. Mais, comme Capital l’a découvert, ce ponte a omis de signaler un petit conflit d’intérêts. Peu avant sa nomination, André Merlin avait en effet participé à la création de BlueWatt, une société qui donne elle aussi dans le photovoltaïque. «Je n’avais que 5% du capital et je les ai cédés au printemps 2010, nous indique-t-il. Je n’ai retiré aucun bénéfice de cette affaire.» Laurent Samama, le président de BlueWatt, indique de son côté que son entreprise n’a fait aucun chiffre d’affaires en 2010. Certes, mais elle en a pour des dizaines de millions dans les tuyaux. C’est toujours compliqué de parler chiffres avec les X.

Leslie Varenne.

© Capital

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 12:36

 

En complément de mon article précédent, en voici un autre copié sur la Tribune.fr.

On voit donc qu’il y a une certaine cohérence entre la baisse des aides attribuées par les états (ou les énergéticiens) et la baisse des prix du photovoltaïque.

La convergence des prix français entre électricité d’origine « énergies nouvelles » (photovoltaïque, éolien, biomasse) et électricité d’origine « classique » (nucléaire, hydroélectrique, fuel) devrait peut être se produire plutôt que prévu si la hausse du prix payé par le consommateur  est effectivement de 5 à 6 % / an comme annoncé.

Pour en revenir au photovoltaïque  les installateurs, qui ont accès aux fournisseurs de panneaux chinois et qui ont des relations de confiance avec les banques, devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu et conserver des marges opérationnelles convenables.

La hausse du prix du pétrole est également favorable aux énergies renouvelables.

En 2008 la situation était : pétrole très cher (environ 150$) mais euro fort (parité environ 1,60)

En 2011 la situation est : pétrole moyennement cher (environ 100$) mais euro faible (parité environ 1,37)

Dans les 2 cas, avec des situations différentes, on aboutit à une énergie consommable qui semble cher mais qui risque d’être le prix d’équilibre à payer !

 

La baisse des aides en Europe accélère la chute des prix du

photovoltaïque

Source : La Tribune.fr - 23/02/2011

http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20110223trib000603747/la-baisse-des-aides-en-europe-accelere-la-chute-des-prix-du-photovoltaique.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20110224

A l'automne 2010, pour la première fois après 3 ans de chute, les prix des panneaux photovoltaïques s'étaient brièvement stabilisés, aidés par une remontée du polysilicium. Le répit aura été de courte durée, car la baisse des prix de tous les maillons de la chaîne (panneaux, cellules wafers, silicium) a repris fin 2010 et va s'accentuer en 2011, à cause de la vague de réduction des subventions au secteur, selon une étude d'IMS Research.

En moyenne les prix des panneaux, cellules, wafers et ceux du silicium vont diminuer de 7% au premier trimestre 2011 et continueront à baisser au 2ème. Au 4ème trimestre 2010, les contrats d’achats de polysilicium, matière de base des cellules photovoltaïques, avaient montré une baisse des prix limitée à 2%, mais sur le marché au comptant les cours ont chuté de 10%, renversant la tendance après être remontés depuis le début de 2010, quand la demande dépassait l’offre.

Selon IMS Research les prix sur les contrats tout comme les prix du marché spot vont encore baisser de 4% au 2ème trimestre par rapport au 1er, écrasés par une amélioration de la productivité des fabricants qui réussissent à serrer leurs coûts.

Mais les prix baissent davantage que les coûts et les marges des producteurs vont donc se réduire, estime l’analyste Sam Wilkinson. IMS Research prévoit que d’ici mi-2011, certains producteurs de polysilicium et wafers vont voir leur marge baisser de moitié par rapport à leur pic du 3ème trimestre 2010.

Côté panneaux, la plupart des leaders du marché mondial (le "premier tiers"), assaillis de demande en 2010, avaient épuisé toute leur production et leur stock, permettant aux fabricants plus petits ("2ème tiers") de gagner des parts de marché. Or la baisse de la demande en fin d’année à gonflé les stocks et selon IMS Research, les fournisseurs chinois du « deuxième tiers » iront plus loin que leurs grands concurrents, en réduisant leurs prix de 10% dès ce premier trimestre.

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 09:09

 

Ce n’est qu’un cap donné par le 1er ministre mais ce que je retiens c’est que le quota annuel d’installations viendrait en plus des 2 000 MW bloqués dans la filière d’attente ! C’est un point TRES positif !

Photovoltaïque : François Fillon donne le cap

http://www.batiactu.com/edito/photovoltaique---francois-fillon-donne-le-cap-28213.php

Alors que la filière photovoltaïque est actuellement dans l’attente, le Premier ministre vient d’avancer plusieurs pistes d’action. Ainsi, la capacité de production du parc de panneaux solaires photovoltaïques triplera d’ici à 2012, et le tarif de rachat de l'électricité solaire pour les particuliers sera revu à la baisse.

Le moratoire s’étend jusqu’au 9 mars. D’ici là, la filière photovoltaïque devra patienter pour connaître les propositions définitives du gouvernement sur son avenir.

Toutefois, à l’occasion d’un discours devant le nouveau Conseil économique, social et environnemental (Cese), François Fillon a énoncé mardi plusieurs pistes de réflexion bien avancées. Ainsi, le Premier ministre propose de tripler, d'ici à fin 2012, la capacité de production du parc français de panneaux solaires photovoltaïques. Cette augmentation correspond à 2.000 MW de projets actuellement soumis au moratoire «auxquels viendront s'ajouter 500 MW qui constituent la cible annuelle en rythme de croisière». «En deux ans, ce sont donc au moins 2.500 à 3.000 MW qui seront installés», a souligné François Fillon. Avant d’ajouter : «C'est une progression fulgurante : à fin 2010, nous avions atteint 1.000 MW. Nos objectifs Grenelle étaient à 1.100 MW en 2012».

Des projets traités selon leur taille
D’autre part, le Premier ministre souhaite une prise en compte des projets en fonction de leur taille. Selon le communiqué de Matignon, «le nouveau dispositif de régulation comportera d'une part des tarifs d'achat ajustés automatiquement chaque trimestre en fonction des volumes de projets déposés et d'autre part des appels d'offres pour les grandes toitures et les fermes solaires». Outre le respect des «critères qualitatifs», le gouvernement réclamera également aux professionnels «des garanties bancaires». Selon François Fillon, «ces exigences crédibiliseront le professionnalisme de la filière et éloigneront tous ceux dont le comportement spéculatif passé a nui à la réputation de cette industrie émergente».

Enfin, des changements sont aussi à prévoir pour le particulier et les petites installations. S’ils profiteront toujours d’un prix automatique de rachat, il sera revu à la baisse d’environ 20% en dessous du tarif en vigueur au 1er septembre 2010. Ce plan devrait intervenir rapidement, avant la fin du moratoire.

Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 23:04

Antevenio logo

Dernier cours : 5,28 €

Mnémo : ALANT

Capitalisation boursière : 22,22 M €

http://www.antevenio.com/fr-p/

 

Chiffre d’affaires 2010 : 21,3 M€, + 24,6 %

è Accélération au 2ème semestre : + 40 %

è Confirmation d’un retour solide à la croissance

Madrid, le 23 février 2011

ANTEVENIO (Alternext – ALANT), leader de la publicité et du marketing interactif en Espagne, publie un chiffre d’affaires consolidé 2010 de 21,3 M€, en progression de près de 25%. Ce bon niveau d’activité efface le retrait conjoncturel de 2009, et dépasse le niveau d’activité record établi en 2008.

Surtout, 2010 marque l’essort de l’internationalisation du Groupe, dont la part s’établit à 30% du chiffre d’affaires net.

L’accélération enregistrée au cours du 2ème semestre (+40 % vs S2 2009) confirme ainsi le solide retour à la croissance observé au cours du premier semestre. Cette performance est notamment due à l’intégration de Shopall.es, acquise en décembre 2009, contribuant pour 1,7 M€ à l’activité 2010. A périmètre constant, la progression du chiffre d’affaires 2010 ressort à +16 %.

en M €

2010

2009

variation

Emailing

3,1

2,6

20,00%

Régie publicitaire interactive

6,7

5,5

21,80%

Performùance

7,0

7,1

-1,40%

Portails dont Shopall.es (1)

7,2

4,1

75,60%

CA total (2)

21,3

17,1

24,60%

CA net (3)

20,2

16,1

25,50%

(1) Acquis en décembre 2009, intégré dans les comptes au 1er janvier 2010

(2) Hors ventes intragroupes : 2,7 M€ en 2010 vs 2,2 M€ en 2009

(3) Chiffre d’affaires moins remises sur ventes publicitaires

Emailing : développement porté par l’international

Le chiffre d’affaires Emailing (13% du C.A.), stable en Espagne est principalement porté par le développement de l’offre du groupe en Italie (Postadiretta) et, en Amérique Latine, par l’intégration du partenaire Direct Latam, acquis fin 2009.

Régie publicitaire interactive : la position de leader permet de surperformer le marché

Le chiffre d’affaires Régie publicitaire interactive (28 % du C.A.) progresse de près de 22 %, profitant de la solide position du réseau Antevenio Média, 2ème réseau d’audience en Espagne (14,4 millions de V.U. source Nielsen Juin 2010). Pami les signatures significatives du 2ème semestre, peuvent être cités Repsol (guide routier), Lanetro (guide culturel et gastronomique) et Pocoyo (divertissement pour enfants).

Performance : un modèle aux résultats, directement impacté par la crise économique

Le chiffre d’affaires Performance (29 % du C.A.), est toujours en recul sur l’ensemble de l’exercice, avec un retournement de tendance observé au 2ème semestre (+ 26 % vs S2 2009).

Portails : une activité en bonne santé, accélérée par l’acquisition réussie de Shopall.es

Portails (30 % du C.A.) : le chiffre d’affaires Portails progresse de 75,6 % en 2010, bénéficiant de l’intégration de Shopall.es, qui y contribue pour 1,7 M€. A périmètre constant, la croissance s’établit à un bon niveau, + 26%, démontrant le succès de la stratégie de développement propriétaire exécutée par le Groupe.

> Prochaine publication : Mardi 26 avril 2011 : résultats annuels 2010 <

A propos d’ANTEVENIO

Antevenio est le leader en Espagne de la publicité et du marketing interactif. Au travers de 4 offres de publicité, emailing, lead management et Netfilia, Antevenio fournit des réponses innovantes aux problématiques de notoriété, de conquête et de fidélisation sur Internet, auprès d’annonceurs prestigieux en Espagne et en Italie.

Antevenio est coté sur Alternext d’Euronext Paris depuis le 15 février 2007 (code ISIN ES0109429037)

Repost 0
Published by Bernard - dans ANTEVENIO
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:13

CBO logo 1

Mnémo : ALCBO

Dernier cours : 4,40 €

Capitalisation boursière : 139,71 M €

http://www.cboterritoria.com/

 

Communiqué : mercredi 23 février 2011

CBO TERRITORIA Hausse de 20 % du Chiffre d’affaires en 2010 à 71,7 M EUR

Forte activité au second semestre : + 28 %

Promotion immobilière : progression de 75 % du chiffre d’affaires dégagé sur les activités stratégiques

Foncière : seuil de 10 M€ de revenus locatifs atteint (+ 15 %)

« 2010 marque une nouvelle année de croissance qui conforte notre prévision de doublement de la taille du Groupe à « horizon 2015 ». L’importance de notre carnet de commandes, à près de 125 M€ en ce début d’année, et l’activation de nouveaux projets patrimoniaux nous assurent une très forte progression d’activité pour 2011.» déclare Eric Wuillai, Président-directeur général de CBo Territoria.

Promotion immobilière : une hausse de 75 % des ventes sur les lignes de produits stratégiques

En 2010, l’activité de Promotion poursuit son essor avec un chiffre d’affaires de 57,6 M€ en progression globale de 21 %, soutenu, comme prévu, par un second semestre très dynamique confirmant l’accroissement du rythme de développement.

La hausse de l’activité en Promotion atteint + 75 % pour les activités stratégiques :

èLes ventes en Promotion immobilière de logements privés progressent en 2010 de 63 % pour ressortir à 30,0 M€, confirmant le succès de l’offre et le bien-fondé du développement de cette activité phare.

èDeux ans après sa création, l’activité de Promotion immobilière en logement social, qui repose sur un accord-cadre majeur avec le principal bailleur social local, confirme son essor en atteignant 9,6 M€ en 2010. Une performance néanmoins inférieure aux objectifs du Groupe impactée par les retards administratifs rencontrés par le bailleur social pour mobiliser les financements de certains de ses projets. Ces derniers seront contributifs en 2011 et 2012.

èEn 2010, l’activité de Promotion immobilière Entreprise dégage un chiffre d’affaires de 7,8 M€, concentré sur une opération en cours du quartier d’affaires de Savanna.

èLa commercialisation de parcelles individuelles poursuit sa croissance avec un chiffre d’affaires de 7,9 M€ en 2010 contre 6,6 M€ en 2009, malgré des délais allongés entre réservations et signatures des actes de vente.

Les ventes d’ « Autres terrains » regroupent les grandes cessions d’opportunités, les parcelles en zones d’activité économique et divers terrains isolés ; elles ont représenté un chiffre d’affaires de 2,4 M€ en 2010 contre 15,9 M€ en 2009. Il est rappelé que l’année 2009 constitue une base de comparaison particulièrement élevée avec des ventes exceptionnellement importantes pour cette activité « périphérique », alors que CBo Territoria privilégie le développement d’opérations immobilières et la conservation en patrimoine des actifs professionnels à destination de la Foncière.

Foncière : l’effet à plein des livraisons effectuées en 2009

L’activité de Foncière enregistre en 2010 une hausse de 15 % de ses revenus locatifs à 10,1 M€, dont 60 % sont générés par des actifs d’immobilier d’entreprise conformément aux prévisions.

La croissance de l’activité de Foncière est portée par l’effet en année pleine de la location des 7 500 m2 d’actifs professionnels livrés en 2009 notamment au sein du quartier d’affaires de La Mare et par un taux d’occupation supérieur à 95 % pour l’ensemble du patrimoine locatif du Groupe.

Une progression des produits des activités annexes

Les activités annexes, qui regroupent les prestations de services immobiliers (gestion immobilière et commercialisation des biens du Groupe) et les autres activités, progressent de 3 % à 2,8 M€.

Une hausse attendue du résultat net

CBo Territoria anticipe une hausse de son résultat net en 2010 malgré un taux de marge moyen en Promotion qui évolue comme prévu à la baisse, en lien avec le développement d’une offre élargie. Cette progression attendue du résultat net sera soutenue par la revalorisation en juste valeur des actifs immobiliers et l’économie d’impôts générée par les investissements patrimoniaux réalisés par le Groupe sur le secteur résidentiel.

Des perspectives en ligne avec le plan de développement Horizon 2015

Porté par la bonne dynamique commerciale de l’année 2010 en Promotion, CBo Territoria dispose d’un carnet de commandes (réservations et chiffre d’affaires restant à réaliser sur ventes signées) de 125 M€ au 31/12/2010, à réaliser en chiffre d’affaires sur 2011 et 2012.

Fort de cette visibilité en Promotion et de la livraison sur l’exercice de nouveaux actifs patrimoniaux, CBo Territoria aborde l’année 2011 avec confiance en visant, sauf nouveaux retards des autorisations administratives sur le secteur du logement social, un chiffre d’affaires global de 120 M€ pour 2011.

Prochaine publication :

- Résultats annuels 2010 : jeudi 24 mars 2011

A propos de CBo Territoria

Propriétaire d’un patrimoine foncier exceptionnel de 3 200 hectares, CBo Territoria est un des acteurs clés du développement immobilier de l’Île de La Réunion, un des départements français les plus dynamiques.

CBo Territoria détient un positionnement de premier plan sur ses 3 métiers :

- Gestion foncière et aménagement de zones d’ensemble ;

- Promotion immobilière en logements et terrains à bâtir ;

- Développement et gestion immobilière d’actifs patrimoniaux détenus en propre.

Alternext, FR0010193979, ALCBO

Repost 0
Published by Bernard - dans CBO TERRITORIA
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 09:36

STS logo 1

Mnémo : MLSTS

Dernier cours : 14,75 €

Capitalisation boursière : 91,71 M €

Mnémo : STSBS

Dernier cours : 0,02 €

http://www.group-sts.com/fr/

 

Blague belge ou info ? Si cette acquisition se réalise, il faudra alors surveiller le BS.

STS Group: grosse acquisition en vue

Marc Husquinet - 15:12

http://datanews.rnews.be/fr/ict/actualite/apercu/2011/02/22/sts-group-grosse-acquisition-en-vue/article-1194956595855.htm

Cotée depuis ce 22 février sur Alternext à Bruxelles, la française STS Group – spécialisée en solutions de confiance numérique – a vu son chiffre d'affaires multiplié par 5 l'an denier avec le rachat de Risc Group. Et pourrait à nouveau le multiplier par 3 sous peu.

Chez nous, STS Group est connu pour son rachat en 2006 de Logon SI. Mais c'est surtout l'acquisition en 2010 de Risc Group moribond qui va donner un coup d'accélérateur majeur pour faire de STS Group une société au chiffre d'affaires proche de 100 millions EUR pour un résultat net part du groupe de 10 millions EUR. Et les ambitions ne s'arrêtent pas là...

Au départ, la société se spécialise dans une solution de capture de l'information contenue dans les spools des applicatifs pour lui ajouter des attributs de preuve avant de les stocker afin de leur donner une force probante, la fameuse "confiance numérique". Puis en 2006, elle rachète la belge Logon SI, spécialisée en archivage de gros volumes. Puis viendront s'ajouter Keyvelop en 2007 (échanges électroniques à valeur probante et certaine) et ipsCA en 2009 (signature électronique et traçabilité). Mais aussi et surtout en 2010 Risc Group, spécialisée en sauvegarde avec accès électronique direct vers 35.000 clients.

Désormais, STS Group se positionne comme développeur de solutions de confiance numérique "de bout en bout" et propose ses logiciels tant sous licence qu'en mode SaaS et cloud. Et vient de conclure avec Microsoft un accord mondial dans le cadre de l'offre Microsoft Office 365.

Mais le groupe n'entend s'arrêter en si bon chemin puisqu'il table sur une croissance annuelle de 25%. Mieux encore, son CEO Bernard Calvignac (ex-patron d'Econocom Belgique au début des années '90) pourrait annoncer dans les prochaines semaines un rachat qui devrait "multiplier par 3 le chiffre d'affaires." La cible? "Une société qui dispose d'un lien électronique avec ses clients."

Repost 0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 18:41

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,89 €

Capitalisation boursière : 11,61 M €

http://www.gaussin.com/

La lettre d’intention de commande de 100 ATT par Maersk représenterait un CA d’environ 14 M €.

Jacques de Chateauvieux, coactionnaire de l’usine de Yangzhou, est aussi pdg de Bourbon. Il est fortement implanté en Chine où il fait fabriquer des bateaux ultramodernes pour l’exploration offshore. C’est et ce sera un allié de poids pour Gaussin dans le cadre de l’utilisation des outils de haute technologie dans l’usine de Yanghzou mais aussi dans la relation client.

 Communiqué : Héricourt, le 22 février 2011

Compte rendu de l’inauguration de l’usine de production de la gamme ATT située à Yanghzou en Chine

Gaussin usine chinoise

La nouvelle usine de production de la gamme ATT, construite par EPD Singapore Manufacturing sous-traitant licencié de GAUSSIN Manugistique SA, a été inaugurée le samedi 19 Février à Yangzhou, ville chinoise située à 300 km au nord-ouest de Shanghai, en présence de Monsieur Jacques de Chateauvieux et de Monsieur John Janik, coactionnaires d’EPD Singapore Manufacturing.

Un site dédié à la production en série de la gamme ATT

Ce nouveau site de production a été conçu pour la fabrication en série de la nouvelle gamme de véhicule ATT. Il vient compléter le site d'Héricourt (France) qui reste dédié au développement de l'innovation, du prototypage, et de l'activité historique de production à la demande (Make to Oder) de Gaussin Manugistique.

L’usine d’EPD Singapore Manufacturing représente un investissement de 20 MUSD et contient des lignes de production dotées des dernières technologies (découpe plasma Haute Définition, pliage automatisé, lignes de bains de peinture en cataphorèse…).

D’une superficie de 16.000 m², elle permettra d’atteindre une capacité de production de 2.500 véhicules/an, soit 8 ATT par jour. Elle répond également à des objectifs de réduction des coûts et des délais de fabrication, conformes au nouveau modèle économique de production en série de GAUSSIN Manugistique.

Le prix moyen catalogue d'un ATT étant de 140 Keuros.

A la croisée des principaux échanges mondiaux

La zone de Yangzhou est une zone franche pour l'import-export d'ensembles mécaniques et dispose d’installations portuaires modernes, parfaitement adaptées pour l'expédition des ATT vers les principaux ports asiatiques qui sont les cibles prioritaires de GAUSSIN Manugistique.

En effet, le centre de gravité du trafic conteneurisé s’étant progressivement déplacé vers l’Asie, de nombreux ports asiatiques, notamment chinois, comptent désormais parmi les plus grands ports mondiaux, derrière Shanghai qui occupe la 1re place.

Dans le cadre de cette stratégie de proximité, GAUSSIN Manugistique participe actuellement à plusieurs appels d'offres significatifs.

Le groupe MAERSK ayant d’ores et déjà remis à GAUSSIN Manugistique une lettre d'intention portant sur la livraison de 100 ATT.

Gaussin ATT Maersk

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des processus de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50.000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Nyse Alternext depuis le 16 juin 2010.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche