Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 15:17
ANTEVENIO : résultats 2014, début de recovery ?

Dernier cours : 3,37 €

Mnémo : ALANT

Capitalisation boursière : 14,18 M €

http://www.antevenio.com/fr-p/

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 étaient de 11 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,28. En dessous de 1, c’est considéré comme faible surtout pour une société de croissance et en bonne santé. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

La société semble en position de "début de recovery".

Voici l'avis d'un analyste publié sur Boursier.com :

GreenSome se lance à l'achat

(Boursier.com) — GreenSome Finance a démarré le suivi du spécialiste espagnol de la publicité et du marketing interactif Antevenio, avec une recommandation à l'achat et une valorisation de 5,17 euros. La société sort d'une période de mutation qui a entraîné deux exercices déficitaires, mais qui a permis de renouer avec la rentabilité au second semestre 2014.

Le bureau d'études s'attend à un beau redressement cette année, grâce à la poursuite de la croissance des portails verticaux et à l'accélération de la plate-forme technologique MDirector. La marge opérationnelle de l'exercice 2017 est ainsi anticipée à 8,4%. La société bénéficie de surcroît d'une situation financière saine, avec 11 millions d'euros de capitaux propres et 5,4 millions d'euros de trésorerie nette.

Anthony Bondain

 

 

Résultats annuels 2014

- Accélération de la croissance et retour à la rentabilité d’exploitation au 2e semestre 2014

 - Poursuite des investissements dans MDirector

 -Objectif de rentabilité confirmé pour 2015, conforté par un bon 1er

 trimestre

Madrid, le 23 avril 2015, Le Groupe Antevenio (ISIN ES0109429037) leader espagnol de la publicité et du marketing interactif, publie pour l’année 2014 un résultat net consolidé de -0,4 M€. L’objectif de croissance annoncé a été atteint en 2014, avec une progression pro forma de 6,7% du chiffre d’affaires annuel. Par ailleurs, le retour à la rentabilité d’exploitation au 2e semestre 2014 et les bonnes perspectives d’activité 2015 confortent le Groupe dans ses objectifs de profitabilité pour l’exercice en cours.

 

Consolidés audités en M €

2014

2013

2012

2011

variation 2014/2013

Chiffre d'affaires total

21,42

20,99

25,4 

24,2 

2,00%

Chiffre d’affaires (1)(2)

20,71

20,06

24,2 

23,0 

3,20%

Marge brute

10,78

10,63

12,2 

12,6 

1,40%

Marge brute / CA net

52%

53%

50,40%

54,80%

 

Total charges d'exploitation

10,93

15,48

24,1 

22,1 

9,00%

Résultat d’exploitation

-0,15

-5,0 

0,5 

2,0 

97,00%

en % du CA net

-0,70%

24,90%

2,10%

8,80%

 

Résultat courant avant impôts

-0,12

-5,2

0,4 

2,0 

98,00%

Impôt sur les sociétés

-0,17

-0,21

0,2 

0,9 

19%

Résultat net consolidé

-0,39

-5,49

0,2 

1,1 

93,00%

Marge nette

-1,90%

27,30%

0,80%

4,90%

 

Résultat net part du groupe

-0,39

-5,47

0,3 

1,3 

93,00%

(1) Chiffre d’affaires net des remises sur les ventes publicitaires

(2) Le CA 2014 n’intègre plus la filiale Antevenio UK qui n’est plus consolidée. En pro forma, la croissance annuelle est de +6,7%.

Accélération de la croissance au 2e semestre

Antevenio a renoué avec la croissance en 2014, avec un chiffre d’affaires net en hausse de 3,2%, et 6,7% à périmètre comparable (hors Antevenio UK). Le deuxième semestre, dont le chiffre d’affaires a progressé de 15%, a été marqué en particulier par la reprise de l’activité Régie, qui était en déclin depuis plusieurs années.

- l’activité Régie (6,4 M€, 28,6% du CA) progresse de 4,9% avec la conquête de nouveaux clients comme l’éditeur espagnol Grupo Zeta et la signature avec Linkedin d’un partenariat prometteur pour 2015 ;

- l’activité Syndication Performance et Emailing (5,0 M€, 22,3% du CA), en baisse de 5,7%, subit toujours l’impact de la migration vers les Portails mais commence à bénéficier du démarrage des ventes de la suite logicielle M Director ;

- l’activité Portails (11,0 M€, 49,1% du CA), à +5,8%, poursuit son développement sur ses thématiques leaders.

D’un point de vue géographique, les filiales françaises et mexicaines ont à nouveau enregistré une très forte croissance au 2e semestre, tandis que l’Espagne et l’Italie sont stables, voire légèrement positives.

Exploitation rentable au 2e semestre, maintien de la trésorerie nette à 5,4 M

Le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à -0.15 M€ en 2014, contre -5,0 M€ en 2013 (-0,6 M€ avant dépréciation d’actifs). L’activité a renoué avec la rentabilité au 2e semestre avec un résultat d’exploitation de +0,1 M€, après 3 semestres de pertes, et ce dans un contexte d’investissement élevé, en particulier dans le développement et la commercialisation de la suite logicielle MDirector.

Le résultat net du groupe s’établit à -0,39 M€, à comparer à -5,5M€ en 2013.

La situation financière du groupe reste très solide, avec une trésorerie nette inchangée sur l’année, à 5,4 M€.

Perspectives 2015

Avec une activité recentrée sur des segments de marché porteurs et dans un contexte de reprise des investissements publicitaires, en particuliers en Espagne, Antevenio anticipe pour 2015 une poursuite de la croissance initiée au 2e semestre 2014. Cette tendance est confirmée par un bon démarrage de l’activité au 1er trimestre 2015.

Tout en poursuivant des investissements technologiques et marketing importants dans MDirector, compensés par une structure de charge désormais optimisée, le Groupe confirme son objectif de profitabilité en 2015 et vise un retour progressif vers ses niveaux historiques de résultat net.

A propos d’Antevenio

Créé en 1997, Antevenio est le leader espagnol de la publicité et du marketing interactif. Il offre une large gamme de services à travers des activités de régie publicitaire et d’emarketing (emailing, performance) sur des audiences syndiquées ou sur ses audiences propres (Portails). Ses équipes apportent aux marques et aux e-commerçants des réponses innovantes et adaptées aux problématiques de notoriété, de conquête et de fidélisation sur internet.

Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 21,4 millions d’euros en 2014.

Antevenio est coté sur Alternext d’Euronext Paris depuis le 15 février 2007 (ISIN ESO109429037)

Repost 0
Published by Bernard - dans ANTEVENIO
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 11:00

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 1,46 

Capitalisation boursière : 50,98 M €

http://www.auplata.fr/

http://www.columbusgoldcorp.com/s/StockQuote.asp

(pour suivre le cours et les nouvelles de Columbus)

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 s’élevaient à 25,5 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 2.

 

Accroissement significatif de l’estimation des ressources et de la teneur moyenne du gisement dit de la Montagne d’Or du projet minier de Paul Isnard

Remire-Montjoly, 23/04/2015

Columbus Gold, société canadienne d’exploration aurifère cotée à la Bourse de Toronto (TSX :CGT) dans laquelle Auplata (Alternext - FR0010397760 - ALAUP) détient une participation, vient d’annoncer les résultats d’une campagne récente de 126 sondages carottés totalisant 26 600 mètres sur le gisement dit de la Montage d’Or.

Ces nouvelles données, associées à celles des études précédentes, ont conduit la société canadienne et le cabinet de conseil indépendant SRK, à revoir à la hausse leur estimation de ressources aurifères du projet minier de Paul Isnard. Considérant une teneur de coupure de 0,4 gramme d’or par tonne (0,4 g/t), il est ainsi estimé à la date du 20 avril 2015 que le gisement de la Montagne d’Or comprend :

- Ressources indiquées : 3,8 millions d’onces, soit environ 118 tonnes d'or

 - Ressources inférées : 1,1 million d’onces, soit environ 34 tonnes d'or

Pour plus d’information sur ces estimations, lire ici le communiqué de presse de Columbus Gold.

Robert Giustra, CEO et Président de Columbus Gold, a déclaré :

« Ce programme de forage de phase II a réussi à atteindre le double objectif d’accroître de façon significative la teneur moyenne, et de transformer une quantité substantielle d'onces inférées en onces indiquées. »

Jean-François Fourt, Président du Conseil d’administration d’Auplata, commente :

« Nous félicitons notre partenaire Columbus Gold pour les très bons résultats de cette campagne d’exploration. Nous nous réjouissons car ils constituent les prémices d’un avenir radieux pour ce projet majeur de l’industrie aurifère guyanaise. »

 

Très large succès de l’augmentation de capital :

Auplata lève 5,0 M€ pour financer la future usine d’extraction d’or sur la mine de Dieu Merci

- Montant total demandé : 8,6 M€

- Une opération sursouscrite près de 2 fois

- Eligible à la réduction ISF de la loi TEPA

 Remire-Montjoly, 15/04/2015

Auplata, société d’exploration et d’exploitation aurifère basée en Guyane française, annonce le large succès de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d’un montant maximum de 5 M€ au prix unitaire de 1,10 €, qui s’est déroulée du 24 mars au 9 avril 2015.

Cette augmentation de capital visait à accroître les ressources financières de la société dans la perspective de la construction, sur le site minier de Dieu Merci, d’une usine d'extraction d'or utilisant le procédé de cyanuration afin d’accroître sensiblement la production d’or.

Une demande administrative a été déposée par Auplata le 29 novembre 2013 et le dossier est en cours d'instruction auprès des autorités françaises de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DEAL). L’unité industrielle envisagée, d’une capacité de traitement de 300 tonnes jour, aurait vocation à traiter les rejets actuellement stockés dans six bassins et issus du traitement gravimétrique. Un dossier similaire a été déposé pour le site minier de Yaou le 29 décembre 2014 et fait l’objet de premiers échanges avec la DEAL.

Jean-François Fourt, Président du Conseil d’administration d’Auplata, déclare :

« Après le succès de la phase de tests sur l’unité pilote de cyanuration au 1er trimestre, avec un taux d'extraction d'or de 92,5%, Auplata franchit, à travers la réussite de cette opération, une nouvelle étape pour le déploiement d’unités industrielles d'extraction de l'or à plus grande échelle directement sur ses sites miniers.

Je remercie l’ensemble de nos actionnaires, individuels et institutionnels, pour la confiance qu’ils nous ont une nouvelle fois témoignée lors de cette opération.

Ces fonds vont nous permettre de continuer à investir pour faire progresser sensiblement notre production d’or à moyen-terme, élever Auplata dans une catégorie supérieure au sein de l’industrie aurifère mondiale et ainsi accroître durablement la création de valeur pour nos actionnaires. »

Augmentation de capital : une demande totale d’actions près de 2 fois supérieure à l’offre

L’augmentation de capital a fait l’objet d’une demande globale de 7 779 597 actions représentant une sursouscription de 195% et un montant total demandé de 8 557 556,70 €.

 La demande d’actions à titre irréductible s’est élevée à 3 353 825, soit un taux d’exercice des DPS élevé de 84%. La demande d’actions à titre réductible s’est établie à 4 405 182 actions, et la souscription à titre libre à 20 590 actions.

Compte tenu de cette forte demande, Auplata a décidé d’exercer la clause d’extension, à hauteur de 549 090 actions supplémentaires, et ainsi de porter le nombre de titres offerts à 4 545 380, représentant un montant total de 4 999 918 €. En conséquence, la souscription à titre réductible ne sera que partiellement allouée, à hauteur de 1 191 555 actions.

Le fonds d’investissement "4T Commodities & Emerging Markets", qui avait fait part de son intention de participer à l’opération de façon à assurer sa réalisation en cas de carence des investisseurs, n’a pas souscrit à l’opération.

A l’issue du règlement-livraison, qui aura lieu le 21 avril 2015, le capital social d’Auplata sera constitué de 34 917 191 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext – ISIN : FR0010397760 – Mnémo :

ALAUP), réparties de la manière suivante :

- Compagnie Minière de Touissit (CMT) 19,9%

- Flottant 80,1%

 Une augmentation de capital éligible à la réduction ISF-PME

 L’augmentation de capital satisfait aux conditions d'éligibilité à la réduction d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) du dispositif fiscal ISF-PME s’agissant de souscriptions au capital d'une PME : réduction de 50% des versements effectués, jusqu’à un plafond de 45 000 € correspondant à un investissement de 90 000 €.

Les souscripteurs personnes physiques peuvent, le cas échéant, faire la demande de l’attestation fiscale auprès de la société, qui la leur délivrera jusqu’à atteinte du plafond légal applicable de 2,5 M€.

Les demandes d’état individuel seront traitées par ordre d’arrivée, selon la règle du premier arrivé, premier servi. Dès lors que le plafond applicable sera atteint, la société ne délivrera plus d’attestation fiscale.

Pour obtenir l’état individuel, les souscripteurs d’actions nouvelles Auplata émises dans la cadre de l’augmentation de capital devront adresser à la société l’attestation de souscription à l’opération qui sera émise par leur intermédiaire financier dès obtention des actions Auplata sur les compte-titres à l’adresse suivante :

ACTUS finance & communication

- Attestations AUPLATA -

52 rue de Ponthieu

75008 PARIS

Ou par email à :

auplata@actus.fr

La société rappelle que la réduction d’ISF est également soumise au respect de certaines conditions par le souscripteur, si bien qu’il appartient à chaque souscripteur de vérifier que les critères d’éligibilité à ce dispositif fiscal s’appliquent à sa situation personnelle. Par ailleurs, les titres dont la souscription a ouvert droit à la réduction d’ISF ne peuvent pas figurer dans un PEA ou un PEA-PME.

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également actionnaire de la société canadienne d’exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

Le capital social d’Auplata est composé de 30 371 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN :

FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

 

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 11:47
DIETSWELL : forte augmentation de la profitabilité en 2014 et CR réunion du 21 avril 2015

Mnémo : ALDIE

Cours : 1,65 €

Capitalisation boursière : 8,75 M €

http://www.dietswell.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 s’élevaient à 7 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,25. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

En 2014 ce sont les 4 activités qui progressent fortement, c'est rassurant pour l'avenir.

Les clients le sont souvent pour les 4 entités produits.

L'activité est insensible à la variation des monnaies et très peu à celle du pétrole.

En 2012, la société a changé de profil en arrêtant ses activités capitalistique et en se concentrant sur les services à forte marge. Cela a alors été le retour à une croissance rentable.

En 2014 on trouve encore les traces du passé puisqu'une importante provision a été passée pour déprécier de 13,6 M€ les 2 rigs SEDLAR 160 et 250 dont Dietswell est propriétaire. C'est uniquement une écriture comptable sans conséquence sur la trésorerie. Leur valeur résiduelle, établie par un expert, est de 5 M€ qui rentreront dans les caisses lorsque ces 2 appareils seront vendus.

L'activité "Services" (assistance technique pour l'industrie pétrolière et gazière) a augmenté de 24% pour un poids de 59% dans le CA total.

L'activité "Solutions" (ingénierie d'étude, architecture, supervision, construction et rénovation d'appareil de forage) a vu son CA multiplié par 3,9 pour un poids de 12% dans le CA total.

L'activité "Contracting" (ingénierie des puits, gestion des opérations de forage) a vu son CA passer de 0,1 M€ à 4,2 M€ pour un poids de 15% dans le CA total.

L'activité "Fact-O-Rig" (audit des appareils de forage onshore et offshore et des systèmes de qualité) a augmenté de 33% pour un poids de 14% dans le CA total.

Les frais généraux sont faibles et représentent 6,4% du CA

La société a acquis une très bonne réputation auprès de ses clients.

L'excellent T1 2015 (CA = 10,5 M€) confirme la dynamique de croissance de ces derniers semestres mais il ne faut pas extrapoler sur l'année entière.

L'objectif de la société est un CA de 30 M€ et un EBITDA de 2 M€.

La société, ayant un report déficitaire d'environ 18 M€, ne paye pas d'impôt.

L'effectif "stable" est de 28 personnes auquel on doit ajouter un effectif "temporaire" à chaque mission de plusieurs dizaines de personnes avec des contrats français.

Les dirigeants m'ont semblé très confiants pour les années à venir ..... en attendant la hausse du pétrole certaine mais impossible à dater.

 

 

RESULTATS 2014

Activité et profitabilité records dans le nouvel environnement pétrolier :

- Chiffre d’affaires de 28,2 M€ (+63 %)

- EBITDA de 1,83 M€ (x4 vs 2013)

- Résultat net courant de 1,57 M€

 

Poursuite de la croissance rentable au 1er trimestre 2015 :

- Chiffre d’affaires de 10,5 M€ (+81 %)

- Carnet de commandes au 31 mars 2015 de 12,8 M€

 

 Paris, le 20 avril 2015

Dietswell annonce aujourd’hui ses résultats audités pour l’exercice clos au 31 décembre 2014.

Commentant ces résultats, Pierre Laborie, Président-Directeur Général de DIETSWELL et Jean-Claude Bourdon, Executive Vice-Président et fondateur, ont déclaré :

« Comme annoncé à l’automne dernier, les résultats de l’exercice 2014 montrent la poursuite de l’amélioration de la rentabilité des opérations. Cette progression est d’autant plus remarquable qu’elle s’est effectuée dans un contexte de forte dégradation des prix du pétrole au cours du second semestre 2014. Ces résultats confirment ainsi le bien-fondé de la stratégie engagée depuis 2010 de croissance axée sur des services techniques à forte valeur ajoutée. En témoigne le carnet de commandes qui s’élevait à 14,4 M€ au 31 décembre 2014, soit 45 % de plus qu’à fin 2013, et à 12,8 M€ à fin mars 2015.

Ces performances s’expliquent également par le fait que le secteur de l’exploration, premier touché par les baisses des prix du pétrole, représente moins de 10 % de l’activité de DIETSWELL, plus concentrée sur les programmes de développements : ces derniers, une fois lancés par les opérateurs pétroliers, sont rarement interrompus. De plus, en période de baisse de prix du pétrole, et malgré de fortes pressions à la baisse sur les prix des services, les investissements en Ingénierie présentent une plus forte résilience par rapport aux investissements physiques. Dietswell, bien positionné sur cette activité, en profite naturellement.

Dans ce contexte, les développements en cours de DIETSWELL se poursuivent activement, à l’image de la filiale Dietswell Do Brasil, ouverte fin 2013, qui positionne DIETSWELL de façon optimale sur un marché en fort développement malgré les prix bas du pétrole, et sur lequel les opérateurs doivent adopter une stratégie offensive pour préparer le futur. Tant sur le forage que sur la production, la maintenance et l'inspection, DIETSWELL est désormais en mesure de répondre de manière diligente et compétitive à cette demande croissante et pérenne.

La combinaison d’un modèle économique solide avec un mix produit ayant fait ses preuves dans un environnement de prix du pétrole déprimés et d’une politique de développement soutenue dans toutes nos activités de services nous permet d’être très confiants quant au développement futur de DIETSWELL. »

Principaux chiffres au 31 décembre 2014

En millions d'euros

2014

2013

Variation

(Normes françaises)

%

Carnet de commandes

14,4

9,9

45%

Chiffre d'affaires consolidé

28,2

17,3

63%

Marge brute

3,59

2,01

79%

EBITDA (1)

1,83

0,43

x4,3

EBIT (2)

1,6

0,25

x6,4

Résultat net  

 

 

 

- avant dépréciation exceptionnelle de certains actifs

1,57

0,33

x4,8

- après dépréciation exceptionnelle de certains actifs

-12

0,33

ns

Dette financière nette

3,3

1,7

 

Capitaux propres

 

 

 

- avant dépréciation exceptionnelle de certains actifs 

21,4

19,6

 

- après dépréciation exceptionnelle de certains actifs

7,7

19,6

ns

(1) EBITDA : Résultat d’exploitation avant provisions et dépréciations

(2) EBIT : Résultat avant résultat financier et impôts

- Chiffre d’affaires : +63 %, avec une contribution en hausse de chaque activité

Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice 2014 s’établit à 28,2 M€, en progression de 63 % par rapport à 2013. Il est légèrement inférieur au chiffre de 28,9 M€ qui avait été évoqué le 26 janvier dernier, la méthode de comptabilisation du chiffre d’affaires à l’avancement retenue sur un gros contrat de services encore en cours se traduisant mécaniquement par un transfert de 0,7 M€ de chiffre d’affaires du second semestre 2014 sur le 1er semestre 2015.

Toutes les activités sont en croissance sensible. Sur le seul second semestre, la croissance de l’activité a été de 68 %.

- Dietswell Services (Assistance technique) : l’activité, qui a progressé de 24 % sur l’ensemble de l’année et de 39 % sur le seul second semestre, représente désormais près de 60 % du chiffre d’affaires total. De nouveaux succès commerciaux ont été enregistrés, notamment au Gabon, au Congo (Brazzaville) et aux Emirats Arabes Unis (E.A.U.) à travers la succursale d’Abu Dhabi. C’est sur cette activité que la pression sur les prix est la plus significative dans le contexte actuel du marché.

- Dietswell Solutions (Engineering Onshore & Offshore) : la forte progression par rapport à 2013 confirme la pertinence du business model de cette activité et de son positionnement sur les contrats à haute valeur ajoutée technologique en offshore profond en particulier ainsi que le succès de la gestion d’un projet EPCI (Engineering Procurement Construction Installation) associé.

- Factorig (Audit et Inspection) : l’activité a été particulièrement forte en Afrique et en Asie (Chine, Indonésie...) avec un contrat offshore d’envergure en Corée du Sud dans le cadre d’un consortium pour la réception d’un drillship construit par Samsung Heavy Industries. Factorig poursuit ses efforts pour déployer ses services dans le domaine de la formation et pour intensifier son activité sur le marché hautement technologique des unités de forage Offshore.

- Dietswell Contracting (Forage et Management des opérations) a généré un chiffre d’affaires de 4,2 M€ sur le contrat ENAGAS, 1er opérateur gazier espagnol, concernant la remise en état et l’exploitation d’un appareil de forage sur la plateforme Gaviota, située au large de Bilbao en Espagne. ENAGAS y exploite depuis 1994 un réservoir naturel de stockage souterrain de gaz naturel.

- Confirmation du retour à la rentabilité opérationnelle, structure financière solide

La progression notable de l’activité et la bonne tenue des coûts ont conduit à une progression de 79 % de la marge brute à 3,59 M€. Elle représente 12,8 % du chiffre d’affaires, contre 11,6 % en 2013.

L’EBITDA a poursuivi son redressement : il s’élève à 1,83 M€, à comparer à 0,4 M€ en 2013 et à 0,1 M€ en 2012.

Le résultat net s’établit à 1,57 M€ avant prise en compte de la dépréciation exceptionnelle de 13,6 M€ constatée dans les comptes du 1er semestre 2014 dans le cadre de la cession programmée des deux rigs Sedlar 160 et 250. Il est rappelé que cette provision n’impacte pas la trésorerie du Groupe. La trésorerie issue de la cession de ces rigs servira le développement organique des activités de services et le financement d’éventuelles opérations de croissance externe.

Au 31 décembre 2014, la dette financière brute s’élève à 4,2 M€. Elle intègre des obligations convertibles pour 2,1 M€ ainsi que des enveloppes de financement de l’innovation de la BPI pour 0,75 M€. Hors obligations convertibles, la dette financière nette s’établit à 1,2 M€, soit 16% des fonds propres après prise en compte de la dépréciation exceptionnelle. Ceux-ci s’élèvent à 7,66 M€, soit 1,44 € par action.

- 1er trimestre 2015 : carnet de commandes, chiffre d’affaires et EBITDA en progression

La dynamique de croissance de l’activité constatée en 2014 s’est poursuivie au 1er trimestre 2015, et cela dans un contexte marqué par une orientation sectorielle moins porteuse et de forte pression à la baisse sur tous les prix des services offerts par la société.

Le chiffre d’affaires est ainsi en progression de 81 % à 10,5 M€.

Le chantier de la remise en état et de l’exploitation d’un appareil de forage sur la plateforme Gaviota d’ENAGAS s’est achevé conformément au calendrier. Le projet se poursuit actuellement par la phase de work over (remise en état d’un puits) avec l’appareil nouvellement réceptionné.

Au 31 mars 2015, le carnet de commandes s’établissait à 12,8 M€.

A propos de DIETSWELL (www.dietswell.com)

Créé en 2000, DIETSWELL est un spécialiste international du forage et de la construction d’appareils de forage pour l’industrie pétrolière. Grâce à des équipes d’experts, une structure flexible et réactive, DIETSWELL propose une offre pluridisciplinaire dans les métiers du forage et de l’énergie. Avec ses équipes hautement expérimentées, DIETSWELL effectue également des audits de haut niveau ainsi que des études pour le design d’équipements de forage, y compris pour l’offshore.

Respectant les plus hauts standards de qualité et de sécurité, DIETSWELL est labellisé OSEO et certifiée ISO 9001, ISO/TS 29001 et ISO 14001 pour ses activités d’assistance technique, d’audit, d’inspection et d’engineering.

Repost 0
Published by Bernard - dans DIETSWELL
commenter cet article
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 23:33
SOLUTIONS 30 (ex PC 30) : amélioration du RN 2014 de 90%

Mnémo : ALS30

Dernier cours : 31 €

Capitalisation boursière : 154,13 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 1,21 € (ajusté : distributions gratuites d’action 1 pour 1 en juin 2009, 2010 et 2013) le 15 déc 2005

Les capitaux propres au 30 juin 2014 sont de 19 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 8,11.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Prochaine étape : le résultat de l'appel d'offre "Linky".

 

 

Résultats 2014

- Nouvelle progression sensible du chiffre d’affaires et de la rentabilité

- Perspectives 2015 : maintien de la dynamique de croissance rentable

 

 Communiqué de presse du 20 avril 2015

Le Conseil de surveillance de SOLUTIONS 30 S.E. réuni sous la présidence de Monsieur Jean-Marie Descarpentries, a examiné et approuvé les comptes consolidés de l’exercice 2014 clos au 31 décembre, arrêtés par le Directoire (1).

Principaux chiffres-clés consolidés :

Millions EUR

2014

2013

2012

Variation 14/13

Chiffre d'affaires

111,7

94,2

77,1

18,60%

Excédent brut d'exploitation

10

6,5

 

53,80%

Résultat d'exploitation (2)

8,7

5,8

4,1

45,00%

Résultat courant avant impôts (3)

7,8

5,7

4,1

36,80%

 

     

 

Résultat net (part du groupe)

4

2,1

1,3

90,50%

Données de bilan (au 31 décembre)

 

 

 

 

Capitaux propres

19

15

12,7

26,70%

Dette financière nette

4

-0,3

5,9

 

(1)  Les procédures d’audit ont été substantiellement effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

(2) Avant amortissement des relations clientèle et des écarts d’acquisition

(3) Avant amortissement des écarts d’acquisition  

Commentant les résultats, Gianbeppi Fortis, Président du directoire, a déclaré :

« Après la campagne intense d’acquisitions structurantes en France, en Italie et en Allemagne, nous avions fixé comme priorité pour l’exercice 2014, l’amélioration de la rentabilité opérationnelle du Groupe.

La nouvelle progression de la rentabilité de nos opérations en 2014, supérieure au rythme de croissance de notre activité qui a dépassé les 110 M€ de chiffre d’affaires, confirme la pertinence de notre modèle économique et humain qui permet l’intégration rapide des acquisitions.

Les perspectives pour 2015 sont bonnes, comme en témoignent deux évènements majeurs de ce début d’année : d’une part, la signature, auprès d’un des principaux acteurs de construction d’infrastructures en Europe, du plus important contrat de notre histoire pour le déploiement en France des infrastructures internet haut débit (90 M€ sur 5 ans); d’autre part, le lancement en Europe d’un plan de recrutement de 400 «numériciens », dont 300 sur la France qui bénéficieront d’une formation complémentaire par notre propre école de formation interne PC 30 School. Tout cela renforce notre ambition de leadership européen de l’assistance aux utilisateurs des nouvelles technologies numériques.»

I – Progression annuelle de 18,6 % du chiffre d’affaires en France et de 51 % à l’international

Sur l’ensemble de l’exercice 2014, le chiffre d’affaires consolidé de SOLUTIONS 30 S.E., publié le 26 janvier dernier, s’élève à 111,7 M€, en progression de 18,6 %. L’activité réalisée à l’international (Italie, Benelux, Allemagne et Espagne) progresse de 51 % et représente 27% de l’ensemble (21 % en 2013).

Environ 40% de la croissance est attribuable aux acquisitions réalisées par le groupe en 2013, le solde provient de la croissance organique essentiellement liée à l’essor du marché de l’internet à très haut débit dans l’ensemble de l’Europe.

II – Poursuite de l’amélioration de la rentabilité d’exploitation

Le résultat d’exploitation avant amortissement des relations clientèle et des écarts d’acquisition, progresse de 45 %, de 6,0 M€ à 8,7M€. Il bénéfice de la bonne maîtrise des charges d’exploitation, dont le poids relatif dans le chiffre d’affaires baisse de près de 1 %.

Le résultat courant avant impôts et avant amortissement des écarts d’acquisition s’établit à 7,8 M€ en progression de 37 %. Il représente 7,0 % du chiffre d’affaires, à comparer à 6,0 % en 2013 et 5,3% en 2012.

Le résultat exceptionnel s’établit à (1,7) M€ contre (1,3) M€ en 2013. Il provient pour l’essentiel des restructurations associées aux acquisitions. L’amortissement des écarts d’acquisition s’élève à 1,2 M€ en 2014 (1 M€ en 2013).

Le résultat net (part du groupe) s’élève à 4,0 M€, en progression de plus de 90 % par rapport à celui de 2013.

III – Structure financière solide

Au 31 décembre 2014, les fonds propres du groupe s’élevaient à 19,0 M€ (15,0 M€ à fin 2013).

La trésorerie brute s’établit à 5,2 M€ (5,0 M€ à fin 2013), pour une dette financière brute de 9,2 M€ (5,3 M€ à fin 2013). La dette nette s’établit à 4,0 M€, à comparer à 0,3 M€ en 2013.

IV – Perspectives

Pour l’ensemble de l’exercice, SOLUTIONS 30 confirme la perspective d’une amélioration de la rentabilité par rapport à 2014.

Prochains rendez-vous :

28 avril 2015 : Chiffre d’affaires du premier trimestre 2015

15 mai 2015 : Assemblée générale des actionnaires

A propos de Solutions 30

Le groupe Solutions 30 (ex PC30) est le leader européen des solutions pour les Nouvelles Technologies. Sa mission est de rendre accessibles à tous, particuliers et entreprises, les mutations technologiques qui transforment notre vie quotidienne: hier l’informatique et Internet, aujourd’hui le numérique, demain les technologies qui rendront le monde toujours plus connecté en temps réel. Fort de plus de 4 millions d’interventions réalisées depuis sa création et organisé autour d’un réseau de techniciens de proximité, Solutions 30 couvre actuellement la totalité du territoire en France, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique et Allemagne.

Solutions 30 est une société cotée sur Alternext - ISIN FR0010263335 – code ALS30, éligible au PEA-PME

ainsi qu’à la Bourse de Francfort (ISIN FR0010263335 – code EO2) 

Repost 0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 11:52

Mnémo : MLERO

Dernier cours : 0,38 €

Capitalisation boursière : 1,31 M €

http://www.elcorp.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 sont à 1,40 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,93.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

« Euroland Corporate » est le nouveau nom (depuis 2012) d’«Euroland Finance » connue au travers de son fondateur  Marc Fiorentino.

Etant actionnaire au nominatif, j'ai reçu le rapport de gestion de l'année 2014.

En résumé :

- après une période où les frais de fonctionnement avaient été fortement diminués afin de rétablir les fondamentaux de l'entreprise, ils ont repris des valeurs plus normales :

            - charges d'exploitation passées de 1,43 M € à 2,20 M €

            - masse salariale passée de 0,51 M € à 0,80 M €

- franche amélioration des résultats

            - REX passé de 335 142 € à 387 977 €

            - RN passé de 283 497 € à 405 503 €

            résultat de 0,12 € / action soit un PER de 3,16

- Endettement faible et maîtrisé :

274 K € passé à 266 K € mais Euroland a remboursé en totalité la ligne d'emprunt en date du 2 février 2015.

- Répartition du capital

- 5 salariés "associés gérants" détiennent 59,1 % du capital, ODDO en détient 9,24 % pour sa part.

L'AG aura lieu le 6 mai 2015.

en K€

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

CA

4 493

3 240

3 428

2 944

1 479

1 761

2 591

charges d'exploitation

 

 

 

3 542

1 478

1 427

2 204

REX

 

 

 

-715

63

336

387

RN

1

-828

-130

-895

36

284

405

effectif moyen

21

15

13

13

7

8

7

En janvier 2015, la société a recruté un responsable du pôle Fusion et Acquisition.

2014 a été marquée par une maîtrise des coûts à un niveau bas avec un point mort largement dépassé.

L'activité semble se maintenir en ce début de 2015 avec de nombreux projets en cours.

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 12:53

Une étude de l'Ademe, dont la publication a été repoussée, démontre que la France pourra avoir à l'horizon 2050 les capacités de produire la totalité de son électricité à partir d'énergies renouvelables.

Cela coûterait environ 30% plus cher qu'avec le système actuel. Mais quel bienfait pour notre environnement et notre santé et donc pour la sécurité sociale !

Mais on comprend que ce rapport gêne les lobbies nucléaire et pétrolier .... c'est sans doute ce qui a fait que la publication officielle de ce rapport soit repoussée.

C'est le Monde qui a révélé l'affaire le 4 avril alors que Médiapart a publié le rapport le 8 avril. Reste à voir maintenant si les médias TV vont en parler !

Voici le lien pour consulter, lire et imprimer ce rapport accessible grâce à La Tribune.fr :

http://static.latribune.fr/467687/rapport-de-l-ademe-publie-par-mediapart-vers-un-mix-eectrique-100-renouvelable-en-2050.pdf

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 10:36
GAUSSIN : c'est vraiment un changement de statut qui se prépare !

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,03 €

Capitalisation boursière : 58,90 M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 1,67 €

http://www.gaussin.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2014 s’élevaient à 17,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 3,34. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

On comprend maintenant le pourquoi des récentes levées de fonds.

Jusqu'à présent les démonstrations se faisaient chez un client ce qui était sympa de sa part mais pas très pratique.

Demain les clients du monde entier se déplaceront à Héricourt qui est desservie par le TGV, une retombée importante pour la région.

Un exemple de relocalisation.

On peut penser que si Gaussin se lance dans ces spectaculaires travaux, c'est qu'il y a beaucoup de commandes à venir.

Je vous conseille de regarder le communiqué avec ses représentations des futures sites et de regarder la vidéo réalisée avec un drone.

 

Construction d’un terminal portuaire de démonstration entièrement automatisé à Héricourt

Pose de la première pierre de la tour de contrôle

 Héricourt, le 10 avril 2015

GAUSSIN MANUGISTIQUE (ALTERNEXT FR0010342329) annonce l’achèvement prochain d’un terminal portuaire à containers entièrement automatisé actuellement en construction à Héricourt, siège de la société, en Franche Comté dans l’est de la France. Il devrait être opérationnel fin mai 2015 tandis que la première pierre de la tour de contrôle qui viendra compléter ce terminal de démonstration sera posée le 28 avril prochain. Par ailleurs, la société prévoit de lancer au premier semestre 2016 la construction de bâtiments d’assemblage de ses Power Packs, d’un bâtiment de changement de Power Packs, d’un hall d’exposition show-room, de bâtiments de stockage et de bureaux, toujours sur le site de Héricourt, le tout sur 4 hectares.

Un terminal portuaire de démonstration afin de mener des preuves de concept grandeur réelle

Le futur terminal à containers automatisé est situé à proximité du siège de GAUSSIN. Alors que les travaux de terrassement sont achevés, l’équipement devrait être livré fin mai 2015. L’objectif de GAUSSIN avec la construction de ce nouveau site est de pouvoir réaliser des démonstrations « preuves de concept » (Proof Of Concept - POC) à l’attention des clients et prospects afin de faciliter l’acte d’achat. En effet, ce terminal de démonstration pourra être configuré à l’identique de celui du client permettant par conséquent des gains de temps et de productivité importants.

Le terminal sera une véritable vitrine des technologies développées par la société GAUSSIN et ses partenaires : le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et Energie Alternative) et PAS (Port Automation System), société spécialisée dans les logiciels et équipements permettant l’automatisation des ports, détenue par GAUSSIN et BA Systèmes, l’un des spécialistes français les plus reconnus dans le domaine de la robotique et des systèmes automatisés.

Video drone des travaux de terrassement :

http://youtu.be/qAfBHmI3-XE

 Cet investissement unique dans le secteur des véhicules portuaires est dicté par les exigences d’essais R&D, de tests, d’endurance, de certifications et de démonstration pour les nouveaux marchés. Il a pour but de répondre à une demande en forte croissance. On estime ainsi qu’à l’horizon 2020, les 100 premiers ports au monde verront transiter 1 milliard de containers par an et que les portes containers pourraient faire 500 mètres de long et transporter 20 000 containers.

Equipé comme un véritable terminal portuaire

Le terminal portuaire de démonstration sera doté de tous les équipements nécessaires à son fonctionnement et aux preuves de concept :

- 5 véhicules sans pilote AIV LIFT FULL ELEC ou HYBRID

- 5 véhicules ATT LIFT FULL ELEC ou HYBRID ou DIESEL

- 2 véhicules ATT DIESEL FULL ELEC

- 1 Docking Station 2 voies

- 1 Docking Station Straddle Carrier 1 voie

- 1 Straddle Carrier HYBRID

Par la suite, d’autres équipements devraient venir compléter le terminal : station diesel, station de recharge gaz naturel pour les Power Packs GAS, CNG et LNG, station de recharge automatique pour inter-changer les Power Packs sur les véhicules et pour le remplissage des batteries lithium ion des Power Packs Full Elec, une grue RTG Rubber Tyre Granty permettant de matérialiser une grue de quai portuaire et une grue RTG Rubber Tyre Granty permettant de matérialiser le stockage de containers.

A noter, le terminal de démonstration accueillera également un anneau de test de véhicules avec des montées et descentes afin de tester et fiabiliser les véhicules.

Les grues à containers automatiques de 120 tonnes seront coordonnées avec les flottes de véhicules sans pilote AIV et les véhicules ATT automatisés avec cabine mais sans pilote. Les véhicules seront eux-mêmes coordonnés avec le système de changement automatique de Power Pack.

Les systèmes de navigation seront multiples avec antenne et transpondeurs ou filo guide ou encore par GPS RTK. Par ailleurs, la municipalité de Héricourt a donné son accord pour étendre les tests des vehicules en agglomeration sur route ouverte au public avec les précautions d’usage de sécurité.

Tous ces équipements seront interfacés avec le TOS (Terminal Opération Software), basé en hauteur dans une nouvelle tour de contrôle panoramique installée sur le site, et les autres logiciels tel que le fleet management permettant de contrôler et manager les équipements entre eux.

Les cavaliers portuaires, Straddle Carrier, seront en démonstration sous les grues et en exploitation avec les Docking Stations.

Pose de la première pierre de la nouvelle tour de contrôle

La société GAUSSIN a convié le 28 Avril 2015 les élus de la région ainsi que les représentants des organisations publiques et financières à la pose de la première pierre de la tour de contrôle panoramique. La construction est prévue pour durer un an. Cette cérémonie sera l’occasion pour la société de présenter officiellement le démonstrateur portuaire et ses objectifs.

Projet de construction de nouveaux bâtiments d’assemblage des Power Packs, d’un show-room et de bureaux.

Au 1er semestre 2016, la société GAUSSIN a prévu de lancer la construction de nouveaux équipements sur son site de Héricourt : des bâtiments d’assemblage de Power Packs, un bâtiment de changement de Power Packs, un hall exposition show-room, de bâtiments de stockage et de bureaux. Les travaux devraient durer environ 18 mois.

Les futurs bâtiments d’assemblage de Power Packs, fruits de transferts de technologie avec le CEA, permettront de faire face à la demande croissante pour ces équipements (les commandes en cours représentent 160 tonnes de batteries tandis que les appels d’offres pour lesquels la société est short listée représentent 320 tonnes de batteries). En attendant, les Power Packs sont assemblés dans les bâtiments historiques de GAUSSIN qui restent opérationnels.

Une ligne spécifique pour l’assemblage des composants nécessaire aux Power Packs HYDROGEN, notamment les piles à combustibles, sera réalisée à cette occasion. Cette ligne entre également dans le cadre du transfert de technologie avec le CEA. A noter, la société GAUSSIN fait également partie du programme régional « Franche-Comté Territoire d’urgence », un cluster hydrogène (lien vers la version anglaise : http://youtu.be/SmfVrvyNho4).

Enfin, un show-room est prévu sur le site. Il sera ouvert aux visiteurs pour présenter l’ensemble de la gamme portuaire à la façon des concessions automobile.

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 17:21
SOLUTIONS 30 (ex PC 30) : toujours plus haut et un analyste allemand

Mnémo : ALS30

Dernier cours : 29,50 €

Capitalisation boursière : 146,67 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 1,21 € (ajusté : distributions gratuites d’action 1 pour 1 en juin 2009, 2010 et 2013) le 15 déc 2005

Les capitaux propres au 30 juin 2014 sont de 17 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 8,62.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Prochaine étape : le résultat de l'appel d'offre "Linky".

Aujourd'hui encore le cours de bourse monte fortement avec du volume sans nouvelle connue.

Il est intéressant de noter qu'un analyste allemand de la société Sphenecapital publie régulièrement une étude de la société. La dernière mise à jour, datée du 7 avril 2015, donne un objectif de 37,10 € pour l'action.

http://www.more-ir.de/d/12791.pdf

En moins de 10 ans, le cours de bourse a été multiplié par plus de 24 avec un + 55% depuis le début de l'année !!

Repost 0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 12:13
GAUSSIN : perspective de commandes importantes lors des "journées GAUSSIN" à Héricourt à la fin de ce mois

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3 €

Capitalisation boursière : 58,32 M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 1,74 €

http://www.gaussin.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2014 s’élevaient à 17,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 3,31. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Lancement commercial le 27 avril de la nouvelle DSSC (Docking Station Straddle Carrier) avec les véhicules AIV / ATT

Point sur les affaires commerciales importantes en cours

 Héricourt, le 7 avril 2015

GAUSSIN Manugistique (ALTERNEXT FR0010342329) annonce la présentation et le lancement officiel fin avril 2015 de la nouvelle DSSC (Docking Station Straddle Carrier) permettant de servir le marché des opérateurs portuaires qui utilisent les cavaliers portuaires (Straddle Carrier), dont environ 5 000 unités sont aujourd’hui en fonctionnement.

Lancement commercial officiel du nouveau concept la semaine du 27 avril au 5 mai

Cette nouvelle version de la DSSC permet au Straddle Carrier (ou Cavalier portuaire) d’enjamber en même temps la DSSC et un véhicule automatique type AIV (Automotive Intelligent Véhicules) ou un véhicule avec pilote ATT (Automotive Terminal Portuaire).

Ce concept s’adresse aux terminaux portuaires équipés de Straddle Carriers qui souhaitent réduire leurs coûts d’exploitation et leurs émissions de CO2 tout en conjuguant la flexibilité du Straddle Carrier sur de courtes distances et l’efficacité des AIV LIFT et ATT LIFT pour les trajets plus longs.

Les performances et avantages du concept seront dévoilés lors des Journées d’accueil des clients prestigieux internationaux envisagées entre le 27 avril et le 5 mai 2015 au siège de GAUSSIN à Héricourt.

La société a enregistré des marques d’intérêt en Allemagne et en Indonésie qui devraient se concrétiser par des commandes fermes lors de ces journées.

Le marché des Straddle Carrier est évalué à 5 000 unités (source PEMA). Il faut en moyenne entre 20 et 10 DSSC pour servir un Straddle Carrier.

D’après le rapport de Bureau Veritas, commandé par l’opérateur portuaire indonésien Pelindo et publié en 2013, un véhicule AIV LIFT ou ATT LIFT est 2,2 fois moins coûteux en exploitation qu’un Straddle Carrier. D’où l’intérêt pour un opérateur de limiter les temps de trajet en utilisant davantage les ATT et AIV avec les DSSC.

Point sur les affaires commerciales importantes en cours

A partir du 27 avril 2015, des clients internationaux qui ont short listés la société GAUSSIN dans leurs appels d’offres sont attendus aux Journées d’accueil de la société à Héricourt. Ce sera l’occasion pour GAUSSIN d’effectuer des tests en conditions réelles d’attribution (POC – Proof of concept). Cette étape est importante dans le processus de décision finale d’un client.

- Sont attendus des clients Asiatiques souhaitant automatiser complètement trois terminaux portuaires, soit un marché potentiel total de 252 AIV LIFT équipés de 330 Power Pack FULL ELEC ainsi que les équipements associés tels que les DS ou DSSC et stations de changement de POWER PACK automatiques.

Aux équipements s’ajoute la partie « soft » de l’offre proposée par PAS (Port Automation Software), à savoir le système de fleet management pour contrôler les véhicules et les manager en flottes, les interfaces nécessaires aves les autres machines et systèmes de gestion, et enfin le système de navigation.

Le POC consiste à contrôler 6 AIV FULL ELEC en mode automatique sans chauffeur et ceci dans toutes les configurations du terminal portuaire, notamment avec les DS et DSSC.

- Le client Indonésien TTL sera en mesure d’évaluer un POC avec un ATT LIFT équipé d’une cabine mais fonctionnant sans chauffeur dans les zones automatisées de son terminal Teluk Lamong à Surabaya.

- Le distributeur Turc ALKAN SEL viendra réceptionner les premiers véhicules ATT FULL ELEC ainsi que le client Italien CONSORTIUM ASTERIX qui réceptionnera les ATT HYBRID qu’il a commandés.

- Le distributeur Allemand FSH devrait confirmer lors de ces journées le devis en commande ferme pour 75 ATT LIFT et 100 Power Pack FULL ELEC à livrer sur une période de 5 ans.

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 11:01

Mnémo : ALLP

Dernier cours : 1,42 

Capitalisation boursière : 5,85 M €

Mnémo : LPBS (1 act à 11,25 € jusqu’au 31 déc 2015)

Dernier cours : 0,9 €

Mnémo : LPBSR (1 act à 2,60 € jusqu’au 16 juin 2016)

Dernier cours : 1,90 €

Mnémo : LPBS3 (1 act à 2 € pour 2 BSAR  jusqu’au 16 novembre 2015)

Dernier cours :  0,38 

http://www.loginpeople.com/

Les capitaux propres au 31 déc 2014 s’élevaient à - 0,32 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de NS. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe "théoriquement" d’une société de croissance et en bonne santé.

A l'heure actuelle SENNAC a mis plus de 6 M € dans la société alors que la capitalisation boursière est inférieure à cette valeur. N'est ce pas une impasse pour tout le monde ?

Depuis le 1er janvier le cours de bourse perd 15%, c'est également - 67% depuis 3 ans !

 

Login People met fin aux négociations pour le rachat de la branche autonome d’activité de services informatiques d’Azuriel Technologies.

Sophia Antipolis, le 30 mars 2015

Login People (FR0010581363, Mnémo : ALLP), éditeur français de solutions innovantes d’authentification multi-facteurs pour protéger les accès aux réseaux publics et privés, annonce avoir mis fin aux négociations avec la société Azuriel Technologies.

A la suite des dues diligences effectuées pour l’acquisition de la branche autonome d’activité de services informatiques d’Azuriel Technologies, la Direction de Login People a décidé de ne pas donner suite aux négociations. Les conditions de relution attendues n’étaient pas favorables aux actionnaires de Login People.

Le Conseil d’administration du 9 mars 2015 a constaté que le montant total des souscriptions recueillies a été de 1 504 000.68 euros au terme de la souscription correspondant à un montant de 1 094 145.78 euros par compensation de compte courant de la SRL SENNAC et 409 854.90 euros en numéraire.

Environ 60% des fonds levés en numéraire lors de la dernière augmentation de capital étaient destinés à cette acquisition. Ces fonds seront utilisés pour effectuer une autre acquisition et / ou ouvrir la branche d’activité de services informatiques par voie de création et conformément à l’objectif de création de valeur fixé par le Conseil.

 A propos de Login People

Login People® (FR0010581363), éditeur de logiciels de sécurité informatique, fournit des solutions innovantes d’authentification multi-facteurs pour sécuriser les accès aux réseaux et aux applications des organisations. L’innovation brevetée de l’ADN du Numérique® établit le leadership de Login People dans la sécurité du cyberspace appliquée au Cloud, au BYOD, à l’Internet des objets et au Big Data. Ses produits renforcent le couple "Login / Mot de passe" en y associant l’identification unique et transparente de l’ADN numérique des équipements des utilisateurs (smartphone, tablette, PC).

Login People® délivre une expérience utilisateur simplifiée et inégalée de l’authentification multi-facteurs sans utilisation de token ou d’OTP et augmente la facilité d’administration. Les performances des solutions apportent un CAPEX et un OPEX optimisés parmi les plus bas du marché. Les produits Login People® sont préconfigurés avec les solutions Microsoft, F5, CISCO et Stormshield. La technologie française Login People® est certifiée par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), conforme ASIP Santé sous l’autorité du Ministère de la santé. La société revend ses produits au travers d’un réseau mondial de distributeurs et d’intégrateurs.

Repost 0
Published by Bernard
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche