Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 12:46

Auplata logo

Mnémo : ALAUP

Dernier cours  1,74 €

Capitalisation boursière : 37,50 M €

http://www.auplata.fr/

http://www.marketwire.com/news_room/stock?ticker=TSXV:CGT

(pour suivre le cours de Columbus)

Le cours de bourse a repris 25% depuis le changement de management.

C’est à une visite sur place que la société Champlain nous invite. N’hésitez pas à cliquer sur le lien pour voir les photos.

En direct des mines d’Or de Guyane…

http://www.champlainresearch.com/?en_direct_du_terrain=en-direct-des-mines-d%E2%80%99or-de-guyanne

Secteur très controversé, les mines d’or excitaient particulièrement notre curiosité lorsque nous avons pris l’avion, le 17 juillet 2011, pour la Guyane… Direction les deux sites de production en activité d’AuPlata, situés en pleine forêt tropicale et répondant aux noms exotiques de Yaou et Dieu Merci !

Social : humaniser le travail et les conditions de vie

Quelle ne fut pas notre surprise, en arrivant, de pénétrer dans un lotissement de petits bugalows individuels disposant du confort moderne, d’une bonne hygiène dans les salles communes, et d’une cantine de très bonne qualité (nous avons testé !). Au total, une soixantaine de collaborateurs bénéficient de ces conditions de vie… et pas seulement les managers !

La visite des sites et les entretiens avec les ouvriers nous ont pleinement rassurés par rapport aux préjugés que nous pouvions avoir sur les conditions de travail dans les mines : affichettes de sécurité dans les salles communes, port des équipements de sécurité bien respecté, organisation du travail « humanisée » (2 cycles de 6 semaines de travail donnent droit à 25 jours ouvrés de congés, repos dominical, accès au téléphone pour rompre l’isolement…). En revanche, pas de syndicats dans l’entreprise depuis le plan social de 2008. Nous avons, en revanche, pu rencontrer les représentants du personnel même si la barrière linguistique ne facilitait notre mission ! La langue de chantier n’est pas le français, comme on pourrait s’y attendre en Guyane, mais plutôt le brésilien et le surinamien !

Sociétal : une contribution à l’économie locale à développer

Le seul bémol au niveau sociétal : l’impression que groupe ne se mobilise pas vraiment pour le développement l’économie locale. Pas d’investissement dans les infrastructures, écoles, hôpitaux… En revanche, le groupe s’efforce de renforcer l’attractivité de son métier auprès des populations locales en nouant des partenariats avec les écoles avoisinantes. Une fois formés, les jeunes peuvent se voir proposer un emploi. Les approvisionnements (alimentaires notamment) sont également réalisés en majorité dans l’économie de proximité.

AuPlata a su apporter un début de réponse à la problématique de l’orpaillage illégal en proposant aux entreprises locales de produire, de façon officielle, sur les titres non exploités par AuPlata. Un suivi est assuré par AuPlata dans le cadre de visites de site sans pour autant endosser la responsabilité des risques réglementaires liés à l’exploitation.

Environnement : une réglementation contraignante

Sur les 3 enjeux qui suscitent généralement la polémique au sujet des mines d’or : déforestation – pollution – gestion de l’eau, AuPlata s’en sort assez bien malgré un passé controversé suite à la publication d’une note de la DRIRE en 2006. Le changement de management, avec l’arrivée de M. Tamagno, semble avoir changé la donne, dans le bon sens… Par ailleurs, il convient de souligner qu’en matière de préservation de l’environnement, la Guyane constitue un cas un peu à part car elle doit répondre aux réglementations environnementales françaises… Ici point de cyanure polluant les rivières et empoisonnant les gens pour récolter le précieux métal ! AuPlata a recours à une méthode de production non chimique (la gravimétrie) pour extraire l’or. Elle a également investi dans la recherche pour développer une technologie innovante, à base de thiosulfate de sodium (voisin du sel). Cette technique permet d’améliorer le rendement en réutilisant les résidus laissés par la gravimétrie de façon à en recueillir les particules d’or. Testée par l’Ineris (principe de précaution), ce procédé constitue un axe majeur de développement pour le groupe. Les conclusions du test ne montrent pas d’impact sur l’environnement mais on ne dispose pas encore du trac record suffisant pour qualifier cette technologie de « verte ».

En matière de préservation de la biodiversité, AuPlata est engagé dans de vastes programmes de reforestation. L’eau utilisée est recyclée, ce qui n’est pas systématiquement le cas dans cette industrie fortement consommatrice d’eau mais est rendu obligatoire par le code minier local. Un axe d’amélioration pour AuPlata : la réhabilitation des sites pollués par les orpailleurs (bassins de décantation notamment). Une démarche initiée sur ses propres sites mais pas sur ceux exploités par les entreprises locales partenaires.

L’avis de l’analyste :

« La visite d’AuPlata nous a permis de dépasser les préjugés que nous pouvions avoir sur le secteur de l’extraction minière au niveau environnemental. Pour autant, A Plata, n’est pas vraiment représentative du secteur en raison du cadre réglementaire bien spécifique de la Guyane. AuPlata ne fait finalement que respecter scrupuleusement les lois en apportant des réponses technologiques innovantes. C’est sur le plan social que notre impression a été la plus forte. C’est une entreprise où l’on sent une réflexion permanente pour améliorer les choses et surtout une humanité et sens du terrain bien incarnés par le directeur Général (lire son témoignage). Un excellent dosage de conformité réglementaire et de pro-activité. Les entretiens que nous aurons avec la DRIRE et les ONG locales nous permettront de valider cette bonne première impression!»

(Maud Fouilloux).

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article

commentaires

J-PP 27/09/2012 12:56


Bonjour,


Ce document a plus d'un an.D'ailleurs quand Champlain a appris le revirement de situation d'AUPLATA(Abandon du projet de l'usine au Thiosulfate) il a vendu toute sa ligne...Je pense qu'il est
utile de préciser ce détail.


Cordialement,


JPP

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche