Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:48

La grande question pour quelqu’un qui a quelques économies est : où placer son argent en conciliant sécurité et rendement ?

J’ai remarqué une émission obligataire ouverte à tous (ce n’est pas fréquent).

La société émettrice s’appelle « AgroGénération » cotée sur Alternext

AgroGeneration, premier véhicule 100% agricole coté à Paris, est spécialisé dans la production de céréales et d’oléagineux en Ukraine, ancien grenier à blé de l’Europe réputé pour ses fameuses « terres noires ».

Créé en 2007, AgroGeneration est devenu en quatre ans un acteur reconnu exploitant six fermes sur 51 000 hectares et s’appuyant sur des baux sécurisés de long terme. AgroGeneration a développé un modèle d’exploitation, dans le cadre d’une stratégie d’agriculture raisonnée, que le Groupe entend dupliquer avec pour objectif de contrôler 100 000 hectares de terres cultivables en Ukraine et 50 000 hectares en Amérique Latine.

http://www.agrogeneration.com/

Le Groupe disposait au 31 décembre 2011 d’un bilan solide avec des fonds propres de 39,2 M€ et un endettement net limité à 22% des capitaux propres. Le résultat 2011 s’est soldé par + 2,3 M €.

Les Obligations AgroGeneration d’une durée de 6 ans (sauf remboursement anticipé de l’émetteur à partir du 1er avril 2015) porteront intérêt au taux annuel brut de 8,0% du nominal.

Le montant minimum de souscription est fixé à 100 euros et les intérêts seront payables semestriellement, soit environ 4 € brut par obligation et par semestre.

Les Obligations AgroGeneration étant cotées sur Alternext de NYSE-Euronext, l’investisseur aura la possibilité de revendre ses titres sur le marché secondaire au prix de cotation des Obligations lors de leur revente. En l’absence de contrat d’animation de marché, il existe un risque d’absence de liquidité des Obligations.

A l’échéance, en juillet 2018, le capital investi sera intégralement remboursé, sauf en cas de défaut de l’émetteur. A partir du 1er avril 2015, AgroGeneration pourra procéder, à tout moment et à sa discrétion, au remboursement anticipé intégral des Obligations.

Les Obligations pourront être souscrites du mardi 19 juin 2012 au mercredi 11 juillet 2012 inclus.

Cette première émission obligataire d’un montant maximum de 15 M€ permettra de diversifier et d’allonger la maturité des sources de financement d’AgroGeneration. Elle a pour objectif, en priorité, de financer une partie des besoins en fonds de roulement de la production agricole et, dans un second temps, de financer des projets de croissance externe.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hurlimann 05/07/2012 19:42


Il est clair que l'information sur un pays comme l'Ukraine n'est pas d'une clareté à toutes épreuves.


Je vais de temps à autres sur un site réfrent en terme de matières premières agricoles : www.agritechtrade.com cela permet de se faire sa propre idée avec la partie météo mondiale.


Et cette année, c'est loin d'être la joie avec une récolte de blé qui pourrait être divisée par 2, donc on comprend plus facilement pourquoi Mr Charles Beigbéder préfère faire appel aux
investisseurs pour son projet en zone Mer Noire, où l'instabilité climatique règne avec déjà l'épisode de la canicule en 2010.

Bernard 06/07/2012 10:25



Voici ce qu'écrit Investir le 6 juillet 2012 :


AgroGeneration épargné par la sécheresse en Ukraine

Marjorie
Encelot
La
sécheresse aux Etats-Unis, en Russie et en Ukraine dope les cours des céréales, en particulier ceux du maïs et du blé, interchangeables dans les aliments du bétail. La baisse attendue de la
production de maïs dans le Midwest pousse plus haut le prix du blé, également éperonné par les craintes concernant la production de cette céréale en Russie et en Ukraine. Une aubaine pour les
exploitants dont les plantations ne sont pas touchées par le manque d’eau, comme AgroGeneration. Malgré l’approvisionnement de l’Inde, où le blé est en excédent de production et les lieux de
stockage défi citaires, les cours pourraient poursuivre leur ascension si la Russie décide d’ un nouvel embargo. Nous sommes acheteurs de la valeur à titre spéculatif et recommandons dans les
mêmes termes les obligations. L’opération prend fin la semaine prochaine, le 11 juillet.



Alain 20/06/2012 10:33


Souscrire à cet emprunt, c'est cautionner des produits agricoles ukrainiens dans nos assiettes au détriment des agriculteurs Français. Pourquoi personne ne voulait aller sur ces terres
ukrainiennes ? Des contrôles sur les terres et sur les produits chimiques de tous ordres sont ils effectués ? Les normes bio sont elles respectées ? Tout ça me laisse perplexe...

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche