Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 16:51

 

Europe : le marché photovoltaïque a fortement décéléré en 2012

http://www.enerzine.com/1/15700+europe---le-marche-photovoltaique-a-fortement-decelere-en-2012+.html

Selon EurObserv'ER, la puissance nouvellement connectée en Europe s'établit en 2012 à 16,5 GWc contre 22 GWc en 2011, soit une baisse de 25 %. Dans le monde, le niveau du marché est globalement resté stable (30 GWc installés), maintenu par la montée en puissance des marchés américain et asiatique.

"On assiste à un glissement du marché mondial vers les marchés asiatique et américain (...) En prenant un peu de recul, on peut penser que la croissance du marché européen ne s'est pas faite dans les meilleures conditions" a indiqué l'association européenne de promotion des énergies renouvelables.

Ainsi, ces trois dernières années, le moteur de la croissance a été en grande partie porté par des investissements spéculatifs profitant du décalage persistant entre les niveaux de rémunération garantis et la baisse très rapide des coûts de production.

Par ailleurs, la pilule reste amère pour certains gouvernements qui cherchent aujourd'hui à alléger la facture en mettant en place des taxes sur la production d'électricité ou en cherchant à modifier les lois de manière rétroactive : "la République tchèque (taxe rétroactive sur les investissements), la Bulgarie (taxe d'accès au réseau), la Grèce (taxe sur les recettes), la région flamande en Belgique (tarif d'accès rétroactif pour l'accès au réseau) et l'Espagne (taxe sur les revenus de tous les producteurs d'électricité) en sont des exemples."

D'après EurObserv'ER, la puissance nouvellement connectée dans l'Union européenne devrait atteindre 16.520 MWc en 2012, soit une baisse de 25 % par rapport à la puissance connectée en 2011. La puissance cumulée du parc de l'Union européenne s'établit désormais à 68.647 MWc fin 2012, ce qui porte la puissance photovoltaïque par habitant à 136,3 Wc. Cette puissance additionnelle se traduit logiquement par une augmentation de la production d'électricité solaire, qui atteint 68,1 TWh en 2012 (+50,1 % par rapport à 2011). Son niveau de production a même été multiplié par trois par rapport à 2010.

Le solaire représente désormais plus de 2% de l'électricité consommée dans l'Union européenne.

La puissance PV par habitant dans l'Union européenne (UE) s'établit à 136,3 Wc par habitant. Les trois premiers pays de l'Union sont l'Allemagne (399,5 Wc/hab), l'Italie (269,0 Wc/hab), et la Belgique (240,0 Wc/hab). La République tchèque, la Grèce et la Bulgarie affichent également une puissance PV par habitant relativement élevée.

Focus sur les prix
Le prix de marché des modules a continué sa folle descente, comme le montre l’indice des prix des modules publié dans le numéro de février du magazine Photon International. Sur le marché spot allemand, le prix moyen des modules polycristallins était négocié en moyenne en janvier 2013 à 54 c€ le watt, soit une baisse de 33,3 % sur les 12 derniers mois, celui des modules monocristallins à 60 c€ le watt (- 25,9 % sur un an). Sur cette même période, les modules CdTe (tellurure de cadmium) ont baissé de 25,4 %, à 50 c€ par watt, et les modules au silicium amorphe se négociaient à 36 c€ le watt, soit une baisse de 48,7 %.

L’indice des prix du marché allemand montre également que les modules fabriqués en Europe, aux États-Unis et au Japon se négocient à un prix beaucoup plus élevé, soit 65 c€ le watt pour les modules “made in Europe” et “made in USA”, et même 80 c€ pour les modules “made in Japan”.

Cette différence de prix illustre très clairement la guerre des prix qui oppose les fabricants de modules chinois aux fabricants européens, et explique la situation dans laquelle se trouve l’industrie européenne. Les acteurs européens, américains et japonais sont encore capables de vendre plus cher leurs modules grâce à leur renommée mais avec des niveaux de production bien inférieurs et des pertes constantes de part de marché.

Selon GTM Research, la différence de prix serait encore plus importante entre les modules premium chinois et occidentaux. S’appuyant sur les données mensuelles des prix des modules de Solar Server, la différence de prix sur ce type de module serait de 47 % en janvier 2013, contre 16 % en janvier 2011.

La grande question est de savoir si ces prix diminueront encore et de combien. La plupart des analystes pensent que oui, mais avec des baisses moins importantes.

Selon le “Global PV Competitive Intelligence Tracker” de GTM Research, les coûts de production des modules “best in class” (premium) des marques chinoises renommées (telles que JinkoSolar, Yingli Solar, Trina Solar, Renesola) ont diminué de plus de 50 % entre 2009 et 2012, passant de 1,29 $/W (1 €/W) à 0,59 $/W (0,46 €/W).

Ce cabinet de consultant estime qu’il y a encore possibilité de réduire ces coûts, même si la baisse devrait ralentir dans les prochaines années. Ils pourraient même atteindre 0,42 $/W (à 0,33 €/W) en 2015, grâce à de nouvelles innovations dans les techniques de sciage, la production de wafers plus fins, et des colles conductrices.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche