Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 15:53

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 1,66 €

Capitalisation boursière : 15,63  M €

http://www.gaussin.com/

Gaussin, ou les déboires d'une PME centenaire qui tente de se réinventer

LE MONDE | 16.07.2013 à 12h05  • Mis à jour le 16.07.2013 à 12h07

Par Denis Cosnard

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/16/gaussin-ou-les-deboires-d-une-pme-centenaire-qui-tente-de-se-reinventer_3448194_3234.html

La société Gaussin est-elle un champion high-tech en plein décollage, ou une PME au bord du dépôt de bilan ? Pour Christophe Gaussin, qui dirige ce fabricant de remorques, pas de doute : la première hypothèse est la bonne.

"Les temps difficiles sont derrière nous, affirme le PDG. Nous entrons dans une phase de croissance forte des ventes et des marges." A ses yeux, l'entreprise fondée en 1880 par son arrière-arrière-grand-père a quinze belles années devant elle. Dans l'immédiat, "on peut tabler sur 45 % de croissance par an"assure-t-il. Quel patron peut en dire autant ?

Les investisseurs se montrent beaucoup plus dubitatifs. Lundi 15 juillet, Gaussin a publié un déficit historique au titre de l'année 2012 : 16,3 millions d'euros de perte nette, soit quatre fois le chiffre d'affaires. L'annonce a encore fait reculer l'action de 4,5 % à la Bourse de Paris. En cinq ans, Gaussin a perdu 92 % de sa valeur, ramenant à 16 millions d'euros le poids boursier de ce petit groupe.

"Compte tenu des dépenses encore attendues, je ne vois pas comment ils peuvent tenir cette année sans nouvelle injection de fonds"se désespère un financier après avoir fait et refait ses calculs.

Au début des années 2000, la PME d'Héricourt (Haute-Saône), avait connu de premières grosses difficultés et dû ramener son effectif de 350 à... 8 personnes.

CRÉATION DE NOUVEAUX PRODUITS 

Depuis, elle s'est relancée et a choisi de se réinventer. Laissant au second plan son activité ancienne de remorques industrielles, elle a tout misé sur la création de produits complètement nouveaux : des véhicules spéciaux pour transporter les conteneurs dans les ports.

Après six ans d'efforts, ces engins sont enfin là. "A Tanger, ils ont permis à notre premier client, Maersk, de décharger les conteneurs deux fois plus vite qu'avant",se félicite M. Gaussin.

Qui plus est, la nouvelle gamme mise au point avec le soutien du Commissariat à l'énergie atomique comprend des appareils fonctionnant sur batterie, donc silencieux et sans odeur.

Grâce à ces atouts, Gaussin a déjà vendu 138 de ses appareils depuis leur lancement il y a neuf mois. "On a ainsi récolté 31 millions d'euros de commandes", note le PDG. Soit sept fois le chiffre d'affaires annuel de 2012 !

Ce n'est qu'un début. Des négociations avancées sont en cours pour 450 appareils de plus. Le marché est prometteur. "Malgré notre longue histoire, nous avons un profil de start-up", résume le PDG.

LA PRODUCTION A ÉTÉ RAPATRIÉE DE CHINE

Seulement voilà : ce démarrage brillant s'effectue alors que la société demeure affaiblie par ses déboires récents. La mise au point des véhicules portuaires a en effet pris plus de temps et coûté plus cher que prévu.

Au départ, Gaussin avait aussi cru judicieux de délocaliser la production en Chine. Il y a deux ans, une usine a été inaugurée à Yangzhou en présence de Jacques de Chateauvieux (patron de Bourbon), qui était associé au projet.

"Assembler en Chine des composants venus surtout d'Allemagne était une fausse bonne idée, admet-on aujourd'hui au siège. Cela nous rendait trop dépendants en termes de délais, de qualité, pour un gain minime." Depuis, l'accord chinois a été dénoué, et la production rapatriée à Héricourt.

L'échec d'un autre partenariat, à Dubaï, a débouché sur un arbitrage coûteux. Et, comme si cela ne suffisait pas, la société est à présent menacée d'un redressement fiscal conséquent...

 

Autant de coups durs qui ont mis à mal les fonds propres, et laissent planer un doute sur la "continuité d'exploitation", notent les commissaires aux comptes. Si le retournement est en cours, l'entreprise reste sur le fil.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche