Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 14:44

Eneovia logo 1

Mnémo : MLLAR

Dernier cours : 0,95 €

Capitalisation boursière : 3,40 M €

http://www.eneovia.fr/eneovia/front/Home.aspx

 

Je rencontre de nombreux dirigeants catastrophés par le cours de bourse qui ne cesse de descendre bien en dessous des fondamentaux.

Chacun essaye de trouver « la méthode » pour faire remonter le cours de bourse.

Mais ils se heurtent à « des spéculateurs alarmistes » dans les forums qui font peur « aux tremblants » pour pouvoir acheter très bas et réaliser une grosse plus value à la moindre bonne nouvelle.

Cela vient de se passer sur Gaussin.

Racheter ses propres actions, en dessous de leur valeur à la casse, pour les annuler ensuite peut être une bonne solution.

Mais je pense que la meilleure solution est encore une bonne et régulière communication.

 

L’actionnaire de référence du groupe STRATEGECO ENEOVIA lance un programme d’achats massifs et progressifs d’actions STRATEGECO SOLAR.

JOINVILLE-LE-PONT (Val de Marne) le 23 juin 2011.

Profitant du cours de bourse actuellement anormalement bas, CHASTLETON Ltd, l’actionnaire de référence hong kongais, officialise le lancement du coup d’envoi de rachats massifs d’actions STRATEGECO SOLAR sur le marché entamé il y a quelques semaines.

CHASTLETON, l’actionnaire chinois de référence depuis décembre 2009 et administrateur de la société ENEOVIA SA (ex STRATEGECO SOLAR) depuis le 19 mai 2011, profitant de la chute inexpliquée du cours de bourse, a décidé d’utiliser certains moyens conventionnels et non conventionnels pour intervenir directement sur le marché boursier. Ses rachats progressifs d’actions entamés sur le marché depuis quelques semaines, vont se poursuivre et s’amplifier afin de retirer définitivement de la circulation un nombre important d’actions. Par la suite, si la situation de sous valorisation boursière venait à perdurer, les actions ainsi rachetées par CHASTLETON et ENEOVIA SA pour auto-détention pourraient être annulées par réduction de capital de la société ENEOVIA SA. Ainsi, le nombre d’actions composant le capital social serait fortement réduit, augmentant consécutivement et mathématiquement la valeur des actions restant en circulation.

Afin d’améliorer constamment son cash flow, le groupe STRATEGECO ENEOVIA poursuit ses efforts de diminution drastique des coûts de fonctionnement entamés fin 2009 et qui ont déjà permis de générer 600K€ d’économie de charges en 2010 par rapport à 2009.

Le cash flow dégagé par l’exploitation du groupe STRATEGECO ENEOVIA entre le 1er janvier 2011 et le 10 mai 2011 est largement positif de 245K€ pour un CA cumulé de 828K€ (incluant STRATEGECO SOLAR, STRATEGECO EXPLOITATION et 7 Concordiale) soit un cash flow d’exploitation représentant 30% du CA.

Le groupe est donc résolument revenu depuis septembre 2010 sur une activité génératrice de marge nette et de cash. CHASTLETON a encore confirmé lundi 20 juin 2011, la mise à disposition d’une ligne de trésorerie (compte courant d’associé) de 500K€ auprès du groupe pour financer l’acquisition d’un projet immobilier à rénover si cela s’avère nécessaire.

Le groupe STRATEGECO ENEOVIA dispose toujours aujourd’hui de très nombreux actifs corporels (trésorerie, terrain à bâtir, autorisations de centrales solaires à vendre, appartements à Vichy, créances clients et centrales solaires détenues et exploitées en propre). La valorisation boursière n’est que de 3,4M€ offrant un discount de près de 30% par rapport aux actifs.

Le ciblage de l’opération de croissance externe se finalise. Plusieurs sociétés ont été identifiées et une a été rencontrée récemment. Elle présente les atouts et la synergie souhaités pour le groupe STRATEGECO ENEOVIA. Les discussions et due diligence doivent se poursuivre cet été avec un objectif de finalisation au 4ème T 2011.

« Le rapprochement opérationnel effectif entre le groupe STRATEGECO ENEOVIA et notre actionnaire de référence CHASTLETON prend désormais toute sa signification. Le rôle de CHASTLETON dans la gestion stratégique de la société prend de l’ampleur et nous permet de lancer simultanément une opération de croissance externe et ce plan de rachat massif d’actions pour en augmenter significativement la valeur unitaire dans l’intérêt des actionnaires fidèles» déclare Pascal BENVENISTE, Président Directeur Général du groupe STRATEGECO ENEOVIA.

Contact presse : 01 55 97 48 22, contact@eneovia.fr

A propos du groupe ENEOVIA (www.eneovia.fr ) :

Le groupe ENEOVIA créé en 1999, (Paris Euronext : Euronext Paris – FR0010535849 – MLLAR) se positionne sur l'immobilier bioclimatique, le conseil en efficacité énergétique et l'ingénierie technique photovoltaïque au service des professionnels, des collectivités locales et des particuliers.

ENEOVIA a reçu le Mérite au développement des technologies industrielles (PME PMI) attribué par l’Institut International de Promotion et de Prestige à l’Unesco en mars 2010. En septembre 2009, l’entreprise a été nommée au prix de l’Entrepreneur de l’année et lauréat PM’UP du Conseil Régional d’Ile-de-France. Les références du groupe sont : BP, Spie Batignoles, NEXITY, 1er Ministre, VEOLIA Propreté, Mairie de Joinville le Pont, Mairie de Saint Maur, Conseil Général du 85 et du 66, Lycée Saint Maximim dans le Var, CNRS, SOLABIOS, OMEGA Energie, SunEdison, Tenergie, Rouen Business School, General Electric, AXE OUEST Energie, Soleil et Rendement…

Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 19:00

Green energy logo

Mnémo : MLGES

Dernier cours : 45 €

Capitalisation boursière : 51,90 M € (le montant donné par Boursorama n’est pas à jour)

Introduction le 4 septembre 2009 au prix de 16,28 €

http://www.greenenergy4seasons.be/

 

GREEN ENERGY réalise actuellement, auprès des investisseurs qualifiés, une AK TEPA de 2,5 M € au prix de 45 € par action.

Elle est réalisée en direct sans passer par une société de bourse ce qui permet de faire l’économie d’une commission non négligeable.

La filiale GM Energy, dont il est fait question dans le communiqué ci-dessous, a réalisé un CA de 4 M € pour sa 1ère année d’une durée de 11 mois. Et la marge était déjà de 9 à 10 % !

Cette filiale devrait réaliser une AK en septembre pour une cotation sur le ML au S2 2011.

 

Communiqué Presse : 22 juin 2011

Succès de GE4S au Salon Intersolar

Lancement du panneau GM Solar

 

Les 8, 9 et 10 Juin dernier, Green Energy 4 Seasons a participé comme exposant au Salon Intersolar de Munich.

Intersolar est le 1er salon mondial consacré aux technologies solaires et plus particulièrement au photovoltaïque. Pas moins de 77 000 visiteurs et 2 280 exposants se sont réunis pour cet événement.

Pour la première fois de son histoire, le photovoltaïque est aujourd’hui considéré comme étant la locomotive des énergies renouvelables en Europe. Entre 2009 et 2010, sa progression a été d’un peu plus de 120%. La puissance installée dans l’union européenne atteint plus de 30 gigawatt (l’équivalent de 22 réacteurs nucléaires). Fin 2010, la puissance cumulée installée en Belgique était de 850 mégawatt, plaçant ainsi le pays dans le top 5 européen.

La présence sur le Salon Intersolar a permis de présenter aux nombreux visiteurs sa filiale GM Energy et inaugurer le lancement de son nouveau panneau baptisé GM Solar (marque propre de GM Energy) auprès des principaux acteurs européens du solaire.

Pendant la toute durée du salon, l’intérêt pour Green Energy 4 Seasons a été très fort et permet ainsi d’envisager avec sérénité le développement à l’international de la filiale GM Energy.  

Retrouvez Green Energy 4 Seasons sur le Marché Libre de Nyse Euronext Paris sous le code ISIN : BE0948833760 – Mnémonique : MLGES – www.GE4S.be -Reuter et Blomberg : ML GESFP

A propos de GREEN ENERGY

Green Energy 4 Saisons est la première société belge photovoltaïque cotée sur Nyse Euronext Paris. Filiale du Groupe Maniquet, acteur majeur en Belgique et leader en Wallonie de la vente de vérandas depuis 25 ans, GreenEnergy 4 Saisons réalise des installations solaires photovoltaïques.

Sa filiale GM Energy importe et distribue des solutions photovoltaïques sur le marché européen. Forte d’une notoriété grandissante et d’une organisation interne performante, GE4S anticipe de fortes croissances de ses activités. 

La société a réalisé pour l’exercice 2010 un chiffre d’affaires de 21.395M€, un bénéfice d’exploitation de 4.048M€ et un résultat net de 2.849M€. Soit une rentabilité opérationnelle de 18.66% et  un résultat net de 13.13%.

Repost 0
Published by Bernard - dans GREEN ENERGY
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 18:26

smalto logo 1

Mnémo : MLSML

Dernier cours : 0,10 €

Capitalisation boursière : 20,04 M €

Mnémo : SMLBS

Dernier cours : 0,04 €

http://www.ds-holding.fr/

 

Les anciens actionnaires de Ducos & Sarrat vont-ils enfin être récompensés de leur patience ?

Suite à l’article ci-dessous, l’action a fait un bond. Alors qu’elle se négociait, depuis des mois, entre 0,06 et 0,07 € elle vient de grimper à 0,10 / 0,11 € avec du volume.

Comme pour les autres sociétés du groupe Alain Duménil, on regrettera le manque de communication officielle à destination des actionnaires.

Dans l’article ci-dessous on apprend que le CA de l’exercice se terminant au 31 mars 2011 s’est monté à 26 M €. Il était de 22,5 M € 1 an plus tôt.

N’oublions pas non plus que l’an dernier, chaque action avait reçu un dividende de 0,01 €

N’oublions pas également le BSA SMALTO qui a une durée de vie de plus de 2 ans (10 juillet 2013) et un prix d’exercice de 0,02 € avec une parité de 1 act pour 1 BSA.

Sa valeur instantanée est de 0,08 €.

Il peut être intéressant d’exercer ses BS pour défiscaliser (à l’ISF ou / et l’IR) le montant à verser pour obtenir les actions nouvelles.

 

Smalto voit grand sur le marché chinois - Florentin Collomp

Le Figaro, no. 20786 - Le Figaro Économie, mercredi 1 juin 2011, p. 21

La marque masculine française, tout juste redressée, prévoit d'ouvrir 135 magasins en Chine.

http://toutsurlachine.blogspot.com/2011/06/smalto-voit-grand-sur-le-marche-chinois.html

La griffe masculine Smalto part à l'assaut du vaste marché chinois. Elle vient de signer un accord de distribution avec un groupe local, Shanshan, qui prévoit d'ouvrir pas moins de 135 magasins à son enseigne dans le pays en six ans. Un peu tard, la marque suit les traces du leader du prêt-à-porter de luxe masculin, l'italien Zegna, très implanté en Chine depuis 1991.

Smalto cherche à prendre son essor hors des frontières de l'Hexagone. Pour l'heure, moins de 20 % de son activité vient de l'étranger. La marque a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros et sort de deux ans de réorganisation après des années de pertes.

La maison fondée en 1962 par le couturier d'origine italienne Francesco Smalto est, depuis 2001, entre les mains de l'homme d'affaires Alain Duménil. Alors que les Arnault et les Pinault se battaient pour acquérir les plus beaux fleurons du luxe, ce financier se prit à rêver de constituer lui aussi un groupe de luxe en rachetant des entreprises mal en point. Après Smalto, il met la main sur Stéphane Kélian, Jean-Louis Scherrer et le joaillier Poiray. À l'exception de ce dernier, ces affaires finissent par capoter. Pendant ce temps, il investit pour relancer Smalto et le replacer dans la mode contemporaine, avec la styliste Youn Chong Bak. Mais l'entreprise ne parvient pas à atteindre la rentabilité.

« Partenariat au Moyen-Orient »
En 2008, l'affaire est recapitalisée à hauteur de 32 millions d'euros, introduite en Bourse au marché libre et change de patron. Thierry Le Guénic lance une restructuration couronnée par un retour à l'équilibre l'an dernier.

Le projet chinois devrait servir d'exemple à une montée en puissance internationale. « Nous devrions développer ce modèle de partenariat au Moyen-Orient et dans les pays de l'Est », annonce Thierry Le Guénic. En propre, la marque ne possède que quatre boutiques en France, l'essentiel de ses ventes étant réalisées avec des détaillants multimarques et de grands magasins. Elle mise aussi sur son atelier de costumes sur mesure, qui emploie 28 ouvriers à Paris.

Un savoir-faire grâce auquel Smalto cherche désormais à conquérir aussi les femmes. Il leur propose depuis peu une collection de tailleurs et smokings.

Repost 0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 09:50

Facilasol énergies logo

Mnémo : MLFAC

Dernier cours : 4,90 €

Capitalisation boursière : 21,94 M €

http://www.facilasol.fr/

 

Sur le site internet de Sudouest, une offre de recrutement de 11 commerciaux sous forme d’interview

Interview

publié le 13/06/2011

Facilasol Energies : "savoir-faire et savoir-être"

http://www.sudouestjob.com/actualites/11593/Facilasol-Energies---savoir-faire-et-savoir-etre.aspx

Installé en Ille-et-Vilaine, Facilasol Energies, expert en énergies renouvelables, est passé d'une dizaine de collaborateurs à plus de 150 en 5 ans. 1er intégrateur solaire photovoltaïque du Grand-Ouest, cette croissance exceptionnelle est essentiellement due au professionnalisme et au dynamisme de ses équipes. Aujourd'hui, Facilasol Energies recherche des commerciaux qui partagent ses valeurs pour accompagner son développement explique Cindy Menguy, Responsable communication.

Quelle est l'activité de Facilasol ?
Facilasol est une société familiale fondée en septembre 2006 par Serge Hernani et ses deux fils. A l'époque de sa création, Facilasol comptait 8 personnes et nous sommes aujourd'hui 150. Après avoir été basé à Pleurtuit en Ille-et-Vilaine (35), nous sommes installés depuis mai 2009 sur Dol-de-Bretagne dans des locaux plus adaptés. Aujourd'hui avec 950 centrales installées, nous faisons partie des cinq premiers intégrateurs photovoltaïques en France et nous sommes de loin les premiers sur le secteur agricole pour le Grand Ouest.

Comment expliquer cette croissance très rapide ?

Avant tout par le professionnalisme de notre société. Le bouche-à-oreille a également été un de nos atouts dès le départ. Au commencement de notre activité, le photovoltaïque était très intéressant financièrement pour les agriculteurs en leur apportant un complément de revenu fixe sur 20 ans. Nos clients, satisfaits de nos prestations, nous ont recommandé auprès de leurs proches. C'est comme cela que nous avons construit tout notre réseau petit à petit sur le Grand Ouest de la France, en rayonnant autour de Dol-de-Bretagne et Pleurtuit.

Cela nécessite-t-il malgré tout d'avoir une bonne force commerciale ?

La force vive de notre société est constituée clairement par l'équipe commerciale. Ils se rendent sur le terrain afin de réaliser une simulation technique et financière de l'installation photovoltaïque. Mais derrière eux, il y a également toutes les équipes basées à Dol : le bureau d'études qui va valider techniquement l'installation, les services administratifs qui gèrent les différentes formalités nécessaires à l'installation d'une centrale (permis de construire, demande de raccordement, demande de contrat de rachat d'électricité auprès d'EDF...), les services supports (achats, RH, communication, comptabilité...) et les équipes de pose (couvreurs, échafaudeurs, électriciens...). Au jour le jour, nous travaillons tous en équipe avec une réelle interaction et collaboration entre les services.

Actuellement vous recrutez...

Nous recrutons effectivement 11 commerciaux dans le sud ouest de la France afin d'étendre notre territoire commercial. Ceux-ci seront formés en interne et suivis dans un premier temps par un commercial senior qui les accompagne sur le terrain, ils participent aussi à des salons, découvrent les différents services, le travail des poseurs etc ... Nous les encadrons et les accompagnons dès leur arrivée dans l'entreprise et avant de leur attribuer un secteur dont ils ont la responsabilité.
Nous recherchons des personnes débutantes comme expérimentées, c'est avant tout une question de personnalité et de motivation. Nous cherchons essentiellement des gens qui vont être en accord avec nos valeurs : intéressés, dynamiques, professionnels, et qui souhaitent s'investir. Il faut également avoir un goût prononcé pour l'innovation, les nouvelles technologies, le développement durable, l'écologie...

Justement, quelles valeurs souhaitez-vous partager avec vos collaborateurs ?

Nous sommes une société familiale avec une moyenne d'âge jeune, et évoluons dans un climat convivial. Facilasol n'est pas une énorme société, nous sommes seulement 150 et donc nous nous connaissons plus ou moins tous. Il y a une bonne entente et une excellente ambiance entre les services et entre les personnes. Nous recherchons des gens qui s'investissent vraiment, en complément du savoir faire nous insistons sur le savoir être !
Un Comité d'Entreprise a récemment été mis en place et mène des actions en faveur des salariés. Nous organisons régulièrement des évènements afin que l'ensemble des salariés se retrouvent pour partager un bon moment dans une ambiance conviviale. Nous avons un journal interne, nous mettons en place des sorties, des partenariats sportifs... En bref, tout ce qui peut participer à la cohésion des équipes et à la communication entre les services.

Quels sont les autres avantages à travailler chez Facilasol ?

Compte tenu de la forte croissance de Facilasol, il y a de nombreuses possibilités d'évolution en interne. Chez nos poseurs par exemple, beaucoup ont commencé en intérimaires, ils sont passés en CDI et sont maintenant devenus chefs d'équipe voire conducteurs de travaux.

Quels sont vos projets à venir ?

Nous développons de nouveaux produits toujours dans les énergies renouvelables en plus du photovoltaïque avec le chauffage au bois (la biomasse), les récupérateurs d'eau, le thermo-solaire... Les personnes qui nous rejoindrons seront amenés à participer à cette diversification. 

Repost 0
Published by Bernard - dans FACILASOL
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 12:46

RISC logo

Mnémo : RSC

Dernier cours : 19,17 €

Capitalisation boursière : 20,69 M €

http://www.risc-group.com/risc-group-corporate/

 

Ce matin un lecteur me posait la question suivante :

Quelle est votre interprétation du volume échangé hier sur Risc Group ?

Et voilà ce que je lui répondais :

RISC est à un cours bradé.

De plus, lors de la réunion du 24 mai, BC a souligné qu'il était dans l'intérêt de STS de monter au capital de RISC afin de profiter des fruits du redressement.

Donc comment monter au capital ? On peut acheter en bourse, faire une OPA ou une OPE, lancer une AK (action ou OC), émettre des BS ?

Toutes les hypothèses sont ouvertes.

Je pencherais pour la 1ère car cela permettrait à STS de monter au capital en diminuant son prix de revient, tout au moins dans un 1er temps si le cours de RISC reste bas.

On se souvient qu’il y a 1 an, il était dans les projets de STS de fusionner avec RISC. Mais cela était prématuré car RISC était encore dans les problèmes avec la sortie du PSE. Mais aujourd’hui cette fusion aurait beaucoup plus de sens :

- économie de gestion

- économie de frais de commissaires aux comptes

- économie de frais de cotation

- alignement des dates de clôture d’exercice

- cotation de l’ensemble STS / RISC sur le marché C

- amélioration du résultat consolidé puisque RISC est bénéficiaire

- meilleure lisibilité du groupe ce qui facilitera les rapports avec les futurs partenaires financiers

- etc ….

Hier il s’est échangé 123 735 titres RISC et 135 689 sur la semaine  soit respectivement 11,46 % et 12,57 % du capital. Ce n’est pas rien quand on sait que le capital est très éclaté.

La chute du cours de bourse s’est accentuée lundi dernier lors de la reprise de cotation, en forte baisse, de STS Group. Ce n’est qu’un effet de mimétisme dont l’acheteur de vendredi a profité. On verra ce qui va se passer la semaine prochaine. Si c’est STS qui est l’acheteur, elle n’a pas intérêt à restaurer la confiance immédiatement.

Vendredi les achats importants se sont fait l’après midi par paquets de 1 000 à 2 000 titres, tous à un cours inférieur à 19 €.

On se souvient que le prix de revient de STS dans RISC est de 35 € !

Si ce n’est pas STS qui a acheté, il est probable alors que cette dernière ne restera pas les bras croisés. Il serait impensable qu’un 3ème larron essaye de prendre le contrôle de RISC alors que STS aurait fait tout le travail de remise en ordre !

Les mois qui viennent risquent d’être riche en évènements, raison de plus pour assister à l’AG de STS le 30 juin.

Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 11:29

Auplata logo

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 2,99 €

Capitalisation boursière : 53,78 M €

 

Mnémo : AUPFRN

Dernier cours : 101,49 %

http://www.auplata.fr/

 

Pour ceux qui s’intéressent à l’action Auplata, il y a 2 facteurs à suivre :

èle cours de la société Colombus Gold dans laquelle Auplata et Pelican Venture  ont pris une participation significative de 49%. Ce qui nous importe c’est la participation d’Auplata ( ?) puisque Pelican Venture est une holding de la famille Gorgé :

http://www.marketwire.com/mw/stock.jsp?Ticker=TSXV:CGT

èle prix de l’once d’or qui se tient très bien en particulier en €, devise utilisée par Auplata pour vendre l’or produit :

http://www.24hgold.com/francais/cours_or_argent.aspx?money=Euro

 

Paris, le 08/06/2011

Avancement majeur de l’accord signé avec Columbus Gold

sur le projet Paul Isnard.

Auplata, société d’exploitation et d’exploration aurifère basée en Guyane française et cotée sur NYSE Alternext à Paris, et Columbus Gold Corp., société d’exploration aurifère canadienne cotée sur le marché TSX de la bourse de Toronto (Canada), ont annoncé le 3 décembre 2010 la signature d’un accord opérationnel et capitalistique portant sur le développement en commun du site minier de Paul Isnard.

Auplata, Columbus Gold Corp. et Pelican Venture (premier actionnaire d’Auplata) ont signé un protocole au terme duquel Columbus Gold Corp. peut devenir, à terme, propriétaire de 100% des concessions Paul Isnard en contrepartie :

ède dépenses d’exploration d’un montant minimum de 7 MUSD dans un délai maximum de 2 ans à compter de l’entrée en vigueur de l’accord ;

ède la réalisation d’une étude faisabilité selon les normes canadiennes dans un délai maximal de 4 ans à compter de l’entrée en vigueur de l’accord ;

ède l’entrée d’Auplata au capital de Columbus Gold Corp. par émission d’actions nouvelles Columbus Gold Corp.

 

Préalablement, Pelican Venture devra souscrire à un placement privé au prix de 0,215 $CAD, correspondant au cours moyen pondéré des 30 derniers cours de bourse précédant la signature de l’accord, pour un maximum de 15% du capital de Columbus Gold Corp. Cette implication de Pelican Venture était une condition souhaitée par Columbus Gold Corp. afin de faciliter les relations avec les autorités administratives françaises et s’assurer de l’implication de Pelican Venture dans le développement de ses projets en Guyane française.

 

Cet accord était subordonné à la réalisation d’un certain nombre de conditions suspensives dont la plupart sont aujourd’hui levées, notamment l’accord de l’assemblée générale des actionnaires de Columbus Gold Corp. qui s’est tenue le 25 mai dernier. L’accord reste désormais soumis à l’approbation du marché TSX de la bourse de Toronto.

 

Selon les termes de l’accord, il était prévu que l’entrée d’Auplata au capital de Columbus Gold Corp. se fasse par émission gratuite d’actions nouvelles, par tranches successives sur une période de 2 ans allant jusqu’au 31 mai 2013 de manière à ce que le pourcentage total détenu par Auplata et Pelican Venture ne dépasse pas 30% à l’entrée en vigueur de l’accord, 40% au plus tard le 31 mai 2012 puis 49% au plus tard le 31 mai 2013. L'obtention de ces différentes tranches était conditionnée au respect par Columbus Gold Corp. de ses engagements de dépenses d’exploration. Les actions détenues par Auplata faisaient l’objet d’un engagement de conservation pendant une durée minimum de 2 ans.

 

Columbus Gold Corp. a proposé un amendement donnant immédiatement, et sans incertitude, à Auplata la totalité des titres Colombus Gold Corp qui lui reviennent de telle sorte qu’Auplata et Pelican Venture détiennent 49% du capital la société canadienne dès l’entrée en vigueur de l’accord.

 

La détention immédiate des actions Columbus Gold Corp. par Auplata fait disparaitre les aléas liés au bon déroulement des différentes étapes prévues dans l’accord initial. Le conseil d’administration d’Auplata a accepté cette proposition qui doit également être approuvée par la bourse de Toronto.

Les conséquences financières de cet amendement sont les suivantes :

èPelican Venture souscrira à un placement privé à hauteur de 15% du capital de Columbus Gold Corp., soit 13 327 764 actions dans l’hypothèse actuelle d’un capital post opération composé de 88 851 762 actions.

 

èAuplata se verra attribuer immédiatement et gratuitement 34% du capital de Columbus Gold Corp. soit 30 209 599 actions dans l’hypothèse actuelle d’un capital post opération composé de 88 851 762 actions, faisant d’Auplata le premier actionnaire de Columbus Gold Corp. Un tiers de ces actions sera librement cessible, contrairement à ce qui était convenu dans le protocole initial.

 

L’ensemble de ces opérations devraient être réalisées avant le 30 juin 2011.

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or de Guyane Française. Née en juillet 2004, la société Auplata exploite deux mines d’or, Dieu Merci et Yaou. Au total, Auplata dispose de plus de 750 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière aurifère guyanaise.

Auplata détient, depuis février 2009, la qualification « entreprise innovante » décernée par OSEO innovation.

Le capital social d’Auplata est composé de 18 600 499 actions. Auplata est coté sur le marché NYSE Alternext à Paris (NYSE Euronext).

Action Auplata : FR0010397760 – ALAUP

Obligation Auplata 03/2015 : FR0010849968 – ALXP

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 14:05

RISC logo

 

Mnémo : RSC

Dernier cours : 19,12 €

Capitalisation boursière : 20,63 M €

http://www.risc-group.com/risc-group-corporate/

 

Voici un article publié sur le site « LORRAINENUMERIQUE.net »

http://www.lorrainenumerique.net/index.php/smallnews/detail?newsId=7845

Merci à Manu pour l’info.

Le site internet dont il est question a été crée par STS Group et RISC Group afin de vulgariser, auprès des clients et des actionnaires, tous ces termes barbares que sont « Archivage », « Echange » et « Preuve » que l’on trouve dans les communiqués de nos 2 sociétés.

http://www.confidencespourconfidence.com/site/index.html

Il se veut le site de « la confiance numérique ».

Voici les derniers articles qui y ont été publiés :

Vous pouvez vous inscrire pour recevoir la newsletter et en savoir plus sur les métiers qui sont ceux de STS Group et de RISC Group.

 

Confidences pour confidence

Jeudi 9 juin 2011 | 06h08

Une entreprise vient d’éditer un intéressant site web dédié à la confiance numérique. Le but est d’aider les petites entreprises à s’approprier les outils et les bonnes pratiques numériques.

Le site s'appelle confidences pour confidence.

De nombreux articles permettent de comprendre les concepts de base de l’archivage électronique; des échanges numériques confidentiels; de l’authenticité des documents numériques.

Sont présentés : les pièges à éviter, les contraintes réglementaires, les bénéfices pour son entreprise ...

A l'origine de la démarche, l’entreprise Risc Group, acteur important en Europe de la sécurité informatique, implantée à Boulogne-Billancourt. La société cherche à pénétrer le segment des TPE/PME, mais il n'en reste pas moins que son site demeure très intéressant.

Repost 0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 23:06

Acanthe logo

Mnémo : ACAN

Dernier cours : 1,51 €

Capitalisation boursière : 166,69 M €

http://www.acanthedeveloppement.com/

 

Que va encore faire ACANTHE DEV dans FIPP dont l’actionnaire majoritaire est toujours ALCATEL ?

La société a été créée en 1920 sous la dénomination Crédit Général des Pétroles pour exploiter des champs pétrolifères en Europe Centrale et de l'Est. Expropriée lors de la 2nde guerre mondiale, la société, devenue FIPP - Financière et Industrielle de Pétrole et de Pharmacie, espère depuis cette époque recevoir du gouvernement russe une indemnisation. A la suite des accords de 1992 signés entre les gouvernements français et russe, la société devait recevoir une indemnité, dont le montant ne pouvait être fixé à l'époque. En décembre 1999, le parlement français a finalement décidé de voter une loi prévoyant une indemnisation infime des spoliés de la 2nde guerre mondiale (dont Fipp).
En juin 2000, n'étant pas satisfait de la répartition des indemnités versées, Fipp a fait une nouvelle demande d'indemnisation auprès du gouvernement français. Celle-ci restant à ce jour sans réponse, la société a déposé une requête auprès du Tribunal Administratif afin d'annuler les décisions prises et obtenir réparation des préjudices subis.

A noter le détachement, le 26 mai, de l’acompte de 0,14 € sur le dividende prévu de 1,07 € cette année.

 

Communiqué : Paris, le 7 juin 2011

Par deux protocoles d’acquisition conclus ce jour, la Société Acanthe Développement aacquis directement et indirectement 92.795 actions de la société FIPP (Société Anonyme au capital social de 244 458 euros, dont le siège social est situé 3, avenue Octave Gréard, 75007 PARIS, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de PARIS sous le numéro 542 047 212) sur les 108.648 actions formant le capital de cette dernière, moyennant le prix de 13,72 € l’action.

La société FIPP est cotée à Paris sur le marché NYSE Euronext PARIS, compartiment C, (FR 0000038184).

La Société Acanthe Développement informe le Marché de son intention de déposer, dans les meilleurs délais, une offre publique d’achat obligatoire simplifiée au prix par action de 13,72 € sur le solde du capital de la Société FIPP, selon les modalités précisées à l’article 234-6 du règlement général de l’AMF.

Les modalités de l’offre publique d’achat simplifiée, notamment le calendrier, feront l’objet d’un communiqué ultérieur.

Contact : Nicolas Boucheron, directeur juridique, 01 56 52 45 00

Acanthe Développement, foncière cotée au compartiment C d’Euronext Paris, fait partie de l’indice IEIF Foncières et de l’indice SBF 250. La société est présidée et dirigée par Monsieur Alain Duménil.

Code ISIN : FR0000064602

Repost 0
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 12:17

Auplata logo

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 2,97 €

Capitalisation boursière : 50,51 M €

 

Mnémo : AUPFRN

Dernier cours : 101,49 %

http://www.auplata.fr/

 

Conséquence de cette AK à prix cadeau (2,5 €), une bonne partie des 176 205 actions attribuées à « titre réductible » vont se trouver sur le marché. Cela va faire baisser le cours de l’action pendant quelques jours. Il n’y a pas de « petits profits » en ces temps incertains !

Il n’y a pas que les petits porteurs qui spéculent avec cette action très volatile !

Dans le rapport de gestion 2010 on apprend ainsi que « Pelican Venture », la holding familiale de la famille Gorgé, a vendu 1 254 795 titres et en a acheté 197 101. La holding ne détient plus que 9,43 % du capital. Raphaël Gorgé, le fils du PdG, en a vendu 20 000 et en a acheté 16 000.

Il y a plusieurs façons de gagner de l’argent lorsque l’on dirige une société ….

Je ne pourrai certainement pas être présent à l’AG du 16 juin qui promet d’être intéressante par les questions posées, et acceptées, par le groupement des petits porteurs.

Si un lecteur peut s’y rendre et nous faire un CR, je suis preneur.

 

Paris, le 06/06/2011

Succès de l’augmentation de capital :

Auplata lève 2,45 M€ pour financer son développement

Auplata, société d’exploitation aurifère basée en Guyane Française, annonce le large succès de l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) dont la souscription s’est déroulée du 5 au 24 mai 2011 inclus. Cette augmentation de capital a permis de lever le montant total et maximum de 2 447 435 €.

Une demande globale supérieure à 1,6 fois le nombre d’actions offertes

L’augmentation de capital a fait l’objet d’une demande globale de 1 572 108 actions, pour 978 974 actions proposées, soit une sursouscription de 161% représentant un montant demandé de 3,9 M€. La demande d’actions à titre irréductible s’est élevée à 802 769 actions, soit un taux d’exercice des DPS élevé de 82%. La demande d’actions à titre réductible s’est établie à 769 339 actions.

Conséquence de cette forte demande, la souscription à titre réductible porte sur 176 205 actions et ne sera que partiellement allouée.

A l’issue de l’opération, le capital d’Auplata est désormais composé de 18 600 499 actions. Les actions nouvellement émises seront assimilées aux actions Auplata existantes (code ISIN : FR0010397760 - mnémo : ALAUP) et admises à la cotation sur le marché Alternext Paris de NYSE Euronext le 9 juin 2011, le lendemain de leur règlement-livraison. Elles porteront jouissance à compter du 1er janvier 2011.

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or de Guyane Française. Née en juillet 2004, la société Auplata exploite deux mines d’or, Dieu Merci et Yaou. Au total, Auplata dispose de plus de 750 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière aurifère guyanaise.

Auplata détient, depuis février 2009, la qualification « entreprise innovante » décernée par OSEO innovation.

Le capital social d’Auplata est composé de 18 600 499 actions. Auplata est coté sur le marché NYSE Alternext à Paris (NYSE Euronext).

Action Auplata : FR0010397760 – ALAUP

Obligation Auplata 03/2015 : FR0010849968 – ALXP

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 15:13

STS logo 1

Mnémo : ALSTS

Dernier cours : 9,60 €

Capitalisation boursière : 61,07 M €

Mnémo : STSBS

Dernier cours : 0,02 €

http://www.group-sts.com/fr/

 

Alors que la reprise de cotation s’avère très difficile pour STS Group, cette dernière continue de multiplier les partenariats avec ses logiciels d’archivage à valeur probante et légale.

Mais encore une fois la communication de STS Group me paraît être timorée. C’est en effet par un communiqué de Prologue que l’on apprend la nouvelle !

Osez, osez Messieurs les dirigeants de STS Group !!

 

Communiqué : Les Ulis, le 1er juin 2011 

A l`occasion du salon use IT, Prologue, acteur majeur des solutions de dématérialisation, annonce son partenariat avec STS Group, leader européen des logiciels de confiance numérique.

Eurexpo Lyon - 7 et 8 juin 2011 

________________________

Prologue, acteur majeur de solutions de dématérialisation des échanges B to B, sera présent les 7 et 8 juin prochains au salon use IT à Lyon où il dévoilera sa nouvelle gamme de solutions de dématérialisation sécurisées à valeur légale et probante développée en partenariat avec STS Group.


________________________

 

Pour donner aux entreprises les moyens d`aller encore plus loin dans la dématérialisation et la gestion de leurs documents normalisés et certifiés, Prologue annonce aujourd`hui le lancement, en partenariat avec STS Group, d`une gamme complète de solutions à valeurs légales et probantes. Ces solutions viennent compléter les offres « Use it » traditionnelles avec, notamment :

èUse it legal archive : Logiciel assurant l`intégrité, la sécurité, la traçabilité et la pérennité des documents archivés à valeur légale et probante (coffre-fort électronique),

èUse it legal sign : Logiciel de signature de documents électronique et certifiée,

èUse it legal delivery : Logiciel d`échanges sécurisés de documents avec certification à valeur légale et probante du bon acheminement, confidentiel et tracé (équivalent dématérialisé d`un envoi avec accusé de réception),

èUse it legal picture : Logiciel de capture photo certifiée et à valeur légale et probante,

Avec ces nouvelles fonctionnalités, Prologue va permettre aux entreprises de toute taille de faire un pas supplémentaire vers la dématérialisation de leurs documents en toute sécurité et ainsi :

èDe réaliser des économies financières  par le raccourcissement des délais de paiements, la suppression des frais postaux et d`archivage papier. (Réduction de 50 % du coût d`une facture. Source : Markess International)

ède sécuriser leurs données  par la traçabilité, la certification et la conservation complète des échanges,

èd`optimiser les processus d`exécution par la rapidité des échanges, la diminution des interventions manuelles et la réduction des litiges,

èd`adopter une position éco-citoyenne en participant à la diminution des documents papier dans l`entreprise.

Pour s`inscrire au salon : http://www.salon-useit.com

A propos de l`offre Prologue

Proposant à la fois des solutions d`échanges structurés avec « Use it » Flow, et non structurés avec Use it Messaging, les solutions Prologue, qui s`interfacent parfaitement avec les principaux ERP du marché, sont au cœur de l`entreprise et permettent de réaliser la capture, le traitement, le transport et l`archivage sécurisé des échanges B to B tels que les bons de commande, les avis d`expédition, les factures, les transferts bancaires (EBICS EBICS TS), les déclarations de TVA, les liasses fiscales, la gestion du numéro unique, les feuilles de soin, . .

Plus d`informations sur : www.prologue.fr

A propos de Prologue

Expert dans les domaines de la virtualisation des postes de travail et de la dématérialisation des échanges, le groupe Prologue est un acteur reconnu des technologies innovantes liées notamment au Cloud Computing. Ce savoir-faire lui permet aujourd`hui de proposer des services  de dématérialisation des flux B2B en mode SaaS (Software as a Service) et de fournir ses solutions de virtualisation de poste de travail en mode IaaS (Infrastructure as a Service).

Présent en France, en Espagne et aux Etats-Unis, le groupe compte aujourd`hui 224 collaborateurs et s`adresse à  tous les secteurs d`activité. Les technologies du groupe sont utilisées par des entreprises prestigieuses en France et à  l`étranger comme : EDF, Société Générale, Orange, Vilmorin,  Immobilière 3F, Midas, Telefonica, REALE Assurances, Toyota, l`Institut National des Statistiques (Espagne). En 2010, le groupe Prologue a réalisé un chiffre d’affaires de 25,6 MEUR.

Plus d`informations sur : www.prologue.fr

A propos de STS Group 
STS Group est le leader européen des éditeurs de logiciels dans le domaine de la confiance numérique. La confiance numérique regroupe l`authentification, l`échange et l`archivage "valeur probante" de tout objet numérique. STS Group commercialise son offre logicielle au travers d`un réseau mondial de plateformes de confiance numérique.
Plus d`informations sur : http://www.group-sts.com

Repost 0

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche