Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 17:02

ADT logo

Dernier cours : 0,33 €

Mnémo : ADT

Capitalisation boursière : 1,43 M €

http://www.adtsiic.eu/

Ce matin avait lieu une AGO et une AGE de la société « Foncière Paris Nord (ex ADT) ».

C’était une 1ère convocation et le quorum n’a pas été atteint pour l’AGO (20%) et encore moins pour l’AGE (25%). En effet seulement 19% des actionnaires étaient représentés.

Une 2ème convocation aura lieu autour du 15 décembre 2012.

On se souvient que l’objet principal de cette AG est une réduction du capital faisant suite à l’abandon du statut de SIIC par la société.

Les conseils fiscaux de l’entreprise ont chiffré le « prix (exit taxe) » de cet abandon du statut SIIC, il est tout à fait « supportable » pour la société.

Par rapport à mon article du 24 octobre 2012, une nouvelle importante a été diffusée : dans un rectificatif à la convocation de l’AG, la réduction de capital est maintenant de 14 435 251,66 € pour le porter à 564 748,34 €.

Cela amènera le nominal de l’action à être de 0,13 € (il y a 4 344 218 actions).

L’ANR reste de 0,26 € avant parution des comptes du S1.

L’AK aura lieu après tenue de l’AGE, réunion du conseil d’administration et validation du prospectus par l’AMF. Donc pas avant début 2013 …. que de temps perdu avec ces reports d’AG !

Elle devrait se faire avec un « droit de priorité » pour les actionnaires.

Le prix de l’AK devrait être proche de 0,13 € (ma 3ème hypothèse de calcul dans mon article du …. 18 juillet 2012) sinon pourquoi faire une telle réduction de capital ? Sachant que l’AK ne peut pas se faire en dessous du nominal.

Ce prix attrayant, sachant que l’ANR est de 0,26 €, devrait permettre aux anciens actionnaires de se refaire ?

Mais qui souscrira à cette AK :

èprès de 80% des actionnaires sont « au porteur » et donc peu au courant de la vie de la société. Sauront-ils même qu’il y a une AK ??

èd’après la direction il y aurait de nombreux candidats « potentiels » pour souscrire à cette AK !

Une bonne nouvelle annoncée ce matin : la dette « Taxes foncières » (1,4 M €) de la société est figée, l’administration a accepté que Foncière Paris Nord ne paye que 20 000 € par mois.

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 18:34

 

Les règles changent avec chaque gouvernement. Qu’elles sont-elles aujourd’hui ?

èPour les contrats ouverts avant le 20 novembre 1991 :

- les primes versés avant le 13/10/1998 sont exonérées de droit de succession quelque soit l'âge de l'assuré.

- les primes versés après cette date bénéficient d'un abattement de 152 500 € par bénéficiaire, quelque soit l'âge de l'assuré.

èPour les contrats ouverts après le 20 novembre 1991 :

- les primes versées avant 70 ans sont exonérées d'impôt si elles ont été versées avant le 13/10/1998 et bénéficient d'un abattement de 152 500 € par bénéficiaire si elles ont été versées après cette date.

- les primes versées après 70 ans sont soumises au droit de succession après un abattement de 30 500 € euros par assuré.

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 16:05

CBO logo 1

Mnémo : CBOT

Dernier cours : 3,05 €

Capitalisation boursière : 97,66 M €

http://www.cboterritoria.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2012 s’élevaient à 137 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,71. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Ceux de Rémy Cointreau et de Solutions 30 sont respectivement de 4,68 et de 4,27. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Eric Wuillai, CBo Territoria

CBo Territoria prend résolument le virage de la fonciarisation

27.11.2012

CBo Territoria, aménageur-promoteur-investisseur sur l’Ile de la Réunion, vient de lancer une émission d’Oceane de 26 M€. Cette opération marque un tournant dans l’histoire de la jeune foncière cotée, avec en ligne de mire un patrimoine de 360 M€ à l'horizon 2015. Entretien avec Eric Wuillai, président directeur général de CBo Territoria.

Business Immo: Pourquoi cette émission d’OCEANE ?

Eric Wuillai : CBo Territoria3.15 | +0.64% a annoncé le lancement d’une émission d’OCEANE d’un montant de 23 M€, susceptible d’être portée à un montant nominal maximum de 26 M€. D’ores et déjà, Proparco, filiale de l’Agence Française du Développement dédiée au financement du secteur privé, a pris un engagement ferme de souscription à hauteur de 10 M€. L’objectif de cette émission est de permettre à CBo Territoria de diversifier ses sources de financement dans le cadre du fort développement de son activité de foncière à partir du foncier déjà aménagé détenu, sur la base d’un pipeline identifié d’opérations créatrices de valeur et au rendement avéré. Cette émission représente une opération clé pour accompagner l’entrée de la foncière dans sa nouvelle dimension à horizon 2015.

BI: En quoi consiste cette nouvelle dimension ?

EW: Après sept ans de développement soutenu, CBo Territoria prend résolument le virage de la fonciarisation. Parallèlement à notre activité de promoteur, principalement en logements et terrains à bâtir, nous développons un patrimoine immobilier locatif avec une activité de foncière majoritairement dans le secteur professionnel, avec l’objectif d’augmenter les revenus locatifs en immobilier d’entreprise. Cette foncière, aujourd’hui constituée de 177 M€ d’actifs de rendement, portera son patrimoine à 360 M€ à horizon 2015, avec une forte montée en puissance des commerces, premier secteur de développement pour CBo Territoria. Notre plan de développement de près de 200 M€ concentré sur l’immobilier d’entreprise intègre déjà un pipeline d’opérations d’ores et déjà identifiées de 160 M€.

BI: Quel est le track-record de CBo pour 2012 ?

EW: Sur les 9 premiers mois de l’année 2012, CBo Territoria a réalisé un chiffre d’affaires de 70,7 M€, en légère baisse (- 3 %) par rapport à la même période de 2011. L’activité de promotion a atteint 57,8 M€ (- 6 %), tandis que les revenus locatifs de la foncière ressortent à 9,6 M€ (+ 19 %). Nous anticipons un haut d’activité d’ici la fin de l’année, avec la transformation attendue des contrats de réservations acquis en promotion immobilière. Nos opérations d’aménagement en cours sur 180 hectares détenus en propre offrent un potentiel de développement de plus de 3 000 logements et de plus de 130 000 m2 de shon d’activités. La plus emblématique de ces opérations est celle de Beauséjour à Sainte-Marie. Première ville durable en milieu tropical réalisée par un opérateur privé, Beauséjour accueillera, à terme, 2 300 logements et 60 000 m2 de locaux professionnels et d’équipements, avec un horizon de livraison jusqu’en 2018.

BI: Comment accueillez-vous le nouveau dispositif d’investissement locatif Duflot plutôt favorable à l’outre-mer ?

EW: Nous sommes plutôt réservés sur ce nouveau dispositif fiscal s’il entre dans le plafond des 10 000 €. Pour investir à 10 000 km de la métropole, un vrai coup de pouce fiscal est nécessaire. La Réunion a besoin d’investisseurs métropolitains car, compte-tenu de son essor démographique porté par une population jeune, notre région a de forts besoins en logement en général et en logement intermédiaire en particulier.

AUTEUR : Sandra Roumi

Repost 0
Published by Bernard - dans CBO TERRITORIA
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 18:19

Olmix logo nouveau

Mnémo : MLOLM

Dernier cours : 3,822 €

Capitalisation boursière : 16,36 M €

http://www.olmix.com/fr/

Les capitaux propres au 30 juin 2011 (Il y a plus d’1 an. Il faudra attendre les résultats au 30 juin 2012, probablement en novembre, pour actualiser)) étaient de 16,76 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,97. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Ceux de Rémy Cointreau et de Solutions 30 sont respectivement de 4,68 et de 4,27. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Olmix est présente dans 60 pays à travers le monde, emploie 250 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 54,5 millions d’euros, dont 80 % à l’exportation.Pourtant il semblerait que cette société ait terminé son exercice 2011/2012 (exercice se terminant le 30 juin) dans de bonnes conditions :

L’action de cette société est délaissée en bourse : -18% depuis le début de l’année avec un volume de transactions squelettique.

- CA = 54,4 M € en hausse de 2%

- RN  (comptes sociaux) = 2,585 M € (convocation AG du 14 déc 2012 parue au BALO le 9 nov 2012)

- RN (consolidés) = 1,439 M € (convocation AG du 14 déc 2012 parue au BALO le 9 nov 2012)

Bien entendu cette société est cotée au ML. Les Fonds d’investissement ne s’intéressent plus à ce compartiment, ce qui fait dire à de nombreux dirigeants qu’ils souhaitent quitter la bourse.

Pourtant Olmix semble positionnée sur un métier d’avenir comme on peut le voir dans cette vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xu77ke_forum-atlanpole-blue-cluster-2012-herve-demais-olmix_tech

Interview réalisée lors du Forum Atlanpole Blue Cluster qui s'est tenu à la Baule le 2 octobre 2012.
Hervé DEMAIS chargé de développement produit OLMIX : « Les algues vertes sont beaucoup moins méprisables aujourd’hui qu’elles ne l’ont été. C’est une ressource naturelle très intéressante sur le plan de sa composition chimique et de tout ce qu’on peut en tirer. On vise à développer de nouveaux marchés concernant la nutrition et la santé animale et végétale. »

et dans l’article ci-dessous paru dans « La revue de l’alimentation animale » :

http://www.revue-alimentation-animale.fr/entreprisesmarches/matieres-premieres-entreprisesmarches/olmix-ressources-locales-pour-solutions-globales/

Ajouté le 30 octobre 2012 dans Matières premières

Olmix : ressources locales pour solutions globales

Le spécialiste de la chimie verte organisait pour la première fois un symposium international consacré aux algues et à leur valorisation à l’échelle industrielle sur plusieurs marchés, notamment celui de la nutrition et de la santé animale. Avec le lancement récent du projet Ulvans, Olmix espère mettre en place rapidement une filière complète de valorisation des algues, à la fois rentable économiquement et porteuse de solutions nutritionnelles nouvelles.

Si la recherche sur les algues apparaît très dynamique, notamment en Bretagne, il n’existe pas encore de filière véritablement structurée qui mette en valeur cette richesse des fonds marins à échelle industrielle. C’est de ce constat qu’est parti Olmix pour lancer le projet Ulvans afin de valoriser les algues en commercialisant des produits innovants sur plusieurs marchés, dont celui de l’alimentation animale. Après une annonce officielle en juillet de cette année, Olmix a renforcé le lancement du projet en organisant à Pontivy, dans le Morbihan, le premier symposium consacré aux algues, à même de constituer une « révolution bleue » selon le spécialiste des solutions naturelles pour la nutrition animale. « C’est une source d’activité nouvelle d’un grand bénéfice pour la santé animale et humaine », a déclaré le Dr Henri Salmon, directeur de recherche à l’Inra de Tours, lors de son intervention consacrée à l’action immunitaire et anti-inflammatoire des polysaccharides marins (MSP). « Les polysaccharides marins tels que les ulvanes contiennent des sucres rares comme le rhamnose, que l’on trouve aussi dans les plantes, ainsi qu’une forte teneur en sulfate (SO3). Ces compositions sont associées à différentes bio-activités comme l’action anti-inflammatoire, anticoagulante, antioxydante, ou même antilipidémique. Étant donné la diversité énorme des MSP, il y a un vrai intérêt à standardiser les produits commerciaux. » (...)

Nouveaux marchés

À l’heure d’évoquer les applications industrielles des recherches sur les algues, Olmix ne cache pas que le projet Ulvans va lui permettre de trouver des nouveaux marchés : « Face au développement de l’aquaculture, qui représente un marché de volume, les algues apparaissent comme des protéines de substitution prometteuses, souligne Hervé Balusson, directeur d’Olmix. La protéine de substitution aux farines de poisson est un enjeu mondial et les algues constituent des matières premières durables ; pourquoi pas envisager à terme une filière algoculture ? » Philippe Potin, directeur de recherche au CNRS, explique que les algues (rouges, brunes, vertes) recèlent des composés uniques très intéressants pour les productions animales et agricoles (minéraux, potasse…). (...)

S’adressant aux éleveurs, Olmix mettra à disposition des solutions sous forme liquide, pâte, poudre, dans la continuité de la gamme qu’elle a développée à ce jour. La société bretonne a en effet bâti son activité autour de la valorisation des ressources naturelles telles que l’argile et les algues, depuis sa création en 1995. (...)

« Cap sur l’Afrique »

Le symposium a aussi été l’occasion d’évoquer l’intérêt des micro-algues en aquaculture, présenté par Roger Gilbert, rédacteur en chef britannique de deux magazines scientifiques, venus remplacer le Pr. Simon J. Davies, de l’Université de Plymouth. Selon l’exposé de ce dernier, les algues constituent non seulement une source riche de protéines, acides aminés, minéraux, huiles et acides gras essentiels, mais elles peuvent aussi favoriser la formation de la microflore commensale intestinale et maintenir l’intégrité gastro-intestinale chez les poissons. (...)

Le symposium comptait également une présence étrangère très marquée (150 personnes d’Afrique, Asie, Russie, Europe de l’Est), Olmix commercialisant sa gamme dans une soixantaine de pays. Annonçant un « cap sur l’Afrique » pour les dix prochaines années (et aussi en Amérique du Sud), la société a notamment accueilli le ministre ivoirien des ressources animales et halieutiques, M. Adjoumani, accompagné d’une délégation de scientifiques venus découvrir les filières d’élevage bretonnes. Alain Réocreux, directeur du développement à l’international rappelait pour sa part que les marchés se situent beaucoup dans les pays à forte croissance : « Les pays émergents sont très demandeurs de nouvelles technologies. »

Sarah Le Blé

Repost 0
Published by Bernard - dans OLMIX
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 19:45

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 2,38 €

Capitalisation boursière : 16,97 M €

http://www.gaussin.com/

http://www-liten.cea.fr/

http://www-list.cea.fr/

 

 Héricourt, le 23 novembre 2012

Situation intermédiaire au 30 juin 2012 *

Première commande ferme de véhicules complets ATT – V3

Situation de la trésorerie et maintien de l’incertitude sur la continuité d’exploitation

GAUSSIN SA (ALTERNEXT FR0010342329) - Le Conseil d’administration du groupe Gaussin qui s’est tenu le 15 novembre 2012 a arrêté les comptes semestriels consolidés clos au 30 juin 2012.

1. Chiffres clés consolidés au 30 juin 2012 du Groupe GAUSSIN

Le groupe Gaussin en K €

30/06/2012    6 mois

30/06/2011    6 mois

CA

1 121 €

1 233 €

REX

-4 471 €

-2 554 €

Résultat courant des entreprises intégrées

-4 478 €

-2 745 €

Résultat net des entreprises intégrées

-6 788 €

-2 633 €

- dont part du groupe

-6 777 €

-2 559 €

Capitaux propres groupe

8 590 €

13 750 €

Disponibilité et VMP

852 €

3 568 €

Emprunts et dettes financières

3 563 €

3 441 €

Total du bilan

20 318 €

24 217 €

 

 2. Une commande de 48 véhicules ATT-V3 et 51 Powerpacksa été signée le 26 septembre 2012 dont 9 véhicules déjà livrés et 39 à livrer dans un calendrier s’échelonnant de janvier à avril 2013 ;

3. Le 15 octobre 2012, la société Gaussin et EPD Singapore Manufacturing ont décidé de mettre fin immédiatement aux accords de sous-traitance de la production industrielle du véhicule ATT.

Cet accord s’est traduit par une indemnité transactionnelle versée par la Société qui met fin à tout recours et a impacté le résultat semestriel au 30 juin 2012 globalement affecté d’une perte exceptionnelle de 2 310 K€. Gaussin recouvre l’entière maîtrise de ses droits de fabrication et de propriété intellectuelle et la possibilité de mettre en place d’autres modalités de sous-traitance;

4. Pour la production des véhicules ATT le groupe GAUSSIN a d’ores et déjà qualifié des sous-traitants et défini le processus opérationnel de fabrication. Sur les 39 ATT-V3 à livrer sur la commande en cours, le premier lot de 5 ATT est approvisionné à partir de stocks existants dans le Groupe, pour les suivants, à livrer par lot à partir de mars 2013, les prix et les délais de réalisation sont en cours de négociation avec les sous-traitants;

5. Le Groupe a réalisé une part substantielle des mesures annoncées en juillet 2012pour assurer la continuité d’exploitation mais doit encore faire face à une incertitude relative à la continuité d’exploitation en cas de non réalisation des mesures annoncées dans les 12 mois à venir à compter du 30 juin 2012 ;

6. Le risque lié au différend avec Dubaï Investments Industries, portant sur une demande globale proche de 4 850 K€ et non provisionné, fait l’objet d’une procédure d’arbitrage qui peut demander plusieurs mois.

* La situation intermédiaire au 30 juin 2012 a fait l’objet d’un rapport de revue limitée des commissaires aux comptes qui contient trois observations :

« sans remettre en cause l’opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur les points suivants :

- L’incertitude relative à la continuité d’exploitation de la société en cas de non réalisation d’hypothèses structurantes, telle qu’exposée dans la Note I. « Risque de liquidité et critères de continuité d’exploitation » de l'annexe.

- La note III.A « Litiges – Evénements nés avant 2012 et non terminés au 30/06/2012 » expose le litige avec Dubaï Investments Industrie dont les demandes en réparation déposées auprès des autorités compétentes de Dubaï s’élèvent à un montant total de 4,850 K€, demandes jugées infondées par la Société la conduisant à ne pas comptabiliser à ce titre de provision pour risques et charges.

- La note III.B « Litiges – Evénements survenus au cours du premier trimestre 2012 », fait état de l’accord transactionnel signé avec la société EPD Singapore Manufacturing le 15 octobre, mettant fin au partenariat entre les deux sociétés. »

Situation intermédiaire au 30 juin 2012

Le périmètre de consolidation regroupe les sociétés Gaussin, Event, Leaderlease, Dock It Port Equipment et 7 SCI, consolidées par intégration globale, ainsi que la société Métalliance (et filiales), consolidée par mise en équivalence.

L’activité du groupe GAUSSIN durant le premier semestre 2012 a été consacrée, outre la poursuite régulière de l’activité historique MTO, à la finalisation de la première réussite de commercialisation du véhicule ATT dans sa nouvelle version V3 obtenue après la clôture semestrielle (voir ci-dessous).

Cette première réussite commerciale a été largement soutenue par la disponibilité des équipes techniques du groupe GAUSSIN, qui ont effectué de nombreux déplacements de Héricourt à Tanger et ont assuré une présence régulière sur le terminal portuaire marocain durant tout le premier semestre 2012. En effet, il était nécessaire, compte tenu de la totale nouveauté que représente l’ATT, de donner au client toutes les assurances sur la compétence et la disponibilité des équipes techniques GAUSSIN, sur la fiabilité du véhicule, de démontrer les qualités du véhicule et notamment mettre en exergue les économies réalisées et la rapidité du retour sur l’investissement. Ce sont ces actions, entreprises au cours du premier semestre 2012, consommatrices de ressources humaines et techniques, qui ont été le vecteur de cette réussite.

Ainsi les équipes commerciales et techniques ont été moins mobilisées sur l’activité historique MTO qui reste cependant une activité essentielle du groupe. Cette activité

 MTO reste une activité à forte sollicitation de R&D et constitue un vivier d’idées nouvelles pour la filiale EVENT.

L’activité produite totale du premier semestre 2012 à hauteur de 1 652 K€ contre 1 204 K€ au 30 juin 2011 comprend principalement le chiffre d’affaires consolidé de 1 121 K€ (constaté à la livraison des équipements) qui provient principalement de l’activité historique MTO (984 K€) et la production stockée (véhicules ATT) à hauteur de 481 K€.

Les charges d'exploitation du premier semestre se sont respectivement élevées à 6 533 K€ en 2012 contre 4 071 K€ pour l'exercice précédent. Les évolutions les plus significatives sur la période sont :

- Un accroissement des achats consommés de 659 K€ pour la fabrication des véhicules ATT,

- Un accroissement des autres achats et charges externes de 1 030 K€ dû notamment au déploiement des véhicules de démonstration ATT dans les terminaux portuaires de clients potentiels (Maroc, Italie, Pologne) et des coûts de transport et frais de missions des techniciens correspondants, aux frais engagés pour le changement de compartiment sur le marché Alternext et à l’augmentation des honoraires de conseils juridiques et de conseils en dépôts et maintenance de brevets.

Il en ressort un résultat d’exploitation de - 4 471 K€.

Le résultat net consolidé part du Groupe au 30 juin 2012, - 6 777 K€, est impacté par la perte exceptionnelle (2 310 K€) incluant notamment les effets du protocole d’accord transactionnel signé entre GAUSSIN et la société EPD le 15 octobre 2012. Celles-ci ont décidé de mettre un terme définitif à leurs accords, chacune étant libérée de ses engagements et Gaussin recouvrant, pour ce qui la concerne, l’entière maîtrise de ses droits de fabrication et de propriété intellectuelle (voir paragraphe ci-dessous).

Commande ferme de véhicules complets ATT – V3 :

APM Terminals Tangier, le premier opérateur du port Tanger Med, a confirmé la commande ferme de 48 véhicules ATT V3 et de 51 POWERPACKs auprès de GAUSSIN.

Cette commande importante intervient après la finalisation par APM Terminals Tangier de tests réalisés avec 9 véhicules ATT V3 d’octobre 2011 à juin 2012 (cf. communiqué du 1er août).

Outre les 9 véhicules qui avaient été mis à disposition sur le port dans le cadre des tests réalisés, la commande porte sur 39 ATT supplémentaires dont la livraison est prévue au cours du premier semestre 2013. 51 unités de POWERPACK, système de motorisation associé, ont également été commandées.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 19:28

Evolution de l’organisation de la production de la gamme ATT

Le groupe GAUSSIN avait conclu le 15/12/09, avec la société EPD SINGAPORE Manufacturing (EPD) des accords de sous-traitance de la production industrielle du véhicule ATT. Les conditions d’exécution des accords précités, liées notamment aux volumes de production envisagés n’avaient pas pu être satisfaites compte tenu des retards enregistrés par chacune des parties.

Au 31/12/2011 les volumes et le calendrier de production contractuels n’avaient pas pu être satisfaits compte tenu des retards enregistrés de part et d’autre.

Au cours du 1er semestre 2012, GAUSSIN avait entrepris de concilier les intérêts respectifs de chacun des signataires et, dans une perspective opérationnelle préventive, de se rapprocher d’EPD pour proposer de réaménager et d’ajuster leur partenariat commun aux contraintes industrielles et commerciales rencontrées.

En date du 15/10/12, les sociétés GAUSSIN SA et EPD SINGAPORE Manufacturing ont mis un terme définitif à leurs accords, chacune des parties étant libérée de ses engagements, GAUSSIN SA recouvrant, pour ce qui la concerne, l’entière maîtrise de ses droits de fabrication et de propriété intellectuelle.

La Société recourt dorénavant à la sous-traitance auprès de fabricants implantés en Europe et au Moyen Orient pour les semi remorques TT et le MTO. Les fabrications sous-traitées au Moyen Orient concernent la totalité des semi-remorques TT commandés et en cours de fabrication.

De façon générale, pour ses activités MTO et ATT, le Groupe dispose de fournisseurs, pour l’achat des matières premières et des composants, et de sous-traitants pour la production des sous-ensembles constituant les véhicules.

Pour les ATT-V3 le Groupe a déjà qualifié les sous-traitants et procède actuellement à la mise en place de son nouveau dispositif d'approvisionnement dans un objectif d'optimisation de la qualité, des livraisons et des prix.

Les Power Packs (moteurs) sont assemblés par le Groupe GAUSSIN dans les bâtiments dont il dispose à Héricourt. Les 3 halls d’assemblage dont dispose le Groupe à Héricourt, d’une surface de 4520 m2, sont dotés de tous les équipements nécessaires à l’assemblage final des véhicules et des Power Pack. Un plan d’accroissement des ressources humaines sur plusieurs mois a été mis en place et les premiers recrutements de techniciens monteurs sont en cours.

Les étapes du processus opérationnel avec les sous-traitants et de mise en route chez le client, similaire au processus de fabrication pour les équipements MTO, sont les suivantes:

1. GAUSSIN consulte les sous-traitants pour obtenir les prix et les délais de livraison des différents sous-ensembles constituant un ATT puis passe commande et verse un acompte.

2. Le sous-traitant fabrique et assemble les composants dans son usine, suivant les spécifications définies par la Société puis conditionne les sous-ensembles dans les containers pour l’expédition. Il s’occupe du transport et livre soit dans les locaux du Groupe Gaussin, à Héricourt, ou chez le client final.

3. La Société procède ensuite au paiement du solde après contrôle de la qualité et remise des bordereaux de livraisons.

A ce stade sur les 39 véhicules ATT commandés, le premier lot de 5 ATT est approvisionné à partir de stocks existants dans le Groupe, pour les suivants, à livrer par lot à partir de mars 2013, les prix et les délais de réalisation sont en cours de négociation avec les sous-traitants.

La Société conserve la maîtrise de composants clés installés par ses propres soins ; leur absence rend impossible la mise en route et l’utilisation du matériel par des tiers.

Pour visualiser le déroulement d’un assemblage dans le Groupe voir: http://youtu.be/kM9PoSdKnIY

Evolution du carnet de commandes

Carnet de cdes en K € (2)

au 15/10/12

au 31/08/12

au 30/06/12

Total

8 701 €

2 633 €

2 133 €

- dont MTO

1 358 €

732 €

928 €

- dont équipements ATT

7 343 €

1 901 €

1 205 €

(2)Le carnet de commandes correspond à la contrevaleur en € des commandes fermes et signées par les clients.

Le carnet de commandes, 8 701 K€ au 15 octobre, intègre la commande de véhicules complets ATT-V3, les livraisons devant intervenir au cours du premier semestre 2013.

Avancées commerciales

- Commandes en cours et livraisons réalisées d’équipements de la gamme ATT :

zone géographique

remorques TT

au 15 oct 2012

au 17 juillet 2012 (3)

au 31 déc 2011

cdes fermes déjà livrées

cdes fermes non encore livrées

cdes fermes déjà livrées

cdes fermes non encore livrées

cdes fermes déjà livrées

cdes fermes non encore livrées

Afrique

 

37

 

8

 

 

Asie

 

 

 

 

 

 

Europe

 

 

 

 

 

 

Moyen Orient

12

6

 

18

35

 

Amérique du Sud

 

16

 

16

 

16

Total

12

59

0

42

35

16

 

zone géographique

véhicules ATT

au 15 oct 2012

au 17 juillet 2012 (3)

cdes fermes déjà livrées

cdes fermes non encore livrées

cdes fermes déjà livrées

cdes fermes non encore livrées

Afrique

9

39

 

 

Asie

 

 

 

 

Europe

 

 

 

 

Moyen Orient

 

 

 

 

Amérique du Sud

 

 

 

 

Total

9

39

0

0

(3) date du prospectus visé par l’AMF

- Accords de mise à disposition sous forme de MOU (Memorandum of Understanding) :

Au 15 octobre, 3 MOU sont en cours, représentant un potentiel de 375 ATT pour lesquels 5 véhicules de démonstration sont en tests chez 3 clients potentiels :

Zone

Nb de clients potentiels

Nb d'ATT de démonstration

MOU Nb d'ATT potentiels

Afrique

 

 

 

Asie

1

1

100

Europe

1

3

50

Moyen Orient

1

1

225

Amérique du Sud

 

 

 

Total

3

5

375

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 19:20

- Accords avec les distributeurs sous forme de LOI (Lettre d’intention) :

A ce jour, Le Groupe dispose de lettres d’intention signées avec 16 distributeurs portant sur l’acquisition potentielle d’un total de 282 ATT sur 3 ans. Les contrats de distribution devant faire suite aux Lettres d’Intention sont toujours en cours de négociation :

 

Véhicules de démonstration

LOI (sur 3 ans)

Cdes fermes

 

Nb de clients potentiels

Nb d'ATT livrés

Nb de distributeurs potentiels

Nb d'ATT potentiels

 

Afrique

 

 

1

9

0

Asie

 

 

2

39

0

Amérique centrale

 

 

2

30

0

Europe

 

 

5

99

0

Moyen Orient

 

 

4

60

0

Amérique du Sud

 

 

2

45

0

Total

 

 

16

282

0

- Devis réalisés au 15 octobre 2012 pour remorques portuaires TT

Les devis ont une validité en moyenne de 3 mois et peuvent être reconduits et actualisés à la demande des clients. Ils sont mis à jour mensuellement, en fonction des nouvelles demandes, ou d’abandon de projets.

Au 15 octobre, 28 devis font l'objet de discussions, représentant un potentiel de 564 véhicules.

Zone

Nb de devis

Nb de TT potentiels

Afrique

1

3

Asie

6

160

Amérique centrale

 

 

Europe

8

55

Moyen Orient

7

204

Océanie

4

93

Amérique du Sud

2

49

Total

28

564

Trésorerie et continuité d’exploitation

Au 9 novembre 2012, la trésorerie nette du Groupe (y compris les valeurs mobilières de placement de 145 K€) s’établit à 1 179 K€ après encaissement d’un montant 1 283 K€ au titre de la mobilisation Dailly. La mobilisation encaissée totale de 1 283 K€ comprend 1 074 K€ encaissés le 9 novembre 2012 au titre de la mesure 5 (nouveau projet de R&D) ci-dessous, et 209 K€ encaissés entre le 7 août et le 2 novembre au titre de la mesure 4 (poursuite de l’activité MTO) ci-dessous. Elle inclut les effets du protocole d’accord transactionnel signé entre GAUSSIN et la société EPD.

Dans la communication faite en juillet 2012 dans le cadre du transfert des actions GAUSSIN vers le groupe de cotation « Offre au Public » du marché Nyse Alternext Paris, la société s’était engagée à mettre en œuvre un ensemble de mesures pour faire face à ses besoins de trésorerie dus principalement à la finalisation du cycle de développement du programme « ATT » et à l’attente de transformations en commandes d’intentions d’achat du véhicule « ATT » par des opérateurs portuaires.

La société a réalisé pour une part substantielle les mesures présentées en juillet 2012 et retenues pour assurer la continuité d’exploitation :

1 - l'encaissement d’ici le 31 juillet 2012 d'un montant de trésorerie de 450 K€ correspondant à la mobilisation de la créance envers l'administration fiscale au titre du crédit d'impôt recherche 2011 :

Compte tenu des facilités bancaires dont la Société disposait à cette date, elle n'a finalement pas eu recours à la mobilisation de la créance envers l'administration fiscale au titre du crédit d'impôt recherche pour un montant de trésorerie de 450 K€ ;

2 - la réalisation d'ici le 31 juillet d'une augmentation de capital de l'ordre de 500 K€ par placement privé auprès d'investisseurs de type FCP, FCPI déjà actionnaires :

Elle a été concrétisée le 21 août 2012 pour un montant de 995 K€ (prime d'émission incluse) dont 125 K€ souscrits par un administrateur, M. Volker Berl. Le certificat du dépositaire attestant de la réception d’une somme de 995 K€ a été établi le 21 août 2012 par la banque désignée pour recevoir les souscriptions, et les fonds ont été reçus par la société GAUSSIN le même jour ;

3 - la mobilisation totale du management de la société de manière à obtenir la transformation en commandes fermes dès août et septembre 2012 des intentions d'achats ATT reçues d'opérateurs portuaires qui pourraient conduire à l'encaissement d'environ 1200 K€€ au titre de matériels déjà approvisionnés :

Début de concrétisation de cette mesure avec une première commande de 48 " ATT-version V3 " rendue publique le 19/10/12 et nouvelles commandes de 29 remorques « TT » en cours de fabrication;

4 - la poursuite des travaux liés aux commandes de l'activité de travail à façon désignée sous l'appellation " MTO " :

Du 1er juillet au 15 octobre 2012, les commandes prises s’établissent à 1 924 K€ dont 1 238 K€ au titre du nouveau projet de R&D (voir paragraphe ci-dessous);

5 - Le lancement en octobre 2012 d'un nouveau projet de R&D avec le concours d'un nouveau partenaire industriel, devant se traduire par un encaissement net du produit de la cession de matériels en stock au 30 juin (de l'ordre de 2.600 K€) :

Premières facturations établies le 10/10/12 pour un montant HT de 1 197 K€. Ces factures, à échéance du 30/11/2012, ont été mobilisées pour un montant encaissé de 1 074 K€€le 9/11/2012. Un montant de facturation complémentaire de l'ordre de 1 300 K€ reste à confirmer;

6 - L'aboutissement d'ici la fin décembre 2012 d'un projet de cession de bâtiments industriels non utilisés pour ses activités, conformément à une proposition d'achat reçue d'un acquéreur pour un montant proche de 1000 K€ :€

L’acte authentique constatant la réalisation de la cession a été signé le 12 septembre 2012 pour 1 100 K€ et le produit de la vente, soit 1 100 K€, encaissé le 13 septembre 2012 suivant 2 virements effectués par le notaire, de 550 K€ chacun;

7 - La possibilité d'utilisation de la ligne de financement disponible de 550 K€ par mobilisation de créances commerciales :

Entre le 30 juin et le 9 novembre l’encours encaissé sur mobilisation a varié entre 337 K€ et 1 283 K€;

8 - La cession d'un portefeuille de valeurs mobilières de placement (titres Gaussin) à hauteur d'un maximum de 180.740 actions d'ici fin 2012 :

Cessions les 2 et 3 août 2012 de 119 800 titres GAUSSIN sur les 180 740 titres pour un montant de 243 K€.

A la lumière des évènements exposés préalablement, et après avoir rappelé que les critères de continuité d’exploitation exposés ci-après sont à appréhender en liaison avec les informations relatives aux risques fiscaux et aux litiges au paragraphe « Autres facteurs de risque et litiges », les capacités de financement du groupe pour les mois à venir reposent sur les éléments précisés ci-dessous.

Dans l’éventualité où les prévisions pour les 12 mois suivant la clôture des comptes intermédiaires, tant en termes d’activité que de mise en place de nouveaux moyens de financement, ne seraient pas réalisées, le principe comptable retenu pour l’établissement des comptes intermédiaires au 30/06/12, basé sur la continuité d’exploitation, pourrait s’avérer inapproprié.

1. La fourniture de la commande APM Tanger d'ici fin avril 2013 pour la fraction non livrée, soit un solde de 39 " ATT " (48 - 9 livrés).

Le premier lot portant sur 9 " châssis-cabine ATT " et 10 " Power-pack " appartenant à l'origine à la flotte des véhicules de démonstration, a, suivant les dispositions du contrat de vente, généré un encaissement immédiat lors du transfert de propriété en octobre 2012.

2. La concrétisation dès le premier semestre 2013 de nouvelles commandes de la gamme " ATT " auprès d'opérateurs portuaires.

3. La maîtrise des coûts de production et de la marge opérationnelle.

En substitution du contrat d'approvisionnement avec la société EPD SINGAPORE Manufacturing auquel il a été mis fin au 15 octobre (se reporter aux commentaires ci-dessus sur les résultats du premier semestre 2012), le groupe GAUSSIN procède actuellement à la mise en place de son nouveau dispositif d'approvisionnement dans un objectif d'optimisation de la qualité, des délais et des prix.

4. La capacité à commercialiser et approvisionner la nouvelle gamme ATT par optimisation des flux financiers conduisant à une absence de besoin en fonds de roulement.

5. Le maintien de l'activité de travail à façon désignée sous l'appellation " MTO " conforme au niveau historique.

6. L'utilisation des lignes de financement à court terme (mobilisations de créances dites DAILLY) accordées par deux établissements bancaires à hauteur de 2 900 K€ dont 1 300 K€ ouverts pour le projet de R&D en cours avec la filiale EVENT. L'utilisation de ces lignes dépend de la capacité de l'entreprise à disposer de créances commerciales d'un niveau suffisant et répondant aux conditions de mobilisation. Au 9 novembre 2012, le montant encaissé sur mobilisation s’élève à 1 283 K€.

7. La mise en œuvre d'un projet d'émission de Bons de Souscription d'Actions remboursables, avec maintien du droit préférentiel de souscription, dans un délai de trois mois, pour un montant envisagé proche de 800 K€.

Autres facteurs de risque et litiges

Les facteurs de risque étaient présentés par la Société au chapitre 4 de la première partie et au chapitre 2 de la deuxième partie du prospectus publié en date du 17 juillet 2012 et disponible sur le site de la Société.

Sur les autres facteurs de risque que ceux traités plus haut dans le présent communiqué, la Société apporte les précisions suivantes :

- Risque lié au différend avec le partenaire Dubaï Investments Industries

La demande porte sur une somme totale proche de 4 850 K€, comprenant le remboursement de la souscription au capital de GAUSSIN SA, une quote-part sur les résultats déficitaires de GME et une demande d’indemnité pour perte de chance.

A la date de l’arrêté des comptes intermédiaires au 30 juin 2012, la procédure d’arbitrage est toujours en cours et aucun élément contribuant à donner une information plus complète ou une orientation sur l’issue de la procédure n’a été portée à la connaissance des parties.

Une audience s’est tenue le 13 novembre 2012 sans apporter d’élément nouveau; la décision de l’arbitre devrait être rendue dans les mois à venir.

- Risques liés à la sous-traitance de la fabrication auprès de la société EPD

Au 31/12/2011 les volumes et le calendrier de production contractuels n’avaient pas pu être satisfaits compte tenu des retards enregistrés de part et d’autre.

Au cours du premier semestre 2012, GAUSSIN a entrepris de concilier les intérêts respectifs de chacun des signataires et, dans une perspective opérationnelle préventive, de se rapprocher d’EPD pour proposer de réaménager et d’ajuster leur partenariat commun aux contraintes industrielles et commerciales rencontrées.

En date du 15 octobre 2012, les sociétés GAUSSIN SA et EPD SINGAPORE Manufacturing ont mis un terme définitif à leurs accords, chacune des parties étant libérée de ses engagements, GAUSSIN SA recouvrant, pour ce qui la concerne, l’entière maîtrise de ses droits de fabrication et de propriété intellectuelle.

Comme indiqué plus haut, en substitution du contrat d’approvisionnement avec la société EPD SINGAPORE Manufacturing auquel il a été mis fin au 15 octobre 2012, le groupe GAUSSIN procède actuellement à la mise en place de son nouveau dispositif d’approvisionnement dans un objectif d’optimisation de la qualité, des délais et des prix.

La politique d’approvisionnement suivie pour l’activité historique « MTO » trouve naturellement à s’appliquer pour la gamme « ATT ».

- Risques liés aux autres procédures et arbitrages

Les procédures AMF sur l’information financière et le marché du titre ainsi que le contrôle fiscal sur les sociétés GAUSSIN et EVENT sur les exercices 2009 à 2011 sont en cours. Les crédits d’impôts recherche contrôlés portent sur un montant total de 1 234 K€ (dont 603 K€ de remboursement suspendu par l’administration fiscale au titre de l’exercice 2011). La Société supporte par ailleurs un litige commercial portant sur 96 K€ (en charges) et deux litiges prud’homaux provisionnés dans les comptes semestriels.

Mise en oeuvre d’un plan d’attribution gratuite d’actions dont l’acquisition définitive est conditionnée aux résultats futurs du Groupe

Conformément aux dispositions des articles L. 225-197-1 et suivants du Code de commerce, et suite à l’autorisation donnée par l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires du 29 juin 2010, le conseil d’administration a décidé la mise en place d’un plan d’attribution gratuite de 310.092 actions de la Société au bénéfice des membres du personnel (pour un total de 268.000 actions) et au bénéfice de Monsieur Christophe Gaussin, président du Groupe et actionnaire à hauteur de 8,78% en capital et 10,70% en droits de vote, (pour un total de 42.092 actions), soit une dilution potentielle maximum de 4,35% (compte tenu des 7.131.530 actions composant le capital social).

La période d’acquisition est fixée à deux ans à compter du 4 juillet 2012. Les bénéficiaires ayant acquis définitivement les actions ainsi attribuées devront les conserver pendant une durée de deux ans supplémentaires à compter de la période d’acquisition. Monsieur Christophe Gaussin sera en outre tenu de conserver au nominatif, jusqu’à la cessation de ses fonctions, 15% des actions qui lui ont été attribuées gratuitement.

Ces 310.092 actions seraient définitivement acquises en cas de réalisation de critères et de conditions notamment liés à la performance future du Groupe(1).

Le plan d’attribution gratuite mis en place par la Société prévoit également qu’en cas de changement de contrôle(2) au cours de la période d’acquisition, les actions attribuées à un bénéficiaire qui a quitté la société à la date d’acquisition seront considérées comme définitivement acquises à cette date.

(1) Les actions attribuées gratuitement seront définitivement acquises par les bénéficiaires à l’issue de la période d’acquisition, soit en juillet 2014, sous les conditions cumulatives (i) de présence continue du bénéficiaire, (ii) d’objectif de cours de bourse à la date d’acquisition et (iii) d’objectif d’EBITDA consolidé ou de résultat net consolidé.

(2) Le plan définit le changement de contrôle comme le fait, pour une ou plusieurs personnes physiques ou morales, agissant seules ou de concert, d’acquérir le contrôle de la Société, étant précisé que la notion de « contrôle » signifie, pour les besoins de cette définition :

- le fait de détenir (directement ou indirectement par l’intermédiaire de sociétés elles-mêmes contrôlées par la ou les personnes concernées) la majorité des droits de votes attachés aux actions de la Société ; ou

- le fait de détenir (directement ou indirectement par l’intermédiaire de sociétés elles-mêmes contrôlées par la ou les personnes concernées) plus de trente pour cent (30 %) de ses droits de vote si aucun autre actionnaire de la Société, agissant seul ou de concert, ne détient (directement ou indirectement par l’intermédiaire de sociétés contrôlées par cet ou ces actionnaires) un pourcentage des droits de vote supérieur à celui ainsi détenu ; ou

- le fait de déterminer en fait, par les droits de vote dont elle dispose, les décisions dans les assemblées générales de la Société ; ou

- le fait de disposer du pouvoir de nommer ou de révoquer la majorité des membres des organes de direction ou de surveillance de la Société.

La Société rappelle que, M. Christophe Gaussin, président-directeur général, et M. Volker Berl, administrateur, se sont engagés à conserver les 90.909 actions souscrites par chacun le 29 mai 2012 pendant une durée d’au moins 12 mois.

Les comptes consolidés semestriels au 30 juin 2012 ainsi que le rapport semestriel d’activité peuvent être consultés sur les sites de la société GAUSSIN (www.gaussin.com, sous la rubrique investisseurs/publications financières) et de Nyse Euronext (www.europeanequities.nyx.com).

La cotation des actions suspendue à la demande de la société à compter du 19 octobre 2012 sera reprise le 26 novembre 2012. La Société précise que la demande de suspension de cotation et sa durée sont dues à la conjonction d’évènements significatifs intervenus post clôture alors que les comptes semestriels étaient en cours d’élaboration. La Société a estimé nécessaire de produire une communication globale.

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Nyse Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 18:09

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cour s : 2,38 € (suspendu)

Capitalisation boursière : 16,97 M €

http://www.gaussin.com/

http://www-liten.cea.fr/

http://www-list.cea.fr/

23 novembre 2012

GAUSSIN SA (ALTERNEXT FR0010342329) annonce la signature d’un contrat portant sur une commande ferme de 48 véhicules ATT V3 et de 51 POWERPACKs

APM Terminals Tangier, le premier opérateur du port Tanger Med, a approuvé le 19 octobre 2012 la commande ferme de 48 véhicules ATT V3 et de 51 POWERPACKs auprès de GAUSSIN.
Cette commande importante intervient après la finalisation par APM Terminals Tangier de tests réalisés avec 9 véhicules ATT V3 d’octobre 2011 à juin 2012.
48 ATT ont été commandés. Outre les 9 véhicules qui ont été mis à disposition sur le port dans le cadre des tests réalisés,
39 ATT supplémentaires seront livrés au cours du premier trimestre 2013.
51 unités de POWERPACK, système de motorisation associé, ont également été commandées.

M. Hartmut Goeritz, Directeur Général d’APM Terminals Tangier, déclare :«
Nous comptons utiliser cet équipement pour mieux servir nos clients et pour atteindre nos ambitieux objectifs en matière de sécurité et d’environnement ».

M. Christophe Gaussin, Président Directeur Général de GAUSSIN, déclare pour sa part :
« Nous sommes fiers de la décision d’APM Terminals Tangier de choisir la technologie GAUSSIN. Ce choix émanent d’un opérateur portuaire leader vient confirmer les hautes performances de nos véhicules ».

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les matières premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Nyse Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

A propos de BATTERIE MOBILE

Créée le 16 avril 2012 au capital de 1.000.000 €, ayant pour objet le développement, l'industrialisation, la commercialisation de chaînes énergétiques, de composants et de produits utilisant les technologies de transfert d'énergie sans contact, de stockage de hautes énergies, de moteurs couples et de moteurs linéaires, notamment destinés à des systèmes de transport et de manutention.
Batterie Mobile a pour objet l’étude, la recherche et le développement portant sur tous moyens de stockage de l’énergie électrique de type batteries, accumulateurs, notamment en vue d’équiper tout engin roulant.

A propos d’APM Terminals Tangier

APM Terminals Tangier S.A. a été créée en mars 2005 en partenariat avec le groupe marocain AKWA Group. APM Terminals Tangier a franchi, le 25 août 2012, le seuil du 5 millionième conteneur EVP depuis sa mise en service. Ses efforts continus en matière de Management de la Qualité, de Management de l’Environnement et de Management de Santé et de Sécurité au travail ont été consacrés en septembre 2012 par la triple certification du Bureau Veritas ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 18:33

RISC logo

Mnémo : RSC

Dernier cours : 5,04 € (suspendu)

Capitalisation boursière : 5,44 M €

http://www.risc-group.com/risc-group-corporate/

http://www.navaho.fr/site/index.htm

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2012/2013 :

8,62 M€ / -10,5%

Risc Group IT Solutions agréée HDS

(Hébergement des données de santé)

Boulogne-Billancourt, le 19 novembre 2012

 Activité du 1er juillet 2012 au 30 septembre 2012 (T1 2012/2013)

Risc Group a réalisé un chiffre d’affaires de 8,62 M€ sur son premier trimestre de l’exercice 2012/2013, en retrait de 10,5% par rapport au trimestre de juillet à septembre 2011.

en millions d'euros

T1

T1

var

2011/2012

2012/2013

T1

 

 

 

 

France

2,67

1,56

-41,60%

International

0,1

0,09

-17,50%

Pôle Inbox

2,77

1,64

-40,70%

 

 

 

 

France

6,59

6,72

2,10%

International

0,27

0,25

-9,20%

Pôle IT Solutions

6,86

6,97

1,60%

 

 

 

 

Total

9,63

8,62

-10,50%

Notes :

1) Ces chiffres tiennent compte sur chaque période concernée des ajustements liés à l’application des normes IFRS.

2) Pour mémoire :

- Le pôle Inbox regroupe les ventes aux TPE (moins de 100 postes informatiques) et développe son activité en France et en Allemagne;

- Le pôle IT Solutions regroupe les ventes aux PME (plus de 100 postes informatiques) développées par Risc Group IT Solutions et Backup Avenue en France et Risc Group IT Solutions UK en Angleterre.

3) Ces chiffres ne sont pas audités.

Commentaires sur l’activité :

Inbox

France

Le pôle Inbox en France est en décroissance de 41% au 1er trimestre 2012/2013 par rapport au 1er trimestre 2011/2012. L’activité est en cours de réorganisation avec une réduction des effectifs lancée en juin 2012.

International

L’Allemagne a, depuis le 1er juillet 2011, une activité commerciale limitée à la gestion de son parc clients, qui varie en fonction du potentiel de contrats à renouveler sur chaque période.

IT Solutions

France

Le pôle IT Solutions affiche une activité en croissance de 2% sur le 1er trimestre 2012/2013 par rapport au 1er trimestre de l’exercice précédent :

- Backup Avenue est en décroissance de 22% à trimestre comparable en raison de la réorganisation de son activité au sein du groupe ;

- En revanche, Risc Group IT Solutions, principale société du pôle, affiche une croissance de 4% à trimestre comparable, appuyée sur son modèle économique de contrats récurrents.

Par une décision du 1er août 2012, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a agréé Risc Group IT Solutions (sous sa marque Navaho) pour une prestation d’hébergement via la solution d’archivage à valeur probatoire des données de santé à caractère personnel.

Cet agrément est l’aboutissement de plus de 18 mois de travaux, qui va ouvrir à la société l’important marché de l’hébergement de l’imagerie médicale sur la clientèle des hôpitaux et de tous les métiers de la santé.

International

L‘activité du pôle à l’international est concentrée sur la filiale britannique Risc Group IT Solutions UK, qui continue son activité historique et récurrente de sauvegarde des données en ligne, avec des chiffres en décroissance de 9,2% sur ce trimestre, mais une rentabilité maintenue.

Evolution de la situation financière :

Risc Group a suspendu le cours de son titre le 29 juin 2012, dans le cadre des discussions en cours sur les restructurations opérationnelle et financière nécessaires pour assurer la pérennité du groupe.

Ces discussions continuent à ce jour et le groupe communiquera dès que possible sur les décisions prises, et en tout état de cause, avant la fin de l’année boursière.

Comme indiqué dans le communiqué du 19 octobre dernier, en raison de ces travaux exceptionnels, la société n’est pas en mesure de publier ses résultats annuels de l’exercice 2011/2012. Risc Group s’engage à informer le marché dans les meilleurs délais.

Le rapport sur l’information financière trimestrielle du 1er juillet au 30 septembre 2012 sera disponible en ligne sur le site web de la société www.risc-group.com à la rubrique « Finance / Informations réglementées » le 19 novembre 2012 après bourse.

A propos de Risc Group

Risc Group, acteur majeur européen des services informatiques externalisés, propose aux entreprises des solutions de réseaux, de communication, d’hébergement/infogérance, de sauvegarde en ligne et de confiance numérique en mode SaaS.

Risc Group est organisé autour de deux pôles :

- Risc Group InBox : le pôle TPE & PME dédié aux sociétés en France et à l’international disposant de 5 à 100 postes informatiques.

- Risc Group IT Solutions : le pôle Moyennes & Grandes Entreprises en France dédié aux sociétés disposant de plus de 100 postes informatiques.

Coté sur Euronext Paris, Risc Group est une société anonyme au capital de 21.580.900 € qui a réalisé un chiffre d’affaires de 40,9 M€ sur son dernier exercice fiscal de 12 mois clos le 30 juin 2012.

Code Isin : FR0010542647 | Code MNEMO : RSC

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 10:21

scbsm logo 1

Mnémo : CBSM

Dernier cours : 3,61 €

Capitalisation boursière : 46,51 M €

Mnémo : CBSBS (10 BS + 5,80 € = 1 act nouvelle, échéance 30 juin 2014)

Dernier cours : 0,028 €

Mnémo : YCBS (obligation convertible, nominal = 6,75 € ; intérêt annuel 9% = 0,6 €, échéance 1erjuillet 2016)

Dernier cours : 7,30 €

Autre obligation : SCBSB ou FR0010966283 (obligation à coupon mensuel ; nominal 150 €, intérêt annuel 8 %, échéance 29 déc 2016)

Dernier cours : 105,01 %

http://www.scbsm.fr/

Les capitaux propres au 30 juin 2012 étaient de 88 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,53. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé. Ainsi celui de Rémy Cointreau est de 4,68.

La décote par rapport à l’ANR est de 57 % !

Il reste l’absence de dividende pour l’instant ……

SCBSM : Information financière du 1er trimestre 2012-2013

Poursuite de l’optimisation des taux d’occupation et des arbitrages

Paris, le 19 novembre 2012 –

SCBSM, foncière cotée sur NYSE Euronext à Paris disposant d’un patrimoine immobilier de près de 250 M€, présente son information financière au titre du 1er trimestre de l’exercice 2012-2013 (période allant du 1er juillet au 30 septembre 2012). Les revenus locatifs du 1er trimestre 2012-2013 s’élèvent à 4,2 M€.

 

T1 2011/2012

T1 2012/2013

revenus locatifs à périmètres constants

3 435

3 625

revenus locatifs sur arbitrages (1)

1 456

545

CA consolidé

4 891

4 171

(1) Revenus locatifs issus des actifs entrés ou sortis du périmètre au cours des périodes de référence

Impact important des cessions d’actifs non stratégiques

L’évolution des revenus locatifs du groupe est fortement liée à l’accélération de la politique d’arbitrage mise en œuvre au cours des derniers mois. Cette stratégie a permis d’optimiser la qualité du patrimoine, d’accélérer le désendettement tout en renforçant la trésorerie disponible.

Le Groupe a ainsi cédé certains de ses actifs les plus matures ou jugés non stratégiques parmi lesquels des appartements et immeubles d’activité dans l’Essonne (91), un immeuble de bureaux à Roubaix (59) et les centres commerciaux Forum 20 à Arcueil (94), La Grande Vallée à Gonesse (95) et Chevry 2 à Gif sur Yvette (91).

En parallèle, le Groupe a acquis deux immeubles de qualité dans le Quartier Central des Affaires (QCA) de Paris (2). SCBSM a également acquis 4.800 m² de commerces au cœur du Centre Commercial Les Franciades à Massy (3) (91) qui ont vocation à devenir les locomotives des commerces du quartier dans le cadre du projet de restructuration de la ZAC.

Au total, les opérations d’arbitrage (acquisitions et cessions) entraînent une diminution mécanique nette des revenus locatifs de 0,9 M€ sur le 1er trimestre 2012-2013 par rapport à la même période de l’exercice précédent.

(2) Entrée dans le périmètre le 17 février 2012

(3) Entrée dans le périmètre au 1er janvier 2012

Revenus locatifs à périmètre constant : +6%

A périmètre constant, les revenus locatifs du Groupe SCBSM s’élèvent à 3,6 M€ au 1er trimestre 2012-2013, en hausse de 0,2 M€ sur un an grâce à l’optimisation des taux d’occupation des immeubles de Marseille et de La Madeleine à Paris.

Au cours du trimestre, le Groupe a lancé l’implantation des enseignes Auchan Drive et McDonald’s sur le site de Nîmes (30) dans le cadre de baux à construction (ouverture 2T 2013) et de Carrefour Drive sur le site de La Croix Blanche à Sainte-Geneviève-des-Bois (91) dont l’ouverture a eu lieu en octobre dernier.

Aucun autre événement connu susceptible d’avoir une incidence significative sur la situation financière du Groupe au 30 septembre 2012 n’est à signaler.

A propos de SCBSM :

SCBSM est une foncière cotée sur NYSE Euronext à Paris (FR0006239109 - CBSM) depuis novembre 2006. Le patrimoine immobilier du Groupe, hors projets en développement et participations minoritaires, s’élève au 30 juin 2012 à près de 250 M€. Il composé pour 60% de commerces et 40% de bureaux. SCBSM dispose du statut SIIC.

Repost 0
Published by Bernard - dans SCBSM
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche