Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 13:51

Mnémo : ALAUP

Dernier cours : 1,40 

Capitalisation boursière : 40,98 M €

http://www.auplata.fr/

http://www.columbusgoldcorp.com/s/StockQuote.asp

(pour suivre le cours et les nouvelles de Columbus)

Les capitaux propres au 31 décembre 2013 s’élevaient à 23,2 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,76.

Tout se met en place pour mettre en service le procédé de cyanuration à Dieu Merci à la fin de l'année 2014 : financement et autorisation.

La BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement) va probablement financer le projet.

 

Remire-Montjoly, 01/07/2014

Auplata devient signataire du Code international de gestion du cyanure

L'Institut International de Gestion du Cyanure (International Cyanide Management Institute - ICMI) vient d’annoncer qu'il avait accepté la demande formulée par la société Auplata (Alternext - FR0010397760 - ALAUP), premier producteur d’or français, afin de devenir un signataire du Code international de gestion du cyanure.

Cette acceptation par l’ICMI témoigne de la maîtrise, par les ingénieurs d’Auplata, des techniques de cyanuration dans le cadre de la mise en œuvre de l’unité pilote de cyanuration à Rémire-Montjoly dont la mise en service est prévue à la fin de l’année 2014. L’unité pilote sera conçue pour traiter jusqu’à 5 tonnes par jour de concentrés gravimétriques. Dans un premier temps, cette unité pilote de traitement des concentrés aurifères permettrait d’augmenter la production aurifère en propre de l’ordre de 20%.

A plus longue échéance, Auplata entend implanter des unités industrielles de plus grande capacité directement sur les sites miniers afin d’accroître plus sensiblement la production d’or.

Une démarche dans le cadre de la politique de responsabilité sociale et environnementale d’Auplata

Le Code international de gestion du cyanure pour la production, le transport et l’utilisation du cyanure dans l’extraction aurifère est un programme industriel volontaire pour les sociétés d'extraction de l'or développé par un comité directeur constitué par plusieurs parties prenantes sous l'égide du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de l'organisme connu alors comme étant le Conseil international des métaux et de l’environnement (ICME).

Le Code vise à améliorer la gestion du cyanure utilisé dans l'extraction de l'or et à contribuer à la protection de la santé humaine et à la diminution des impacts sur l'environnement. Le programme se concentre exclusivement sur la gestion en toute sécurité du cyanure, des résidus de la cyanuration et des solutions de lixiviation. Les sociétés d'extraction de l'or, les fabricants de cyanure et les transporteurs de cyanure qui deviennent des signataires du Code doivent subir un audit de leurs exploitations tous les trois ans par une tierce partie indépendante afin de prouver leur conformité au Code. Ces exploitations qui respectent les exigences du Code sont certifiées.

Le Code international de gestion du cyanure est consultable sur le site de l’ICMI : cliquez ici :

http://www.cyanidecode.org/sites/default/files/frenchpdf/CodeFrench2_13.pdf

Un standard mondial pour les institutions financières et bancaires

Le Code international de gestion du cyanure constitue un standard mondial reconnu par de nombreuses institutions bancaires et financières internationales, dont les financements et les investissements dans le cadre de leur politique de responsabilité sociale et environnementale dans le secteur minier sont analysés en prenant notamment en compte les travaux et standards issus de l’ICMI.

Sur le plan européen, la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement), précise notamment dans sa charte relative à la politique minière, « soutenir les sociétés minières qui développent des systèmes de contrôle de gestion en ligne avec le Code international de gestion du cyanure. » (cliquez ici pour lire le document intégral)

Jean-François Fourt, président d’Auplata, déclare : « L’adhésion d’Auplata au Code international de gestion du cyanure constitue une nouvelle étape de notre volonté de mettre en œuvre une politique d’extraction responsable utilisant la cyanuration en Guyane française. En devenant signataire de ce code, nous allons également pouvoir accéder à de nouveaux modes de financements et ainsi renforcer l’attractivité d’Auplata auprès des principaux opérateurs miniers internationaux.»

Auplata en bref

Auplata est le premier producteur d’or français, basé en Guyane française. Au total, Auplata dispose de plus de 700 km² de permis et titres miniers.

Auplata mène une stratégie industrielle et financière novatrice de mise en valeur des ressources aurifères guyanaises avec une forte implication des acteurs locaux. L'objectif de la société est ainsi de proposer une exploitation durable pour l'industrie minière guyanaise.

Depuis juin 2011, Auplata est également le premier actionnaire de la société canadienne d’exploration aurifère Columbus Gold cotée sur le marché TSX de la Bourse de Toronto (Canada).

Le capital social d’Auplata est composé de 29 271 811 actions cotées sur le marché Alternext à Paris (Euronext). ISIN :

FR0010397760 – ALAUP ; ICB : 1777 – Gold Mining.

 

 

Remire-Montjoly, 23/06/2014

Auplata lève 6,7 M€ dans le cadre de l’émission obligataire au taux fixe annuel brut de 8% pendant 5 ans (1)

Obligations admises aux négociations sur Alternext le 26 juin Code ISIN : FR0011945955

Auplata (Alternext - FR0010397760 - ALAUP), producteur d’or français, annonce la réalisation de son émission obligataire avec offre au public accessible à tous, investisseurs institutionnels et particuliers, débutée le 3 juin 2014 et dont la clôture est intervenue le 20 juin 2014.

Le montant brut de l’émission s’élève à 6 736 500 €, à travers l’émission de 13 473 obligations Auplata 2019 au prix unitaire de 500 €. Les ordres seront servis intégralement. 2 925 de ces obligations ont été souscrites par compensation conventionnelle de créance à raison de 1 obligation Auplata 2010 (ISIN : FR0010849968) contre 1 obligation Auplata 2019 nouvelle de même valeur, soit 27% des obligations Auplata 2010 en circulation. Le versement en numéraire du coupon couru jusqu’à la date de règlement pour chaque obligation 2010 compensée, d’un montant de 14,42 € par obligation Auplata 2010, interviendra à compter du 26 juin 2014.

Le règlement-livraison des obligations Auplata 2019 interviendra le 26 juin 2014. L’admission aux négociations sur le marché Alternext à Paris (ISIN : FR0011945955) aura lieu le même jour.

Les obligations Auplata 2019 procureront un taux d’intérêt fixe brut de 8% par an pendant 5 ans. Les intérêts seront versés annuellement, le 26 juin de chaque année et pour la première fois le 26 juin 2015.

Jean-François Fourt, Président du Conseil d’administration d’Auplata, déclare :

« Je tiens à remercier nos actionnaires, les investisseurs et les porteurs d’obligations Auplata 2010 d’avoir contribué à la réussite de cette émission obligataire.

Nous allons consacrer ces fonds au remboursement du solde l’emprunt obligataire 2010, permettant ainsi l’allongement de la maturité de notre dette, et également financer en partie la future unité industrielle d’extraction d’or utilisant le procédé de cyanuration prévue sur le site de Dieu Merci pour laquelle une demande administrative a été déposée le 29 novembre 2013.

Notre situation financière est aujourd’hui renforcée, ce qui constitue un avantage dans la poursuite des discussions avec des sociétés minières internationales d'envergure à la recherche de nouveaux partenaires en Guyane française, notamment dans les démarches de prospection. »

En application des articles L 412-1 et L 621-8 du Code Monétaire et Financier et de son Règlement général, notamment de ses articles 211-1 à 216-1, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a apposé le visa numéro 14-260 en date du 2 juin 2014 sur le Prospectus.

(1) Hors frais, commissions et fiscalité - Remboursement intégral du capital à échéance sauf en cas de défaut de l'émetteur. Le taux de rendement actuariel est de 8%.

AUPLATA, tout se met en place pour le procédé de cyanuration à Dieu Merci fin 2014 : financement et autorisation

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard - dans AUPLATA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche