Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 20:17

Solabios

Mnémo : ALSOA

Dernier cours : 1,31 € (suspendu)

Introduction en bourse le 19 mai 2009 à 9,31 €

Capitalisation boursière : 0,79 M €

http://www.solabios.com

Etant "administrateur INDEPENDANT" de la société depuis fin février 2013, je ne peux pas commenter cet article de Boursier.com.

 

Solabios : plainte déposée par le "camp" Partouche pour vol de matériel; le "camp" Errera fait appel à un cabinet d'audit

(Boursier.com) -- Nouvel élément dans l'incroyable imbroglio opposant les dirigeants de Solabios : une plainte a été déposée, au nom de la société, pour "vol simple" et "dégradation ou détérioration d'un bien appartenant à autrui", ses locaux parisiens ayant été intégralement vidés, à la fois de leur matériel informatique, des moyens de paiement et de tous leurs dossiers, explique Avy Partouche, Directeur Général de la société, nommé PDG par un Conseil d'administration du 23 septembre, nomination que conteste le fondateur de la société Frédéric Errera, qui l'a révoqué, ce jour-même, lors d'une Assemblée Générale, elle-même sans légitimité pour Avy Partouche...

Avy Partouche a fait constater par huissier que l'accès aux locaux lui était refusé. Et explique avoir toutefois pu pénétrer à l'intérieur, sur injonction de la Police auprès des vigiles et a alors fait constater la disparition de matériel. A ce stade, Avy Partouche se considère donc comme le patron d'une société dont les locaux ont été vidés et au sein desquels ils n'a plus accès...

Sur le front financier, l'avocat de Solabios, Frank Martin Laprade, explique aussi que les banques refusent l'accès aux comptes de la société tant que la situation n'est pas clarifiée. Avy Partouche ajoute que la société pourrait faire faillite à court terme, en raison de ces derniers éléments...

Du côté de Frédéric Errera, on nie tout problème bancaire et toute crise de liquidité à court terme. Le fondateur se dit même surpris de l'intérêt nouveau des investisseurs pour la société, alors que l'imbroglio actuel devrait au contraire nuire à son image! Il indique à Boursier.com : "Les anciens dirigeants continuent à refuser un état de fait : ils ont été mis à pied. La situation est ubuesque! Ils n'arrivent pas à accepter qu'ils ne font plus partie de la société."

Concernant les salariés, il a été décidé de les "dispenser de l'exercice de leur droit de travail", explique t-on dans le "camp" Errera. Mais les contrats de travail ne sont pas rompus. En résumé, les salariés sont payés, mais restent chez eux. Par ailleurs, le "camp" Errera reconnait bien que les ordinateurs ne sont plus dans les locaux : ils ont été remis, ainsi que la documentation comptable au cabinet In Extenso.

En effet, dans un communiqué de presse daté de ce jour, la société (version Errera) explique avoir "demandé à un conseil financier et opérationnel indépendant de référence, le cabinet In Extenso, de dresser un état objectif de la situation".

On lit encore dans ce communiqué : "Contrairement aux informations qui ont été communiquées à certains actionnaires et Conseillers en Gestion de Patrimoines par l'ancienne direction générale, il ne semble pas que l'activité de la société soit alignée avec les prévisions. Les Commissaires aux comptes ont posé un certain nombre de questions à cet égard au Directeur Général".

 

B.A. - ©2013 www.boursier.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans SOLABIOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche