Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 17:33

RISC logo

Mnémo : RSC

Dernier cours : 20,73 €

Capitalisation boursière : 22,37 M €

http://www.risc-group.com/risc-group-corporate/

 

Les résultats semestriels de RISC sont difficiles à interpréter tellement les éléments exceptionnels sont nombreux dans le sens positif comme négatif.

Mais en 1ère analyse je remarquerai :

- que les Fonds propres ont sérieusement augmenté

- que le résultat du semestre est largement positif hors élément exceptionnel

- que le résultat opérationnel comme le résultat net du semestre est en amélioration de 20 M € d’une année sur l’autre, qu’en sera-t-il alors pour l’année entière ?

- que STS est entrée au capital de RISC début 2010 sur la base de 30 € (ajusté) alors que cette dernière était en situation d’agonie ! Que vaut donc RISC aujourd’hui maintenant qu’elle est totalement assainie ?

- la société RISC a été redressée en moins d’1 an  et ne pèsera plus sur les comptes de STS …. au contraire !!

La capitalisation boursière ne représente même pas 4 fois le résultat net du semestre. Même s’il y a de l’exceptionnel, le résultat est tout de même là !

La cession, au groupe STS le 22 décembre 2010, enlève un gros foyer de perte à RISC. Cela se verra pleinement lors du S2 se terminant le 30 juin 2011.

Voilà donc de quoi être satisfait. Il ne reste plus qu’au cours de bourse de remonter ….

 

Premier  semestre 2010/2011 :

Retour à la rentabilité opérationnelle  

Un second semestre dédié au redéploiement de l’activité, grâce à l’appui des produits de confiance numérique  

Le compte de résultat consolidé du premier semestre 2010/2011 affiche un résultat opérationnel courant (hors cession des filiales et hors charges non récurrentes de la période) bénéficiaire de +2,8 M€ à comparer à une perte de -4 M€ pour le premier semestre de l’exercice 2009-2010, confirmant le retournement économique du groupe dans les délais prévus.

1) Comptes consolidés semestriels du 1er juillet au 31 décembre 2010

1.1      Compte de résultat consolidé simplifié au 31 décembre 2010

en K€

31/12/2010

30/06/2010

31/12/2009

 

6 mois

12 mois

6 mois

Produit des activités ordinaires

27 824

64 829

32 731

Charges d'exploitation

-24 968

-72 285

-36 735

Résultat opérationnel courant

2 856

-7 457

-4 005

Autres pdts & charges opérationnelles

6 527

-14 806

-5 109

Perte de valeur (IAS 36)

-2 076

-9 378

-3 149

Résultat opérationnel

7 307

-31 640

-12 263

 

 

 

 

Résultat financier

-1 262

-3 438

-2 174

 

 

 

 

Résultat Net part du groupe

6 041

-35 060

-14 413

Le résultat opérationnel du groupe au 31 décembre 2010 (6 mois) affiche un profit de +7,3 M€ contre une perte de -12,3 M€ au 31 décembre 2009 (6 mois).

Ce profit opérationnel inclut :

- L’impact positif de +6,9 M€ de la cession des filiales Risc Belgique, Risc Italie, Risc Espagne et Risc Suisse, (voir note 1.2).

- Des charges non récurrentes à hauteur de -0,9 M€ consécutives au licenciement économique réalisé en France sur le dernier trimestre civil de l’exercice, dans les conditions du PSE, compensées à hauteur de +0,5 M€ par une reprise de provision sur le montant des aides provisionnées au 30 juin 2010.

- Une perte de valeur de -2 M€ constatée sur les écarts d’acquisition, essentiellement sur Backup Avenue (1,9 M€). 

Ce retour à la rentabilité est la conséquence d’une diminution des charges du Groupe de plus de 32% à période comparable (soit -11,7 M€) avec en parallèle une réduction du chiffre d’affaires limitée à -15% (soit -4,9 M€).

1.2      Cession de quatre filiales étrangères

Risc Group a cédé le 22 décembre 2010 quatre de ses filiales étrangères :

-  Risc Italie, Risc Belgique et Risc Suisse à DEAL IT, filiale à 100% de STS Group,

Risc Espagne à IPSCA, filiale à 85% de STS Group.

Il est apparu plus avantageux pour Risc Group de recentrer son pôle INBOX sur la France, de conserver à l’international deux marchés importants en terme de développement potentiel, le Royaume Uni et l’Allemagne et de rechercher pour les quatre pays non stratégiques un partenaire fiable lui permettant de maintenir ses services exclusifs en terme de logiciel de télé-sauvegarde.

De leur côté, DEAL IT et IPSCA Espagne ont pour objectif d’accélérer le redressement des situations financières des quatre entités belge, espagnole, suisse et italienne en apportant leur savoir faire en matière de financement et de confiance numérique sur un parc de plus de 5.000 contrats actifs.

Ces quatre filiales représentaient au 30 juin 2010 10,7 M€ de chiffre d’affaires, soit 16,5 % du chiffre d’affaires consolidé du Groupe (64,8 M€), et 9,25 M€ des pertes, soit 26,4% des pertes globales enregistrées au 30 juin 2010 (35 M€). Elles comptabilisaient au 30 juin 2010 des déficits reportables de l’ordre de 11 M€.

Compte tenu des liens qui unissent Risc Group et STS Group, ces sociétés ont été valorisées par un expert indépendant, le cabinet BMA (Bellot Mullenbach et Associés).

Les conclusions de l’étude ont conduit à une valeur globale de cession de 6,45 M€ pour les titres et les créances des quatre sociétés en question.

L’impact de cette cession dans les comptes consolidés au 31 décembre 2010 est de +6,9 M€.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche