Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 10:17

Voici un article écrit par Thomas, un lecteur du blog.

Il compare 3 solutions pour un investissement immobilier.

Pour ma part, ma préférence va à la 3ème solution à condition de loger votre acquisition dans une assurance vie et de l’assortir d’un crédit.

Attention un placement immobilier n’est pas liquide et il peut procurer une plus ou moins value.

 

Investissement immobilier en 2013, que choisir ?

Pour un investisseur, plusieurs possibilités lui permettent d’effectuer un placement afin de se constituer un patrimoine.

Immobilier classique :

Dans un premier temps il peut se diriger vers une acquisition classique avec un locataire et gérer son bien. Dans ce cas le risque principal est le risque locataire et de ne plus percevoir de loyers. L’imposition sur la plus-value en 2013 ne peut être amortie que au bout de 30 ans alors que c’était 15 ans jusqu’en 2012. De plus beaucoup de charges vont d’ajouter au coût de l’acquisition du bien (travaux, ascenseur, façade etc). Si vous souhaitez vraiment vous diriger vers ce placement immobilier, privilégiez des petites surfaces : Plus rentable et plus facile à louer.

Exemple :

Acquisition studio bien situé : 120 00 €

Loyers : 550 €/mois

Rentabilité : 5,5%

Charges + travaux + taxe + impôts : 2 200 €/an

Rentabilité globale : 3,6%

Résidences de services :

Les résidences de services (étudiante, affaire, tourisme, ehpad) sont des résidences qui permettent de faire un investissement avec un avantage fiscal. En effet il est possible de bénéficier du régime LMNP, LMP ou Censi-Bouvard (défiscalisant). Le plus utilisé aujourd’hui est le régime LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) qui permet d’amortir environ 80% de la valeur du bien pendant une quinzaine d’années et de percevoir des loyers (BIC) nets d'impôts. De plus aucune gestion du bien car se sont des professionnels avec qui vous signez un bail commercial qui s’occuperont de gérer votre bien et la rotation des locataires.

Exemple :

Acquisition d’une chambre EHPAD en LMNP : 130 000€ HT

Loyers : 540 €/mois

Rentabilité : 5%

Charges + travaux + taxe + impôts : 600 €/an

Rentabilité globale : 4,5%

Investir en SCPI :

Aussi appelé pierre-papier, ce placement est à mi-chemin entre un placement immobilier et un placement financier. Vous achetez des parts dans une société de gestion qui s’occupe d’acheter des immeubles et de gérer les locataires. Avec le système de parts vous pouvez investir le montant que vous souhaitez et vous avez une grande flexibilité à ce niveau là. La rentabilité offerte est très attractive avec 5% de rentabilité moyenne. Là encore aucune gestion, c’est la SCPI qui s’occupe des biens et des locataires, vous ne vous occupez que de percevoir vos loyers. Ce placement est un très bon outil patrimoniale car on peut investir de plusieurs façons : en cash, à crédit, dans un contrat d’assurance vie.

Il est également possible de démembrer en achetant uniquement la nue-propriété ou l’usufruit selon le profil de l’investisseur. De plus une société peut acheter des parts de SCPI avec la trésorerie dont elle dispose afin d’obtenir une rente.

Exemple :

Acquisition de parts de SCPI : 100 000 € HT

Loyers : 430 €/mois

Rentabilité : 5,2%

Charges + travaux + taxe + impôts : 800 €/an

Rentabilité globale : 4,3%

Voilà les trois placements que nous estimons être pertinents en ce début d’année 2013 pour se créer un patrimoine immobilier.

Thomas

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Serge 02/10/2013 10:22


 


Certes, la bourse  est un "bon" produit qui reste à CT , avec un orchestre qui continue la musique dans un navire , où les banques sont aux commandes....


Nous devons maintenus regarder de plus près , la fiscalité, qui devient très contraingnantes....


 


Les Siic sont des produits  à très LT, qui certes sont en haut de cycle,mais peuvent etre interessantes si on les achète à Crédit, pour en déduire les interets , inférieurs au revenus perçus


Le vrai problème est de choisir des titres de rendements uniquement, et dans des secteurs qui ne seront pas indéxés, comme  les "habitations"....

Denis 10/09/2013 13:14


Bonjour à toutes et à tous,


L'indice BDI s'envolle et l'indice CAC 40 volatilité baisse. Cela incite à privilégier la bourse à l'immobolier au moins pour cette fin d'année.


Cordialement

SERGE 26/07/2013 19:19


y a pas photo?


LES SCPI permettent une mutualisation des risques dans un domaine choisi...sur plusieurs actifs (risque d'impayés et de vacances , évalués à moins de 10%)


 


Les seules sont celles de rendement  (fuir toutes celles dites fiscales et d'habitations !)qui peuvent actuellement etre sans trop de risques sont les SCPI de boutiques et de commerces qui
offrent plus de 5%, mais devraient baisser, si on rentre en recession économique.....


C'est le mm titre juridique  qu' un achat physique ': c un bien mutualisé  que vous achetez!  (voir sur Google)


La seule chose, il faut bien choisir son gestionnaire expérimenté ( évitere les gestions de  produits bancaires et assurances, à éviter)..... 


Par contre,

Finemploi 25/07/2013 12:20


La troisième solution semble en effet très intéressante. Comment fait-on pour investir dans une SCPI ?

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche