Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 21:08

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,38 €

Capitalisation boursière : 50,68  M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 1,13 €

http://www.gaussin.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 s’élevaient à 7,99 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 6,34. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Depuis février 2014, les Fonds propres sont passés à 17,2 M € et l'endettement a été divisé par 2.

Les succès commerciaux et la hausse du cours de bourse attirent l'attention des journalistes. Et comme la direction accepte volontiers de parler de la société, les articles se multiplient. A chaque fois on apprend quelque chose de plus.

Il y a tellement de sociétés qui refusent la communication ! Alors on ne va pas se plaindre.

Le salon SITL (Semaine Internationale du Transport et de la Logistique) aura lieu à Villepinte / Paris du 1er au 4 avril 2014. Gaussin y présentera sa solution "Full Elec" permettant de déplacer des semi-remorques sans tracteur routier !

 

Gaussin Manugistique porté par l’innovation

Le 17 mars 2014, par Gilles Solard

http://www.strategieslogistique.com/Gaussin-Manugistique-porte-par-l,4835

L’entreprise familiale a conçu une gamme très innovante de véhicules pour terminaux portuaires qui booste son chiffre d’affaires et ses résultats.

Le spécialiste et la remorque et des véhicules aut-moteurs ne se portait pas vraiment bien. Son président, Christophe Gaussin, a eu une idée : identifier un secteur porteur et revoir de A à Z la conception des engins de manutention. Il y a 5 à 6 ans, l’entreprise familiale s’est ainsi tournée vers le marché des terminaux portuaires, dont la croissance sera de 5% à 6% par an entre 2012 et 2020 grâce au boom du commerce mondial. Le volume de marchandises transportées par conteneurs va augmenter de 75%, estime l’entreprise.

En 2007, décision est prise de concevoir une gamme de véhicules sur-mesure pour les terminaux portuaires. En quelques années Gaussin va dépenser la bagatelle de 50 millions d’euros pour mettre au point un produit basé sur la rupture technologique. Cette gamme de véhicules est aujourd’hui passée d’une production à la demande à une production en série. Intitulée ATT (Automotive Terminal Trailer), elle a fait l’objet de 25 brevets pour la protéger. Mais aujourd’hui, les résultats sont là : l’ATT permet de manutentionner plus de 30 conteneurs de l’heure contre 20 auparavant avec une consommation réduite à 4 litres de carburant à l’heure, une maintenance divisée par quatre et une sécurité qui n’existait pas dans les véhicules existants...

Avec un outil de production à Belfort, Gaussin Manugistique s’occupe aujourd’hui uniquement de l’assemblage avec des coûts de revient inférieurs de 15% aux coûts chinois. L’entreprise se permet même de lancer ces jours-ci en première mondiale un véhicule de 60 t en full électrique pour lequel une commande de 40 véhicules a été décrochée en Turquie, pays où le diesel coûte cher. Où de créer un véhicule sans pilote (Automatic Industrial Vehicle) dans les zones portuaires dangereuses. "Nous sommes les seuls français à vendre des biens d’équipements portuaires", se félicite Christophe Gaussin qui voit ses carnets de commandes se remplir à vue d’oeil.

 

Gaussin Manugistique vise aujourd’hui les 100 premiers ports sur lesquels 4 700 grues et un parc de 32 000 machines attendent d’être remplacées. Selon l’entreprise, le retour sur investissement est de deux ans. "Nous avons fait gagner 12 jours à Airbus dans son cycle de production", souligne Christophe Gaussin, dont l’entreprise vend du conseil par l’analyse des coûts et l’impact environnemental. La société dispose aujourd’hui d’une capacité d’assemblage de 700 machines par an. L’objectif à terme est de produire 4000 à 5000 véhicules puisqu’elle ne connaît pas de véritable concurrence. Un vrai cas d’école !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche