Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 19:48

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 0,97 €

Capitalisation boursière : 18,86 M €

Mnémo BSAR : GAUBS

Dernier cours : 0,31 €

http://www.gaussin.com/

 

Mnémo : MLLEA

Dernier cours : 2,48 €

Capitalisation boursière : 36,23 M €

http://www.leaderlease.fr/

 

Les capitaux propres de Gaussin au 31 décembre 2014 s’élevaient à 9,74 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,93. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Les capitaux propres de Leaderlease au 31 décembre 2014 s’élevaient à 3,93 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 9,21. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Du bon et du moins bon dans ces résultats 2014 :

- côté positif

Le carnet de commandes qui se monte à 122 M € au 30 juin 2015

Le résultat opérationnel qui atteint 7,5 M € contre 3,3 M€ un an plus tôt

Un comité de direction élargi à 5 personnes autour de Christophe Gaussin

- côté négatif

Des frais de fonctionnement mal maîtrisé (20,74 M€ comptabilisés en "autres charges") amenant à une perte de 7,6 M€

Un BFR en forte augmentation pour les années à venir

Impossibilité de financer la R&D et la fabrication des commandes signées sans de nouvelles augmentations de capital

Conclusion :

Les produits du groupe sont reconnus dans le monde entier. La société se positionne parmi les leaders pour l'automatisation complète du fret dans les zones portuaires maritimes et aéroportuaires tout en diminuant l'impact pollution.

Le groupe est en position pour répondre à d'énormes appels d'offres à condition de changer de taille. Actuellement c'est une TPE avec une capitalisation inférieure à 20 M€ ! Cela peut faire peur aux clients .....

Le groupe a besoin de s'adosser, de s'associer à un grand du secteur. Mais cela est-il possible sans se faire "avaler tout cru" alors que la situation financière est exsangue. Une société chinoise "étatique" semble avoir été désignée : ZPMC (Shanghai Zhenhua Heavy Industries Company Limited)

http://www.zpmc.com/index.html

C'est une autre taille !!

N'aurait-il pas été possible de trouver une solution franco-française ? Il est vrai que l'essentiel du marché semble se trouver en Chine.

 

Groupe Gaussin : Publication des comptes consolidés 2014 *

Carnet de Commandes : +153 % à 122 M€ au 30/06/15

Chiffre d’affaires +58 % à 19,4 M€

Résultat net part du Groupe -7,6 M€

Capitaux propres + 23 % à 9,7 M€

Perspectives pour 2015, partenariat international

Héricourt, le 1ER octobre 2015

GAUSSIN SA (ALTERNEXT FR0010342329) - Le conseil d’administration du Groupe GAUSSIN qui s’est tenu le 11 Septembre 2015 a arrêté les comptes annuels consolidés clos au 31 décembre 2014.

1. Une forte croissance du chiffre d’affaires de +58 % à 19,4 M€ mais un résultat net part du groupe de -7,6 M€ au 31 décembre 2014, à comparer avec un chiffre d’affaires de 12,3 millions et un bénéfice de 2,3 M€ en 2013.

2. Contrat de licence de 10 M€ en Indonésie non comptabilisé en chiffre d’affaires au 31 décembre 2014.

3. Des capitaux propres Groupe en croissance de +23 % à 9,7 M€ au 31 décembre 2014 et une augmentation de capital complémentaire de 9,9 M€ finalisée en début 2015.

4. Une forte progression du carnet de commandes de +62 % à 48,2 M€ au 31 décembre 2014, à comparer avec 29,7 M€ au 31 décembre 2013.

5. Le carnet de commandes passe à 122 M€ (+153 %) au 30 juin 2015.

6. Les perspectives pour 2015

7. Le point sur les développements R&D

8. Les facteurs de risques et de litiges

* Les procédures d’audit sur les comptes consolidés clos au 31 décembre 2014 sont en cours à la date de ce présent communiqué.

1. Une forte croissance du chiffre d’affaires de +58 % à 19,4 M€, mais un résultat net part du groupe de -7,6 M€ au 31 décembre 2014 à comparer avec un chiffre d’affaires de 12,3 millions et un bénéfice de 2,3 M€ en 2013

COMPTE DE RESULTAT (en K€)

31-déc-14

31-déc-13

Variation 2014/2013

Chiffre d'affaires

19 415

12 306

7 109

Marge Opérationnelle

7 488

3 287

4 201

Résultat net des entreprises intégrées

-7 830

2 488

- 10 318

Dont Résultat part du groupe

-7 563

2 306

-9 869

BILAN (en K€)

31-déc-14

31-déc-13

Variation 2014/2013

Capitaux propres Groupe

9 741

7 987

1 754

Disponibilités

3 048

523

2 525

Emprunts et dettes financières

15 741

5 050

10 691

Total du bilan

50 568

24 290

26 278

Le périmètre de consolidation regroupe les sociétés Gaussin, Event, Leaderlease, Dock It Port Equipment et 5 SCI, consolidées par intégration globale, la société Métalliance (et filiales) consolidée par mise en équivalence ainsi que la société Batterie Mobile consolidée par intégration proportionnelle.

- Chiffre d’affaires

Activité MTO : Make To Order

Le chiffre d’affaires 2014 s’élève à 1 508 K€, à comparer avec un chiffre d’affaires de 2 010 K€ en 2013, une baisse due notamment au recul sensible de la vente de remorques. Les prises de commandes sont en revanche très significatives à 4 223 K€, notamment avec le client ARCELOR MITTAL pour un véhicule sans pilote automatique (+160 %).

Activité portuaire : Gamme ATT

Un contrat pour 50 ATT-V4 et 50 Power-Packs signé le 1er mars 2013 (et un avenant du 24 juillet 2013) avec la société d’Etat indonésienne PT PELABUHAN III (PERSERO), également connue sous le nom de PELINDO, a été honoré pour un montant total de 11 M€.

Les autres ventes de la gamme ATT sur l’exercice pour un montant de 6,8 M€ concernent principalement la vente de 112 TT à DP World Dubai, 2 ATT et 5 PWP à APM Tanger et 2 Docking Station à Pelindo.

Groupe GAUSSIN (en K€)

31-déc

31-déc

Variation

2014

2013

2014/2013

Portuaire

17 907

10 296

7 611

M.T.O

1 508

2 010

-502

Chiffre d'affaires

19 415

12 306

7 109

Activité produite

22 479

11 231

11 247

Coût de production

-14 991

-7 944

-7 217

Marge opérationnelle

7 488

3 287

+ 4.201

Autres produits

5 242

8 565

-3 323

Autres charges

-20 745

-11 583

-9 162

Résultat opérationnel

-8 015

269

-8 284

L’activité produite est définie comme l’addition du chiffre d’affaires, de la production stockée et de la production immobilisée.

- Marge opérationnelle

Le Groupe a dégagé une marge opérationnelle de plus de 7 millions d’euros en 2014, contre 3 millions en 2013, soit une augmentation de +122 %. Cette amélioration de la rentabilité s’explique par la vente de nouveaux produits à forte valeur ajoutée.

- Résultat opérationnel

Alors que le résultat opérationnel (défini comme l’addition du résultat d’exploitation et du résultat exceptionnel) du 1er semestre 2014 était plus important avec un chiffre d’affaires de 16.928 K€, la faiblesse du CA au second semestre de 2.487 K€ n’a pas permis d’absorber des frais de structure croissants, liés aux charges décrites ci-après (R&D, personnel, marketing, fiscal). La société a stockée une partie de sa production (automoteurs, véhicules et power-pack) pour un montant de 1.775 K€ en progression de 68 % sur l’année.

La société a également fait face à des dépenses exceptionnelles avec ces clients Terminal Teluk Lamong et APMT. Chez le premier, les retards accumulés par TTL ont obligé la société à modifier son schéma logistique de montage et d’expédition, entrainant des surcoûts imprévus. Chez le second, le partenariat de maintenance et garantie a contraint l’entreprise à maintenir des équipes sur place, avec les coûts associés. Ainsi, le coût des intérimaires s’élève à 1,6 million d’euros et le coût des services extérieurs tels que les commissions versées sur les ventes et les honoraires des prestataires externes (avocats, Alternext et conseils) s’élèvent à plus de 8 millions d’euros.

Le Groupe a investi dans la R&D (cf point 6) mais aussi dans des opérations de communication et de relation clientèle pour augmenter la perception de qualité de l’image de la marque GAUSSIN, lancer ses nouveaux produits, les faire connaitre dans le monde et fidéliser sa clientèle. Ainsi, en 2014, la société a engagé 1,4 million d’euros dans des opérations de communication, telle que le salon TOC de Londres où ont été présentées la gamme portuaire, les motorisations et les dernières technologies concernant le guidage GPRS et le positionnement sous grue. La société a également participé à d’autres salons, dont le SITL de Paris, où elle a obtenu le prix de l’innovation pour son véhicule ATM.

Elle a notamment organisé des portes ouvertes en juin 2014 au cours desquelles plus de 300 clients, investisseurs, personnalités et fournisseurs stratégiques ont été invités à découvrir les produits GAUSSIN. Des démonstrations sur son site d’Héricourt sont régulièrement organisées afin de permettre à ses clients de découvrir la qualité des produits GAUSSIN et leur caractère innovant.

La société a aussi dépensé 2,7 millions d’euros dans le transport de ses machines ainsi que dans les déplacements de ses collaborateurs qui sont engagés, dans des opérations d’avant-vente, ou d’installations de machines chez les clients.

La société a étoffé son effectif afin de pouvoir répondre à la montée en puissance de sa production et structurer son organisation. L’organisation est capable de gérer la prise en charge d’importants marchés. Les dépenses de personnel ont ainsi augmenté de plus de 1 million d’euros entre 2013 et 2014, pour s’établir à 4,4 millions d’euros. L’effectif est passé de 45 employés à fin 2013 à 56 employés à fin 2014.

Le résultat opérationnel est aussi fortement impacté par la constitution de provisions importantes, à hauteur de plus de 2 millions d’euros, pour couvrir des risques fiscaux et des dépréciations d’actif (stocks et créances client). (cf point 8).

2. Contrat de licence de 10 M€ en Indonésie non comptabilisé en chiffre d’affaires au 31 décembre 2014.

La société a annoncé le report de la publication des comptes 2014 dans son communiqué de presse du 27 avril 2015, signalant la nécessité de procéder à une analyse du contrat de licence de commercialisation et de coopération signé le 29 décembre 2014 avec la société PT TERMINAL TELUK LAMONG accordant à cette dernière le droit d’assembler et de vendre en Indonésie des véhicules ATT. Il s’agissait d’évaluer si les conditions étaient remplies pour comptabiliser les 10 millions d’euros liés à ce contrat de licence en chiffre d’affaires sur 2014.

L’analyse du contrat de licence signé le 29 décembre 2014 a conduit à ne pas reconnaître le chiffre d’affaires sur 2014.

Le client a confié à Gaussin le chiffrage de son Master Plan à 2030 en matière de transport horizontal de containers, Master Plan présenté le 16 septembre 2015 et co-élaboré par un consultant portuaire, expert indépendant, Peter Darley. Cette étude devrait permettre de matérialiser l’achat de la technologie, le démarrage d’une joint-venture et des commandes de près de 200 M€ prévus dans le Master Plan d’ici 2030.

3. Des capitaux propres Groupe en croissance de +23 % à 9,7 M€ au 31 décembre 2014 auquel vient s’ajouter une augmentation de capital complémentaire de 9,9 M€ début 2015

Les capitaux propres (part du groupe) s’élevaient à 9,7 M€ au 31 décembre 2014, soit une augmentation de 1,8 M€ par rapport au 31 décembre 2013, par :

- augmentation du capital et de la prime d’émission net des frais de 7,8 M€,

- souscription de BSAR (Bons de Souscription d’Actions Remboursables) et de BSA pour 2,5 M€,

- en diminution le résultat net de l’exercice de -7,6 M€.

L’accroissement des fonds propres a facilité la mise en place d’autres sources stables de financements (concours bancaires, emprunts…) qui s’accroissent de 5 M€ en 2013 à 15,7 M€ après la contractualisation d’un prêt in fine de 7 ans auprès de la Commerzbank pour un montant de 13 M€.

De nouveaux capitaux propres ont été levés au début de l’exercice 2015 par placement privé pour une montant de 9,9 M€.

4. Forte progression du carnet de commande de +62 % à 48,2 M€ au 31 décembre 2014, à comparer à 29,7 M€ au 31 décembre 2013

Les commandes en cours sont encore en progression de 62 % à 48,2 M€ au 31 décembre 2014, contre 29,7 M€ au 31 décembre 2013.

Activité MTO : Make To Order

Les commandes en cours concernent 4 automoteurs, 25 ATM (DG Equipement) et des remorques industrielles pour 4 223 K€, destinés à des clients des secteurs de l’énergie et du transport, soit une progression de près de 160 % par rapport à 2013.

Activité portuaire : Gamme ATT

Le carnet de commande au 31 décembre 2014 a crû de 21 % à 33,9 millions d’euros. Il intègre notamment :

- 30 ATT –V4 et 30 POWER PACK HYBRID signés le 05 juin 2014 avec CONSORZIO ASTERIX en location pour 5 ans pour 7,6 millions d’euros.

- des contrats de location sur 5 ans pour 19 ATT et 19 Power Pack DIESEL signé le 7 mars 2014 avec FSH, un opérateur logistique et portuaire allemand pour un montant de 4,2 M€.

- un contrat pour 40 ATT FULL ELEC et 40 Power Pack FULL ELEC signé le 24 juin 2013 avec AKANSEL, un opérateur logistique et portuaire turc pour un montant de 15,3 M€. (Plus d’information sur http://www.youtube.com/watch?v=t0XZo2r3FGQ);

- un contrat de 145 TT pour DP WORLD DUBAI pour un montant de plus de 2,7 M€.

- Une commande ferme pour le port de Mayotte de 1,8 M€.

- Une commande ferme pour plusieurs Docking station pour 2 M€.

5. Le carnet de commandes passe à 122 M€ (+153 %) au 30 juin 2015

Le Groupe dispose au 30 juin 2015 d’un carnet de commandes fermes de 112 M€, dont 43 M€ en location et 10 M€ de licence pour le Terminal Teluk Lamong.

Activité portuaire : Gamme ATT

Cette gamme a été lancée en 2012 avec un carnet de commande vierge en 2011. Il atteint aujourd’hui 108 M€.

Le carnet de commande du semestre a enregistré l’ajout principal de :

- Une commande ferme de la part du groupe allemand CES CONTAINER HANDLING pour 75 ATT LIFT FULL ELEC et 150 DSSC (Docking Station Straddle Carrier) sur cinq ans, à raison d’une livraison de 15 ATT et 30 DSSC par an. Le montant global de la vente s’élève à 46,3 M€.

- Une commande ferme à LEADERLEASE, filiale de GAUSSIN, de 100 POWER PACK FULL ELEC et de 25 chargeurs de batteries en location sur cinq ans pour un montant de 34,4 M€ avec un rythme de livraison de 20 POWER PACK et 5 chargeurs par an.

Le montant total du contrat pour le groupe GAUSSIN s’élève à 80,7 M€.

Spécialisé dans les services de mobilité auprès des opérateurs portuaires, la société CES CONTAINER HANDLING est le distributeur agréé du Groupe GAUSSIN en Allemagne. Les 75 ATT ainsi que les autres équipements sont destinés à équiper plusieurs ports allemands, dont celui d’Hambourg, premier port commercial du pays et troisième port européen.

Activité MTO : Make To Order

Le niveau de commandes reste élevé à 4,1 M€ après 0,5 M€ de vente au premier semestre.

Les livraisons relatives à ce carnet de commande, hors licence, au 30 juin 2015 s’échelonnent sur 5 ans.

6. Perspectives pour 2015, partenariat international

- Le Conseil d’Administration de la société a exprimé son souhait de s’adosser à un groupe international mondial de préférence asiatique (industriel, logistique ou financier) et a engagé des démarches avancées en ce sens, dans le but principal d’accélérer le développement du groupe et de répondre conjointement aux appels d’offres en cours ou à venir dont les montants excèdent souvent 5 à 10 fois le chiffre d’affaire actuel de la société par appel d’offre. Il est envisagé que le partenaire entre en renforçant les fonds propres de la société GAUSSIN (voir délégations de l’assemblée générale du 30 octobre).

- Par adossement, le Conseil entend le fait de nouer un partenariat industriel et commercial avec un grand groupe qui serait accompagné d’une proposition de prise de participation au capital du Groupe GAUSSIN. Il a autorisé la société à effectuer des levées de fonds (cf. continuité d’exploitation).

- La société GAUSSIN a complété son comité de direction qui est maintenant constitué, outre le Président, de 5 cadres supérieurs ayant accumulés des responsabilités dans des groupes internationaux de renom et porteurs d’expériences confirmées de direction. Il se compose de :

- Mr Christophe Gaussin – Président-Directeur Général

- Mr Jean Luc Dejean – Directeur Général Délégué, anciennement directeur chez Mark IV, Legris

- Mr Michel Lyrstrand – Directeur Commercial, anciennement directeur chez TTS Port AB

- Mr Michel Kusseling – Directeur Financier, anciennement directeur chez BMW, PepsiCo

- Mr Stéphane Hecky – Directeur Exécutif Projet,– anciennement cadre chez John Deere, Clemessy

- Mr Philippe Sandberg – Directeur Industriel, anciennement directeur chez Faurecia, Valeo.

La société conforte ses capacités de management pour faire face aux développements et projets commerciaux en cours.

- La société a pour objectif de concourir aux grands appels d’offre d’automatisation portuaire en 2015, à savoir Surabaya (Indonésie), Dubai (EAU) et Shanghai (Chine) dont les premières tranches sont au minimum égales à 50 M USD.

- La société entend mettre en œuvre les accords signés pour la création de la joint-venture et l’accord de licence de 10 millions € avec Terminal Teluk Lamong (Pelindo).

- La société va finaliser les recherches entreprises avec le CEA sur les Power Packs. Elle entend obtenir un financement partiel de BPI France par le biais d’une subvention PSPC, en s’engageant aux côtés de BA Systèmes, du CEA List, du laboratoire Christal (CNRS/PolyTech Lille) et avec la labélisation des pôles de compétitivité Itrans, Images et Réseaux et Pole Véhicule du Futur, dans le projet VASCO. Ce projet vise à lever des verrous technologiques dans les domaines suivants :

- Démontrer le guidage autonome sans infrastructure, précis et sécurisé de l’AIV,

- Assurer des performances améliorées du système AIV guidé et en charge,

- Superviser automatiquement et optimiser le trafic de la flotte d’AIV

- Assurer une communication robuste entre le superviseur et les AIV

- Accroitre la disponibilité des véhicules avec la station de changement de Power Pack

- Réduire les gaz à effet de serre et la pollution sonore au travers de Power Pack full-électrique et hybride

- Le recrutement de responsables de production, de stock, de SAV, de qualiticiens pour valider les processus et les conformités, d’un contrôleur de gestion et d’un responsable IT pour améliorer les performances IT, le fonctionnement de l’ERP, l’affectation des coûts et le calcul des coûts de revient, devraient permettre une meilleure maitrise des coûts, de la qualité, et des services. Un programme de certification ISO 9001 est en cours, de façon à apporter des assurances aux clients.

7. Le point sur la R&D

- Une nouvelle version de la DSSC qui permet au Straddle Carrier (ou Cavalier portuaire) d’enjamber en même temps la DSSC et un véhicule automatique type AIV (Automotive Intelligent Véhicules) ou un véhicule avec pilote ATT (Automotive Terminal Portuaire) a été lancé le 27 avril 2015. Ce concept s’adresse aux terminaux portuaires équipés de Straddle Carriers qui souhaitent réduire leurs coûts d’exploitation et leurs émissions de CO2 tout en conjuguant la flexibilité du Straddle Carrier sur de courtes distances et l’efficacité des AIV LIFT et ATT LIFT pour les trajets plus longs.

- Port Automation System, société commune entre GAUSSIN et BA Systèmes, leader français du stockage par chariots automatiques (AGV Automated guided vehicle), progresse dans l’adaptation portuaire de l’offre de services aux clients désirant opérer des terminaux automatisés.

Le développement des 3 logiciels et systèmes de guidage physique pour l’automatisation des déplacements des véhicules l’AIV (Automotive Intelligent Vehicule) avance selon le calendrier :

Orchestra Simulation. Ce logiciel permet de simuler les trajets que doivent parcourir les véhicules de la gamme ATT sur le terminal portuaire. L’outil de simulation intègre également les informations disponibles en temps réels du système global d’informations de la gestion du terminal portuaires, le TOS (Terminal Operation Software). La démonstration virtuelle devient ainsi très fiable et se rapproche de la réalité et permet de définir les cadences optimales, exprimées en nombre de mouvements par heure sous grue.

https://www.youtube.com/watch?v=RCvH_k0Jjfk&list=UUEn9A2PVfQBa5DHcHvN3Qsw

Fleet Managemet Systems. Ce logiciel permet de gérer sur site les flottes de véhicules en choisissant, par exemple, le véhicule le plus proche pour prendre le container ou encore organiser les opérations périodiques de rechargements des batteries ou des opérations de maintenance. Il permet de visualiser sur un écran de contrôle en temps réel l’ensemble des flux. Il est programmé pour exécuter des missions spécifiques ou encore assurer les systèmes anticollision des véhicules, choisir les routes les plus courtes, définir les priorités aux croissements de véhicules.

https://www.youtube.com/watch?v=3QYrnXJyAB0&list=UUEn9A2PVfQBa5DHcHvN3Qsw

Navigation Systems : Le système de navigation est le choix technologique permettant aux véhicules de savoir où ils se situent et où ils doivent aller. Sa technologie de navigation automatisée qui combine différents type de capteurs permettant d'acquérir les infos nécessaires à la navigation. https://www.youtube.com/watch?v=gW41CP8MFMc&feature=youtu.be

Les perspectives commerciales sont très encourageantes suite au salon de Londres. Un peu partout dans le monde, l’automatisation des terminaux portuaire s’accélère.

Ces innovations propulsent GAUSSIN parmi les quelque cinq opérateurs mondiaux capables d’automatiser le transport horizontal de containers dans un port.

- La société a sélectionné plusieurs fournisseurs qualifiés pour l’étude d’industrialisation des Power Packs Electriques et aussi éviter la dépendance d’un grand groupe.

8. Les facteurs de risques et litiges

- Risques fiscaux

Les sociétés Gaussin et EVENT, intégrées fiscalement, ont fait l’objet d’un contrôle fiscal portant sur les exercices 2009, 2010 et 2011. La proposition de rectification a été reçue le 14 mai 2013. Suite à ce contrôle, la société a constaté une provision de 152 K€ et a déposé une requête introductive d’instance devant le tribunal Administratif de Besançon le 16 avril 2014 pour contester les redressements.

La société EVENT a fait l’objet d’un nouveau contrôle fiscal en 2014 portant sur l’année 2012. La proposition de rectification a été reçue le 24 octobre 2014. Les rectifications proposées portent essentiellement sur la remise en cause partielle du déficit reportable et sur le crédit d’impôt recherche 2012 qui a été restituée à la société. Cette remise en cause conduit à un rappel d’impôt de 1.187 k€ dont 108 k€ de pénalités. L’administration fiscale rejette les dotations aux amortissements exceptionnelles constatées en 2012, les amortissements des brevets ainsi qu’une partie des dépenses de personnel. La société a contesté les principales rectifications apportées au CIR et attend le compte rendu du recours hiérarchique qui s’est tenu le 13 avril 2015. La société, rejetant la quasi-totalité des redressements, elle a comptabilisé une provision de 233 k€. Ainsi, compte tenu de pénalités et intérêts de retard, la provision comptabilisée au 31/12/2014 est de 403 k€.

La société BATTERIE MOBILE a fait l’objet d’un contrôle fiscal en 2014 portant sur la période du 12 avril 2012 au 31 décembre 2013. L’Administration fiscale a constaté que certaines dépenses refacturées par le CEA dans le cadre du projet TECSUP n’étaient pas éligibles au CIR. Il s’agit notamment des prestations de sous-traitants qui ne disposent pas d’un agrément accordé par le Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à hauteur de 851k€, soit un impact en CIR de 568 k€. De plus, l’Administration a constaté l’intégration de la fourniture de châssis ATT dans sa facturation pour 1.111 k€, soit un impact en CIR de 879 k€. La société entend néanmoins contester l’ensemble de ces rectifications

- Risques sur les litiges

Le groupe Gaussin était historiquement confronté à 2 principaux litiges, l’un avec le sous-traitant EPD et l’autre avec le partenaire Dubai Investments Industries (DII). Comme indiqué dans les comptes consolidés 2012 et 2013, le « litige EPD » s’est éteint au cours de l’exercice 2012 et le litige avec le partenaire DII s’est terminé au cours du premier semestre 2013. La société GAUSSIN a terminé de rembourser en mars 2014 la somme de 2,6 millions d’euros. Le litige avec le partenaire DII est donc soldé. DII a restitué à la société GAUSSIN 260 000 titres GAUSSIN. Ces titres viennent impacter négativement les capitaux propres consolidés à hauteur de 2,6 millions d’euros.

La société a aussi provisionné un risque à hauteur de 100 K€, suite à la décision de le Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (ci-après l’« AMF ») qui a prononcé à l’encontre de la société Gaussin une sanction pécuniaire de 100 000 €. La société a fait appel de cette décision.

Le Groupe est actuellement en discussion avec le CEA pour résoudre les difficultés rencontrées dans l’exécution du marché passé en 2012 et solder la facturation liée à la conception des Prototypes («mulets») électriques et hydrogènes. De ce fait, la livraison des Power-pack électriques est décalée de quelques mois.

- Risque de liquidité et critères de continuité d’exploitation :

En mars 2014, l’incertitude sur la continuité d’exploitation avait été levée au moment de l’arrêté des comptes clos au 31 décembre 2013, principalement du fait de la réalisation des objectifs de prise de commandes, de financement et de la résolution des principaux litiges.

Au cours de l’exercice 2014, l’activité du groupe Gaussin a nécessité des besoins de trésorerie d’environ 11,4 M€ (dont une perte de l’exercice de 7,8 M€ et un accroissement du besoin en fonds de roulement d’environ 4,8 M€). Le groupe a également investi 4,1 M€ dans la recherche et le développement de prototypes hybrides et électriques dans le cadre du partenariat avec le CEA, dans l’automatisation des terminaux portuaires et l’acquisition d’un terrain à Héricourt nécessaire à un démonstrateur. En outre, le groupe a acquis pour 1,5 M€ des titres Leaderlease représentant une prise de participation additionnelle de 4,22 %.

Le financement sur l’exercice 2014 a été réalisé de la façon suivante :

- Deux augmentations de capital par placement privé ont été souscrites pour un montant total de 7 847 K€ (net des frais d’émission)

- 748 267 BSAR ont été exercés au cours de l’exercice 2014 pour un montant de 1 758 K€.

- La société GEM a exercé la totalité de ses BSA restants pour 700 K€.

- La société GAUSSIN a contracté le 30 avril 2014, un emprunt in fine d’un montant de 13 000 K€ sur 7 ans, octroyé par AGATE ASSETS S.A. via la COMMERZBANK. Le financement porte intérêts dus annuellement le 30 avril à 8% jusqu’en 2020 et à 9% par la suite. Il peut être remboursé de façon anticipée sans pénalité dès le 30 avril 2018.

- La société a remboursé le prêt octroyé par BATTERIE MOBILE en 2013 de 5 400 K€.

Au 31 décembre 2014, la trésorerie du groupe s’élève à 2,8 M€.

Sur les 8 premiers mois de l’exercice 2015, la société a encore réalisé des augmentations de capital pour 9,9 M€ sur Gaussin SA et de 0,4 M€ sur Leaderlease SA. Elle a également obtenu une avance d’un client de 6 M€. Ces ressources ont permis de :

- financer l’activité,

- poursuivre les investissements dans les prototypes,

- financer des coûts liés au retard pris dans le développement des technologies hybrides et électriques, en partenariat avec le CEA, ce retard ayant conduit à décaler la livraison de la commande Akan Sel,

- aménager la piste d’essai qui permettra d’installer un démonstrateur portuaire automatisé, équipé de l’ensemble des éléments physiques et logiciels d’un port,

- et prendre une participation complémentaire dans Leaderlease pour 1,2 M€.

Au 31 août 2015, la trésorerie du groupe s’élève désormais à 3,6 M€ (dont 1,3 M€ bloqués en garanties diverses).

A fin août 2015 et pour les mois à venir, le groupe n’est pas en capacité de poursuivre les investissements nécessaires à la finalisation des technologies en cours de développement et d’honorer son carnet commande sans faire appel à de nouveaux financements externes. Pour se faire, la société Gaussin proposera à l’assemblée générale qui se tiendra le 30 octobre 2015 de conférer un certain nombre de délégations de pouvoir, pour une durée de de 18 mois, afin de réaliser des augmentations de capital dont l’entrée d’éventuels partenaires internationaux.

Les comptes de la société sont ainsi présentés selon le principe de la continuité d’exploitation.

Dans l’éventualité où les nouveaux financements externes ne seraient pas réalisés, le principe comptable retenu pour l’établissement des comptes au 31 décembre 2014, basé sur la continuité d’exploitation, pourrait s’avérer inapproprié.

Prochains rendez-vous

Publication du chiffre d’affaires et des résultats S1 2015 : le 27 octobre 2015 (après Bourse)

Assemblée générale le 30 octobre 2015 à 11 heures et démonstration des dernières technologies développées

A propos de GAUSSIN

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est spécialisée dans l’audit des process de manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates. Avec plus de 50 000 véhicules de manutention à travers le monde, GAUSSIN Manugistique bénéficie d'une forte notoriété sur quatre marchés en pleine expansion : l'Energie, le Transport, l’Environnement et les Matières Premières.

GAUSSIN MANUGISTIQUE® est coté sur Alternext depuis le 16 juin 2010. Les actions GAUSSIN sont cotées, depuis le 20 juillet 2012, sur le groupe de cotation E2 (Offre au public), depuis l’obtention du Visa AMF n°12-360 en date du 17/07/12 sur le Prospectus, disponible sans frais sur www.gaussin.com.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche