Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 23:34
Dividendes d'actions, quelle fiscalité choisir : exemple du dividende d'Acanthe Developpement

Mnémo : ACAN

Dernier cours : 0,33 €

Capitalisation boursière : 48,55 M €

http://www.acanthedeveloppement.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2014 sont de 189,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,25.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Les dividendes d'actions reçus sur un compte ordinaire sont imposés de la façon suivante :

1 - prélèvement sociaux (CSG + RDS + 3 autres) de 15,5 %

(La CSG due sur les revenus du patrimoine soumis au barème progressif de l'impôt est déductible à hauteur de 5,1 % de votre revenu global imposable)

2 - prélèvement forfaitaire de 21 % ou imposition au barème progressif de l'Impôt sur le Revenu (IR) après abattement de 40%

Pour pouvoir choisir l'imposition au barème progressif de l'IR, il faut chaque année (avant le 30 novembre) remplir une demande de dispense de prélèvement forfaitaire auprès de votre (ou vos) intermédiaire(s) financier(s)

Pour avoir le droit à cette dispense les dividendes, il faut attester d'un Revenu Fiscal de Référence (RFR) inférieur à 50 000 € (célibataires, divorcés ou veufs) ou inférieur à 75 000 € (contribuables soumis à une imposition commune)

Mais dans quel cas l'imposition au barème progressif est elle intéressante ?

Il faut que vous vous trouviez dans les tranches 1 ou 2 c'est à dire avoir un taux marginal d'imposition inférieur à 21 %. Pour calculer le "revenu imposable par part", il faut diviser le "revenu fiscal de référence" (on le trouve en bas de la page 2 de l'avis d'imposition) par le nombre de part.

Tranche

Revenu imposable par part

Taux

1

Jusqu'à 9 690 €

0%

2

De 9 690 € à 26 764 €

14%

3

De 26 764 € à 71 754 €

30%

4

De 71 754 € à 151 956 €

41%

5

Plus de 151 956 € 

45%


 

Dans le cas du barème progressif, les dividendes ne sont pas taxés sur leur montant total. Il faut d'abord déduire :

- un abattement égal à 40 % des dividendes

- les frais de garde

Mais attention, si vous optez pour le prélèvement forfaitaire, vous ne bénéficiez pas des abattements de 40% !

 

Prenons un exemple en chiffre, sans tenir compte de l'abattement des 40 %, avec le gros dividende versé par Acanthe cette semaine :

Avant l'annonce de ce dividende de 0,27 €, l'action cotait 0,43 € (jeudi 13 août).

Vendredi soir, 14 août, avant détachement du dividende, l'action cotait : 0,58 €

Après détachement du dividende le 17 août, l'action cote 0,35 €. Elle a donc perdu 0,23 € après détachement de 0,27 € !

Mais que touchera réellement l'actionnaire ?

- 1ère hypothèse avec le prélèvement forfaitaire de 21 %

Il reste à l'actionnaire 0,27 x 0,635 = 0,1714 € soit un rendement de 29,56 % sur le cours de vendredi soir

- 2ème hypothèse avec la déclaration au barème progressif pour un contribuable imposée en tranche 2

Il reste à l'actionnaire 0,27 x 0,705 = 0,19035 € soit un rendement de 32,81 % sur le cours de vendredi soir

- 3ème hypothèse avec la déclaration au barème progressif pour un contribuable imposée en tranche 1

Il reste à l'actionnaire 0,27 x 0,845 = 0,22815 € soit un rendement de 39,33 % sur le cours de vendredi soir

 

A chacun de choisir, par défaut c'est le "prélèvement forfaitaire" qui est appliqué !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche