Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 14:36

 

Le verre à moitié vide ou à moitié plein ?

A en croire le titre de l’article ci-dessous, on pourrait penser que le photovoltaïque est sur une mauvaise pente (je ne me prononcerai pas sur l’éolien que je connais moins) !

Les raccordements photovoltaïques ralentissent ? Oui par rapport aux S2 2011 et S1 2012 qui représentaient une année de rattrapage après un blocage total dû au moratoire de fin 2010.

Plus de 1 000 M w de raccordements c’est au contraire excellent et c’est exactement ce qui est prévu en 2013 et au-delà après l’annonce du plan du ministère de l’écologie. Tous les professionnels du secteur, que je connais, se sont réjouis de cette annonce. C'est le double du plan précédent !

Le Grenelle de l’environnement prévoyait 5,4 gigawatts raccordés en 2020, fin 2012 on en était déjà à 4 gigawatts.

1 gigawatt c’est 1 000 Mw donc si l’on continue sur la lancée de l’annonce récente, ce sont 12 gigawatts qui devraient être installés fin 2020. Plus du double de ce qui était prévu !

Méfions nous donc des titres « racoleurs » des médias.

Ce matin GreenUnivers titrait aussi : « 2012, année noire pour le solaire et l'éolien en France » 

En France, l'éolien et le solaire ralentissent sensiblement

latribune.fr

Les nouveaux raccordements de puissance électrique d'origine éolienne et photovoltaïque ont ralenti respectivement de 9% et 39% dans l'Hexagone l'an dernier.

Le vent et le soleil n'ont décidément plus autant la cote. D'après les derniers chiffres du ministère de l'Ecologie et de l'énergie publiés vendredi, les nouveaux raccordements de puissance électrique d'origine éolienne et photovoltaïque ont ralenti respectivement de 9% et 39% en France en 2012.

L'an passé, ce sont ainsi 753 mégawatts de nouvelles éoliennes et 1.079 mégawatts d'installations photovoltaïques qui ont été raccordées au réseau électrique français, selon un tableau de bord du Commissariat général au développement durable. Or en 2011, ces chiffres étaient de 830 mégawatts pour l'éolien et de 1.759 mégawatts pour le solaire.

L'éolien loin des objectifs du Grenelle de l'Environnement

Ce ralentissement a été particulièrement sensible au premier semestre dans l'éolien et au second dans le solaire: en effet, de nombreux projets photovoltaïques avaient jusqu'au 30 juin 2012 pour bénéficier d'anciens tarifs plus favorables. Malgré ce ralentissement, le parc éolien installé en France a franchi le cap des 7.500 mégawatts (à 7.562 mégawatts, en hausse de 11% sur un an). Dorénavant, il produit 3% de l'électricité française, contre 2,4% en 2011. Reste qu'au rythme de 2012, il faudrait 15 ans à la France pour atteindre son objectif fixé lors du Grenelle de l'Environnement de 19 gigawatts de puissance éolienne terrestre en 2020.

Le photovoltaïque franchit lui aussi un seuil, celui des 4 gigawatts (à 4.003 mégawatts) avec un parc total en croissance de 37% sur un an. Il se rapproche lui très vite de l'objectif du Grenelle (5,4 gigawatts). Mais le quatrième trimestre a été particulièrement médiocre, avec seulement 75 mégawatts de raccordements.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel 12/03/2013 10:14


En tout cas, l'installation de panneaux sur ma maison restera sans doute un de mes meilleurs investissements

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche