Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 16:53
SCBSM : résultats S1 et analyse d'Investir

Mnémo : CBSM

Dernier cours : 6,35 €

Capitalisation boursière : 78,86 M €

Mnémo : CBSBS (10 BS + 5,80 € = 1 act nouvelle, échéance 30 juin 2015)

Dernier cours : 0,048 €

Mnémo : YCBS (obligation convertible, nominal = 6,75 € ; intérêt annuel 9% = 0,6 €, échéance 1erjuillet 2016)

Dernier cours : 7,06 €

http://www.scbsm.fr/

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 étaient de 101,7 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,77. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Au 31 décembre 2014, SCBSM dispose d'un Actif Net Réévalué (ANR) par action de 10,60 €Au cours d'aujourd'hui cela représente encore une décote de 40 %.

Pour cette foncière les actionnaires sont habitués à une décote autour de 40% et on vit très bien avec lorsque l'on est positionné "moyen / long terme".

En 1 an l'ANR a augmenté de 8,2% mais le cours de bourse a progressé de 21,65%. Les choses vont donc dans le bon sens !

Une des raisons de cette décote est sans doute la faiblesse du rendement qui n'est que de 0,8% mais le 1er dividende versé au mois de janvier est appelé à augmenter.

N'oublions pas que le 1er actionnaire est le dirigeant lui même, directement et indirectement. Beaucoup d'actionnaires ne s'intéressent qu'au rendement sans considérer la plus value en capital. La France a toujours été un peuple de rentiers et pas d'investisseurs !

Cette société a pourtant un profil intéressant pour l'actionnaire individuel mais elle ne peut plus figurer dans un PEA puisqu'elle est SIIC.

La société et son dirigeant sont, depuis longtemps, les premiers acheteur de titres en bourse !

Cette société est peu connue du public et des grands fonds (le flottant n'est que de 20%). Chaque année, lors de l'AG annuelle du mois de décembre, quelques actionnaires se retrouvent "en famille". Chaque question obtient sa réponse sans détour. Cela donne confiance. Lors de la dernière AG du 17 décembre 2014, le quorum était tout de même de 90% !

L'hebdomadaire Investir continue de suivre la société (voir plus bas) mais sans être fortement suivi dans son conseil.

 

Encore du potentiel après 5 semestres de hausse de l’ANR

Comptes intermédiaires au 31 décembre 2014

Paris, le 1er avril 2015 – SCBSM, foncière cotée sur Euronext Paris, présente ses comptes semestriels au 31 décembre 2014 (exercice 2014-2015) audités et arrêtés ce jour par le Conseil d’administration (1).

Patrimoine immobilier

301 M€

+5,0 M€

 

Revenus locatifs

9,6 M€

7%

dont Paris QCA

48%

+1,5 point

 

Résultat opérationnel (2)

5,9 M€

7%

ANR / action

10,60 €

+8,2 %

 

Bénéfice net

4,0 M€

9%

(1) Variations calculées par rapport au 31 décembre 2013

(2) Avant variation de valeur des immeubles

Un portefeuille de plus de 300 M€ associant Paris QCA et retail parks en développement

SCBSM s’impose aujourd’hui comme une des rares foncières patrimoniales cotées disposant d’un portefeuille harmonieusement réparti sur 2 classes d’actifs de qualité et complémentaires : la sécurité d’un portefeuille parisien associée à la capacité de générer des plus-values importantes des retail parks.

Au cours du semestre, SCBSM a ainsi vu la valeur de son patrimoine progresser, tant par la valorisation de ses actifs Prime (Paris QCA) qui représentent 48% du total que par le travail sur les actifs en Développement. Au 31 décembre 2014, la valeur d’expertise des actifs immobiliers atteint 301 M€ (+2% sur un an) après cession d’actifs non-stratégiques pour 2,3 M€.

 En parallèle, SCBSM a renforcé l’attractivité de son retail park « Cap-Roussillon » à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), totalement restructuré en 2013/2014, en implantant l’enseigne Stokomani, spécialiste du déstockage de grandes marques. Le magasin, d’une surface de vente de 1.600 m², ouvrira ses portes le 22 avril prochain. Cette nouvelle implantation vient compléter l’offre du site déjà riche de plusieurs enseignes nationales dont Aubert, Centrakor, Maxitoys, La Pataterie et Poivre rouge et assure le succès du programme. Ce programme ambitieux de rénovation-extension lancé en 2013 permet à SCBSM de détenir un retail park neuf de 19.000 m² au cœur d’une zone commerciale prime.

Ce travail a permis de faire progresser la valeur d’expertise du site de 5 M€ en 2 ans (+30%).

De nouveaux partenaires financiers séduits par la qualité des actifs et du modèle

Sur ce semestre, SCBSM a réalisé une émission obligataire de 28 M€ par placement privé auprès de nouveaux investisseurs institutionnels européens. Le produit de cette émission a notamment été consacré au remboursement anticipé et à l’annulation de l’intégralité des obligations ordinaires SCBSM 8% 2016 et au rachat d’environ 30 % des obligations convertibles SCBSM 9% 2016.

Parallèlement, SCBSM a mis en place 41 M€ de nouvelles lignes bancaires en remplacement du solde de lignes anciennes arrivant à échéance en 2015 / 2016. Ces emprunts intégraient notamment le refinancement des retail parks de Rivesaltes et Wittenheim (Alsace). La société n'a ainsi plus aucune échéance financière majeure au cours des 4 prochaines années au regard de son solide niveau de

trésorerie.

Au 31 décembre 2014, la dette totale du Groupe (bancaire et obligataire) s’élève à 193,7 M€ et présente une maturité moyenne de 5,4 ans et un coût moyen de 4,07% (4,48% un an plus tôt). La trésorerie de l’entreprise s’élève à 12,7 M€ contre 10,9 M€ un an plus tôt.

Le LTV bancaire (hors financement obligataire) ressort à 50,7% contre 54,4% au 30 juin 2014. SCBSM a ainsi atteint son objectif de revenir rapidement à un niveau de 50%.

Plus de 100 M€ de fonds propres et 10,60 € d’ANR par action à fin 2014

Grâce à la montée en puissance des revenus générés par les deux immeubles parisiens acquis en décembre 2013, les revenus locatifs ressortent en hausse de +7% à 9,6 M€ et le résultat opérationnel avant variation de la juste valeur des immeubles de placement progresse de +5% à 5,9 M€.

La variation de juste valeur est principalement liée à la revalorisation des actifs de Développement, notamment le futur retail park de Soyaux (+2 M€) pour lequel le Groupe dispose des autorisations d’urbanisme purgées de recours.

Les charges financières sont globalement stables malgré l’accroissement du périmètre. Au final, le bénéfice net réalisé sur ce semestre progresse de +9%, à 4,0 M€.

Normes IFRS – données auditées

31 déc. 13

31 déc. 14

Revenus locatifs

9,0 M€

9,6 M€

Résultat opérationnel avant variation

5,5 M€

5,9 M€

de la juste valeur des immeubles de placement

Résultat opérationnel

8,6 M€

8,8 M€

Charges financières

-4,9 M€

-4,8 M€

Résultat net

3,6 M€

4,0 M€

Au 31 décembre 2014, SCBSM dispose de 101,7 M€ de fonds propres et d’un Actif Net Réévalué (ANR) par action de 10,60 € contre 9,80 € fin décembre 2013, soit une nouvelle progression de +8,2% en un an. SCBSM enchaine ainsi un 5ème semestre consécutif de hausse de son ANR par action.

2 nouveaux programmes créateurs de valeur engagés en 2015

 En 2015, SCBSM va engager 2 projets immobiliers majeurs qui doivent contribuer à accroitre la valeur de son patrimoine :

- Lancement du programme de construction du futur retail park de Soyaux, à l’Est d’Angoulême (Charente). Ce site, dont les travaux viennent de démarrer, va entrainer la création de 12.000 m² de commerces sur un axe majeur de circulation situé entre un Hypermarché Carrefour et un magasin Leroy Merlin.

- Rénovation de l’immeuble de bureaux de la rue Poissonnière à Paris. Ce programme, qui ne génèrera pas de vacance locative, prévoit de rendre aux façades de l’immeuble le cachet architectural (style industriel fin 19ème) exceptionnel dont il jouissait lors de sa conception et d’embellir les parties communes (Hall, accès, jardins d'agrément, etc.). Le Groupe vise une certification environnementale (BREEAM In-Use).

Politique engagée de retour aux actionnaires

Grâce à cette stratégie, SCBSM a initié une politique active de retour aux actionnaires tout en poursuivant l’optimisation de sa structure financière. Le Groupe a ainsi annulé environ 6,5% de son capital en décembre 2014 et décidé une 1ère distribution de 0,05 € / action réalisée en janvier 2015.

SCBSM a l’ambition de pérenniser et amplifier cette démarche dans le temps.

A propos de SCBSM :

SCBSM est une foncière cotée sur Euronext à Paris (FR0006239109- CBSM) depuis novembre 2006.

Le patrimoine immobilier du Groupe, hors projets en développement et participations minoritaires, s’élève au 31 décembre 2014 à plus de 300 M€ dont 50% environ à Paris QCA. SCBSM dispose du statut SIIC.

 

Une des foncières françaises les plus décotées

01/04/15 à 08:25 - Investir.fr

A l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, SCBSM a fait état d’un patrimoine dont la valeur a nettement augmenté. Le titre est largement décoté par rapport à l’actif net réévalué, ce qui est rare dans le contexte actuel.

L'analyse (Investir)

La petite foncière, dont l’exercice décalé se termine le 30 juin, a publié ses résultats semestriels. Ceux-ci font état d’un patrimoine de 301 millions d’euros, en progression de 2% sur un an après revalorisation des actifs et la cession de certains éléments. L’ANR par action a ainsi augmenté de 8,2% à 10,6 euros, faisant ressortir une décote du cours de Bourse de plus de 40% ! Alors que le quantitative easing de la BCE a catapulté un grand nombre de foncières au-delà de leur ANR, avec une surcote allant jusqu’à plus de 50% pour Unibail-Rodamco, par exemple, l’action SCBSM n’a pas suivi le mouvement. Pour Jacques Lacroix, président de la société, c’est une question de communication. « Nous n’allons pas au-delà de notre actualité. Nous préférons rester relativement secrets sur notre développement plutôt que vendre du vent au marché », avance-t-il.

Pourtant, la foncière est loin d’être opaque. Le communiqué des résultats semestriels décrit deux projets immobiliers « qui doivent contribuer à accroitre la valeur de son patrimoine » : la construction d’un retail park à l’Est d’Angoulême et la rénovation d’un immeuble de bureaux dans le 9e arrondissement de Paris. Par ailleurs, le bénéfice net a augmenté de 9% au premier semestre, à 4 millions d’euros, porté entre autres par une croissance de 7% des loyers, à 9,6 millions d’euros. L’acquisition de deux immeubles parisiens en décembre 2013 y a fortement contribué.

« Nous ne voulons pas aller dans la surenchère »

Alors que la concurrence fait rage à Paris, les investisseurs étant maintenant prêts à payer de plus en plus cher pour avoir un rendement stable et relativement élevé, la société tire son épingle du jeu avec une activité de promotion qui lui permet de jouer sur deux tableaux. « Tout le monde veut des très bons actifs dans le quartier des affaires parisien, or il y a plus d’argent que d’actifs, donc ça entraîne une surenchère dans laquelle nous ne voulons pas aller », explique Jacques Lacroix. Comme beaucoup, SCBSM perçoit des loyers d’un patrimoine parisien. Mais elle participe également, en tant que promoteur, à la construction et la rénovation de petits centres commerciaux de province, appelés retail parks. Les revenus tirés de cette deuxième jambe servent ensuite à développer le patrimoine de rendement, via des acquisitions ou des rénovations qui soutiennent par ailleurs la progression de l’ANR.

LE CONSEIL

ACHAT

La progression des résultats et de l’ANR témoignent de l’efficacité du modèle économique de SCBSM. Un premier dividende, certes peu élevé, a été distribué au titre de 2014. Mais la décote, selon nous injustifiée, et les perspectives positives de cette société prudemment gérée nous incitent à recommander l’achat.


Le cours au moment du conseil : 6.14 €

Repost 0
Published by Bernard - dans SCBSM
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 18:51
AUPLATA : l'avenir selon le PdG

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 1,33 

Capitalisation boursière : 40,39 M €

Mnémo : AUPDS (droit de souscription 5 act à 1,10 € pour 38 DPS)

Dernier cours : 0,04 

http://www.auplata.fr/

http://www.columbusgoldcorp.com/s/StockQuote.asp

(pour suivre le cours et les nouvelles de Columbus)

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 s’élevaient à 25,5 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,58.

L'AK se termine le 9 avril 2015.

 

Auplata : "les actionnaires sont assez enthousiastes"

(Boursier.com) — Jean-François Fourt, Président du Conseil d'administration d'Auplata revient pour boursier.com sur l'actualité du producteur d'or guyanais. Alors que le groupe mène actuellement une augmentation de capital d'un montant maximum de 5 millions d'euros, le dirigeant explique que cet appel au marché doit permettre à Auplata de booster sa rentabilité puisque l'opération doit financer la construction d'une usine utilisant le procédé de cyanuration sur le site de Dieu Merci.

Ainsi, si les capacités de traitement (300 tonnes de minerais par jour) sur la zone resteront identiques, le taux d'extraction passera d'environ 25%/35% à plus de près de 95%. Une performance qui devrait permettre à la société de produire un peu plus d'une tonne d'or par an sur le site.

Jean-François Fourt souligne par ailleurs que la capacité de traitement de l'usine peut être doublé avec un investissement limité à 3 millions de dollars, soit environ un tiers du prix de départ de l'usine (10 M$).

Concernant l'évolution de la demande administrative pour la mine de Dieu Merci auprès de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL), le dirigeant souligne qu'Auplata a passé un certain nombre d'étapes avec succès. Il reste encore quelques mois et notamment deux étapes supplémentaires à franchir. Confiant, Jean-François Fourt affirme : "Nous nous préparons à avoir ce permis avec nos partenaires industriels". Le recrutement des directeurs opérationnels et de certains ingénieurs clefs a d'ailleurs déjà été effectué.

Sur la mine de Yaou, qui bénéficie d'une situation géologique exceptionnelle, le groupe a fait un gros travail de recherche. Il travaille actuellement en collaboration avec le BRGM pour l'évaluation des ressources minières découvertes sur le lieu. "Nous avons aussi déposé un dossier auprès de l'administration en vue de la construction d'une usine de cyanuration sur place.

L'objectif est de redémarrer l'activité sur le site d'ici 18 mois", précise M.Fourt. Ce dernier note ainsi que le groupe a préféré mettre l'accent sur la hausse de sa productivité et de ses capacités de production futures plutôt que sur la production actuelle, beaucoup moins profitable. Les accords signés avec les deux majors, Northgold et Newmont, montrent également tout le potentiel dont dispose Auplata, souligne le manager.

Enfin, alors que l'entreprise fait appel au marché pour la troisième fois en moins d'un an, le dirigeant estime que les actionnaires d'Auplata sont assez enthousiastes. "Il y a une très forte liquidité sur le titre, accompagnée d'une forte volatilité sur les deux derniers mois, donc les actionnaires qui sont rentrés sur l'action il y a un an ont eu le temps de sortir avec un cours doublé au cours des douze derniers mois suivants. Je ne connais pas d'actionnaires qui ne soient pas contents d'être chez Auplata".

Jean-Baptiste André 

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:28
AUPLATA : "n" ième AK et si c'était la bonne ?

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 1,49

Capitalisation boursière : 45,25 M €

http://www.auplata.fr/

http://www.columbusgoldcorp.com/s/StockQuote.asp

(pour suivre le cours et les nouvelles de Columbus)

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 s’élevaient à 25,5 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,77.

La volatilité du cours de bourse est énorme, le 13 janvier 2015 on était à 2,26 € pour retomber à 1,47 € le 11 février. Les volumes ont considérablement augmenté depuis le 12 décembre 2014. L'or fait rêver et attire les spéculateurs !

L'AK commence demain.

 

Lancement d’une augmentation de capital pour financer l’usine d’extraction d’or de la mine de Dieu Merci

- Levée de fonds d’un montant maximum de 5 M€ avec maintien du DPS

- Prix de souscription : 1,10 € par action, soit une décote de 30%

- Augmentation de capital garantie à 75% par le fonds d’investissement "4T Commodities & Emerging Markets"

- Opération éligible au PEA, PEA-PME et à la réduction ISF de la loi TEPA

Rémire-Montjoly, 20/03/2015

Auplata, 1er producteur d’or français, annonce le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d’un montant maximum de 5 M€. L’opération se déroule à travers l’émission de 3 996 290 actions ordinaires (pouvant être porté à un maximum de 4 545 380 titres en cas d’exercice intégral de la clause d’extension) au prix unitaire de 1,10 € représentant une décote de 30,4% par rapport au cours de clôture du 18 mars 2015 (1,58 €), séance précédant la fixation du prix de l’émission.

Cette augmentation de capital, destinée aux actionnaires d'Auplata mais aussi à tous les investisseurs, vise à accroître les ressources financières de la société dans la perspective de la construction, sur le site minier de Dieu Merci, d’une usine d'extraction d'or utilisant le procédé de cyanuration afin d’accroître sensiblement la production d’or.

Financer la future usine d’extraction d’or de la mine de Dieu Merci

Au 1er trimestre 2015, Auplata a mené, avec succès, des tests sur son unité pilote de traitement de minerai par cyanuration des concentrés aurifères, basée à Rémire-Montjoly (lire le communiqué de presse relatif aux résultats des tests). Ces résultats positifs, avec un taux d'extraction d'or de 92,5%, confortent Auplata dans son choix technologique et permettent aujourd’hui d’envisager le déploiement d’unités industrielles d'extraction de l'or à plus grande échelle directement sur les sites miniers de Dieu Merci et de Yaou.

Pour la mine de Dieu Merci, une demande administrative a été déposée par Auplata le 29 novembre 2013 et le dossier est en cours d'instruction auprès des autorités françaises de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL). L’unité industrielle envisagée, d’une capacité de traitement de 300 tonnes jour, aurait vocation à traiter les rejets actuellement stockés dans six bassins et issus du traitement gravimétrique.

Un dossier similaire a été déposé pour le site minier de Yaou le 29 décembre 2014 et fait l’objet de premiers échanges avec la DEAL.

Jean-François Fourt, Président du Conseil d’administration d’Auplata, déclare :

«Le déploiement d’une usine d’extraction d’or par cyanuration à grande échelle, sur les sites miniers, constitue une formidable opportunité industrielle pour Auplata, mais aussi pour le développement économique de la Guyane française. En 2014, nous avons démontré que nous étions en mesure de mettre en place ce procédé de manière efficace et surtout responsable. Nous souhaitons transformer l’essai en le déployant désormais directement sur les mines pour accroître sensiblement notre production d’or et élever Auplata dans une catégorie supérieure au sein de l’industrie aurifère mondiale. »

Une augmentation de capital éligible au PEA, PEA-PME et à la réduction ISF dans le cadre de la loi TEPA

Auplata rappelle respecter les critères d'éligibilité au PEA-PME précisés par le décret d'application en date du 4 mars 2014 (décret n°2014-283). En conséquence, les actions Auplata émises dans le cadre de cette augmentation de capital peuvent pleinement être intégrées au sein des plans d'épargne en actions (PEA) et des comptes PEA-PME, qui bénéficient des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique.

L’augmentation de capital satisfait également aux conditions d'éligibilité à la réduction d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) du dispositif fiscal de la loi dite TEPA s’agissant de souscriptions au capital d'une PME :

- réduction de 50% des versements effectués, jusqu’à un plafond de 45 000 € correspondant à un investissement de 90 000 €.

Les souscripteurs personnes physiques pourront, le cas échéant, faire la demande de l’attestation fiscale auprès de la société, qui la leur délivrera jusqu’à atteinte du plafond légal applicable de 2,5 M€.

Modalités de l’opération

Nature de l’opération

La levée de fonds proposée par la société Auplata porte sur une augmentation de capital par émission d’actions ordinaires avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) et sans délai de priorité pour les actionnaires.

L’opération se déroulera par l’émission de 3 996 290 actions nouvelles (hors clause d’extension) au prix unitaire de 1,10 €, à raison de 5 actions nouvelles pour 38 actions existantes possédées (38 droits préférentiels de souscription permettront de souscrire à 5 actions nouvelles), soit un produit d’émission de 4 395 919,00 €, pouvant être porté à 4 999 918,00 € en cas d’exercice intégral de la clause d’extension à hauteur de 13,74% (portant sur un maximum de 549 090 titres additionnels).

Prix de souscription

Le prix de souscription a été fixé à 1,10 € par action nouvelle, représentant une décote de 30,4% par rapport au cours de clôture du 18 mars 2015 (1,58 €) précédant la fixation du prix de l’émission, le 18 mars 2015.

Cotation du droit préférentiel de souscription (DPS)

A l’issue de la séance de Bourse du 23 mars 2015, les actionnaires d’Auplata recevront 1 DPS pour chaque action détenue (soit au total 30 371 811 DPS émis). Chaque actionnaire détenant 38 DPS (et des multiples de ce nombre) pourra souscrire à 5 actions nouvelles (et des multiples de ce nombre) au prix unitaire de 1,10 €.

Ils seront cotés et négociés sur Alternext, sous le code ISIN FR0012646180, du 24 mars au 9 avril 2015 inclus. A défaut de souscription ou de cession de ces DPS, ils deviendront caducs à l’issue de la période de souscription et leur valeur sera nulle.

Garantie de souscription du fonds d’investissement « 4T Commodities & Emerging Markets »

Le fonds d’investissement "4T Commodities & Emerging Markets" a fait connaître son intention, en cas de carence des investisseurs, de participer à l’opération pour un montant maximum de 3,3 M€ (3 296 939,80 €), soit 75% de l’opération, de façon à assurer sa réalisation.

"4T Commodities & Emerging Markets" est un fonds d'investissement spécialisé dans le secteur de l'énergie (pétrole et gaz), le secteur minier (prospection et extraction), le secteur agricole et les marchés émergents.

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également actionnaire de la société canadienne d’exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

 

Le capital social d’Auplata est composé de 30 371 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN :

FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

 

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 10:35
CBo Territoria : 1er contrat en dehors de l'île de La Réunion et analyse Investir

Mnémo : CBOT (dividende à recevoir en 2015 : 0,15 €, ANR 2014 : 5,33 €)

Dernier cours : 3,72 €

Capitalisation boursière : 119,58 M €

Mnémo : CBOTA (océane, nominal 3,60 €, coupon = 0,216 € ou 6 %, échéance max 2020)

Dernier cours : 4,12 € 

http://www.cboterritoria.com/

Les capitaux propres au 30 juin  2014 s’élevaient à 168,9 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,70. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Le rendement est de 4,03%

L’endettement est de 51% et 44% hors océanes

La décote sur ANR est de 30,2%

La société a réussi sa transformation en "Foncière" avec un patrimoine de rendement d'environ 290 M € fin 2015.

L'exercice 2014 se caractérise par une baisse des résultats pondérée par la progression des revenus récurrents de l’activité de Foncière

L'analyse graphique montre que le cours est actuellement dans un canal haussier qui a débuté il y a 3 ans. Période pendant laquelle le cours de bourse a monté de 22% sans compter les dividendes versés. Que chercher de plus pour valoriser un capital. Le titre est liquide.

Cela vaut largement l'assurance vie, d'ailleurs l'action peut être mise dans un contrat d'assurance vie

 

CBO TERRITORIA : Une foncière décotée qui ne demande qu’à rebondir

23/03/15 à 08:40 - 

L'analyse (Investir)

« Notre chiffre d’affaires a touché un plus-bas cette année », admet bien volontiers Eric Wuillai, PDG de CBo Territoria, après la présentation de ses résultats annuels. La foncière de La Réunion, appelée ainsi parce qu’elle opère exclusivement sur l’île depuis sa création, en 2004, a vu ses facturations diminuer de 25 % en 2014, à 60,7 millions d’euros. C’est presque deux fois moins que le record de 119 millions enregistré en 2011. Toutefois, cette dégringolade n’est ni une surprise ni un mauvais signe. La société est en train d’échanger sa casquette de promoteur contre celle de pure foncière, dans un contexte difficile pour le marché de la promotion en outre-mer.

Sans vouloir se désengager complètement de la construction, CBo Territoria veut accentuer le développement de son activité foncière pour rendre ses revenus plus stables et plus pérennes. Cela se traduit par la conservation en patrimoine de certains actifs, à l’image d’un centre commercial de 18.000 m2 ouvert en août, qui a gonflé le portefeuille de 45 millions d’euros. Ce dernier a progressé de 27 % en 2014 pour atteindre 265 millions. Les loyers sont en hausse de 13 % sur l’année, à 15,4 millions, contrastant ainsi avec l’activité de promotion, dont l’activité a reculé de 32 %.

C’est la raison pour laquelle le chiffre d’affaires a touché un point bas et la principale cause du repli des résultats. Le bénéfice net s’est établi à 10,4 millions d’euros, contre 17,7 millions en 2013, les loyers fonciers y contribuant pour plus de 70 %, contre environ 50 % l’année dernière. Satisfaite d’une « montée en puissance de la foncière », la société distribuera un dividende rehaussé de 15 %, à 0,15 euro. Elle s’attend à un rebond de son chiffre d’affaires dès cette année.

LE CONSEIL

ACHAT / Objectif : 4.5 €

La société est en train d’assurer la pérennité de son modèle. Elle est décotée de plus de 30 % par rapport à son ANR à fin décembre (5,33 euros par action), ce qui nous semble injustifié. Objectif : 4,50 euros.


Le cours au moment du conseil : 3.52 €

 

La Caisse Générale de la Sécurité Sociale et l’Agence Régionale de Santé choisissent CBo Territoria à Mayotte

- Coup d’envoi du 1er quartier d’affaires de CBo Territoria hors La Réunion

Sainte-Marie, le 20 mars 2015, 10h45

CBo Territoria est heureux d’annoncer que la Caisse Régionale de la Sécurité Sociale et l’Agence Régionale de Santé ont choisi son nouveau quartier d’affaires à Mayotte pour installer leurs locaux sur ce nouveau département français.

Les besoins des deux établissements publics pourraient totaliser une surface totale de 8 500 m2, permettant à CBo Territoria d’assurer la pré-commercialisation des 2/3 de la surface de son quartier d’affaires programmé sur 12 500 m2.

La CGSS a pour sa part déjà décidé de se porter acquéreur de ses locaux (environ 6 000 m2), permettant à CBo Territoria de réaliser une opération de Promotion immobilière.

La réalisation de ce quartier d’affaires qui devrait générer un chiffre d’affaires total de 36 M€, est prévu sur deux ans avec un démarrage des travaux attendu fin 2015 et une livraison courant 2017.

Le quartier, qui s’étend sur 1,2 Ha acquis par CBo Territoria en 2014, est situé à Kawéni, première zone d’activité du département, sur la commune de Mamoudzou, capitale de l’Île.

Il bénéficie d’un emplacement stratégique qui participe à sa forte attractivité.

« Ce nouveau succès de CBo Territoria dans l’immobilier professionnel marque le démarrage de notre première opération immobilière hors Réunion et représente ainsi pour nous une réelle opportunité pour démontrer notre savoir-faire à l’export. » déclare Eric Wuillai, Président-directeur général de CBo Territoria.

 Prochaines publications :

- Chiffre d’affaires 1er trimestre 2015 : mercredi 13 mai 2015

 Publication après Bourse

- Assemblée Générale : vendredi 5 juin 2015, Ile de La Réunion

 A propos de CBo Territoria

Propriétaire d’un patrimoine foncier exceptionnel de 3 000 hectares, CBo Territoria est un acteur clé du développement immobilier de l’Ile de La Réunion, département français d’Outre-mer caractérisé par une forte croissance démographique.

CBo Territoria détient un positionnement de premier plan dans ses trois métiers :

- Gestion foncière et aménagement de quartiers d’affaires, zones commerciales et quartiers résidentiels ;

- Promotion immobilière et vente de terrains à bâtir ;

- Développement et gestion immobilière d’actifs patrimoniaux détenus en propre.

NYSE Euronext C, FR0010193979, CBOT

www.cboterritoria.com

 

Repost 0
Published by Bernard - dans CBO TERRITORIA
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 23:20
CBo Territoria : résultats 2014, montée en puissance de l'activité récurrente Foncière et forte hausse du dividende

Mnémo : CBOT (dividende à recevoir en 2015 : 0,15 €, ANR 2014 : 5,33 €)

Dernier cours : 3,45 €

Capitalisation boursière : 110,90 M €

Mnémo : CBOTA (océane, nominal 3,60 €, coupon = 0,216 € ou 6 %, échéance max 2020)

Dernier cours : 4,01 € 

http://www.cboterritoria.com/

Les capitaux propres au 30 juin  2014 s’élevaient à 168,9 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,65. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Le rendement est de 4,3%

L’endettement est de 51% et 44% hors océanes

La décote sur ANR est de 35,2%

La société a réussi sa transformation en "Foncière" avec un patrimoine de rendement d'environ 290 M € fin 2015.

L'exercice 2014 se caractérise par une baisse des résultats pondérée par la progression des revenus récurrents de l’activité de Foncière

L'analyse graphique montre que le cours est actuellement dans un canal haussier qui a débuté il y a 3 ans. Période pendant laquelle le cours de bourse a monté de 22% sans compter les dividendes versés. Que chercher de plus pour valoriser un capital. Le titre est liquide.

Cela vaut largement l'assurance vie, d'ailleurs l'action peut être mise dans un contrat d'assurance vie

 

Résultats 2014 : montée en puissance de la Foncière

- Actif de rendement : 264,8 M€, + 27 %

- Résultat net PdG : 10,4 M€, - 41 %

- ANR/action : 5,33 €, + 2,2 %

Perspectives favorables en 2015

- Hausse attendue de 9,5 % de l’actif de rendement à 290 M€

- Progression attendue des loyers de 10 % à 16,9 M€

- Rebond attendu du chiffre d’affaires global

 « 2014 a consacré le basculement de CBo Territoria vers l’activité de Foncière avec la livraison d’importants actifs commerciaux qui nous permettent de poursuivre la croissance de nos revenus locatifs et d’augmenter notre capacité de résilience dans un contexte sensible. La nouvelle approche marketing et commerciale du Groupe avec la création de deux agences immobilières doit permettre à l’activité de Promotion immobilière, qui a montré quelques signes encourageants ces derniers mois, de contribuer au rebond global du chiffre d’affaires du Groupe en 2015 », déclare Eric Wuillai, Président-directeur général de CBo Territoria.

Comptes consolidés

2014

2013

2013

en M€, normes IFRS

retraité

publié

Chiffre d'affaires

60,7

78,5

80,8

Résultat des activités

13

15,6

16

Variation juste valeur

-1,7

4

4

Plus-value de cession

1,3

0,7

0,7

Résultat opérationnel

12,7

20,8

21,1

Résultat financier

-5,3

-5,3

-5,4

Résultat avant impôts

7,4

15,5

15,7

Impôt sur les résultats

2,8

2

1,9

Résultat net

10,3

17,7

17,7

Résultat net part du Groupe

10,4

17,7

17,7

 

 

 

 

Cash flow courant

8,6

11,8

11,8

- Les procédures d’audit sur les comptes consolidés sont effectuées. Le rapport d’audit relatif à leur certification sera émis après obtention et vérification du rapport de gestion.

Données 2013 retraitées :

- Le Groupe applique la nouvelle norme IFRS 11 à compter du 1er janvier 2014. Les sociétés qui étaient auparavant consolidées en intégration proportionnelle le sont désormais selon la méthode de la mise en équivalence. Ceci a notamment pour effet de retirer du chiffre d’affaires consolidé les produits des opérations menées en contrôle conjoint.

Le CA 2013 comparatif a été retraité en conséquence.

- Les charges refacturées aux locataires sont désormais exclues du chiffre d’affaires à partir du 4ème trimestre 2014.

Le chiffre d’affaires 2013 et les 3 premiers trimestres 2014 ont été retraités en conséquence.

Poursuite de la croissance des loyers de la Foncière et rebond du chiffre d’affaires en Promotion immobilière au 4ème trimestre

En 2014, CBo Territoria a réalisé un chiffre d’affaires total de 60,7 M€ en baisse de 23 % par rapport à 2013 suite au recul de 32 % du chiffre d’affaires en Promotion immobilière tandis que l’activité de Foncière continue sa progression à + 13 %.

Malgré la pression sur les loyers de bureaux, les revenus locatifs bruts de l’activité de Foncière ont accéléré leur hausse en fin d’année grâce à une mise en service rapide des nouveaux actifs commerciaux stratégiques (Centre commercial E.Leclerc, Retail Park et Quick) et à la perception de droits d’entrée sur ces actifs. Les revenus de l’activité de Foncière atteignent ainsi 15,4 M€ en 2014, contre 13,6 M€ en 2013. Les revenus locatifs bruts issus des commerces représentent désormais 30 % des revenus locatifs bruts globaux contre 21 % en 2013.

Avec des activités en baisse dans le logement privé (instabilité fiscale et climat économique global), le logement social (difficulté de financement des bailleurs sociaux) et l’entreprise (base de comparaison élevée avec la livraison en 2013 de la CAF), le pôle Promotion immobilière a réalisé un chiffre d’affaires de 42,2 M€ en recul de 32 % par rapport à l’exercice 2013. L’activité a néanmoins connu un rebond au 4ème trimestre (+ 11,6 %) grâce au segment du logement et des terrains. L’activité commerciale dans le résidentiel affiche fin 2014, 93 ventes actées contre 80 fin 2013.

Un résultat net PdG de 10,4 M€ et un cash flow opérationnel de 8,6 M€

En 2014, suite à la progression de ses revenus locatifs bruts, l’activité de Foncière a dégagé un revenu net (EBITDA) de 13,6 M€, en hausse de 13 %. Il représente 88 % des revenus locatifs bruts.

Compte tenu d’un mix produit ponctuellement moins favorable, d’un ajustement des prix de vente dans le résidentiel et d’un impact de défaillance d’entreprises, le taux de marge de l’activité de Promotion immobilière a atteint 11,7 % contre 15,2 % en 2013.

Intégrant le revenu net de la Foncière et la marge en Promotion immobilière auxquels sont soustraits les frais de gestion du Groupe, le résultat des activités a atteint 13,0 M€ en 2014 contre 15,6 M€ en 2013. Il est caractérisé par la contribution croissante de la Foncière.

Le passage au régime des droits d’enregistrement sur les immeubles livrés depuis plus de 5 ans et la pression sur les prix et sur certains loyers de bureaux font ressortir une diminution nette de la juste valeur des actifs du Groupe de -1,7 M€ contre une revalorisation de 4 M€ en 2013.

Après prise en compte de cette variation négative de juste valeur et de 1,3 M€ de plus value de cession liée à la vente de logements en fin de défiscalisation, le résultat opérationnel de CBo Territoria ressort à 12,7 M€.

Fort d’un résultat financier stable à – 5,3 M€ qui participe à la progression de l’ICR (Taux de couverture des charges financières par les loyers) de 2,3 à 2,6, le résultat avant impôt atteint 7,4 M€.

Grâce à une économie d’IS de 5,5 M€ obtenue via la loi Girardin à l’IS pour l’investissement dans 95 logements PILA (accession différée à la propriété), le résultat net PdG de CBo Territoria affiche 10,4 M€.

Le cash-flow courant généré au titre de l’exercice 2014 atteint 8,6 M€ contre 11,8 M€ en 2013. Il est caractérisé par une contribution croissante de l’activité récurrente de Foncière.

Croissance de + 27 % du patrimoine d’actifs de rendement en service

En 2014, la livraison et la mise en service d’importants actifs en immobilier commercial (Centre E.Leclerc, Retail Park et Quick) qui rencontrent un vif succès, a permis à l’activité de Foncière de monter en puissance pour atteindre une taille critique.

La valeur du patrimoine professionnel en exploitation progresse ainsi de 45 % à 166,4 M€ pour représenter 67 % des actifs de rendement du Groupe. Les commerces, actifs à plus forte résilience, constituent désormais 61 % de ces actifs professionnels contre 45 % en 2013. Le taux de location progresse de 6 points à 94 %. Le taux de rendement moyen brut diminue de façon structurelle à 8,1 % (vs 9,2 % au 31 décembre 2013) compte tenu de la mise en service des grands actifs commerciaux dont le rendement est valorisé par DTZ à 7,5 %.

Parallèlement, la valeur du patrimoine Habitat progresse de 5 % à 98,3 M€. Cette hausse est tirée par la mise en service d’une résidence de 51 logements qui compense une accélération des cessions de logements en sortie de défiscalisation (21 biens cédés en 2014 contre 11 en 2013). Hors actifs résidentiels destinés à la vente, le taux de location affiche 94 % au 31 décembre 2014, témoignant de la solide attractivité de l’offre résidentielle de CBo Territoria. Le taux de rendement moyen brut croît légèrement à 5,2 % (avant inoccupation) contre 5,1 % en 2013.

Au 31 décembre 2014, l’ensemble des actifs de rendement en service du Groupe atteint une valeur de 264,8 M€ contre 208,5 M€ au 31/12/2013, soit une progression de 27 % (+ 56,3 M€). Ces actifs représentent désormais 78,6 % du patrimoine de CBo Territoria contre 65 % fin 2013, démontrant ainsi la montée en puissance des revenus récurrents de la Foncière au sein du Groupe.

Structure bilancielle équilibrée

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres Part du Groupe s’élèvent à 168,9 M€ avec en contrepartie à l’actif des biens immobiliers récents et bien situés, évalués par expertise indépendante à 336,8 M€. L’endettement net (LTV) représente 51 % des actifs immobiliers totaux. Hors OCEANE (26,5 M€ à échéance 2019), ce ratio ressort à 44 %.

Conformément à sa politique prudentielle en Promotion immobilière dans un contexte qui reste globalement sensible, le stock de produits finis recule de 29 % à 14 M€ contre 19,7 M€ au 31 décembre 2013.

Actif Net Réévalué (ANR) de 5,33 € par action

L’ANR, qui traduit principalement la valeur de Foncière du Groupe, atteint 171,4 M€ au 31 décembre 2014, un niveau proche des capitaux propres. Après le versement d’un dividende de 0,13 €/action en juin 2014, il s’établit à 5,33 € par action, soit + 2,2 % par rapport à fin 2013.

Perspectives : rebond attendu du chiffre d’affaires en 2015

Annoncé le 26 janvier 2015, la nouvelle approche marketing et commerciale du Groupe qui comprend notamment la création d’une Direction Commerciale avec deux agences immobilières, a permis de structurer la force de vente et d’optimiser la distribution de l’offre immobilière locale de CBo Territoria.

Au niveau de l’activité de Foncière, l’atteinte d’une taille critique et la livraison de nouveaux actifs (Entrepôt Soredip et 118 logements PILA) permettent au Groupe d’annoncer une nouvelle croissance de ses loyers en 2015 malgré un contexte de pression sur les prix dans les bureaux et la poursuite des cessions de logements en sortie de défiscalisation. La contribution des revenus locatifs bruts issus des commerces devrait atteindre en 2015 près de 40 % contre 30 % en 2014, permettant ainsi de renforcer la résilience des loyers du Groupe.

Ainsi, l’objectif de CBo Territoria est d’afficher en 2015 des revenus locatifs bruts de 16,9 M€ (+ 10 %) et d’atteindre fin 2015, 290 M€ d’actifs de rendement (+ 9,5 %).

En 2015, l’activité de Promotion immobilière présente des perspectives commerciales favorables en immobilier professionnel avec plusieurs projets totalisant près de 15 000 m2.

Parallèlement, l’immobilier résidentiel devrait évoluer de manière contrastée avec :

- un segment des logements sociaux touché par les difficultés de financement des bailleurs sociaux,

- un segment des logements privés qui testera une nouvelle Loi Pinel mais qui bénéficiera d’une production soutenue tirée par les ventes au 2nd semestre 2014,

- un segment des terrains à bâtir qui devrait poursuivre son rebond grâce à une politique commerciale offensive.

L’ensemble de ces éléments permet à CBo Territoria d’annoncer un objectif de rebond du chiffre d’affaires pour l’exercice 2015.

Proposition d’un dividende de 0,15 €/action, soit 2,8 %/ANR

Conformément à sa stratégie de montée en puissance d’activité de Foncière, CBo Territoria proposera à l’Assemblée Générale du 5 juin 2015, le versement d’un dividende de 0,15 € par action (vs 0,13 € en 2013), représentant 2,8 % de l’ANR.

Prochaines publications :

- Chiffre d’affaires 1er trimestre 2015 : mercredi 13 mai 2015  Publication après Bourse

- Assemblée Générale : vendredi 5 juin 2015, Ile de La Réunion

A propos de CBo Territoria

Propriétaire d’un patrimoine foncier exceptionnel de 3 000 hectares, CBo Territoria est un acteur clé du développement immobilier de l’Ile de La Réunion, département français d’Outre-mer caractérisé par une forte croissance démographique.

CBo Territoria détient un positionnement de premier plan dans ses trois métiers :

- Gestion foncière et aménagement de quartiers d’affaires, zones commerciales et quartiers résidentiels ;

- Promotion immobilière et vente de terrains à bâtir ;

- Développement et gestion immobilière d’actifs patrimoniaux détenus en propre.

NYSE Euronext C, FR0010193979, CBOT

www.cboterritoria.com

Repost 0
Published by Bernard - dans CBO TERRITORIA
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 23:23
GAUSSIN: une nouvelle étude d'Alpha Value valorise l'action à 6,13 € à rapprocher des 3 derniers communiqués de la société

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,07 €

Capitalisation boursière : 59,68 M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 2,04 €

http://www.gaussin.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2014 s’élevaient à 17,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 3,39. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Les capitaux propres doivent avoir considérablement augmenté à ce jour.

 

http://www.alphavalue.fr/Secure/Handlers/LongPdfHandler/1ac34d83-3edb-e311-80c3-c81f66e12e45/Gaussin.pdf

Une nouvelle étude d'Alpha Value, sur Gaussin, est parue le 6 mars 2015.

Elle donne un objectif de cours à 6 mois de 6,13 € !

Qu'en penser par rapport aux 3 communiqués parus depuis le 19 février 2015 ?

Alpha Value a souligné et pris en compte plusieurs "risques" pour Gaussin comme :

- la croissance espérée du carnet de commande qui ne se réaliserait pas et alors la société serait en difficulté pour rembourser sa dette

- au contraire la croissance serait si importante que Gaussin ne pourrait pas faire face et risqueait de perdre ses clients potentiels. Avec ses moyens actuels de fabrication, Gaussin serait tout de même capable de fabriquer 700 ATT en 3x8

C'est la raison pour laquelle j'ai rapproché les 2 communiqués annonçant une AK de plus de 10 M € de celui qui fait part du résultat d'un énorme appel d'offre chinois dans lequel les matériels seraient à livrer  .... avant la fin de 2015 !

Gaussin, par ces 2 AK, prend les devants en se mettant à l'abri des 2 risques ci-dessus.

Ne pas oublier, non plus, l'avance de 10 M € signée fin 2014 avec le client TTL filiale de Pelindo.

Il est étonnant de voir comment Gaussin arrive à lever autant d'argent. On doit en être autour de 60 M € depuis 2006 !

Une autre fragilité pour Gaussin est de gérer sa destinée  "toute seule". Il y a bien la JV avec BA Systèmes ou le partenariat avec le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) mais cela ne concerne pas la maison mère, seulement des activités annexes.

Des partenariats et des entrées au capital de Gaussin de la part de grands groupes industriels seraient rassurants mais diminueraient peut être le dynamisme actuel de la société. Alors peut être pour plus tard ......

Un partenaire entre les clients et les grands fournisseurs des terminaux portuaires : HARBARINDO  BAHARITAMA

http://www.harbarindo.com/

 

GAUSSIN en pole position de l’appel d’offre pour automatiser le terminal portuaire de Qingdao avec 38 AIV LIFT et 50 POWER PACK FULL ELEC

 Héricourt, le 26 février 2015

 GAUSSIN SA (ALTERNEXT : ALGAU - FR0010342329) annonce avoir été retenue le 26 février 2015 dans la short list de trois candidats dans le cadre de l’appel d’offres international réalisé par l’opérateur chinois Qingdao New Qianwan Container Terminal pour automatiser son nouveau terminal portuaire. Les résultats ont été présentés lors d’une réunion tenue publiquement ce jour.

Les deux autres sociétés encore en lice pour l’appel d’offres sont :

- asiatique, pour l’une,

- et européenne, pour l’autre.

D’après l’annonce de Qingdao, l’offre française du groupe GAUSSIN ressort première en terme de prix avec la solution FULL ELEC (avec une différence de prix comprise entre – 66 % et – 7,1 %) et se place seconde avec la solution HYBRID GAS (avec une différence de prix de –57 % et + 7,1%) comparée respectivement aux compétiteurs européen et asiatique.

La demande porte sur les équipements suivants :

- 38 AIV LIFT,

- 50 Powerpacks FULL ELEC ou HYBRID GAS,

- 20 DOCKING STATIONS de 4 voies,

- 1 Station automatique d’échange et de recharge de Powerpack

- 1 Solution de Fleet Management

L’état Chinois a donné son feu vert fin 2014 pour automatisation des terminaux portuaires, le port de Qingdao serait l’un des premiers en Chine.

Qingdao New Qianwan Container précise que la signature du contrat définitif pourrait intervenir au printemps et la livraison souhaitée sur son site à fin 2015.

L’équipe du groupe GAUSSIN MANUGISTIQUE en charge de ce projet depuis l’été 2014 a constitué une flotte de 5 AIV FULL ELEC dont les premiers tours de roues sur la piste d’essai des Guinottes à Héricourt sont envisagés en Mars 2015.

La société GAUSSIN a déposé un nouveau brevet international permettant de diminuer les trajets de 20 % tout en gagnant 28 mètres de distance entre les bateaux et les grues du terminal portuaire.

http://www.greenport.com/xporttoprint/page-17/boosting-efficiency-between-the-quay-and-the-stack

 

 

GAUSSIN lève 7,6 millions d’euros en placement privé

 Héricourt, le 18 février 2015

 GAUSSIN SA (ALTERNEXT : ALGAU - FR0010342329) annonce ce jour la réalisation d’une augmentation de capital d’un montant de 7.563.546 euros. Cette opération a été réalisée en placement privé et n’est pas visée par l’AMF. Elle a pour objectif de financer le développement de la société dans le cadre d’une croissance rapide de son chiffre d’affaires.

Description de l’opération réalisée

Le conseil d’administration réuni le 11 février 2015, faisant usage des délégations votées par l’assemblée générale du 04 juin 2014 (13ème et 14ème résolutions),adoptées à une large majorité, avec 86% des voix, a décidé puis constaté le 17 janvier 2015 des émissions d’un nombre total de 2.521.182 actions nouvelles au prix de 3,00 euros par action, soit un montant global de 7.563.546 euros.

Cette opération en placement privé a été souscrite à hauteur de :

- 2.359.749 euros, par des investisseurs, FCP et particuliers, dont la souscription est éligible à la réduction ISF ; et

- 5.203.797 euros, par des personnes ou sociétés fournissant des services d’investissement pour compte de tiers et par quelques investisseurs privés.

Objectifs de l’opération

Cette augmentation de capital a pour objet de conforter les fonds propres de la société et de renforcer sa trésorerie dans un contexte de forte croissance du chiffre d’affaires en 2014 (+58%) et de progression du carnet de commandes (+62%) liées au succès commercial de la gamme de véhicules portuaires ATT.

Les fonds levés visent principalement à constituer une joint venture en Indonésie, à poursuivre les efforts engagés dans la recherche et le développement de solutions innovantes et à financer la construction de véhicules de démonstration ainsi qu’une piste d’essai.

Allegra Finance, Listing Sponsor de GAUSSIN, a été Conseil de cette opération.

Autres informations relatives à l’évolution du capital

Sur le deuxième semestre 2014 et janvier 2015, des exercices de BSAR par leurs détenteurs ont conduit à la création de 38.127 actions et à des levées de fonds d’un montant global de 89.598,45 euros.

1. Exercice de Bons de souscription remboursables en actions (BSAR)

Suite à l’émission de 4.035.097 bons de souscription d’actions remboursables (BSAR) en novembre 2013, les actionnaires ont, depuis le 29 novembre 2013, la possibilité d’exercer leurs droits quand ils le souhaitent. Depuis cette date, la Société a constaté l’émission de 857.070 titres pour 2.014.114,50 euros.

Il reste à ce jour 3.178.027 BSAR à exercer.

 

 

GAUSSIN lève 2,3 millions d’euros en placement privé

Le Groupe procède au lancement commercial de

Port Automation Systems

 Héricourt, le 12 mars 2015

 GAUSSIN SA (ALTERNEXT : ALGAU - FR0010342329) annonce ce jour la réalisation d’une augmentation de capital d’un montant de 2.296.203,00 euros, en complément et aux mêmes conditions que le placement privé de 7,6 millions d’euros annoncé le 18 février 2015, avec une réalisation décalée pour des contraintes de calendrier. Cette opération a été réalisée en placement privé et n’est pas visée par l’AMF.

Description de l’opération réalisée

Le conseil d’administration réuni le 10 mars 2015, faisant usage de la délégation votée par l’assemblée générale du 4 juin 2014 (13ème résolution, approuvée à 86,2% des votes), a décidé puis constaté l’émission d’un nombre total de 765.401 actions nouvelles au prix de 3,00 euro par action, soit un montant global de 2.296.203,00 euros souscrit par des personnes ou sociétés fournissant des services d’investissement pour compte de tiers. La Société ne pourra plus réaliser de placement privé à ce titre d’ici le 31 janvier 2016.

Objectifs de la levée de fonds

Cette augmentation de capital complète l’augmentation de capital annoncée le 18 février 2015 et répond aux mêmes objectifs : conforter les fonds propres de la société et renforcer sa trésorerie dans un contexte de forte croissance du chiffre d’affaires en 2014 (+58 %) et de progression du carnet de commandes (+62 %) liées au succès commercial de la gamme de véhicules portuaires ATT.

Les fonds levés permettront principalement de constituer les joint-ventures annoncées avec BA systèmes, PAS Port Automation Systems et TTL en Indonésie, à financer la construction d’un démonstrateur (piste d’essai et de formation totalement équipée) et à poursuivre les efforts de recherche et de développement.

Lancement commercial de Port Automation Systems

Les sociétés GAUSSIN et BA SYSTEMES ont annoncé en octobre 2014 la création d’une société commune GAUSSIN-BA SYSTEMES dont l’objectif est d’associer les équipements portuaires de La première avec les savoirs en guidage robotique et Fleet management de la seconde, dans le but de répondre à la demande mondiale croissante d’automatisation des terminaux portuaires.

Cette société, société par actions simplifiée de droit français, portera désormais le nom de PORT AUTOMATION SYSTEMS (P.A.S.). Son capital d’un million d’euros est détenu à 60 % par GAUSSIN SA et 40 % par BA SYSTEMES.

Ce partenariat a d’ores et déjà permis à GAUSSIN d’être retenu dans la short list de trois candidats dans le cadre de l’appel d’offres international réalisé par l’opérateur chinois Qingdao New Qianwan Container Terminal pour automatiser son nouveau terminal portuaire (communiqué du 26 février 2015). Le résultat de cet appel d’offres est attendu pour le printemps.

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Alternext d’Euronext à Paris depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 22:42

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 1,76 

Capitalisation boursière : 53,45 M €

http://www.auplata.fr/

http://www.columbusgoldcorp.com/s/StockQuote.asp

(pour suivre le cours et les nouvelles de Columbus)

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 s’élevaient à 25,5 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 2,09.

La volatilité du cours de bourse est énorme, le 13 janvier 2015 on était à 2,26 € pour retomber à 1,47 € le 11 février. Les volumes ont considérablement augmenté depuis le 12 décembre 2014. L'or fait rêver et attire les spéculateurs !

 

Résultats annuels 2014

- Production d’or de 505 kg

- Amélioration de +3,6 M€ du résultat opérationnel

- 25,5 M€ de capitaux propres à fin 2014

 Rémire-Montjoly, 11/03/2015

 Jean-François Fourt, Président d’Auplata, déclare :

« Auplata a franchi des étapes majeures de développement en 2014 avec notamment la construction de la première unité de traitement du minerai par cyanuration des concentrés aurifères de Guyane française qui ouvre de nouvelles perspectives à Auplata, à sa filiale Columbus Gold, mais aussi à l’ensemble du secteur aurifère guyanais qui va pouvoir profiter de cette avancée industrielle.

Parallèlement, nous avons poursuivi la stratégie de valorisation notre portefeuille minier avec la conclusion d’un nouvel accord stratégique avec la major Newmont Mining et la signature d’un partenariat avec le BRGM.

Alors que le contexte du marché de l’or est plus favorable depuis quelques mois, Auplata aborde l’année 2015 avec pour ambition d’accroître sa production d’or, grâce notamment à la mise en service de l’usine pilote, mais surtout avec la volonté de déployer à plus grande échelle le nouveau procédé directement sur les sites miniers, dès accord des autorités françaises. »

Principaux faits marquants de l’exercice 2014

Ventes d’or affiné stables en 2014, hors impact de l’arrêt de la mine de Yaou

Sur l’ensemble de l’exercice 2014, les ventes d’or affiné se sont élevées à 462 kg, stables par rapport à 2013 à périmètre constant (hors Yaou). Auplata enregistre ainsi un chiffre d’affaires annuel de 18,5 M€, en repli limité de -9%, alors que les cours de l’or ont reculé de -10% sur l’ensemble de l’année, soit un impact sur le chiffre d’affaires de l’ordre de -1,5 M€.

Succès de la politique d’optimisation des coûts : recul de 3,8 M€ des charges d’exploitation

Auplata a poursuivi au 2nd semestre 2014 sa politique de gestion optimisée de ses coûts d’exploitation, qui se sont inscrits en baisse de -15% sur l’ensemble de l’exercice, soit des économies de 3,8 M€ d’un exercice à l’autre. Ces mesures ont ainsi permis d’améliorer le résultat opérationnel de +3,6 M€ par rapport à 2013 et le résultat net de +3,3 M€, en dépit d’un contexte défavorable des cours de l’or.

Renforcement des capitaux propres et de la situation financière

13,2 M€ ont été levés en 2014 (6,7 M€ via émission obligataire et 6,5 M€ par augmentations de capital), permettant de renforcer les capitaux propres, qui s’établissaient à 25,5 M€ fin 2014, et de réduire l’endettement financier net, à 4,2 M€, tout en finançant l’investissement de l’unité pilote de cyanuration. En outre, Auplata a perçu un produit de 2,8 M€ au 2nd semestre 2014 lié à la cession de titres Columbus Gold, dont le groupe conserve 14,8% du capital.

Finalisation de la mise au point du nouveau procédé de cyanuration

Auplata a finalisé fin 2014 la construction et la mise en place des équipements industriels de l’unité pilote de traitement des concentrés aurifères par cyanuration. Les différentes phases de mise en service et les tests de production se sont déroulés de manière concluante au cours du 1er trimestre 2015 et permettent désormais d’envisager une mise en service opérationnelle de l’unité à compter du mois d’avril, avec une montée en cadence progressive au 2ème trimestre.

Conclusion de deux accords stratégiques majeurs : BRGM et Newmont Mining

Auplata a conclu deux accords stratégiques au cours du 2nd semestre 2014 :

(i) un accord de partenariat technique avec le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) en cours de finalisation au 1er trimestre 2015 ;

(ii) un accord stratégique de joint-venture avec le groupe minier international Newmont Mining sur les titres de Bon Espoir et Iracoubo Sud.

Comptes annuels 2014

Au cours de sa réunion du 9 mars 2015, le Conseil d’administration d’Auplata (Alternext - FR0010397760

- ALAUP) a arrêté les comptes annuels consolidés au titre de l’exercice 2014, clos le 31 décembre 2014.

Comptes consolidés en K€ - Normes IFRS - Données auditées

2014

2013

Variation

CHIFFRE D'AFFAIRES

18 543

20 314

-1 771 K€

 

 

 

 

EBITDA

(3 328)

(5 335)

+2 007 K€

 

 

 

 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT

(5 952)

(8 480)

+2 528 K€

 

 

 

 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL

(3 777)

(7 373)

+3 596 K€

 

 

 

 

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

(5 156)

(8 488)

+3 332 K€

EBITDA : Résultat opérationnel courant avant dotations nettes aux amortissements et aux provisions

Auplata a produit 505 kg d’or brut en 2014. Les ventes d’or affiné ont atteint 462 kg, contre 516 kg en 2013.

Elles sont stables par rapport à l’année 2013 à périmètre constant (hors impact de l’arrêt de la mine de Yaou).

Le chiffre d’affaires consolidé s’est établi à 18,5 M€, comparé à 20,3 M€ en 2013 soit un recul de -9%. Il intègre 4,4 M€ de prestations connexes de négoce liées à la sous-traitance. La baisse des cours de l’or, amorcée en 2013, s’est poursuivie jusqu’à fin septembre 2014. Ce recul des cours de -10% en moyenne sur l’année a un impact négatif de l’ordre de -1,5 M€ sur le chiffre d’affaires et la marge d’Auplata.

Les charges d’exploitation reculent de -15% par rapport à 2013, suite à l’arrêt du site de Yaou, au plan d’économie mis en place au 2nd semestre 2013 et à la politique d’optimisation des coûts poursuivie tout au long de l’exercice 2014.

Ainsi, l’EBITDA s’améliore de +2,0 M€ d’une année sur l’autre, à (3,3) M€, et le résultat opérationnel courant de +2,5 M€ à (6,0) M€. Après comptabilisation d’un produit non récurrent purement comptable, correspondant à la reprise partielle de la dépréciation des titres Columbus Gold, et d’une provision, le résultat opérationnel progresse de +3,6 M€, pour s’établir à (3,8) M€ versus (7,4) M€ un an plus tôt.

Après prise en compte du coût de l’endettement financier et de la quote-part des résultats des entreprises mises en équivalence, le résultat net part du groupe s’élève à (5,2) M€ en 2014, contre (8,5) M€ en 2013.

Au 31 décembre 2014, les capitaux propres d’Auplata s’établissaient à 25,5 M€ (versus 23,2 M€ fin 2013), et le groupe bénéficiait d’une trésorerie disponible de 7,8 M€ pour des dettes financières de 12,0 M€.

Postérieurement à la clôture de l’exercice 2014, Auplata a procédé, le 2 mars 2015, au remboursement du solde des obligations émises en mars 2010, soit 7 863 obligations restant en circulation, pour un montant de 3,9 M€, ainsi qu’au versement du dernier coupon au taux de 9%.

Perspectives 2015 : mise en service du procédé de cyanuration et poursuite de la stratégie de valorisation du portefeuille minier d’Auplata

Au cours de l’exercice 2014, Auplata a franchi avec succès l’ensemble des étapes, administratives, réglementaires et opérationnelles, pour la mise en œuvre en Guyane française d’un nouveau procédé de récupération de l’or. Les résultats positifs des tests de mise au point du procédé de lixiviation (lire le communiqué de presse relatif aux résultats des tests) confortent Auplata dans son choix technologique et permettent d’envisager une mise en service de l’unité pilote au mois d’avril, avec une montée en cadence progressive au 2ème trimestre.

Auplata rappelle que l’objectif de cette unité pilote, 1ère du genre en Guyane française, est de traiter, de manière centralisée, les concentrés aurifères produits par Auplata sur ses différents sites miniers, ou par d’autres exploitants miniers, en les acheminant par voies aérienne, routière ou fluviale selon l’origine de la production. Dans un premier temps, elle permettrait d’augmenter la production aurifère actuelle d’Auplata de l’ordre de 20%.

Cette unité pilote constitue également une première étape vers l’usine de plus grande capacité pour la mine de Dieu Merci, dont le dossier est en cours d’instruction auprès des autorités françaises de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL). Un dossier similaire a été déposé pour le site de Yaou le 29 décembre 2014 et fait l’objet de premiers échanges avec la DEAL.

Parallèlement, Auplata et le BRGM finalisent, au 1er trimestre 2015, la convention de prestations de services d’une durée de trois ans qui permettra à Auplata de bénéficier de l’expertise du BRGM dans les domaines des procédés de traitement, notamment pour la cyanuration, et de la prospection minière, (études géologiques et évaluation de réserves), et ainsi de poursuivre la valorisation de ses titres miniers en Guyane française. Parallèlement, Auplata a proposé au BRGM une extension, jusqu’au 31 décembre 2015, pour activer l’option d’entrée au capital d’Auplata.

Par ailleurs, Auplata et Newmont Mining Corporation (NYSE - US6516391066 - NEM), l’un des premiers producteurs d’or au monde, ont conclu en septembre 2014 un accord portant sur les titres miniers de Bon Espoir et d’Iracoubo Sud détenus par Auplata. Cet accord prévoit deux phases d’exploration avec des dépenses engagées par Newmont pouvant aller jusqu’à 12 M $USD. A ce jour, cet accord reste soumis à la réalisation de différentes conditions suspensives, et notamment à l’accord du Ministère chargé des Mines, qui dispose d’un délai d’instruction jusqu’au 4 avril 2015.

Enfin, poursuivant sa stratégie d’accroissement de son patrimoine minier et d’optimisation de sa valorisation, Auplata annonce l’obtention de permis de recherches minières d’une superficie de 200 km² dans le sud-ouest de l’Espagne, dans la province de Badajoz. Des indices encourageants de présence de métaux précieux (or et argent) et d’autres métaux (zinc, plomb, cuivre) ont été découverts, et des travaux complémentaires d'exploration vont être initiés.

 

 

Résultats concluants des tests de production de l’unité pilote de cyanuration : taux d’extraction d’or de 92,5%

Après avoir finalisé en 2014 la construction et la mise en place des équipements industriels de l'unité pilote de traitement de minerai par cyanuration des concentrés aurifères, Auplata a pu procéder aux premiers essais de mise en service et de cinétique des installations au mois de janvier et aux phases de mise au point du procédé de lixiviation en février et mars 2015.

Ces premiers tests de cyanuration de concentrés aurifères ont permis de confirmer l'efficacité du procédé avec un taux d'extraction d'or de 92,5% sur un lot de concentrés aurifères de 4,2 tonnes ayant une teneur moyenne de 258 grammes/tonnes.
L'unité pilote sera mise en service opérationnellement au mois d'avril 2015 avec une montée en cadence progressive au 2ème trimestre, alimentée à la fois par les concentrés aurifères produits par Auplata, mais aussi d'opérateurs aurifères tiers.

Cette unité pilote constitue également une première étape vers l'usine de plus grande capacité pour la mine de Dieu Merci, dont le dossier est en cours d'instruction auprès des autorités françaises de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL). Cette unité mobile, d'une capacité de traitement de 300 tonnes jour a pour vocation à traiter les rejets actuellement stockés dans six bassins et issus du traitement gravimétrique actuel.

Un dossier similaire a été déposé pour le site de Yaou le 29 décembre 2014 et fait l'objet de premiers échanges avec la DEAL.

Inauguration officielle de l'unité pilote le vendredi 6 mars 2015

L'inauguration de l'unité pilote de lixiviation des concentrés aurifères, située sur la commune de Remire-Montjoly à proximité de Cayenne, s'est déroulée le vendredi 6 mars 2015 en présence de près de 150 invités, dont de nombreuses personnalités du monde politique, économique et socio-professionnel de Guyane française.

A cette occasion, Mr. Jean Ganty, maire de Remire-Montjoly, a rappelé qu'Auplata avait franchi, avec succès, toutes les étapes d'autorisation pour le déploiement de cette unité pilote, première du genre en Guyane française.

Mr. Rodolphe Alexandre, Président de la Région Guyane, a pour sa part confirmé son engagement pour le développement de la filière minière et salué l'initiative d'Auplata, qui marque un pas de plus pour l'industrialisation de la filière aurifère en Guyane.

Enfin Mr. Eric Spitz, Préfet de la région Guyane, a mis en avant les solides compétences techniques d'Auplata pour la mise au point de ce procédé utilisant du cyanure, et a confirmé l'engagement de l'Etat français pour ce type de projets innovants au service du développement de la région. Dans le cadre d'une mutualisation de moyens, Il a également encouragé les autres opérateurs miniers à utiliser cette unité pilote d'Auplata pour accroitre leur production.

Jean-François Fourt, Président d'Auplata, déclare :

« A l'occasion de cette inauguration, je tiens à saluer les compétences et les efforts des équipes d'Auplata, ingénieurs et techniciens, qui ont contribué au succès de cette réalisation.

Je remercie monsieur le maire de Remire-Montjoly pour son accueil sur sa commune, et je salue l'engagement du Président de la Région Guyane pour l'ensemble de la filière minière et pour cette unité pilote, premier pas vers une industrialisation.

Enfin, j'apprécie la proposition de monsieur le Préfet d'encourager la mutualisation de cette installation d'Auplata pour traiter les concentrés aurifères d'opérateurs miniers tiers. »

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d'or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également actionnaire de la société canadienne d'exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

Le capital social d'Auplata est composé de 30 371 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN : FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 11:21
FACILASOL : en redressement judiciaire la société cherche un repreneur

Mnémo : MLFAC

Dernier cours : 0,17 €

Capitalisation boursière : 0,73 M €

http://www.facilasol.fr/

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 sont à 1,78 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,41.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Jérome Hernani, ancien co-dirigeant et frère de David Hernani, a pris les rênes de la société Herboratum depuis le 1er janvier 2015.

 

Energies renouvelables : Facilasol en quête d'un repreneur

E-lettre api du 17/02/15

http://www.agence-api.fr/actualite/lettre-3442/information-150245.html

35 - Facilasol est en quête d'un repreneur.

Sous procédure de sauvegarde depuis le 3 décembre 2014, le groupe de Dol-de-Bretagne spécialisé dans la vente et l'installation de panneaux photovoltaïques, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Saint-Malo le 4 février 2015.

« Notre secteur est en difficulté depuis plusieurs mois. De 1 000 demandes de raccordement au 4e trimestre 2013 nous sommes passés à 100 au 4e trimestre 2014. Résultat, 80 % des entreprises ont déjà disparu. Car les incitations fiscales de l'Etat sont en forte baisse comme les tarifs de rachat d'électricité. Nous pensions pouvoir nous en sortir avec la procédure de sauvegarde, qui nous permettait notamment de récupérer un crédit d'impôt, mais le report de 4 gros chantiers pour 600 k€ de chiffre d'affaires ne nous a pas permis de tenir le plan de trésorerie initialement prévu », détaille David Hernani, directeur général. 

Dépôt des offres jusqu'au 16 mars

Les sociétés intéressées ont jusqu'au 16 mars pour déposer une offre de reprise auprès de l'administrateur judiciaire. « Nous avons déjà plusieurs pistes », confie David Hernani. En attendant, le groupe continue à assurer ses chantiers. Facilasol, qui travaille principalement pour le marché agricole, a clos son exercice 2014 sur un chiffre d'affaires consolidé de 9 M€ avec 35 salariés. Au plus fort en 2010, le groupe a employé jusqu'à 210 salariés pour un chiffre d'affaires de 37 M€ et un résultat net de 1,1 M€.

Florence Le Nevé

Repost 0
Published by Bernard - dans FACILASOL
commenter cet article
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 15:26
Login People (ex MOBILEGOV) : AK et perspective d'un changement de périmètre

Mnémo : ALLP

Dernier cours : 1,89 

Capitalisation boursière : 6,21 M €

Mnémo : LPBS (1 act à 11,25 € jusqu’au 31 déc 2015)

Dernier cours : 0,9 €

Mnémo : LPBSR (1 act à 2,60 € jusqu’au 16 juin 2016)

Dernier cours : 1,90 €

Mnémo : LPBS3 (1 act à 2 € pour 2 BSAR  jusqu’au 16 novembre 2015)

Dernier cours :  0,38

http://www.loginpeople.com/

Les capitaux propres au 31 déc 2014 s’élevaient à - 0,32 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de NS. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe "théoriquement" d’une société de croissance et en bonne santé.

Si vous êtes actionnaire de la société :

Vous disposez de DPS attachés à vos actions Login People, qui vous permettent de souscrire en priorité aux actions nouvelles en appliquant le rapport 1 action nouvelle pour 3 DPS (3 action ancienne donnant droit à 1 DPS).

Que pensez de la mariée éventuelle ? Le bilan de la société AZURIEL Technologies ne semble pas des plus florissants :

- société crée en 2005

- depuis 2009 le bénéfice est devenu une perte et les Fonds Propres ont viré au rouge

- les effectifs sont en décroissance (39 d'après le communiqué)

mais

- en plus de son siège à Antibes, la société est présente à Grenoble et à Paris

- on peut espérer que les 2 sociétés sont complémentaires et qu'elles se connaissent bien. Elles ont toutes les 2 leur siège à Sophia Antipolis

- on peut espérer une économie d'échelle et l'atteint d'une taille critique

Maintenant reste à attendre la réponse des banques pour le prêt de 800 K.

Voici 2 liens pour découvrir la société AZURIEL Technologies :

http://www.azuriel.fr/

http://www.verif.com/bilans-gratuits/AZURIEL-TECHNOLOGIES-482259967/

L'essentiel du communiqué de Login People est repris ci-dessous :

Lancement d’une augmentation de capital

avec maintien des droits préférentiels de souscription

d’un montant total de souscription de 1.992.856,32 € dont une partie sera faite par compensation de compte courant de son principal actionnaire .

Entrée en négociation exclusive avec la société Azuriel Technologies, en vue de l’acquisition de son activité de services informatiques

 

Sophia Antipolis, le 16 février 2015

Login People (FR0010581363, Mnémo : ALLP), éditeur français de solutions innovantes d’authentification, multi-facteurs, aux fins de protéger les accès aux réseaux publics et privés, annonce ce jour le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, d’un montant maximum de 1.992.856,32 euros.

Cette augmentation de capital est éligible à la loi TEPA. Login People est qualifiée « Entreprise Innovante au titre des FCPI » par BPI France. Login People répond aux conditions d’éligibilité du PEA-PME.

Cette opération souligne la volonté de Login People d’accélérer son déploiement commercial, avec deux objectifs : disposer des ressources nécessaires pour accompagner la stratégie de croissance externe, d’une part, et, d’autre part, augmenter sa force de vente dédiée, en vue de développer le chiffre d’affaires en France et aux Etats-Unis.

L’opération d’augmentation de capital s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale répondant à atteindre les objectifs suivants :

1/ La volonté d’accélérer le développement après une année 2014 matérialisant les premiers accords commerciaux

Suite au changement de gouvernance de la société fin 2010 et au changement de nom (Login People) en janvier 2011, la société a structuré son organisation autour de 3 phases (développement, industrialisation et commercialisation).

Les années 2011 et 2012 ont été consacrées au développement du produit Digital DNA Server et à son industrialisation au travers des partenariats avec Airbus Defense & Space (ex Cassidian) et Microsoft France.

Les années 2013 et 2014 ont été consacrées au démarrage de la commercialisation et ont aussi permis de finaliser la partie certification avec l’ANSSI, l’ASIP Santé et Microsoft.

La société a construit un service commercial, un service marketing/produit et a développé le réseau de distribution auprès de revendeurs et intégrateurs sur ces 2 dernières années.

La société a signé ses premières références clients significatives entre 2013 et 2014 (Groupe Lagardère, Amadeus, Grande Organisation Sportive Internationale, etc.).

En 2014, l’évolution du carnet de commandes de la société a confirmé la phase d’accélération commerciale de Login People :

- Multiplication des référencements commerciaux et des intégrateurs et revendeurs (31 commandes en 2014 contre 17 en 2013)

- Satisfaction et retours positifs exprimés par les premiers clients ; renouvellement de commandes pour les clients existants ou augmentation du nombre d’utilisateurs chez les clients.

- Perspectives de déploiements à plus grandes échelles dans les mois à venir.

Au terme de l’exercice 2014

Le carnet de commandes de Login People (bons de commandes signés par les clients en attente d’être livrés et facturés) s’élevait à 75k€ contre un carnet de commande de 16 k€ aux termes de l’exercice 2013.

Un montant de chiffre d’affaire d’environ 310k€ facturés, incluant la facturation du contrat de management fees avec la filiale Login People Inc. pour un montant d’environ 92 K€ et 3K€ dans le cadre du contrat de distribution avec Login INC) contre un chiffre d’affaire de 98k€ en 2013 (incluant le contrat de management fees avec la filiale Login People Inc. de 44K€).

Les chiffres concernant l’exercice 2014 ne sont pas encore audités à la date de publication du présent communiqué

Login People a annoncé récemment des accords commerciaux soulignant l’accélération des ventes anticipée pour 2015 :

- Contrat signé avec Microsoft pour la distribution des produits Login People dans Microsoft  Azure Marketplace dans 86 pays dans le monde (communiqué du 28/10/2014) ;

- Partenariat avec Imprivata, acteur majeur dans la gestion des mots de passe pour le secteur santé (communiqué du 3/12/2014) ;

- Sécurisation des accès régionaux et nationaux de la Bibliothèque Nationale de France (communiqué du 28/01/15) ;

- Sécurisation de la plateforme cloud de l’éditeur Business Office Oxygen (communiqué du 20/01/15).

2/ Entrée en négociation exclusive avec la société Azuriel Technologies en vue de l’acquisition de son activité de services informatiques

Login People annonce ce jour l’entrée en négociation exclusive avec la société Azuriel Technologies, en vue de l’acquisition de sa branche d’activité de services informatiques. Certifiée Microsoft, la branche d’activité de services informatiques d’Azuriel (39 personnes) représente un périmètre d’activité rentable, d’environ 3,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 44 clients actifs (dont de grands établissements dans la banque et la finance, de grands groupes industriels, etc..).

Cette opération d’acquisition permettra à Login People de construire un acteur français de la sécurité et de la confiance numérique sur les marchés cibles de l’IAM (Identity and Access Management), de l’IoT (Internet of Things) et du MDM (Mobile Device Management).

L’objectif poursuivi par ce projet est d’une part de se doter des moyens humains pour accompagner la croissance d’activité commerciale (augmenter les équipes pour les phases d’avant-vente et d’après-vente ou de support technique) et d’autre part l’extension de l’offre Login People (élargissement du catalogue de produits et services et ajout de spécialisation en technologies Microsoft pour les projets de fédération d’identités). L’opération devrait permettre à Login People d’atteindre une taille critique suffisante mais aussi de disposer d’équipes en services informatiques (« Professional services ») permettant d’offrir à ses clients un accompagnement sur les prestations d’intégration et de configuration mais aussi de répondre aux demandes de ses partenaires intégrateurs et revendeurs concernant la mise à disposition de ressources pour assurer ces prestations en sous-traitance.

Un accord préliminaire a été signé le 31 janvier 2015 entre les deux sociétés, ouvrant une période de négociation exclusive au cours de laquelle Login People et Azuriel Technologies joindront leurs efforts pour faire aboutir leur projet.

En cas de réalisation de cette opération d’acquisition, la société comptera plus de 60 personnes dans ses effectifs. A noter également que pour donner toutes les chances de réussite à cette acquisition, les deux sociétés ont décidé la mise en œuvre d’un contrat de services et de conseils pour accompagner Login People dans l’intégration de l’équipe d’Azuriel ainsi que dans le transfert de leur clientèle pendant 18 mois. Ainsi les équipes d’Azuriel assisteront et aideront les équipes de Login People dans toutes les démarches de négociation et transfert de contrat clients et assisteront également sur les rh (recrutement des ressources, gestion des contrats de travail, etc.).

Login People poursuivra et accélérera son développement commercial initié en 2014 mais bénéficiera également des revenus de l’activité Azuriel pour 3,5 M€, qui viendront s’ajouter à ses propres revenus. La dette de la Société sous forme d’emprunt pour l’acquisition d’Azuriel s’élèvera à 800k€

La Société Login People est en cours de négociation auprès de trois établissements bancaires. Le délai de négociation exclusive avec la Société Azuriel est fixé au 28 mars 2015.

L’augmentation de capital n’est pas une clause suspensive de l’acquisition.

Objectifs de l’opération d’augmentation de capital

L’augmentation de capital avec maintien du DPS aura pour objet de:

1) Financer à hauteur d’environ 40% son BFR dont le montant principal est le besoin en ressources humaines et matérielles pour accélérer et poursuivre le développement de l’activité commerciale ainsi que la distribution de ses produits par le canal des différents partenaires nationaux et internationaux (en vertu des contrats signés en 2014 avec Microsoft, SCC, l’UGAP, Neurones IT, i-Tracing, Yourax, etc.). L’équipe commerciale est en cours de renforcement (6 recrutements en cours).

2) Financer à hauteur d’environ 60% de son montant, l’acquisition de la branche d’activité autonome des services informatiques (acquisition du fonds de commerce sans reprise du passif) de la société Azuriel Technologies, dont une partie du prix sera également financée par un emprunt bancaire.

Modalités de l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription par émission d’actions ordinaires nouvelles

Nombre d’actions à émettre – Le nombre total d’actions ordinaires nouvelles à émettre (collectivement les « Actions » et individuellement une « Action ») s’élève à 1.094.976, soit une augmentation de capital d’un montant nominal de 675.052,70 euros (hors prime d’émission).

Ce nombre d’Actions a été déterminé en considération du nombre d’actions actuellement émises par la société (soit 3.284.930 actions).

Prix de souscription. — Le prix de souscription unitaire d’une Action Nouvelle est de 1,82 euros, et devra être libéré en totalité lors de la souscription. Ce prix ne présente pas de décote par rapport à la moyenne des 20 derniers cours (1.82) précédant le CA en date du 4 février 2015 arrêtant les modalités de l’opération

Dates d’ouverture et de clôture de la souscription. — du 17 février au 3 mars 2015

Droit préférentiel de souscription à titre irréductible.

La souscription des Actions Nouvelles est réservée par préférence, aux actionnaires existants, ou aux cessionnaires de leurs droits préférentiels de souscription, qui pourront souscrire à titre irréductible, à raison d’une Action Nouvelle pour trois Droits Préférentiels de Souscription, sans qu’il soit tenu compte des fractions.

Cotation du droit préférentiel de souscription. — Les droits préférentiels de souscription seront détachés le 17 février 2015. Ils seront cotés et négociés sur Alternext, sous le code ISIN FR0012534907 du 17 février 2015 au 3 mars 2015 inclus. La valeur théorique du DPS est de 0.02 €.

Ce montant a été calculé sur la base du cours de clôture de l’Action Login People le 16 février 2015.

Demandes de souscription à titre libre. — En sus de la possibilité de souscrire à titre irréductible et réductible suivants les conditions et modalités précisées ci-avant, toute personne physique ou morale, détenant ou non des droits préférentiels de souscriptions, pourra souscrire à la présente augmentation de capital à titre libre.

Divers

SRL SENNAC, premier actionnaire de la Société avec 48% du capital et 46% des droits de vote, convertira son compte courant d’associé dans le cadre de la présente opération, à hauteur de 48% du montant total souscrit.

La Société a connaissance des intentions d’autres actionnaires et/ou mandataires sociaux pour 400 K€, les investisseurs n’ont pas donné leur accord pour que leurs identités soit divulguées à ce jour. 

Les ressources de LOGIN PEOPLE au 31/12/2014, date d’établissement du tableau des capitaux propres et de l’endettement financier net, sont les suivantes :

- trésorerie disponible au 31/12/2014 : 164 K€ 

Repost 0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 11:10
ENEOVIA (Stratégéco Solar) : ERMA en liquidation judiciaire, prenez vos dispositions

Mnémo : MLENE

Dernier cours : 0,02 €

Capitalisation boursière : 0,20 M €

http://eneovia-batiment.com/

http://www.eneovia.fr/eneovia/front/Home.aspx

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 étaient de 1,15 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,17. En dessous de 1, c’est considéré comme faible surtout pour une société de croissance et en bonne santé.

Dépêchez vous de prendre les mesures nécessaires alors que l'action ENEOVIA cote encore :

- vendez si c'est possible mais il faut la contre partie à l'achat

- pour ceux qui ont leurs actions sur un compte ordinaire, faites un "vendu-acheté" au mieux. C'est possible puisque vous apportez vous même la contre partie. Vous matérialiserez, fiscalement, votre moins value. Vous ne paierez qu'une fois les frais de transactions.

Cela vous permettra de matérialiser votre moins value lors de votre déclaration d'impôts sur les revenus. Cette moins value est valable 10 ans.

Jugement prononçant

Bodacc A n°20150031 publié le 13/02/2015

Annonce n° 2191

Date : 28 janvier 2015

Jugement de conversion en liquidation judiciaire

RCS : 306 189 366 RCS Créteil

Dénomination : ERMA ENTRETIEN RAVALEMENT ET MACONNERIE

Forme : Société par actions simplifiée

Activite :

étude et réalisation de tous ouvrages de maçonnerie, ravalement, béton-arme, carrelage, plâtrerie, revêtement.

Adresse du siège social :

28 rue de Chapsal 94340 Joinville-le-Pont

Complément Jugement :

Jugement prononçant la liquidation judiciaire désignant liquidateur Selarl Gauthier-Sohm 42 ter Boulevard Rabelais 94100 Saint-Maur-des-Fossés, et mettant fin à la mission de l'administrateur Me Gilles Baronnie 14 av du Viaduc 94130 NOGENT SUR MARNE.

Repost 0

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche