Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 14:18

GAUSSIN logo

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 3,11 €

Capitalisation boursière : 46,63  M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 1,13 €

http://www.gaussin.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 s’élevaient à 7,99 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 5,74. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Depuis février 2014, les Fonds propres sont passés à 17,2 M € et l'endettement a été divisé par 2.

Le cours de l'action fait une pause salutaire après une envolée hier jusqu'à 3,68 € et 1 153 804 titres échangés soit 8 % du capital.

Mais c'est surtout le cours du BS qui devient spéculatif à cause de la clause de forçage.

Cette prévision d'embauche veut dire signifie que la société prévoit d'augmenter significativement ses fabrications d'ATT, cela change les termes de l'étude de "01equity" du mois de novembre 2013. Cette étude prévoyait 700 ATT fabriqués en 2018 (hypothèse haute) ce qui amenait à un cours de l'action de 3,99 €.

Cette hypothèse serait-elle dépassée, c'est probable !

La société devrait être citée en exemple par le gouvernement parce que, au bord du gouffre :

- elle s'est relocalisée en France après avoir chercher à implanter sa fabrication à Dubaï puis en Chine

C'est en France qu'elle a réussi à diminuer ses coûts en contrôlant la qualité de sa fabrication, ses délais et bien sûr en embauchant.

Cela s'est fait par une standardisation des moyens en France (locaux existants, utilisation des personnels, planning ....)

- elle a beaucoup investi (50 millions en 5 ans) sans l'appui des banques mais avec le concourt de Fonds d'investissement privés et de "family offices".

Le chemin était étroit mais lorsque l'on a des produits innovants uniques au monde, la réussite peut être au rendez-vous.

Bravo au management !

 

Gaussin Manugistique s’apprête à recruter 70 personnes

Par Patrice Desmedt - Publié le 14 mars 2014, à 08h00

Le fabricant d’engins spécialisé dans le déplacement de marchandises lourdes est récompensé du développement d’une gamme innovante de plates-formes de manutention de containers. Il va encore investir 10 millions d’euros dans les deux ans à venir et embaucher 70 personnes à Héricourt (Haute-Saône).

Gaussin Manugistique continue ses efforts en prévoyant un investissement de 10 millions d’euros dans les deux ans à venir. Ils viendront couronner cinq années pendant lesquelles la PME familiale d’Héricourt (Haute-Saône) a investi 50 millions d’euros en cinq ans pour développer une gamme innovante de véhicules autoporteurs automatiques destinés à la manipulation des containers dans les ports. Après plusieurs années difficiles, l’entreprise a fortement rebondi en 2013, avec une augmentation de 185 % à 12,3 millions d’euros et un retour aux bénéfices (2,3 millions d’euros).

UNE FORTE DEMANDE ENTRAINE LA CRÉATION DE 70 EMPLOIS

Ce tournant radical s’explique par le succès de la gamme de véhicules ATT, dont les ventes ont véritablement décollés en 2013 avec la vente de 48 ATT et de 51 Power packs, le système de motorisation amovible décliné en diesel, électrique et gaz naturel liquéfié. Le carnet de commandes est lui aussi en forte hausse (+ 234  à 29,7 millions d’euros) et laisse présager un chiffre d’affaires de l’ordre de 30 millions d’euros pour l’année 2014. Pour répondre à cette demande, Gaussin va embaucher 70 personnes sur son site de production d’Héricourt, doublant ainsi son personnel.

RELOCALISATION EN FRANCE DE LA PRODUCTION

Après une tentative de production en Chine, le PDG Christophe Gaussin, 47 ans et représentant de la cinquième génération de dirigeants depuis la création de l’entreprise en 1880, a décidé de relocaliser en France. "En travaillant sur la standardisation avec la création d’une plate-forme commune, nous avons réduit les coûts d’assemblage. La main d’œuvre ne représente que 7 % à 8 % du coût global. Dans ces conditions, une construction en Chine présente plus d’inconvénients que d’avantages et le coût de revient total est d’environ 15 % inférieur en France."

Gaussin Manugistique est entrée au marché libre en 2006, puis sur le NyseAlternext en 2010. Christophe Gaussin n’avait pas eu d’autre choix pour financer ses développements. "Les banques ont refusé de nous suivre. J’étais devant un mur." Début 2014, l’entreprise a levé 9,2 millions d’euros, après une augmentation des fonds propres de 6,9 millions d’euros en 2013.

 

Patrice Desmedt

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche