Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 18:47

Solutions 30 logo

Mnémo : ALS30

Dernier cours : 22,90 €

Capitalisation boursière : 56,93 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 2,425 € (ajusté : distributions gratuites d’action 1 pour 1 en juin 2009 et 2010) le 15 déc 2005

 

Au travers de cet article de Distributique.com, on en sait un peu plus concernant le rachat de MPS.

Une chose important à savoir : lorsque Solutions 30 est amenée à faire acte de candidature pour la reprise d’une société en redressement judiciaire, elle rencontre tous les clients de la société cible avant de déposer son dossier. C’est un gage de sécurité pour l’avenir.

 

Solutions 30 reprend l'activité intervention informatique de MPS, en redressement judiciaire

Services - 03/06/2011

Les sociétés de maintenance éprouvent de fortes difficultés. MPS est en redressement judiciaire depuis le mois de septembre dernier. Une partie de ses activités, celles d'intervention informatique sur site (installation et maintenance), sont reprises par Solutions 30.

MPS a une longue histoire. En 1999, le géant américain du transport express, UPS, rachetait une société française Finon, issue de plusieurs rapprochements. En 2009, UPS cédait cette activité de maintenance à ses cadres, elle prenait le nom de MPS France. Basée à Roissy, MPS compte 45 points de présence en France, trois agences (Belfort, Bordeaux, Lyon) et 2 antennes (Massy et Nantes). L'opération  de reprise entamée en 2009 ayant tourné court, la société a engagé un processus judiciaire entraînant la reprise de son activité de maintenance informatique.

Cette dernière représente un chiffre d'affaires annuel  de 5 millions d'euros (ME) et 67 salariés. « Sept de ces salariés rejoindront notre siège, les 60 autres seront répartis dans nos agences » nous explique Gianbeppi Fortis, le Président du directoire de Solutions 30. Trois mois seront nécessaires pour réaliser l'intégration complète de MPS dans Solutions 30. Outre le personnel et les agences, la société compte de nombreux contrats à reprendre, signés avec de grandes marques comme Canon, HP, Samsung ou IBM.  

Cette activité rejoindra le coeur de Solutions 30, son métier historique : PC 30, qui représente encore 80% de son activité.  Solutions 30 reste attentif à tout dossier qui se présenterait encore dans les Tribunaux de commerce, en particulier en maintenance, où Solutions 30 était candidat à la reprise de A&0 systemes il y a quelques semaines à peine. Le dossier est finalement revenu à Verdoso. Mais les deux métiers connexes, celui du dépannage atomisé entre de multiples sociétés, et celui de la maintenance, victime de fortes baisses de facturation, provoquent une consolidation du marché. Un acteur comme Solutions 30, fort de ses 54,7 ME de CA, réalisés en 2010 peut se placer sur de nouveaux dossiers.

L'Espagne et 3 nouveaux services

Le développement du groupe Solutions 30 se porte également à l'international, avec une filiale ouverte en Espagne au 1er trimestre. Une première tentative, en 2008, avait été retardée pour cause de crise financière. Les activités nouvelles, monétique, sécurité, fibre optique, autre axe de développement trouvent leurs premiers clients. La monétique chez Intermarché, la sécurité avec Sécurité en direct et EPS, la fibre avec tous les opérateurs, principalement Orange.

Didier Barathon

Repost 0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 09:33

Auplata logo

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 3,07 €

Capitalisation boursière : 52,21 M €

 

Mnémo : AUPFRN

Dernier cours : 99,50 %

http://www.auplata.fr/

 

Un lecteur, membre d’un regroupement de petits porteurs de la société Auplata, m’a envoyé le courrier ci-dessous.

C’est avec plaisir que je le reproduis sur mes blogs car il est rare que des actionnaires individuels soient actifs dans une AG.

Vous pouvez rejoindre le collectif des petits porteurs en vous connectant au site :

http://goldfingers.xooit.fr/

 

Bonjour,

Je me permets de vous écrire afin de vous transmettre une information d’autant plus intéressante que l’initiative est plutôt rare en France.

Des petits porteurs (PP) actionnaires de la société Auplata se sont regroupés afin de demander l’inscription de projets de résolutions et de sujets à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale mixte qui se tiendra le 16 juin. La société Auplata a accusé-réception de la demande et a intégré sujets et projets de résolutions à l’ordre du jour, consultable sur son site internet (www.auplata.fr/documents.php).

Les objectifs du regroupement sont les suivants :

1) Faire en sorte que les PP qui représentent 75% du capital soient mieux représentés au sein même de l'entreprise et puissent participer dans les prises de décisions sur les choix déterminants

2) Attirer l’attention sur la nécessité de travailler en priorité sur le retour à la rentabilité

3) Etre force de proposition et contribuer à donner plus de visibilité sur les objectifs de la société et sur leur réalisation ou non. Cette visibilité bénéficiera non seulement aux PP mais aussi au titre car il semble clair que le marché attend une bien meilleure visibilité avant de valoriser le potentiel de la société et les réserves/ressources conséquentes que représente l’ensemble des permis miniers en portefeuille

Le regroupement des PP par l’intermédiaire de l’un de ses membres va transmettre également à la société une liste de questions auxquelles des réponses seront apportées au cours de l’assemblée générale.

Le regroupement appelle tous les actionnaires à se mobiliser pour s’exprimer en votant.

Je vous remercie d’avance de ce que vous pourrez faire pour relayer cette information.

A ceci je me permets de rajouter :
Les membres déclarés (177) auprès du regroupement détiennent au 2 juin 2011: 1 711 945 titres soit 9.72% du capital.

Nous avons créé ce site à cet effet:

http://goldfingers.xooit.fr/

Cordialement

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 19:10

Solutions 30 logo

Mnémo : ALS30

Dernier cours : 22,33 €

Capitalisation boursière : 55,51 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 2,425 € (ajusté : distributions gratuites d’action 1 pour 1 en juin 2009 et 2010) le 15 déc 2005

 

Lors de l’AG du 18 mai2011, la croissance externe avait été fortement évoquée. Le pdg a affirmé que 5 ou 6 affaires étaient « dans les tuyaux » en France et en à l’étranger en particulier en Italie. Le report à nouveau de 3,28 M € le permet aisément.

L’échec de la reprise d’AEO, au mois d’avril 2011, n’est pas une si mauvaise affaire pour 2 raisons :

- c’était risqué

- l’un des clients (Intermarché) de AEO est devenu celui de Solutions 30 ! Cela sera visible dans le CA à partir du mois de juillet 2011. D’autres clients d’AEO devraient suivre car il vaut mieux travailler avec une entreprise en bonne santé.

L’exceptionnel, qui a couté 1,9 M € en 2010, s’explique principalement par ceci :

- transfert sur Alternext : 150 K €

- les agences qui n’ont pas réussi à créer leur clientèle locale, ont été rachetées pour environ 1,4 M €. Seule l’agence de Reims l’a réussi.

L’effectif est de 672 personnes dont 510 en France et déjà 10 en Espagne qui vient d’ouvrir.

En février 2011, 2 marques (2 métiers) ont été créé :

- MONEY 30  pour l’assistance aux systèmes de paiement dématérialisés. C’est là que l’on trouvera le nouveau client Intermarché

- SECURI 30 pour l’installation et la maintenance des équipements de sécurité permettant l’accès aux réseaux et la protection des biens et des personnes.

La société attend beaucoup de sa filiale ENERGY 30 qui est en charge de l’installation des nouveaux compteurs intelligents LINKY. La phase d’expérimentation s’est très bien déroulée. On est en attente de la phase de généralisation qui concerne 35 millions de compteurs à déployer, un marché de 1,5 milliard € !

J’ai demandé à ce que les actionnaires fidèles soient récompensés, non pas par la distribution d’un dividende puisque le cash est consacré à la croissance externe, par exemple par la distribution de BS.

 

 COMMUNIQUE DE PRESSE  Paris, le 31 mai 2011

SOLUTIONS 30 reprend les activités d’intervention sur site de Maintenance Partner Solutions en France

SOLUTIONS 30 annonce la reprise des activités françaises d’assistance et de maintenance « sur site » d’équipements numériques de la société MPS (ancienne filiale du Groupe UPS).

Cet accord effectif dès le 1er juin 2011 englobe un chiffre d’affaires de 5 Millions d’euros sur le dernier exercice et 67 personnes.

Cette opération permet au groupe SOLUTIONS 30 de renforcer sa position de leader en France dans des activités d’installation et maintenance « sur site » de tout équipement numérique. Elle contribue à enrichir son offre de services, à diversifier sa base de clientèle, à améliorer le maillage du territoire français et à assurer une plus grande proximité des techniciens avec les clients.

Après avoir réalisé un chiffre d’affaires de 54,7 M€ en 2010, SOLUTIONS 30 vise pour l’exercice en cours une croissance supérieure à 10%.

Prochains rendez-vous :

Chiffre d’affaires du 1er semestre : Fin juillet 2011

 

 COMMUNIQUE DE PRESSE : Paris, le 24 mai 2011

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Les résolutions adoptées

L’assemblée générale des actionnaires de SOLUTIONS 30 s’est réunie le 18 mai 2011, sous la présidence de Monsieur Jean-Marie Descarpentries Président du conseil de surveillance. Le quorum fut atteint sans difficulté, les actionnaires présents dans la salle représentant plus de 72% du capital.

Après la présentation du rapport de gestion par le Président du directoire Monsieur Gianbeppi Fortis et celle de leurs différents rapports par les Commissaires aux comptes, le Président du directoire, a commenté les faits marquants de l’exercice 2010. Il a ensuite répondu aux questions des actionnaires présents concernant l’évolution du groupe.

Les résolutions soumises au vote ont été adoptées à une très large majorité, en particulier:

- L’assemblée générale a approuvé les comptes sociaux et les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2010 ainsi que l’affectation du résultat.

- L’assemblée a renouvelé les mandats venus à échéance de quatre des six membres du conseil de surveillance. Ont ainsi été renouvelés les mandats venus à échéance de Messieurs Jean-Marie Descarpentries et de Monsieur Jean Morisson de la Bassetière d’une part et ceux des sociétés SOFINNOVA représentée par Monsieur Olivier Sichel et NEM INVEST représentée par Monsieur Eric Girardin d’autre part.

- L’assemblée a modifié l’article 15 des statuts de la société en portant la limite d’âge des membres du conseil à 79 ans au lieu de 75.

- L’assemblée a voté l’autorisation donnée au directoire de mettre en place un programme d’options d’achat d’actions de la société destiné aux cadres dirigeants du groupe permettant à ceux-ci d’accéder à une part du capital représentant jusqu’à 10%.

- Enfin, l’assemblée a renouvelé le programme de rachat d’actions voté l’an dernier qui vise à réduire l’effet dilutif du programme d’options d’achat.

En conclusion, le Président du directoire a remercié les actionnaires présents de leur confiance et a partagé avec eux ses perspectives et sa conviction dans l’avenir du groupe.

A propos de Solutions 30

Le groupe Solutions30 (ex PC30) est le leader européen des solutions pour les Nouvelles Technologies.

Sa mission est de rendre accessible à tous, particuliers et entreprises, les mutations technologiques qui transforment notre vie quotidienne: hier l’informatique et Internet, aujourd’hui le numérique, demain les technologies qui rendront le monde toujours plus interconnecté en temps réel. Fort de plus de 2,5 millions d’interventions réalisées depuis sa création et organisé autour d’un réseau de techniciens de proximité, Solutions 30 couvre actuellement la totalité du territoire en France, Italie, Pays-Bas, Belgique, Allemagne. Le groupe a récemment ouvert une filiale en Espagne et vise à terme une couverture européenne.

Solutions 30 est une société cotée sur Alternext - ISIN FR0010263335 – code ALS30.

Repost 0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 23:20

STS logo 1

Mnémo : MLSTS

Dernier cours : 13,84 € (suspendu)

Capitalisation boursière : 88,05 M €

Mnémo : STSBS

Dernier cours : 0,02 €

http://www.group-sts.com/fr/

 

Voilà le communiqué annoncé lors de la réunion du 24 mai.

Peu de choses sont écrites par rapport à ce l’on nous a dit à cette réunion.

En tout cas des Fonds ont été convaincus par ce qu’ils ont appris ce jour là puisqu’ils ont décidé de souscrire à l’AK TEPA. Cela permettra peut être de faire avancer le dossier de l’acquisition.

On devrait en savoir plus lors de l’AG du 30 juin 2011.

Pour la reprise de cotation le carnet d’ordres devrait être purgé.

 

Boulogne le 30 mai 2011

REPRISE DE COTATION

Après cinq années d’utilisation de la technologie STS Web, une grande banque française vient de renouveler sa confiance à STS Group en choisissant la solution STS PEA. Encore plus performant que son prédécesseur, ce nouveau logiciel lui permettra de mettre en œuvre un socle global d’archivage, capable de gérer à terme plus de 200 milliards d’objets, ce qui constitue un record inégalé à ce jour au niveau mondial. 

Après l’obtention du marché de la DGME, STS-Group conforte ainsi sa place de leader dans le domaine de la confiance numérique.

La cotation reprendra le lundi 6 juin, des fonds TEPA, dans le cadre de cette disposition fiscale, ayant décidé de souscrire à l’augmentation de capital sur la base d’un cours de 16€, la clôture des souscriptions intervenant le vendredi 3 juin 2011. Le produit de cette augmentation de capital est destiné à financer en partie l’acquisition sur laquelle STS-Group travaille.

A propos de :

 STS Group est le leader européen des éditeurs de logiciels dans le domaine de la confiance numérique.

La suite logicielle de STS Group regroupe des modules d’authentification, de capture, d’échange et d’archivage, elle apporte la valeur probante à tout objet ou processus numérique et la conserve dans la durée.

STS Group commercialise son offre logicielle en mode Licence ou Services (Software as a Service) au travers d'un réseau mondial de partenaires et de plateformes Cloud Computing de confiance numérique (Trust in the Cloud).

La société rappelle qu’elle ne dispose pas du statut d’Emetteur faisant appel à l’épargne publique et par conséquent l’offre d’action ne peut se faire qu’auprès d’investisseurs qualifiés agissant pour leur propre compte au sens de l’Article L.411-2 du Code Monétaire et Financier.

Repost 0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:40

Auplata logo

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 3,13 €

Capitalisation boursière : 53,23 M €

 

Mnémo : AUPFRN

Dernier cours : 99,50 %

http://www.auplata.fr/

 

Lorsque l’on regarde le reportage ci-dessous de FR2

http://www.pluzz.fr/l-or-a-prix-d-or.html

on peut se dire qu’Auplata est une société des plus vertueuses et que son procédé d’extraction au thiosulfate devrait être imposé aux autres chercheurs d’or.

L’or produit par Auplata mériterait bien une surcote de prix de par son mode d’extraction non polluant.

Communiqué : Paris, le 30/05/2011

Informations relatives à la future usine au thiosulfate de sodium

Le jeudi 26 mai, l’équipe dirigeante d’Auplata a tenu une réunion d’information à Cayenne consacrée à la présentation du nouveau procédé de traitement des minerais aurifères au thiosulfate développé sur le site de Dieu Merci.

Cette réunion a rassemblé de nombreux responsables politiques et administratifs de Guyane Française ainsi que des professionnels miniers. Elle a permis de faire le point sur les résultats obtenus avec le démonstrateur en cuves agitées et d’expliciter les principes de fonctionnement de la future usine. Le plan d’ensemble de celle-ci est maintenant achevé et les travaux de terrassement devraient débuter dès le début de la saison sèche. La durée totale des travaux devrait être de l’ordre de douze mois.

Les questions des participants ont permis de préciser différents aspects du projet, notamment ses retombées positives sur l’emploi local, puisque plus de 80 emplois, dont 30 directs, sont attendus, ainsi que la prise en compte et la maîtrise de l’impact environnemental.

Monsieur Rodolphe Alexandre, président de la Région Guyane, a conclu la réunion en faisant part à l’assemblée présente de son soutien au projet d’usine.

Une présentation détaillée du procédé à base de thiosulfate de sodium et du fonctionnement de la future usine est consultable sur le site internet d’auplata, www.auplata.fr

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or de Guyane Française. Née en juillet 2004, la société Auplata exploite deux mines d’or, Dieu Merci et Yaou. Au total, Auplata dispose de plus de 750 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière aurifère guyanaise.

Auplata détient, depuis février 2009, la qualification « entreprise innovante » décernée par OSEO innovation.

 

Le capital social d’Auplata est composé de 17 621 525 actions. Auplata est coté sur le marché NYSE Alternext à Paris (NYSE Euronext).

Action Auplata : FR0010397760 – ALAUP

Obligation Auplata 03/2015 : FR0010849968 – ALXP

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 12:54

 

Je n’ai jamais été un partisan des propos tenus par les éditions Agora qui depuis des années nous rabâchent l’imminence d’une grande catastrophe financière mondiale.

Cela me rappelle Geneviève Tabouis dans les années 1950-60 lors de ses célèbres chroniques politiques qui commençaient toujours par « Attendez-vous à savoir …. ».

Dès 2008 j’ai écris sur ce blog qu’en face des endettements faramineux, qui ne pourraient jamais être résorbés naturellement, il faudrait provoquer une baisse de valeur de tous les actifs sans doute par une dévaluation générale.

Je ne suis pas le seul à avoir pensé cela puisque l’on a assisté à une hausse des valeurs refuges que sont l’immobilier et l’or.

Mais aujourd’hui les choses se précisent et s’accélèrent :

èélimination de DSK du FMI, il dérangeait par ses positions trop affirmées

èchangement de position du ministre allemand des finances, Wolfgang Schäuble, qui affirme : « une restructuration de la dette grecque pourrait provoquer une ruée des créanciers de la Grèce pour récupérer leur argent et donc précipiter le défaut. Or une faillite de la Grèce pourrait avoir des conséquences encore plus dramatiques que l'effondrement de Lehman Brothers »

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110526trib000624593/restructuration-de-la-dette-grecque-berlin-change-son-fusil-d-epaule.html#xtor=EPR-2-[Lactu+du+jour]-20110527

Ce serait l’effondrement de la 1ère carte du château suivie rapidement par celles du Portugal, de l’Irlande, de l’Italie, de l’Espagne …

La lecture de plusieurs articles de MoneyWeek, de cette semaine, m’ont également alerté :

èp7 : « Une croissance achetée à coups de dettes ne fonctionne pas

èp6 : « Groupama, premier assureur victime de la Grèce »

èp6 : « Dernières manœuvres avant la débâcle »

èp9 : « Le Portugal s’envase dans la récession »

èp14 : « Crise II, Crédit souverain subprime »

Ces articles m’ont fait froid dans le dos mais me semblent plein de réalisme.

En effet on a essayé beaucoup de recettes pour diminuer les dettes et relancer la croissance. Toutes ont échoué, les dettes augmentent toujours et la croissance reste molle.

A mon avis il ne reste plus qu’une solution radicale, la dévaluation générale.

Comment y arriver ?

Je pense à la création d’une nouvelle monnaie mondiale qui serait basée sur un panier des grandes monnaies actuelles. Cela permettra leur convertibilité.

Bien entendu cela serait assorti de plans d’économie et de mesures de gestion vertueuse des états.

Telle ou telle monnaie serait convertible avec une décote variable, par exemple de 20 à 30 %.

La valeur des dettes seraient réduites d’autant, de même que celle du cash que nous possédons.

Le problème de la dette étant résolu, les bulles sur l’or et sur l’immobilier se résorberaient petit à petit.

Mais nous serions tous moins riches de 20 à 30 %.

La croissance pourrait repartir car il n’y aurait plus le frein des intérêts de la dette.

Quelles sont les valeurs refuges, y a-t-il un moyen de se prémunir de ce grand cataclysme ? Le débat est ouvert ….

 

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 12:52

STS logo 1

Mnémo : MLSTS

Dernier cours : 13,84 € (suspendu)

Capitalisation boursière : 88,05 M €

Mnémo : STSBS

Dernier cours : 0,02 €

http://www.group-sts.com/fr/

 

C’est à une réunion, d’actionnaires de STS Group, de 2h ¼ à laquelle environ 42 personnes ont assisté mardi soir.

Le sujet « JV » a occupé environ 2h.

La réunion fut vive, intéressante et constructive.

Tout d’abord une JV (joint venture) c’est quoi ?

èje dirai qu’une JV c’est un « clone » de STS Group crée n’importe où dans le monde avec l’aide d’un partenaire industriel local qui sera majoritaire (de 51 à 70% selon les JV)

Cette JV est une structure légère sans apport financier et sans risque juridique pour STS

En échange de 30 à 49 % du capital, STS y apporte une licence, ses suites logiciels et son savoir opératoire. La valeur en capital apportée par STS, à une JV, a été fixée à 1,5 ou à 3 M € suivant les JV.

STS possède un droit d’achat sur le capital non contrôlé et recevra 18 % nets des revenus de la JV

Un actionnaire de Clermont Ferrand a comparé STS à une « entreprise biotech » qui développe des molécules dont on espère qu’elles deviendront des médicaments. Les molécules étant remplacées ici par les JV.

Par contre quelques différences importantes existent : les JV n’ont rien couté, leur probabilité de succès est plus grande que dans le cas des molécules, leur éclosion est plus rapide mais …. elles ne rapporteront jamais autant que des médicaments

Pourquoi avoir crée ces JV ?

Dès 2008 STS a pris conscience, qu’en l’état des choses, elle resterait toujours une TPE avec 20 M € de CA avec le risque de se faire dépasser, un jour, par un concurrent étranger beaucoup plus gros qu’elle.

Et pourtant STS Group avait des atouts énormes (cela va apparaître avec les communiqués Banque de France et Etat français) :

« Notre logiciel est unique au monde, c’est une suite intégré »

« On est les seuls à savoir traiter les volumes existants »

disait hier soir B. Calvignac

Alors ?

« On voulait bâtir un groupe »

« Il faut aller couvrir le marché mondial pour empêcher de se faire dépasser par un concurrent étranger plus puissant »

« A défaut d’avoir de l’argent, on va monétiser notre seul actif qui est notre logiciel »

complétait B. Calvignac

Combien de JV aujourd’hui et où ?

Elles sont 30 aujourd’hui, la 1ère ayant été « Document Channel » en 2008.

èil y en a 9 en Amérique du Sud : Mexique, Equateur, Colombie, Chili, Argentine (2), Costa Rica, Pérou, Uruguay

èil y en a 2 en Amérique du Nord : Canada, Etats-Unis

èil y en a 16 en Europe : France (5), Belgique (2), Italie, Andorre, Bulgarie, Monaco, Serbie, Portugal, Russie, Espagne (2)

èil y en a 2 en Asie / Moyen Orient : Emirats, Hong Kong

èil y en a 1 en Afrique : Maroc

Les phases de développement ressemblent un peu à celles d’une molécule d’une biotech.

On distingue :

èla phase de « création » : 10 JV dont 4 au seuil de passer en « prospection »

èla phase de « prospection » : 13 JV dont 4 au seuil de passer en « 1er contrats »

èla phase « 1er contrats » : 7 JV dont 3 au seuil de passer en « maturité »

èla phase « maturité » (qui signifie que le CA réalisé sera supérieur à 1 M €)

La valorisation de ces JV, réalisé par un cabinet indépendant sur la base des Business Plans, a été estimée à 88 M €. La part comptabilisée au bilan de STS Group se monte à 34 M €.

A terme il devrait y avoir une quarantaine de JV pour pouvoir accompagner Microsoft là où il présent.

http://votreargent.lexpress.fr/bourse/fiches-valeurs/sts-group-lance-une-offre-pour-pme-pmi-depeche_158123.html

On prévoit, en moyenne, un résultat de 2 à 3 M € par JV.

Evènement post clôture d’exercice et changement de stratégie

Les JV crées avant le 31 déc 2009 avaient été apportées à ITS Nevada, une filiale du groupe EMC, les suivantes ayants été apportées à RISC IT Solutions.

Au début de 2011 ARVALIFE, une filiale du groupe Bertelsmann, s’est réveillée et a manifesté son intention d’exercer son droit de préemption sur la 1ère JV crée en 2008 : Document Channel.

Cela aurait été une catastrophe pour STS car Document Channel est le créateur de la Lettre Recommandée Electronique maillon important de la stratégie de STS.

Donc pour éviter cette préemption et peut être d’autres plus tard, STS a décidé de racheter ITS Nevada et de la faire « rentrer à la maison » avec effet rétroactif sur l’exercice 2010.

Il lui en coutera 30 000 €. La création d’IPS Nevada avait couté 850 000 €.

Le futur et le partage du capital

C’est un groupe international qui se crée, présent dans 23 pays à l’heure actuelle.

Bien entendu l’intérêt de STS Group est de devenir majoritaire dans RISC Group et de préempter la part du partenaire dans les JV les plus intéressantes. C’est normal puisque c’est STS qui a fait tout le travail permettant la réussite.

Mais pour cela il faudra beaucoup d’argent.

STS Group intéresse beaucoup de Fonds étrangers ainsi que la 1ère banque mondiale !

C’est pour répondre « à ces yeux doux » que STS Group va s’adjoindre un 3ème cabinet d’expert comptable, de droit anglais et  reconnu pour son leadership, DELOITTE fondé il y a 150 ans. Dans le même esprit les comptes de STS Group vont passer aux normes IFRS dès ce 30 juin.

On voit donc que STS Group se prépare à partager son capital avec des Fonds étrangers prestigieux par le biais d’AK et ce certainement dès cette année.

B. Calvignac envisage un rachat de sa société par un grand groupe peut être dans 2 ou 3 ans. Mais il souhaiterait que STS s’associe avec un groupe français (Orange, La Poste ….) pour constituer le leader mondial. Pour cela il faudrait sans doute un entremetteur pour pousser les futurs mariés l’un vers l’autre …. l’Etat ?

Et l’acquisition, c’est Oui ou c’est NON ?

La cible est une division d’un grand groupe français en cours de changement d’actionnaire (des Fonds vendent à un Fonds).

Cette opération est tentante mais reste soumise à la décision de B. Calvignac toujours très prudent :

èpoints positifs

            - base de plusieurs millions de clients

            - changement de taille qui serait bien vu par les Fonds étrangers désireux de rentrer au capital de STS. La cible réalise entre 250 et 280 M € de CA

            - du personnel qualifié de cette cible pourrait être utilisé pour faire fonctionner les JV

            - une profitabilité de la cible qui ne pourrait qu’augmenter fortement avec la technologie STS. La technologie utilisée, par la cible, est actuellement en perte de vitesse ce qui explique le prix « bas » à payer.

èpoints négatifs

            - la taille par rapport à STS, ce serait un peu la souris qui veut se marier avec l’éléphant au risque de se faire écraser par lui

            - l’AK TEPA non bouclée à ce jour donc problème de financement même si le prix évoqué de 20 M € ne peut qu’être revu à la baisse

Conclusion

Voici donc le compte rendu que je fais surtout pour les actionnaires de province qui n’ont pas pu se rendre à Paris hier. Je le pense honnête et impartial.

La cotation de STS Group devrait reprendre bientôt, peut être dès cette semaine. N’oublions pas qu’il y a un contrat d’animation qui empêche au titre de s’emballer aussi bien dans un sens que dans l’autre. Le capital est contrôlé à 95 % par le management et les Fonds.

La direction n’a jamais ni acheté, ni vendu un seul titre et ne le fera pas maintenant.

Une chose regrettée par tous hier : la non présence de journaliste à cette réunion d’une STS « trop discrète ».

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 09:18

STS RISC Microsoft

Voici l’information capitale que je vous donnais hier au travers l’article de « 01 net » mais cette fois-ci au travers du communiqué de STS / RISC.

C’est la 1ère fois que l’on voit sur un même document les logos de STS et de RISC associés à celui du prestigieux Microsoft ! De quoi mettre un sacré coup de projecteur aux 2 premières par ailleurs trop modestes.

Aujourd’hui ce sont 20 pays qui sont concernés grâce aux JV existantes de STS mais à terme c’est une distribution dans les 40 pays où Microsoft est présent qui est demandée par le géant. Il y a donc encore des JV à mettre en place pour STS Group !

Ces fameuses JV ont été l’objet principal de la réunion de mardi soir. Les 42 personnes présentes ont sans doute maintenant des idées plus précises à leur sujet. Ces JV semblent intéresser beaucoup de monde. A moi, elles me semblent prometteuses d’un grand avenir pour STS. Mais nous verrons cela dans un autre article.

L’offre commune « Collaborative services » est actuellement en place chez 1 500 clients PME /PMI, on en espère 60 000 à la fin de l’année !

D’autres communiqués de STS Group sont à paraître concernant de prestigieux contrats avec l’Etat et la Banque de France ….

On parle beaucoup de noms prestigieux présents aux e-G8 à Paris mais STS était également à l’Elysées lundi et mardi.

 

Risc-Group IT Solutions lance son offre « Collaborative Services »

Risc-Group IT Solutions lance son offre « Collaborative Services » associant les solutions Cloud Microsoft Online Services et les produits de Confiance Numérique STS-Group à destination des PME/PMI.

« Collaborative Services » est une offre unique associant à la fois les solutions de Cloud Computing Microsoft Online Services et les solutions « Confidence Services » de STS-Group.

Les PME/PMI pourront ainsi bénéficier d’un accès simple et immédiat à des services de Confiance Numérique, pour leurs besoins de travail collaboratif, en complément des solutions Microsoft Business Productivity Online Services et dans quelques mois Office 365. Ils pourront également les intégrer avec tous les autres services managés dans le Cloud de RISC-Group IT Solutions : Téléphonie Centrex, Solutions réseau et VPN voix/data/internet, Hébergement et Virtualisation.

Commercialisée en Avril 2011, cette offre packagée permet d’allier les solutions Cloud de communication et de collaboration de Microsoft (messagerie électronique et instantanée avec Exchange Online et Office Communications Online, portail collaboratif avec SharePoint Online et web conférence avec Office Live meeting Online) avec tout le savoir faire de RISC-Group IT Solutions et de STS-Group en Confiance Numérique en mode SaaS (Coffre-fort électronique et l’archivage de mails, la signature électronique, les échanges sécurisés avec la Lettre Recommandée Electronique).

Les PME pourront aussi bénéficier, en complément de cette offre, de toutes les fonctionnalités de la plateforme de Confiance Numérique en mode SaaS de RISC-Group, basée sur la suite logicielle de STS-Group (solutions d’archivage à valeur probatoire de documents ou d’objets numériques, services de dématérialisation fiscale, de factures, ou de fiches de paie, etc.). En outre, l’offre sera déployée sur le réseau JV de STS-Group dans 20 pays.

RISC-Group IT Solutions assure, pour l’ensemble de ses services packagés, le conseil, l’installation, l’accompagnement à la migration et la formation, avec un guichet unique de service support et de facturation. Cette dernière peut être assurée de façon détaillée par site, par groupement d’utilisateurs ou filiale d’une entreprise.

En plus de sa richesse fonctionnelle qui couvre tous les besoins en outils collaboratifs et de Confiance Numérique, l’offre permet aux clients PME de bénéficier des avantages, de la flexibilité et de la simplicité d’usage du Cloud Computing (hébergement des applications avec haute disponibilité et redondance, sécurité, maintenance et évolutivité des versions logicielles).

« Le potentiel marché est énorme pour ce type de services en France. Ces offres correspondent parfaitement aux besoins des PME en matière d’outils informatiques professionnels. Ce partenariat est donc essentiel pour pouvoir répondre aux attentes de d’avantage d’entreprises et RISC-Group IT Solutions est parfaitement bien placé pour y répondre » déclare Ariane GORIN, Directrice de la ligne de produit Office chez Microsoft.

« Nous sommes heureux de renforcer notre partenariat avec Microsoft en faisant partie des 10 sociétés au monde retenues pour commercialiser cette offre et de pouvoir ainsi capitaliser autour des solutions Microsoft Online en lui associant notre savoir faire en Confiance Numérique, » a déclaré Pierre FORT, Président Directeur Général de RISC-Group IT Solutions et V.P. Stratégie de STS-Group. « De plus, l’offre Microsoft Online permet l’interopérabilité native avec les suites bureautiques de nos clients essentiellement basées sur Microsoft Office, et elle garantit un enrichissement fonctionnel continu tout en pérennisant leur environnement existant. »

« RISC-Group IT Solutions se positionne comme un agrégateur de ce qui se fait de mieux en Cloud Computing dans ses trois domaines piliers : IaaS, PaaS, SaaS et comme un intégrateur de services convergents managés clefs en main » a déclaré Kais TURKI, Directeur des Opérations de RISC-Group IT Solutions. « Microsoft partage avec nous cette vision stratégique du Cloud et nous apporte, grâce à ce partenariat mondial, les meilleures solutions du marché en services de travail collaboratif et de messagerie.»

« Ce partenariat renforce notre positionnement mondial dans les services Cloud et permet à nos clients de bénéficier d’une complémentarité de nos services respectifs dans un contexte où la demande et les besoins en Confiance Numérique ne cessent de se développer » a déclaré Benoit HUARD, Directeur Commercial de RISC-Group IT Solutions. « La sécurité et la confiance numérique deviennent une préoccupation de toutes les directions informatiques et sont au cœur de tous les débats autour du Cloud Computing ».

A propos de Microsoft
Fondée en 1975, Microsoft Corporation (cotée au NASDAQ sous le symbole MSFT) est le leader mondial du logiciel pour micro-ordinateurs. La société développe et commercialise une large gamme de logiciels, accessoires et services à usage professionnel et domestique. Ceci pour permettre à chacun d'accéder à la puissance de l'informatique depuis n'importe quel endroit et à n'importe quel moment, en utilisant l'outil numérique de son choix connecté à Internet. Créée en 1983, Microsoft France emploie environ 1 400 personnes. Depuis le 1er février 2005, la Présidence est assurée par Eric Boustouller.

Pour plus d’informations, visitez le site : www.microsoft.com

A propos de RISC Group IT Solutions
Acteur majeur européen de services managés externalisés, Risc Group propose à la fois une infrastructure de réseaux interconnectés aux plus grands opérateurs en mode IaaS[1] et une gamme complète de services managés en mode SaaS[3] à destination des entreprises PME/PMI/TPE. Risc Group apporte ainsi de manière optimale à ses clients des services convergents de télécommunications, des services et plateformes de Confiance Numérique PaaS[2], des solutions collaboratives, de réseaux et VPN voix/data/Internet, de virtualisation, d’hébergement, de sauvegarde,et d’infogérance.
Risc Group est une société anonyme au capital de 21.216.764,80 € cotée sur Euronext Paris (compartiment C – code ISIN FR 0010542647. – Code MNEMO : RSC)
Pour plus d’informations, visitez le site :
www.risc-group.com

1 : IaaS : Infrastructure as a Service
2 : PaaS : Platform as a Service
3 : SaaS : Software as a Service

A propos de STS Group
STS-Group est le leader européen des éditeurs de logiciels de Confiance Numérique, un domaine qui regroupe l'authentification, l'échange et l'archivage à valeur probatoire de tout objet numérique. STS-Group commercialise son offre logicielle au travers d'un réseau mondial de plateformes de confiance numérique.

La société rappelle qu’elle ne dispose pas du statut d’Emetteur faisant appel à l’épargne publique et par conséquent l’offre d’action ne peut se faire qu’auprès d’investisseurs qualifiés agissant pour leur propre compte au sens de l’Article L.411-2 du Code Monétaire et Financier.

Pour plus d’informations, visitez le site : www.group-sts.com

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 17:02

RISC logo

 

Mnémo : RSC

Dernier cours : 21 €

Capitalisation boursière : 22,66 M €

http://www.risc-group.com/risc-group-corporate/

 

Une surcouche orientée dématérialisation sur le Cloud Microsoft

Risc Group It Solutions, filiale de STS Group, propose aux PME/PMI une offre regroupant la suite collaborative en ligne BPOS de Microsoft et la solution de confiance numérique de STS Group.

Marie Jung / 01net / le 24/05/11 à 14h10

Sept mois après l’accord entre Microsoft et STS-Group, une offre regroupant BPOS, la suite en ligne de Microsoft et les produits de confiance numérique de STS-Groupe voit le jour.

Des fonctionnalités de coffre-fort électronique, de signature électronique, d’horodatage, de lettre recommandée sécurisée (LRE) sont ajoutés à l’offre Microsoft.

Risc Group IT Solutions, filiale de STS-Group, incite ainsi les PME/PMI à dématérialiser leurs factures, leurs fiches de paie, leurs contrats, etc. L’ensemble de la chaîne dématérialisée est prise en charge : de la capture à l’archivage en passant par l’échange sécurisé.

Un accompagnement pour la mise en place

Du conseil est aussi proposé pour le démarrage des services. L’accompagnement des entreprises lors de la mise en place de projets de dématérialisation est souvent préférable vu le caractère légal des documents traités.

Autre intérêt de l’offre, comme l’explique Kais TURKI, directeur des opérations de RISC-Group IT Solutions : « STS-Groupe permet l’archivage des email en France, tout en conservant les boîtes aux lettres dans le nuage de Microsoft donc dans un datacenter irlandais ou néerlandais».

Une offre de téléphonie complète avec Office 365

Avec la sortie d’Office 365, la convergence entre services téléphoniques fournis par Risc Group et le serveur de communication unifiée Lync de microsoft sera effective. La vidéo conférence, la messagerie instantanée et la voix sont, de fait, mieux intégrés dans la future offre Office 365 que dans l’actuel BPOS (utilisant le serveur Office Communication Serveur pour la communication unifiée) et Risc Group prenant en charge les contraintes réglementaires liées à la téléphonie sur le réseau public.

Une offre à moduler selon ses besoins

1500 PME/PMI testent déjà la solution depuis début avril. Trois offres de base avec des options différentes sont proposées : Kiosk (Sharepoint en option en lecture seule), Efficiency (Sharepoint en option en lecture et écriture) et Productivity (concerne l’ensemble de la suite BPOS). Les tarifs varient en fonction de la taille des boîtes aux lettres, de la possibilité d’utiliser des listes de distribution, etc. Ils sont aussi liés à la consommation de l’entreprise, c’est-à dire du nombre de LRE, de l’espace disque alloué au coffre-fort ou encore des délais de conservation des archives.

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 14:48

Solabios

Mnémo : ALSOA

Dernier cours le 9 juillet 2009 : 14,70 €

Introduction en boursele 19 mai 2009 à 9,31 €

Capitalisation boursière : 8,78 M €

http://www.solabios.com

 

Il y a plusieurs façons de présenter un communiqué. En voilà une qui place en avant la forte progression du CA sans pratiquement parler du résultat négatif et qui me met franchement en colère !! Je trouve cela pas très franc du collier même si cette perte est due à un évènement exceptionnel.

La société n’avait jamais évoqué ce sinistre de la centrale photovoltaïque de Montfavet il y a …. plus d’un an  (avril 2010) !

Pire dans son étude du mois de mars 2011, à l’occasion du transfert sur Alternext, la société de bourse organisatrice prévoyait un CA de 19,2 M € et un RN part du groupe de 2,1 M € !!!!

Je comprends parfaitement que Solabios ait voulu indemniser les clients de sa SEP sinistrée mais ce sont encore les actionnaires qui trinquent, les actionnaires mal aimés et dont on presse le citron jusqu’à la dernière goutte ….

Je crains bien que dans quelques temps les actionnaires feront parti d’une race en voie de disparition.

 

Communiqué : Paris, le 23 mai 2011

Résultats 2010 : un chiffre d’affaires consolidé de 18,5 millions d’euros en net progression par rapport à l’exercice précédent

De fortes perspectives de développement pour 2011

Une activité en forte croissance :

Au cours de l’année 2010, le groupe Solabios a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 18,5 millions d’euros et ce, malgré les nouvelles dispositions prises par les pouvoirs publics sur l’avenir de la filière photovoltaïque en France : baisse des tarifs de rachat par EDF de l’électricité produite dès septembre 2010 et mise en place du moratoire qui a pris fin en mars 2011.

Ces mesures n’ont pas eu d’impact sur le capital confiance dont Solabios bénéficie auprès de ses investisseurs.

L’activité est restée particulièrement soutenue et le groupe, qui s’était fixé comme objectif pour 2010 de réaliser au moins 15 millions d’euros de chiffre d’affaires, voit cet objectif largement dépassé.

Données consolidées

2009

2010

CA consolidé

7,5 M €

18,5 M €

Résultat d'exploitation

0,3 M €

 -0,1 M€

Toutefois, si le résultat consolidé de l’exercice du groupe est de -253 milliers d’euros pour l’année 2010, ce résultat tient compte notamment d’un évènement exceptionnel : Le sinistre survenu en avril 2010 sur une centrale photovoltaïque.

Cette centrale avait été vendue en 2009 à des investisseurs réunis dans une Société en participation. Afin de ne pas pénaliser lesdits investisseurs, la SA Solabios a décidé de retirer cette centrale de la commercialisation en émettant un avoir pour leur attribuer une autre centrale. Ce sinistre a eu pour conséquence un impact négatif sur le résultat d’exploitation de l’exercice 2010 de 608 milliers d’euros.

Par ailleurs, l'indemnisation par les assureurs n'étant pas encore déterminée à ce jour, aucune indemnité à recevoir n'a été comptabilisée au titre de l’exercice 2010.

Des investissements importants ont par ailleurs été effectués au cours de  l’année 2010 afin de préparer l’avenir :

- Prises de participation.

èEn janvier 2010, la société Solabios a acquis 22 % de la SCP Sep Solaire Holding 1.

èEn avril 2010, la société Solabios SA a procédé à l’acquisition de la société Escande & Sunn qui a développé un projet de centrale photovoltaïque.

èEn juin 2010, la société Solabios a porté sa participation dans la société Prokhore Energy de 25 % à 100 %.

èEn août 2010, la société Solabios a acquis l’intégralité des parts constituant le capital social de la société Strategeco Roquefeuille, qui a développé un projet de centrale photovoltaïque. Sa dénomination sociale a été modifiée en Solabios Roquefeuille Sarl.

èLe même mois, les sociétés Solabios Invest 1, 2 et 3 ont chacune acquis 1/3 de la société Juet & Sunn qui porte elle aussi un projet de centrale photovoltaïque.

èEn décembre 2010, la société Solabios a acquis 100 % de la société Electra qui porte une centrale photovoltaïque active.

èEnfin, toujours en décembre 2010, le groupe a investi 570 milliers d’euros en souscrivant au capital de la société Viveris Immo Environnement.

- Réorganisation du groupe :

Les sociétés Prokhore, SEPP et SEPC, filiales à 100% de Solabios, ont toutes trois fait l’objet d’une transmission universelle du patrimoine en août 2010, et ce dans un souci de simplification de l’organigramme juridique du groupe.

Le groupe Solabios a acquis ses propres locaux et a transféré son siège social du 17, rue Duphot 75001 Paris au 29 boulevard de Courcelles 75008 Paris.

Perspectives et développement pour 2011

Solabios a mené durant l’année 2010 une profonde réflexion managériale et stratégique et a mis en oeuvre une nouvelle politique commerciale et marketing pour améliorer ses services auprès de ses clients, partenaires commerciaux et investisseurs. Le groupe espère en recueillir les fruits sur 2011-2012.

En mars 2011, la société Voltaïca Services a souscrit à une augmentation de capital réalisée par Solabios SA, pour un montant de 1,3 millions d’euros, avec la création de 77 500 actions nouvelles.

Suite à cette opération, la société déjà cotée depuis 2009 sur le Marché Libre de NYSE Euronext Paris et depuis janvier 2011 sur le Marché Libre de Francfort a choisi de transférer ses titres sur le marché NYSE Alternext de NYSE Euronext.

L’objectif poursuivi est d’accroître la visibilité du titre, attirer de nouveaux capitaux. Solabios souhaite ainsi intensifier sa stratégie de groupe, tout particulièrement en se diversifiant via de nouveaux axes de développement, ainsi que par l’acquisition et le financement de projets hydroélectriques et biomasses.

Par ailleurs, le groupe propose entre autre aux investisseurs de participer activement au développement du système de production de micro algues Algae Stream, société dont il détient 5 % du capital.

Le groupe entend capitaliser sur sa capacité à collecter des fonds, notamment grâce à son réseau national de distribution et table sur son savoir-faire en matière de commercialisation de produits de financement de solutions de production d’énergies renouvelables.

A propos de Solabios :

Solabios est une société spécialisée dans la création de concepts d’investissements ayant pour supports des projets d’infrastructures dans les énergies renouvelables.

Maitre d’ouvrage pour son activité de production d’électricité, historiquement photovoltaïque, SOLABIOS souhaite diversifier les projets commercialisés auprès des investisseurs vers les activités hydroélectriques et de biomasse.

Solabios propose ainsi le partage des surfaces de production à tout investisseur, particulier ou professionnel, désireux de s’orienter vers une source de revenus innovante associant rentabilité et sécurité, et décorrélée de tout autre placement.

Solabios est cotée sur NYSE ALTERNEXT depuis mars 2011 et le Marché Libre de Francfort depuis janvier 2011.

 

Repost 0
Published by Bernard - dans SOLABIOS
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche