Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:56

3/ Point sur l’activité

Le Groupe poursuit sa forte mobilisation sur la commercialisation de la gamme ATT.

L’avancement des démarches commerciales en cours peut être retracé dans les états suivants, à ce jour:

Accords de mise à disposition sous forme de MOU (Memorandum of Understanding)

Avec les clients potentiels directs, GAUSSIN SA entre en phase de négociation sous forme d’accords MOU, afin de définir le cahier des charges et les modalités de mises à disposition de véhicules de tests et de livraison finale de la commande.

A ce jour, 6 MOU ont été signées, représentant un potentiel de 458 ATT pour lesquels 13 véhicules de démonstration sont déjà en tests chez 4 des 6 clients potentiels :

Zone

Cdes fermes

Nb de clients potentiels

Nb d'ATT de démonstration

MOU              Nb d'ATT potentiels

Afrique

0

1

10

50

Asie

0

2

1

118

Europe

0

1

1

50

Moyen Orient

0

1

 

225

Amérique du Sud

0

1

1

15

Total

0

6

13

458

Accords avec les distributeurs sous forme de LOI (Lettre d’intention) :

Des accords ont été signés sous forme de LOI avec des distributeurs. Ces accords, à confirmer par des contrats de distribution, visent à définir les modalités par lesquelles le futur distributeur, en échange de l’exclusivité, s’engagera à faire l’acquisition d’un nombre minimum de véhicules ATT pour une période de 3 ans.

Les contrats de distribution faisant suite aux Lettres d’Intention ont été remis aux distributeurs depuis Avril 2012 et sont en cours de négociation juridique.

A ce jour, GAUSSIN dispose d’un réseau potentiel de 16 distributeurs portant sur 94 ATT minimum par an. Soit un total de 282 ATT pour une période de 3 ans :

 

Véhicules de démonstration (1)

LOI (sur 3 ans)

Cdes fermes

Zone

Nb de clients potentiels

Nb d'ATT livrés

Nb de distributeurs potentiels

Nb d'ATT potentiels

 

Afrique

 

 

1

9

0

Asie

 

 

2

39

0

Amérique centrale

 

 

2

30

0

Europe

2

3

5

99

0

Moyen Orient

 

 

4

60

0

Amérique du Sud

 

 

2

45

0

Total

 

 

16

282

0

1) ATT produits, non vendus mais mis à la disposition des prospects moyennant une indemnisation liée à l’utilisation. Le montant facturé depuis les premières mises à disposition en octobre 2011 s’élève à 161,8 K€ le mois de mai inclus. Ce montant global comprend des refacturations d’assurances et de transports. Le montant lié au matériel s’élève à 71,1 K€.

Devis réalisés

Suite à la participation de la société aux différents salons professionnels, plusieurs devis ont pu être établis auprès de prospects ayant démontré leur intérêt pour la gamme ATT.

Les devis ont une validité en moyenne de 3 mois et peuvent être reconduits et actualisés à la demande des clients. Ils sont mis à jour mensuellement, en fonction des nouvelles demandes, ou d’abandon de projets.

 

Devis actifs

Zone

Nb de devis

Nb d'ATT potentiels

Afrique

5

23

Asie

10

88

Amérique centrale

2

2

Europe

13

33

Moyen Orient

11

53

Océanie

2

8

Amérique du Sud

7

116

Total

50

323

2012 devrait voir les premières concrétisations des intentions de commandes en commandes fermes. Les informations sur les avancées commerciales seront mises à jour à chaque communication.

4/ Evolution de la situation financière

GAUSSIN est entré dans un cycle de commercialisation de la gamme ATT où le montant des besoins en financement ne peut être comparé à ceux très importants de ces dernières années.

Les différentes phases de ce projet de développement se résument comme suit :

èDéfinition et premières ébauches du projet 2007

èAboutissement du premier prototype 2008/2009

èValidation d’un véhicule industrialisable 2010

èQualification du véhicule industrialisé 2011

èConstitution d’une flotte de véhicules de démonstration 2011/2012

Pour financer ces projets, ainsi que l’exploitation pendant ces phases de développement, la Société a fait le choix d’un financement sur fonds propre réalisé en augmentation de capital :

è2007 : 9,6 Millions d’euros

è2008 : 1,5 Millions d’euros

è2009 : 2,6 Millions d’euros

è2010 : 2,9 Millions d’euros

è2011 : 10,6 Millions d’euros

è2012 : 1,25 Millions d’euros (à fin janvier)

Depuis le printemps 2012, la société GAUSSIN dispose d’une flotte de 16 véhicules ATTV3, d’un démonstrateur pour les salons et de deux nouveaux véhicules AIV et AMTS pour les salons et l’organisation de portes ouvertes.

GAUSSIN a décaissé le coût de transport et d’assemblage des véhicules ATTV3 de démonstration pour les déployer à travers le monde Asie, Moyen Orient, Europe. Ces investissements ont généré pour le premier quadrimestre 2012 un décaissement de 1.440 K€. Ils ont été financés en partie par l’augmentation de capital réservée à cet emploi le 18 Janvier 2012 pour un montant total de 1 244 K€ (tirage « equity Line » auprès de la société Global Emerging Markets).

Ce sont les derniers investissements conséquents avant commercialisation. La société GAUSSIN a donc les moyens commerciaux depuis ce printemps pour transformer les lettres d’intention en commandes fermes, c’est aujourd’hui l’objectif prioritaire.

Situation de trésorerie

La trésorerie du Groupe GAUSSIN (y compris les valeurs mobilières de placement et les facilités à court terme offertes par les banques) était proche de 900 K€ au 4 mai 2012.

Le financement de l’exploitation future repose sur la concrétisation des hypothèses structurantes de l’activité (transformation dès les prochains mois, des premières intentions de commandes « ATT » reçues des opérateurs portuaires, en commandes fermes, maintien de l’activité de travail à façon désignée sous l’appellation « MTO » conforme au niveau historique, lancement d’un nouveau projet de R&D avec le concours d’un nouveau partenaire).

Dans l’attente de ces réalisations et pour satisfaire ses besoins de trésorerie à court terme, le groupe recourt aux facilités à court terme (ligne de découvert et mobilisation Dailly) accordées par ses banques, aux cessions de valeurs mobilières détenues par le groupe, ainsi qu’à un nouvel accroissement de ses fonds propres par augmentations de capital, hors le recours à l’equity line qui sera repris lorsque la société aura obtenu un visa de l’AMF.

Renforcement des fonds propres

GAUSSIN SA annonce la réalisation, en date du 29 mai 2012, d’une augmentation de capital d’un montant de 400 K€.

M. Christophe Gaussin, Président directeur général, et M. Volker Berl, administrateur, ont souscrit à une augmentation de capital réservée dans le cadre d'un placement privé tel que visé au II de l'article L.411-2 du Code monétaire et financier.

Cette augmentation de capital a été décidée par le conseil d'administration du 29 mai 2012 sur délégation de l'assemblée générale extraordinaire du 28 mars 2011 (5ème résolution).

Le conseil d'administration a décidé l’émission de 181.818 actions, sans décote, au prix de 2,20 €, soit une souscription globale de 399.999,60 €, dont 218.181,60 € de prime d'émission, souscrite à hauteur de 90.909 actions par chacun des deux souscripteurs, soit une souscription par chacun d'eux d'un montant total de 199.999,80 €.

Avant cette augmentation, le capital était divisé en 6.497.266 actions de 1 €. Après opération, il se trouve divisé en 6.679.084 actions de 1 €, soit une augmentation de 2,8 %. Ainsi, chacun des deux souscripteurs a vu sa participation dans le capital s'accroître de 1,4 %.

Parallèlement, un actionnaire détenant une participation de 1 % avant l'augmentation du capital voit sa participation ramenée à 0,97 %, après augmentation de capital, soit une dilution de 2,7 %.

Post réalisation de cette augmentation de capital, la trésorerie du Groupe Gaussin (y compris les valeurs mobilières de placement et les facilités à court terme offertes par les banques) s’élevait à 1140 K€ au 29 mai 2012.

Augmentation de capital TEPA

Dans les prochaines semaines, la société se laisse l’opportunité de réaliser une nouvelle augmentation de capital en utilisant le levier de la loi TEPA, auprès d’investisseurs qualifiés, en placement privé.

Tous les investisseurs dans le placement privé (y compris le dirigeant et l’administrateur) s’engagent à conserver les titres souscrits pendant une durée d’au moins 12 mois, et au-delà de cette durée jusqu’à l’obtention d’un visa sur un prospectus, autorisant l’offre au public par Gaussin, si un tel visa n’avait pas été finalisé avant.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 15:31

5/ Evolution de l’actionnariat depuis la première cotation sur Alternext

En capital

actionnaires

16-juin-10

%

30-avr-12

%

29-mai-12

%

Christophe Gaussin (2)

1 012 073

37,16

509 907

7,85

600 816

9,00

Volker Berl

251

0,01

4 100

0,06

95 009

1,42

Damien Personeni

1

0,00

1

0,00

1

0,00

Sous total Conseil d'Administration

1 012 325

37,16

514 008

7,91

695 826

10,42

Dubaï Investments

260 000

9,55

260 000

4,00

260 000

3,89

Autres actionnaires nominatifs

28 010

1,03

179 162

2,76

179 162

2,68

Auto détention

75 000

2,75

191 027

2,94

191 027

2,86

Autres actionnaires au porteur

1 348 549

49,51

5 353 069

83,39

5 353 069

80,15

Total actions

2 723 884

100,00

6 497 266

100,00

6 679 084

100,00

En droits de vote

actionnaires

16-juin-10

%

30-avr-12

%

29-mai-12

%

Christophe Gaussin (2)

1 990 646

54,83

670 901

10,35

761 810

11,43

Volker Berl

251

0,01

4 100

0,06

95 009

1,43

Damien Personeni

1

0,00

1

0,00

1

0,00

Sous total Conseil d'Administration

1 990 898

54,84

675 002

10,41

856 820

12,86

Dubaï Investments

260 000

7,16

260 000

4,01

260 000

3,90

Autres actionnaires nominatifs

31 196

0,86

194 098

2,99

194 098

2,91

Auto détention

0

0,00

0

0,00

0

0,00

Autres actionnaires au porteur

1 348 549

37,14

5 353 069

82,58

5 353 069

80,33

Total actions

3 630 643

100,00

6 482 169

100,00

6 663 987

100,00

(2) Au titre de l’accord avec GEM Global Yield Fund M. Christophe GAUSSIN a été amené à accorder à GEM des prêts de titres représentant 200.000 actions à la date du présent communiqué.

La cotation du titre GAUSSIN sur Alternext, suspendue depuis le 15 mai dernier, reprendra à partir du lundi 4 juin 2012 à l’ouverture.

Prochains rendez-vous

Publication du chiffre d’affaires 1er semestre 2012 : le 24 juillet 2012

Prochains salons

ASEAN PORTS & SHIPPING (Jakarta – Indonesia)30 et 31 mai

TOC (Anvers)12 / 14 juin

PORTES OUVERTES HERICOURT (HERICOURT – FRANCE)26 et 27 mai

INTERMODAL AFRICA (DURBAN -SOUTH AFRICA)6 et 7 septembre

TOC MIDDLE EAST (DUBAI – UAE)2 / 4 octobre

TRANS MIDDLE EAST (BAHREIN)20 et 21 novembre

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des processus de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50.000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur NyseAlternext depuis le 16 juin 2010 sur le segment « privé ». 

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 15:18

Eneovia logo 1

Mnémo : MLENE

Dernier cours : 0,60 €

Capitalisation boursière : 3,95 M €

http://www.eneovia.fr/eneovia/front/Home.aspx

Nous n’étions qu’une poignée d’actionnaires présents à cette AG, de moins en moins chaque année !

Et pourtant il y a 1 811 actionnaires personnes physiques détenant 2,5 millions d’actions soit 35 % du capital.

A noter aussi que 13 fonds d’investissement, dont le hong-kongais Chastleton, détiennent 65 % du capital.

C’est à un redémarrage d’Eneovia, avec une toute nouvelle activité et une seule, auquel nous avons assisté.

Table rase du passé, toutes les activités anciennes (photovoltaïque, Kabin, réhabilitation d’un immeuble à Vichy) sont terminées. Tout a été apuré, il n’y aura plus trace de ces activités passées dans les comptes futurs. Toutes les armoires et tous les tiroirs ont été vidés.

C’est une bonne nouvelle

ERMA

La société Eneovia redémarre en ayant acquis, début mai 2012, une société dont l’activité se situe dans la rénovation second œuvre dans des sites occupés.

Son nom ERMA SAS

http://www.e-pro-construction.fr/val-de-marne/travaux-de-maconnerie-generale/erma-entretien-ravalement-et-maconnerie_f169609

(ce n’est pas celle dont je vous avais parlé dans un article précédent)

Un site internet est en préparation.

La société existe depuis 26 ans, son CA moyens des dernières années est de 3 à 4 M € / an.

La remontée vers Enéovia devrait se situer à 450 K € / an dès 2012 sous forme de « management fees et de dividendes ». Enéovia ne paiera pas d’impôt avant plusieurs années, son report à nouveau étant déficitaire de plus de 4 300 K €.

Le carnet de commandes est rempli pour plus d’un an. Il y a 421 K € de fonds propres et pas d’endettement bancaire à moyen terme.

Le prix d’acquisition est de 1,6 M € payé sur la trésorerie d’Eneovia sans recours au crédit bancaire.

La nouvelle équipe comprend 16 personnes dont 3 venant d’Eneovia avec P. Benveniste comme pdg.

Pour l’instant les clients proviennent des marchés publics (80 % d’hôpitaux). C’est une sécurité pour la solvabilité mais le paiement des travaux ne s’effectue guère avant 6 mois après la fin de chantier.

D’où le désir d’ouvrir la clientèle vers le privé.

Exercice 2011

A cette AG nous avons bien entendu parlé du passé et de l’exercice 2011.

Une 2ème année de perdu principalement à cause des décrets (5) anti photovoltaïques avec effet rétroactif réel et des baisses de prix de rachat continues depuis plus d’un an.

Tout ceci a entraîné la faillite de nombreux clients acheteurs de projets.

Reste l’encaissement réguliers des revenus de vente d’électricité à EDF de la centrale détenue en propre du LEAP (50 K € / an et 900 K € pour les années à venir).

http://info-economique.com/actualite/83-saint-maximin-le-leap-presente-sa-centrale-photovoltaique-54262

Le dernier appartement de Vichy a été vendu en avril 2012.

Les KAB’IN ont été arrêté suite à la cession d’activité du sous traitant en charge de l’aménagement.

Tout ceci a conduit à un résultat de :

- 1 743 K € contre – 3 316 K € en 2010

- mais avec une trésorerie positive de 2 197 K €.

Conclusion

C’est cette trésorerie positive qui a sauvé Enéovia. Cela grâce au Fonds Chastleton Hong Kong qui a mis 3,2 M € de cash à la disposition d’Eneovia en nov 2011 en contrepartie d’une souscription à 3 Millions d’actions nouvelles au prix de 0,06 €.

Le sauvetage d’une entreprise au bord du dépôt de bilan a un prix et une contrepartie.

Ce prix de souscription très faible a été possible après que la valeur du nominal de l’action ait été abaissée de 0,75 à 0,05 € le 30 nov 2011.

La contrepartie est que le nombre d’actions, composant le capital, est passé à 6 584 111. Les anciens actionnaires sont fortement dilués et ne sont pas près, à mon avis, de revoir le cours d’introduction de 3,89 € !!

Mais l’entreprise est sauvée ….

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 14:57

ADT logo

Dernier cours : 0,01 €

Mnémo : EADT

Capitalisation boursière : 4,34 M €

http://www.adtsiic.eu/

Entre le 3 mai 2012 (1ère convocation) et le 23 mai 2012 (2ème convocation) le % d’actionnaires, présents ou représentés, est passé de 2% à 21,5% !!

Ce qui fait que l’AGO et l’AGE ont pu se tenir valablement ce 23 mai 2012.

Les principaux « nouveaux actionnaires » présents ou représentés étaient :

- OTT & CO (véhicule d’investissement de JF OTT le pdg d’ORCO ?)

- ORCO

- Foncière 7

Neptune Invest

Ayant chacun moins de 5% du capital donc n’étant pas obligés de déclarer un franchissement de seuil

On se souvient qu’une filiale d’Acanthe (FINPLAT SA) a souscrit, en janvier 2011, à une AK d’ORCO au prix de 5 € / action. Il semble donc qu’ORCO ait tout simplement renvoyé l’ascenseur.

A noter la présence d’Alain Dumenil aux AG d’hier.

Toutes les résolutions ont donc pu être acceptées hier.

AG Ordinaire

Son but était de constater la procédure d’alerte niveau 3 (le plus haut niveau qui soit) :

http://www.lexinter.net/Legislation/procedure_d'alerte.htm

qui se termine par cette phrase : « En raison de la complexité et de la gravité de la situation, nous considérons que la continuité de l’exploitation demeure compromise ».

Le conseil d’administration n’a pu répondre à cette procédure que par « des espérances » !

AG Extraordinaire

Les résolutions principales consistaient en :

- un regroupement par 100 des actions existantes …. qui sera effectif dans une dizaine de jours.

- une autorisation de rachat de ses propres actions par ADT

- une autorisation de réduction du capital par annulation des actions auto-détenues

- plusieurs autorisations d’AK avec ou sans DPS pour un montant maximum de 50 M €

Remarques

Les comptes 2011 ne sont pas, aujourd’hui, connus.

La direction n’a pas pu (ou pas voulu) répondre à mes questions :

- quel est l’ANR (actif net) de la société au 31 décembre 2011

- à combien se monte le report à nouveau à cette même date (ndlr : il est fortement négatif d’où l’alerte des commissaires aux comptes)

Le nominal de l’action, après regroupement, sera de 3,82 €. On sait qu’une AK ne peut pas être réalisée à un prix inférieur au nominal ! Personne ne sera assez fou pour mettre de l’argent neuf à ce prix.

Il est donc fortement probable qu’un « coup d’accordéon » aura lieu pour réduire ce nominal suivi d’une AK réservée, à bas prix, pour reconstituer le capital à 15 M € (le minimum pour une SIIC).

http://www.avocats-picovschi.com/restructurations-du-capital-le-%C2%AB-coup-d%E2%80%99accordeon-%C2%BB_article_354.html

http://www.journaldunet.com/juridique/juridique021001.shtml

Les perdants de l’affaire sont toujours les anciens actionnaires présents juste avant « le coup d’accordéon ».

Le capital pourrait être réduit par imputation des pertes antérieures.

Un tel scénario s’est récemment réalisé avec la société ENEOVIA (ex STRATEGECO SOLAR) dont l’AK réservée s’est faite à 0,06 € !

Ce coup d’accordéon pourrait être réalisé après l’AG de l’examen des comptes 2011.

Personnellement j’ai vendu pratiquement toutes mes actions à 0,01 € quitte à en racheter, après regroupement lorsque l’AK sera annoncée.

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 10:31

Eneovia logo 1

Mnémo : MLENE

Dernier cours : 0,49 €

Capitalisation boursière : 3,23 M €

http://www.eneovia.fr/eneovia/front/Home.aspx

Ayant assisté à l’AG du 23 mai, je publierai prochainement un CR de cette assemblée.

ENEOVIA confirme la forte profitabilité de sa nouvelle filiale

JOINVILLE-LE-PONT (Val de Marne) le 24 mai 2012.

La profitabilité sur 6 mois de la nouvelle filiale ERMA est déjà supérieure à la celle de l’exercice entier précédent 2010/2011.

La situation intermédiaire de la nouvelle filiale, ERMA SAS, reprenant les 6 derniers mois d’activité (du 1er septembre 2011 au 29 février 2012) se traduit par un résultat courant avant impôt de +250K€ contre +206K€ pour l’exercice entier précédent clos au 31 août 2011 alors même que les charges d’exploitation sont encore inchangées.

Les Produits d’Exploitation s’élèvent à 1.419K€ sur le 1er semestre de l’exercice 2011-2012 en phase avec les 3.083K€ de l’exercice entier précédent.

Les fonds propres sont de 457K€ au 29 février 2012 sans aucune dettes financières à moyen terme.

La transition entre l’ancien dirigeant d’ERMA et le management d’ENEOVIA se déroule très bien.

L’ensemble des résolutions proposées, lors de la dernière Assemblée Générale d’ENEOVIA qui s’est tenue le 23 mai 2012 à la Mairie de Joinville le Pont, a été adopté incluant celle relative au contrat de liquidité jusqu’à un cours de 3€ maximum.

« Avec l’intégration de cette nouvelle société au sein du groupe, ENEOVIA est désormais capable de proposer à l’ensemble de ses clients, prospects, contacts franciliens des prestations complètes de rénovation immobilière pour des marchés de 50K€ à 2M€ unitaire. Ainsi, des particuliers, marchands de biens ou syndics souhaitant faire refaire l’intégralité d’une maison ou d’un immeuble, peuvent s’adresser à ENEOVIA qui dispose de 26 ans d’expérience, de références très nombreuses dans le monde très exigeant hospitalier et scolaire et d’une équipe d’une quinzaine de professionnels motivés»déclare Pascal BENVENISTE, PDG du groupe ENEOVIA.

Contact presse : 01 55 97 48 22, contact@eneovia.fr

A propos du groupe ENEOVIA (www.eneovia.fr ) :

Le groupe ENEOVIA créé en 1999, (Paris Euronext : Euronext Paris – FR0010535849 – MLLAR) se positionne sur l'immobilier bioclimatique au service des professionnels et des particuliers. Le groupe est composé de 2 filiales opérationnelles : Stratègéco Exploitation, créé en 2008, qui exploite des centrales solaires en propre et la société tout juste acquise spécialisé sur la rénovation immobilière, créée en 1976.

CHASTLETON, actionnaire majoritaire d'ENEOVIA SA, est une société de capital investissement, basée à Hong Kong, dont l'horizon de placement est entre 5 et 8 ans. Elle est entrée au capital d'ENEOVIA SA en décembre 2009 et a régulièrement augmenté sa participation. Le soutien financier des filiales est toujours important et couvre généralement l'intégralité des besoins sous forme de capital, comptes courant d'associé, lignes de crédit.

Les références du groupe ENEOVIA sont : BP, Spie Batignoles, NEXITY, 1er Ministre, VEOLIA Propreté, Mairie de Joinville le Pont, Mairie de Saint Maur, Conseil Général du 85 et du 66, Lycée Saint Maximim dans le Var, CNRS, SOLABIOS, SunEdison, Tenergie, Rouen Business School, General Electric, AXE OUEST Energie, EDF EN Elyosun, Hôpital Ambroise Paré, Hôpital Kremlin Bicêtre, Orpéa, Sanofi Aventis, Hôpital Saint Antoine, Assemblée Nationale, Hôpital de Melun, OPH Aulnay-sous-Bois, Université d'Orsay, Hôpital Franco-Britannique…

Le capital d'ENEOVIA, composé de 6.584.111 actions, était détenu au 21 novembre 2011 par 1.825 actionnaires dont 13 fonds d'investissement financiers institutionnels ( 4 français et 9 étrangers) détenant 65% du capital soit 4,2M d'actions et 1.812 particuliers détenant 35% du capital soit 2,3M d'actions.

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 14:41

Dietswell logo 1

Mnémo : ALDIE

Cours : 1,50 €

Capitalisation boursière : 7,96 M €

http://www.dietswell.com/

J’étais ce matin le seul actionnaire individuel présent à l’AG de Dietswell.

Je pense que le point bas de l’activité a été atteint au milieu de 2011.

Depuis sept 2011, la société fonctionne avec un CA mensuel d’environ 1,3 M € contre 0,8 M € précédemment et cela sans activité forage (nulle en 2011).

Il est d’ailleurs intéressant de comparer les chiffres du S1 et du S2 2011 :

en M €

S1 2011

S2 2011

CA

4,9

7,18

Marge brute

0,14

0,49

EBITDA (1)

-0,76

-0,42

EBIT (2)

-0,83

-0,29

RN part du groupe

-0,89

-0,79

L’appareil de forage SEDLAR 160 (après réparation et mise à niveau) vient de reprendre du service en Tunisie. Ce contrat avec Alpine Oil & Gas Ltd est réalisé à prix coûtant. Il a surtout pour but de montrer aux opérateurs que l’appareil fonctionne à nouveau de manière performante. Ce contrat se termine fin juin. Dietswell a bon espoir que, dans la foulée, d’autres contrats prendront le relais avec une marge confortable cette fois-ci. La société vise 250 jours d’utilisation par an.

Une solution positive pourrait être trouvée, avec un partenaire, pour l’appareil de forage RCR 2000.

Mr Pierre Laborie qui a été nommé président du conseil d’administration et pdg de la société en début d’année est l’ancien pdg d’Entrepose Contracting. Sa nomination à la tête de Dietswell permet à JC Bourdon, l’ancien pdg, de se consacrer totalement à l’activité forage.

Paris, le 30 avril 2012

Résultats 2011

Résultats en redressement, bien qu’encore affectés en 2011 par le recul de l’activité forage

Structure financière solide et à nouveau renforcée.

L’exercice 2012 démarre sur de bonnes bases qui doivent être confirmées

 DIETSWELL, société de services en puits-forage, annonce aujourd’hui ses résultats audités pour l’exercice 2011 clos le 31 décembre 2011.

en M €

2011

2010

CA

12,08

9,17

Marge brute

0,63

0,47

EBITDA (1)

-1,18

-1,67

EBIT (2)

-1,12

-1,96

RN part du groupe

-1,68

-5,03

1 EBITDA : Résultat d’exploitation avant provisions et dépréciations

2 EBIT : Résultat d’exploitation  

Confirmation de la reprise de la croissance

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2011, qui a fait l’objet d’une communication le 10 avril dernier, s’est établi à 12,08 M€. Il est en hausse de 31,7% par rapport au chiffre d’affaires de 2010.

Rentabilité en amélioration, encore marquée par le déficit d’activité forage en 2011

La marge brute s’établit à 0,63 M€. Sa progression d’une année sur l’autre traduit notamment le bon contrôle des charges administratives.

L’EBITDA s’établit à (1,18) M€ contre (1,67) M€ en 2010. L’EBIT ressort à (1,12) M€, contre (1,96) M€ en 2010. Le résultat net en part du groupe ressort à (1,68) M€, à comparer à (5,03) M€ en 2010.

Structure financière solide

Au 30 décembre 2011, la dette financière nette s’établit à 1,03 M€. Les fonds propres, renforcés à hauteur de 2 M€ en 2011, ressortent à 18,98 M € à la fin de l’exercice.

Poursuite des développements

èDietswell Services (CA = 9,42 M € +52%) : l’exercice 2011 a marqué un net redémarrage de l’activité Assistance Technique, parallèlement à la reprise des investissements en exploration-production. La succursale d’Abu Dhabi a participé à cette bonne performance. Enfin le renouvellement du contrat-cadre avec Total illustre la solidité du lien de confiance entre DIETSWELL et ses grands clients.

èDietswell Solutions (CA = 0,58 M € -63%) : après une forte année 2010 marquée notamment par les études sur le projet SHWE pour le compte de Doris Engineering et de Hyundai Heavy Industries, les activités du bureau d’études ont bénéficié au second semestre 2011 de deux contrats pour le compte de Technip concernant des installations de forage offshore. Par ailleurs, un premier contrat a été obtenu auprès de CGGVeritas pour des études portant sur l’aménagement d’un nouveau navire de sismique.

èDietswell Contracting (CA = 0,62 M € +93%) : si aucune activité Forage n’a été enregistrée en 2011 avec l’appareil Sedlar 160, l’activité Project Management a bénéficié au second semestre du démarrage d’un contrat au Nigeria pour des travaux de « work over » pour le compte de TOTAL Nigeria.

èFactorig (CA = 1,46 M € +41%) : l’année 2011 a confirmé le potentiel de croissance des activités d’audit et d’inspection des équipements de forage. Piloté à partir du bureau d’Abu Dhabi, le développement commercial de Factorig s’est traduit par la signature de nombreux contrats-cadres pluri-annuels avec de grands clients du Moyen-Orient.

Perspective d’avenir

èOpérations

La signature, annoncée le 16 avril dernier, de deux contrats pour une valeur de l’ordre de 2,1 M€, l’un en Inspection d’appareils de forage et l’autre en Management d’Opérations de Forage, confirme le bon départ pris en 2012. Surtout, la remise en activité de l’appareil SEDLAR 160 au deuxième trimestre 2012 sur un forage en Tunisie est une étape essentielle pour le développement commercial des activités de forage de DIETSWELL.

Enfin, les activités de Recherche et Développement se poursuivent activement. Les travaux, financés par OSEO, sur le Horse Shoe Rig ont permis de compléter les études préliminaires.

èCorporate

Dietswell a fait évoluer son organisation en confiant à Pierre Laborie, administrateur indépendant de la société depuis 2008, la présidence du Conseil d’Administration en 2011, puis également la direction générale en janvier 2012.

Enfin, une Assemblée Générale Extraordinaire tenue au 1er trimestre 2012 a délégué au Conseil d’Administration la faculté d’émettre des valeurs mobilières avec suppression des droits préférentiels de souscription.

Prochain événement : Assemblée Générale le 22 mai 2012

A propos de DIETSWELL (www.dietswell.com)

Créé en 2000, DIETSWELL est un spécialiste international du forage et de la construction d’appareils de forage pour l’industrie pétrolière. Grâce à des équipes d’experts, une structure flexible et réactive, DIETSWELL propose une offre pluridisciplinaire dans les métiers du forage et de l’énergie. Avec ses équipes hautement expérimentées, DIETSWELL effectue également des audits de haut niveau ainsi que des études pour le design d’équipements de forage, y compris pour l’offshore.

Respectant les plus hauts standards de qualité et de sécurité, DIETSWELL est labellisé OSEO et certifiée ISO 9001, ISO/TS 29001 et ISO 14001 pour ses activités d’assistance technique, d’audit, d’inspection et d’engineering.

Repost 0
Published by Bernard - dans DIETSWELL
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 22:45

RISC logo

Activité du 1er janvier 2012 au 31 mars 2012 (T3 2011/2012)

Risc Groupa réalisé, sur son troisième trimestre de l’exercice 2011/2012 (de janvier à mars 2012), un chiffre d’affaires de 9,8 M€, en retrait de 14 % par rapport au trimestre de janvier à mars 2011.

Pour rappel,Risc Group ayant cédé fin décembre 2010 quatre de ses filiales étrangères à son actionnaire de référence STS Group (Belgique, Espagne, Italie et Suisse), les chiffres du S1 10/11 ont été retraités afin de pouvoir afficher des périmètres comparables (voir « * » ligne INBOX International dans le tableau ci-dessous). Ces filiales avaient généré, au 1er semestre 2010/2011, un chiffre d’affaires consolidé de 4,4 M€.

en millions d'euros

T3

T3

var

9 mois 10/11

9 mois 11/12

var

10/11

11/12

T3

9 mois

 

 

 

 

 

 

 

France

4,2

2,41

-42,60%

11,43

8,17

-28,60%

International

0,3

0,2

-35,30%

1,22 (*)

0,6

-50,60%

Pôle Inbox

4,5

2,6

-42,10%

12,65

8,77

-30,70%

 

 

 

 

 

 

 

France

6,64

6,94

4,60%

20,64

20,76

0,60%

International

0,29

0,27

-7,90%

0,95

0,82

-13,00%

Pôle IT Solutions

6,93

7,21

4,00%

21,59

21,59

0,00%

 

 

 

 

 

 

 

Total

11,43

9,82

-14,10%

34,24

30,36

-21,40%

Notes :

1) Ces chiffres tiennent compte sur chaque période concernée des ajustements liés à l’application des normes IFRS.

2) Pour mémoire :

- Le pôle Inbox regroupe les ventes aux TPE (moins de 100 postes informatiques) et développe son activité en France et en Allemagne (depuis la cession des autres filiales étrangères en décembre 2010) ;

- Le pôle IT Solutions regroupe les ventes aux PME (plus de 100 postes informatiques) développées par Risc Group IT Solutions et Backup Avenue en France et Risc Group IT Solutions UK (ex Clunk Click) en Angleterre.

3) Ces chiffres ne sont pas audités.

Commentaires sur l’activité :

Inbox

France

La France, principal contributeur du pôle depuis la cession des filiales étrangères en 2010, est en décroissance de 42% sur ce 3ème trimestre par rapport au T3 2010/2011. Comme pour l’activité du premier semestre de l’exercice, cette variation provient de la baisse de l’activité reconduction de contrats, à la suite de la décision prise en 2008 d’allonger la durée des contrats de 48 à 60 mois. Ce changement génère aujourd’hui une période de 12 à 15 mois sans contrat à renouveler. Ce phénomène va perdurer jusqu’au 30 juin 2012 et n’a pas pu être compensé par l’activité directe de vente de nouveaux contrats.

International

L’Allemagne a, depuis neuf mois, une activité limitée à la gestion de son parc clients, qui varie en fonction du potentiel de contrats à renouveler sur chaque période.

IT Solutions

France

Le pôle IT Solutions croît de 5% en France, toujours dans sa nouvelle dynamique et son modèle de récurrence des revenus.

Fort de sa nouvelle infrastructure technique, Risc Group IT Solutions a été agréée le 10 février 2012 pour la conservation d’archives publiques courantes et intermédiaires sur support numérique, au moyen de son système d’archivage électronique hébergé dans ses centres serveurs (agrément SIAF).

Cet agrément va permettre à Risc Group IT Solutions de postuler à des appels offres publics portant sur des contrats de taille significative.

International

La décroissance affichée par la filiale britannique (-8%) sur le trimestre reste non significative au regard des chiffres bruts, d’autant que la rentabilité reste maintenue.

Evolution de la situation financière :

Risc Group a fait un point complet sur sa situation financière à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels (communiqué de presse du 15 mai 2012).

Aucun autre événement connu susceptible d’avoir une incidence significative sur la situation financière du Groupe au 31 mars 2012 n’est à signaler.

Le rapport sur l’information financière trimestrielle du 1er janvier au 31 mars 2012 sera disponible en ligne sur le site web de la société www.risc-group.com à la rubrique « Finance / Informations réglementées » le 22 mai 2012 après bourse.

A propos de Risc Group

Risc Group, acteur majeur européen des services informatiques externalisés, propose aux entreprises des solutions de réseaux, de communication, d’hébergement/infogérance, de sauvegarde en ligne et de confiance numérique en mode SaaS.

Risc Group est organisé autour de deux pôles :

- Risc Group InBox : le pôle TPE & PME dédié aux sociétés en France et à l’international disposant de 5 à 100 postes informatiques.

- Risc Group IT Solutions : le pôle Moyennes & Grandes Entreprises en France dédié aux sociétés disposant de plus de 100 postes informatiques (ex Ornis).

Coté sur Euronext Paris, Risc Group est une société anonyme au capital de 21.580.900 € qui a réalisé un chiffre d’affaires de 49,9 M€ sur son dernier exercice fiscal de 12 mois clos le 30 juin 2011.

Code Isin : FR0010542647 | Code MNEMO : RSC

Repost 0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 14:11

AUREA home logo

Mnémo : AURE

Dernier cours : 4,95 €

Capitalisation boursière : 57,82 M €

http://www.aurea-france.com/

et maintenant le blog d’Auréa :

http://aureactive.wordpress.com/

Le pôle métaux et alliages représente 66 % du CA

Le pôle produits dérivés du pétrole représente 28 % du CA

Le pôle caoutchouc et développements représente 6 % du CA

Lors de la réunion du 19 avril, le pdg J. Picard confirmait une très nette reprise des volumes et des prix au S1 2012 avec une montée en puissance du pôle métaux et alliages. L’exportation est en nette progression. L’Allemagne y représente 41 %.

CA du 1er trimestre 2012 en hausse de 13%

CA consolidé en K€

2012

2011

2010

variation 2012/2011

1er trimestre

50 023

44 207

26 028

13%

2ème trimestre

 

41 684

34 251

 

3ème trimestre

 

40 448

25 518

 

4ème trimestre

 

35 772

31 827

 

Total CA consolidé annuel

 

162 390

117 624

 

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2012 s’élève à 50 M€, en hausse de 13% par rapport à celui de l’an dernier et de 40% par rapport à celui du 4ème trimestre 2011 :

Le pôle Métaux & Alliages réalise un volume en expansion et des ventes totales proches de celles de 2011, malgré la baisse sensible des cours des métaux depuis un an (environ -10% sur le cuivre et l'aluminium). La mise en place d’une politique de vente de produits à plus forte valeur ajoutée a conduit à une diminution volontaire des ventes d’alliages d’aluminium standards. La couverture partielle des stocks de cuivre a pondéré les évolutions de cours.

Le pôle Produits Dérivés du Pétrole, incluant la régénération d’huiles usagées et le recyclage des plastiques, a présenté une bonne activité : les surstocks constitués en fin d’année 2011 ont été en partie résorbés et ECO HUILE a vendu le gazole qu’elle avait accumulé. Les ventes de PVC se sont redressées.

• Le chiffre d’affaires du pôle Caoutchouc & Développements, qui inclut le recyclage de pneus et les activités en développement du groupe, est globalement similaire à celui de l’an dernier : alors que ROLL GOM a vu ses prix de vente s’éroder légèrement, les prestations de collecte, tri et traitement de déchets d’IBER Reciclagem démarrent lentement dans un contexte économique compliqué au Portugal.

L’activité du 2ème trimestre 2012 devrait globalement continuer sur le même rythme qu’au 1er trimestre.

A périmètre constant, le 2ème semestre 2012 devrait, comme à l’accoutumée, enregistrer une diminution de chiffre d’affaires par rapport au 1er semestre en raison de la faiblesse anticipée des ventes d’août et décembre.

Plusieurs dossiers de croissance externe sont à l’étude, dont certains pourraient se concrétiser au 2ème semestre 2012. Le groupe AUREA restera toutefois très prudent dans l’actuel contexte économique européen.

A propos d’Auréa :

AUREA est un pôle de regroupement de PME spécialisées dans le développement durable. Le groupe est notamment n°1 en Europe de la régénération des huiles noires moteur, n°1 en Europe pour la fabrication de roues à bandages à partir de pneus usagés, leader en Europe dans le recyclage du PVC rigide. Il est également recycleur et affineur d'aluminium et de cuivre, ainsi que recycleur de plastiques complexes.

NYSE Euronext Paris Compartiment C - Code ISIN FR 0000039232 - Mnémonique AURE - Indices CAC All-Tradable® et CAC Small®

Repost 0
Published by Bernard - dans AUREA
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:14

Facilasol énergies logo

Mnémo : MLFAC

Dernier cours : 1,86 €

Capitalisation boursière : 8,03 M €

http://www.facilasol.fr/

Le RN consolidé pour 2011 est de - 1,849 M €

L’AG aura lieu le 21 juin 2012 à 14h au siège de la société

Une première centrale solaire sur la zone des Vallées - Plénée-Jugon

vendredi 18 mai 2012

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-premiere-centrale-solaire-sur-la-zone-des-Vallees-_22102-avd-20120518-62862315_actuLocale.Htm

L'initiative

Le projet s'inscrivait « comme une évidence » pour son promoteur, Vincent Forest, le patron de la jeune entreprise de travaux publics VFTP. La zone artisanale des Vallées vient de voir s'implanter sa première centrale solaire.

L'aménagement est à l'image de la dynamique entreprise installée depuis maintenant trois ans au cœur ce parc d'activités situé en bordure de la voie express. L'artisan, originaire de Pléneuf-Val-André avait besoin d'un hangar pour accueillir le matériel de son entreprise de trois salariés spécialisée dans le terrassement et le raccordement de réseaux électriques en sous-traitance de grandes entreprises, collectivités ou particuliers.

180 panneaux

« J'avais un terrain orienté plein sud et situé à proximité d'un transformateur EDF. Cela m'a paru d'emblée logique de produire de l'électricité », confie Vincent Forest. Tout est allé ensuite très vite. L'entrepreneur a l'habitude de travailler avec Facilasol, une société spécialisée dans l'énergie solaire photovoltaïque, « un de mes principaux clients ».

Le dossier est monté en quelques semaines. Le bâtiment est conçu et dimensionné pour optimiser le rendement avec notamment une toiture inclinée à 20 %. « La centrale comprend 180 panneaux répartis sur 240 mètres carrés avec une capacité de production de 36 000 kW/h », retient Benjamin Doris de la société Facilasol, « c'est un équipement encore assez rare en Côtes-d'Armor ».

Les premiers panneaux posés au début du mois, l'équipement n'attend désormais plus que son raccordement au réseau et sa mise en service. Le kW/h sera à terme racheté 29 centimes par EDF pour une durée de 20 ans. « C'est un pari sur l'avenir compte tenu de la hausse annoncée du coût de l'énergie », met en avant Vincent Forest.

Ses arguments ont déjà convaincu la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye. La collectivité vient en effet d'apporter une aide financière de 3 190 € pour la réalisation de l'infrastructure supportant cette première centrale solaire dans cette zone des Vallées idéalement implantée pour recevoir d'autres projets de type solaire-photovoltaïque à l'avenir.

Repost 0
Published by Bernard - dans FACILASOL
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 14:42

AUREA home logo

Mnémo : AURE

Dernier cours : 4,90 €

Capitalisation boursière : 57,22 M €

http://www.aurea-france.com/

et maintenant le blog d’Auréa :

http://aureactive.wordpress.com/

Voici 3 articles qui y ont été postés par son animatrice en avril. Un moyen de s’informer sur les secteurs dans lesquels Auréa opère :

Ecohuile installe sa nouvelle chaudière !

Laisser un commentaire

Du pneu usagé dans les voitures neuves

Laisser un commentaire

30/03/2012 Une voiture comporte de nombreuses pièces plastiques à l’intérieur et à l’extérieur de l’habitacle. Depuis 2004, année des études préliminaires et des premières recherches, Aliapur a lancé –et financé– un projet ambitieux visant à fabriquer, avec du granulat de pneus usagés, des pièces automobiles destinées à équiper des véhicules neufs. Telle qu’elle est menée … Lire la suite »

Allemagne : bataille juridique autour de l’industrie des déchets

Laisser un commentaire

Copyright: BMU / Transit / Eisler L’industrie des déchets prospère en Allemagne. La bonne santé de cette filière conduit secteur privé et public à se disputer la main mise sur ce marché. Une concurrence qui met en lumière le poids des enjeux écologiques, climatiques mais aussi économiques, liés à cette filière désormais bien implantée dans … Lire la suite »

Les résultats 2011, par ailleurs excellents, ont été pénalisés par plusieurs éléments négatifs comme indiqués dans le communiqué ou rapportés par nos amis Alain et Serge présents à la réunion de présentation du 19 avril.

Voici quelques uns de leurs commentaires :

- le nombre des collaborateurs est passé de 300 à 465.

- l’obligation convertible Océane, arrivant à échéance, sera remboursée en juillet 2012 pour un montant de 30 à 32 M € à comparer avec la trésorerie de 42 M €.

- d’autre part Auréa a toujours été désireuse de posséder un matelas de liquidités afin de ne jamais être prise au dépourvu. Dans cet optique, 2 banques auraient donné leur accord pour un prêt de 10 M € avec possibilité de  

- 60 % des canettes alu recyclées en France arrivent chez Affinet Regeal

- le redémarrage de Poudmet, après sa reprise devant le Tribunal de Commerce, a été plus compliquée que prévu. L’ancien actionnaire (allemand) ayant coupé l’informatique (SAP). Cela a coûté très cher à Auréa pour réaliser son rétablissement.

-  une chaudière a explosé. La société en a racheté une autre pour ne pas avoir à perdre de temps pendant la réparation (voir article sur le blog d’Auréa)

- la société a été victime d’escrocs chinois (pour 800 K €) tout comme Total, Carrefour et d’autres en France, en Belgique et en Allemagne. La somme perdue a été passée en totalité en pertes avec peu de chance de récupérer quoi que se soit.

Malgré tous ces tracas, les résultats 2011 ont été très bons.

A noter que :

- les Fonds propres représentent 5,9 € / action

- le RN représente 0,51 € / action

Ces chiffres, le secteur porteur auquel appartient la société et la gestion prudente des dirigeants me laissent à dire que le cours de bourse est bien bas, ce qui pourrait inciter la société à ne pas rester cotée ! L’immobilier représente déjà 40 M € par rapport à une capitalisation de 57 M € !! Le coût annuel de la cotation se monte à 0,25 M €.

A noter cette info donnée par Boursier.com :

Par courrier reçu le 24 avril 2012, la société par actions simplifiée Zenlor -contrôlée par la société par actions simplifiée Ovalto Investissement, société dirigée par M. Jacky Lorenzetti et détenue à 100% par la famille Lorenzetti- a déclaré avoir franchi en hausse, le 19 avril 2012, le seuil de 5% du capital de la société Aurea. Elle détient 584.000 actions Aurea représentant 1.074.143 droits de vote, soit 5,001% du capital et 5,90% des droits de vote de cette société.

Ce franchissement de seuil résulte d'une acquisition d'actions Aurea sur le marché.

Communiqué, Paris le 18 avril 2012

Résultats consolidés de l’exercice 2011

Résultat net part du groupe en augmentation de 43% à 6 M €

En KEUR - normes IFRS

31/12/2011

31/12/2010

Variation

Chiffre d'affaires consolidé

162 390

117 624

38%

Résultat opérationnel courant

4 527

7 425

-39%

Résultat opérationnel

8 227

7 632

8%

Résultat avant impôt

6 192

6 543

-5%

Résultat consolidé part du groupe

6 049

4 226

43%

Le résultat opérationnel de 2011 atteint 8,2 M€, en hausse de 8%. La part courante de ce résultat s’élève à 4,5 M€, le 2ème semestre n’y ayant que peu contribué, non seulement en raison de l’habituelle faible activité d’août et décembre, mais aussi en raison des coûts liés à la restructuration de POUDMET, du retard de production d’huile et du report des ventes de gazole à 2012, et de l’impact du décrochage des cours des métaux au 3ème trimestre. La part non courante du résultat opérationnel bénéficie de l’écart d’acquisition de M LEGO et POUDMET.

Tous les pôles contribuent positivement au résultat opérationnel :

Le pôle Métaux & Alliages, outre le bénéfice des écarts d’acquisition, a contribué au résultat opérationnel courant du groupe, tant pour l’aluminium que pour le cuivre, malgré la forte baisse des cours des métaux au 3ème trimestre et les coûts liés à la restructuration de POUDMET.

Le pôle Produits Dérivés du Pétrole, constitué de la régénération d’huiles et du recyclage des plastiques, a souffert des incidents de production chez ECO HUILE (sans que l’approvisionnement en huile usagée ne soit touché), du report des ventes de gazole sur 2012 et, malgré un net redressement du secteur plastiques par rapport à 2010, d’une mauvaise fin d’année pour le PVC destiné au secteur du BTP en Allemagne.

Le pôle Caoutchouc & Développements a réalisé une bonne année dans le recyclage des pneus et a vu le démarrage en fin d'exercice de l’activité collecte, tri et recyclage au Portugal.

Après prise en compte d’une charge financière nette en augmentation, résultant en particulier de la mise en place de nouveaux financements bancaires et de la reprise des financements existants des sociétés acquises, le résultat net consolidé part du groupe ressort à 6 M€, en hausse de 43% par rapport à l’an dernier.

Au 31/12/2011, la trésorerie s’élève à 42 M€ et les fonds propres à 68,9 M€.

Perspectives pour l’exercice 2012

Un bon début d’année dans l’ensemble des métiers, hormis le PVC, laisse envisager une activité constante sur le 1er semestre avec des délais de livraison courts.

Le 2ème semestre reste sans visibilité, mais AUREA n’anticipe pas de retournement des marchés.

Une nouvelle activité de broyage de plastiques est en cours de création, en association avec un industriel, elle permet d’aborder la régénération des emballages plastiques alimentaires M€

A propos d’Auréa :

AUREA est un pôle de regroupement de PME spécialisées dans le développement durable. Le groupe est notamment n°1 en Europe de la régénération des huiles noires moteur, n°1 en Europe pour la fabrication de roues à bandages à partir de pneus usagés, leader en Europe dans le recyclage du PVC rigide. Il est également recycleur et affineur d'aluminium et de cuivre, ainsi que recycleur de plastiques complexes.

NYSE Euronext Paris Compartiment C - Code ISIN FR 0000039232 - Mnémonique AURE - Indices CAC All-Tradable® et CAC Small®

Repost 0
Published by Bernard - dans AUREA
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche