Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 16:36

 

Alors que plusieurs sociétés suivies dans ce blog vont publier d’excellents résultats 2010 (Green Energy, Solabios) ou même très bons (Facilasol), on peut se poser légitimement des questions sur l’avenir du photovoltaïque.

Depuis l’automne 2010 le ciel de ce secteur s’est obscurci en raison d’un engouement opportuniste et déraisonné sur la filière. Au 31 décembre dernier il y avait 69 985 demandes de raccordement pour une puissance cumulée de 3,4 GWc alors que le Grenelle de l’Environnement prévoit une puissance installée de 5,4 GWc à l’horizon 2020. Au rythme des demandes 2010, l’objectif aurait été atteint dès 2013 / 2014 !

Le delta entre le prix du photovoltaïque racheté par EDF et le coût de production de l’électricité conventionnelle étant supporté par EDF et au final l’usager au travers d’une taxe appelée CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité).

Il n’était pas possible de laisser cette taxe s’envoler sur nos factures EDF !

On pense que 2 000 MWc, sur les 3 400 MWC présents dans la file d’attente, seront réalisés. A cela l’état a imposé une limite de 500 MWc par an de nouvelles capacités photovoltaïques à installer.

Cela nous donnerait une perspective de développement de, tout de même, 25% / an comme on le voit sur la courbe ci-dessous :

Photovoltaïque évolution puissance installée

On arriverait donc à une puissance installée 2020 qui dépasserait les objectifs premiers du Grenelle.

Ces projections du gouvernement français ont été réalisées avant la catastrophe de Fukushima au Japon.

Ces chiffres ne peuvent donc qu’être améliorés.

Après la baisse annoncée de 20% au mois de mars 2011 des tarifs de rachat de l’électricité d’origine photovoltaïque par EDF, on peut établir une courbe d’évolution des tarifs jusqu’en 2020 :

Photovoltaïque évolution des tarifs jusqu'en 2020

Cette baisse annuelle préméditée des tarifs de rachat, pour les nouvelles installations, vise à être corrélée à la baisse attendue du coût de ces nouvelles installations.

N’oublions pas non plus le crédit d’impôt de 25%.

Il faut savoir que ce que l’on appelle la parité réseau, n’est plus hors de porté.

La parité réseau sera atteinte quand, pour les consommateurs, l'électricité photovoltaïque sera moins chère que le prix de l'électricité conventionnelle

« SolaireDirect » estime qu’elle est déjà à sa portée.

En Italie elle est déjà atteinte en raison d’un meilleur ensoleillement que la France et d’un tarif de l’électricité conventionnelle plus élevé que chez nous.

En France, en particulier en raison des coûts du démantèlement des centrales nucléaires et des investissements qu’il va falloir payer pour leur sécurité, il est certain que les tarifs du KWh sont voués à augmenter fortement malgré ce qu’affirme le gouvernement actuel qui recule pour mieux sauter.

En France, avant les évènements du Japon, la parité réseau était prévue d’être atteinte entre 2015 et 2020 comme on le voit ci-dessous :

Photovoltaïque évolution parité réseau

Il n’est donc pas loin où le photovoltaïque pourra voler de ses propres ailes.

La croissance dépendra alors des capacités des producteurs solaires à mettre en place des économies d’échelles, des coûts de production et des prix de revient inférieurs au tarif de marché de l’électricité.

Le solaire est une énergie illimitée, facile à mettre en place techniquement et économiquement, à petite ou à grande échelle.

Ce n’est pas un hasard si de grandes entreprises comme Alstom ou Schneider y investissent fortement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gérard 18/10/2012 15:42


Pour la parité réseau, d'un point de vue général, voir ici :


http://energeia.voila.net/solaire/parite_reseau.htm


Pour le cas de l'Allemagne en particulier :


http://energeia.voila.net/solaire/parite_allemagne.htm


La parité réseau est déjà atteinte pour toutes les installations réseau, y compris pour la moitié des tarifs industriels.


L'Italie (premier document) n'en est pas loin : pour 2013.


 


 

Luc 10/04/2011 13:38



Silimelt (une société française) met actuellement au point une application pour la torche à plasma de la société EUROPLASMA afin de produire du silicium électronique utilisés  pour les
panneaux solaires. Cette aplli permettra de réduire le coût dans la fabrication , ce qui sera tout bénéf pour les sociétés du secteur PV européen.


http://www.pressdisplay.com/pressdisplay/fr/viewer.aspx


http://www.aquieco.com/fr/actualites_economiques/revue_de_presse/article.php?itm=4767



rcsman 08/04/2011 06:56



oupsss !


quand je parle de 6400GW par exemple il faut évidement comprendre 6400MW ! DESOLE


le graphique semble relativement ancien car il indique qu'il estime à 800MW les puissance installés en 2010 hors le rapport charpin, truck indique ques la puissance installée en 2010 est
de 973MW !


 


 



rcsman 07/04/2011 23:05



je comprends toujours pas cette histoire de 2000MWC sur 3400MWC, voilà la situation !


il y'a 6400GW de demande de raccordement


3000GW de projets non suspendus contraint par un délai de réalisations (18 mois), 50% de ces projets seront fait dans les 18 mois donc 1500GW !


3400GW de projets suspendus faute de ptf non signé avant le 2/12 !


donc on sait qu'il y aura 1500GW de projets non suspendus et réalisable dans les 18 mois, à ce chiffre que doit on ajouter ? si on ajoute le quota de 500MW pour les nouveaux projets en 2011 puis
500MW pour les nouveaux projets en 2012, on est à 2500MW et non à 2000MW supplémentaire pour fin 2012, par contre si il s'agit de 2000MW qui concerne que les projets non suspendus et
réalisable dans les 18 mois, que deviennent les projets suspendus sans ptf signés ? faudrait il attendre 2013 pour les projets avec ptf non signés ? ça paraitrait dingue non !


si quelqu'un peut me répondre ce serait sympa !



Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche