Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 10:29

Mnémo : ACAN

Dernier cours : 0,76 €

Capitalisation boursière : 111,72 M €

http://www.acanthedeveloppement.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2016 sont de 213,8 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,52.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Voici les dividendes versés ces 12 dernières années :

en €

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2014

2015

2016

Total

en cash

0,68

0,65

0,58

0,29

0,39

0,04

0,15

0,47

0,09

0,03

0,27

0,42

4,06

en actions FIPP

 

 

 

 

 

 

 

0,6

 

 

 

 

0,6

Au 31 décembre 2015, le cours de bourse était de 0,44€. Le dividende annuel de 0,42 € représente 95 % du cours de bourse ! La plus value, sur le cours de bourse est de 0,32 €. Soit en tout 0,74 € de gain !!

Au 31 décembre 2003, le cours de bourse était de 4,89 €. Si l'on ajoute 4,06 de dividende + 0,15 € de FIPP + 0,76 € pour le cours actuel, l'actionnaire n'aura gagné que 0,09 €

On voit l'intérêt de "travailler" une action et de ne pas rester statique.

Après le versement de 44 M € de dividende vendredi 25 novembre 2016, la situation de la société sera de :

- un patrimoine immobilier de 12 646 m2 pour une valeur d'expertise de 120 M € à laquelle on accordera une décote de 30% soit 84 M €

- des dettes de 35 M €

- des provisions pour 21 M € 

- une énorme tirelire cash de 112 M € 

Donc au total on obtient une valeur de 140 M € soit 0,95 € pour chacune des 147 M d'actions après le détachement des 0,30 €.

 

Paris, le 18 novembre 2016

Mise en paiement d’un acompte sur dividendes

Le Conseil d’Administration d’Acanthe Développement s’est réuni le 4 novembre 2016 et a décidé la distribution d’un acompte à valoir sur le dividende de l’exercice qui sera clos le 31 décembre 2016, d’un montant de 44 137 578 euros, soit un dividende unitaire de 0,30 euro par action existant au 1er janvier 2016.

Le Conseil d’Administration de ce jour a précisé que le détachement du coupon est fixé au mercredi 23 novembre 2016 et la mise en paiement de l’acompte sur dividendes interviendra le vendredi 25 novembre 2016.

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 18:12

Dernier cours : 0,03 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 1,14 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2015 sont de 3,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,31.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Vendredi 18 novembre 2016, s'est tenue l'AG pour valider les comptes 2015 et faire le point de la situation de FPN.

3 petits actionnaires étaient présents.

Une discussion ouverte et sincère s'est déroulée, principalement, avec Mr Jean Jacques Rosalia qui est certainement l'homme clé de cette société depuis 4 ans.

Le "Rapport Financier Annuel" de 149 pages a servi de base à cette réunion.

En voici quelques extraits qui me semblent intéressants :

"Foncière Paris Nord a proposé d’étudier en collaboration avec la municipalité plusieurs scenarii d’aménagement global s’articulant autour des grandes lignes du projet soutenu par la Mairie qui pourraient être effectués soit directement par la Foncière soit en partenariat avec un ou plusieurs promoteurs de renom. Le Conseil d’administration de Foncière Paris Nord est convaincu de l’aspect stratégique de ce projet privé dans le cadre du Grand Paris.

La surface actuelle est de 53 000 M² en l’état. La surface constructible n’est pas arrêtée à ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87 500 M² d’habitations et de commerces

La durée maximale d’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global est de 5 ans.

Le quartier du Centre d’Affaires fait partie d’un des périmètres de gel, servitude consistant à bloquer toute construction pour une durée maximale de 5 ans, dans l’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global. En conséquence, dans l’attente de cette approbation et donc de la fixation de la surface constructible (pouvant varier à la hausse de celle existante dans des proportions importantes), la juste valeur des immeubles de placement basée sur les revenus et précédemment estimée par un expert indépendant ne peut plus être déterminée de manière fiable.

Le PLU dans sa version votée par le conseil municipal en date du 16 juillet 2015 n’a été refusé initialement par le Préfet qu’en raison d’une insuffisance de densification. Dès lors, le principe de modification de PLU est acté en 2015 et la surface minimale existante du site pérennisée.

Le Centre d’Affaires Paris Nord grâce à sa situation géographique bénéficie d’une desserte par les autoroutes A1 et A3 ainsi que par la N17 et N2. Il doit également bénéficier, mais uniquement à long terme des aménagements prévus dans le cadre du projet « Grand Paris ». En effet, dès 2022, la ville du Blanc-Mesnil bénéficiera des aménagements prévus dans le cadre du projet du « Grand Paris » avec deux nouvelles stations de métro dont une au sein du Parc Jean Duclos (face au Centre d’Affaires Paris Nord). Le développement de ce nouveau réseau de transports augmentera l’attractivité du site pour les entreprises désirant rationnaliser leurs coûts immobiliers tout en maintenant des installations agréables."

Au 19 septembre 2016, les 5 principaux actionnaires déclarés :

(le nombre d'actions étaient de 37 960 253)

- Foncière 7 Investissement : 288 955 actions soit 0,76%,

- Paul Wolfenden : 998 355 actions soit 2,63%,

- Advenis : 2 500 000 actions soit 6,59%,

- FIPP : 8 750 000 actions soit 23,05%

- Ott Partners Limited : 10 431 478 actions soit 27,48% 

détenaient  60,5 % du capital.

Il reste 166 904 175 ORA non converties pouvant donner droit à 166 904 175 actions ou pouvant être remboursées, à 0,05 € chacune, au terme du contrat fin 2019 soit, au pire, un remboursement de 8,35 M €. Ce remboursement ne serait possible que si la société était vendue entre temps.

Il reste 187 005 861 BSA non exercés pouvant donner droit à 374 011 722 actions moyennant un versement de 18 700 566 €.

On voit que beaucoup de combinaisons et d'hypothèses sont possibles.

Si FIPP exerçait toutes ses ORA et tous ses BS, elle pourrait monter à 75% du capital !

La valorisation du patrimoine à 18,5 M € est un minimum puisqu'elle a été faite par rapport à une surface constructible de 53 000 m2. On sait que depuis la validation du PLU, cette surface sera supérieure, probablement autour de 87 000 m2.

Le prix de vente du m2 dans le secteur de FPN est de 3 500 € /m2.

Mais il faudra aménager le site et détruire les bâtiments existants avant toute construction. La marge pourrait être de 500 € /m2.

Bien entendu la société est endettée. Mais une grande partie de la dette a été convertie en ORA.

Alors que restera t-il aux actionnaires ? L'opération devrait, à mon avis, être positive pour quelqu'un qui achèterait des actions au cours actuel. Mais l'avenir est très dépendant de la politique à venir et en particulier des élections de mai 2017.

Les 5 grands actionnaires n'interviennent pas sur le marché autrement que par la conversion d'ORA ou l'exercice de BS.

L'accord, avec les 2 banques, pour reporter les échéances de mars 2016 au 31 décembre 2017 à été signé et validé.

11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 11:14

Mnémo : ALGAU

Dernier cours : 0,37 €

Capitalisation boursière : 10,60 M €

Mnémo BSAR 2013 : GAUBS  (1 act à 1,35 € jusqu'au 20 nov 2020)

Dernier cours : 0,19 €

Mnémo BSA 2016 : GAUBT  (1 act à 1,35 € pour 8 BSA jusqu'au 31 déc 2018)

Dernier cours : 0,03 €

http://www.gaussin.com/

 

Mnémo : MLLEA

Dernier cours : 1,76 

Capitalisation boursière : 25,71 M €

http://www.leaderlease.fr/

 

Les capitaux propres de Gaussin au 30 juin 2016 s’élevaient à 9,3 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,13. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Les capitaux propres de Leaderlease au 31 décembre 2015 s’élevaient à 5,35 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 4,80. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est, en principe, le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Une interview, du pdg, de 12 mn après la publication de résultats semestriels décevants :

https://www.labourseetlavie.com/linterview/christophe-gaussin-pdg-groupe-gaussin-je-ne-suis-pas-dans-la-recherche-dune-augmentation-de-capital

Les problèmes sont-ils maintenant réglés après le retard de 2,5 années dans la mise au point du "powerpack full electric" ?

Les problèmes sont réglés affirme le pdg. Les lignes d'assemblage sont en ordre de marche. La trésorerie est satisfaisante. La marge opérationnelle est de 70%.

Les marchés avec Singapour pourraient être prometteurs et déclencheurs.

L'adossement capitalistique n'est pas oublié mais ne doit pas enlever ses fondamentaux à la société donc peut-être mais avec prudence.

Published by Bernard - dans GAUSSIN
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 10:38

Dernier cours : 0,04 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 1,52 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2015 sont de 3,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,42.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Je n'avais rien écrit sur la société depuis 3 ans mais 2016 m'a semblé être un tournant dans l'évolution de la société FPN.

C'est pourquoi je suis intervenu auprès d'Euronext  et de FPN, début mars 2016, pour qu'officiellement la société perde son statut de SIIC et que l'on puisse acheter des actions dans son PEA.

Officieusement FPN avait perdu son statut de SIIC le 1er janvier 2013 mais elle n'avait jamais fait le nécessaire auprès d'Euronext pour régulariser !!

Tout a été régularisé le 11 mars 2016, avec plus de 3 ans de retard !

Et depuis les évènements se sont précipités, favorablement,  pour FPN.

Le 3 octobre2016 la société a publié un communiqué, très explicite, sur les résultats 2015 (l'essentiel est reproduit ci-dessous).

Dans la foulée, le "Rapport Financier Annuel" de 149 pages a également été publié.

Cela fait de nombreuses années qu'un rapport aussi complet et aussi précis n'avait pas été publié.

En voici quelques extraits qui me semblent intéressants :

"Foncière Paris Nord a proposé d’étudier en collaboration avec la municipalité plusieurs scenarii d’aménagement global s’articulant autour des grandes lignes du projet soutenu par la Mairie qui pourraient être effectués soit directement par la Foncière soit en partenariat avec un ou plusieurs promoteurs de renom. Le Conseil d’administration de Foncière Paris Nord est convaincu de l’aspect stratégique de ce projet privé dans le cadre du Grand Paris.

La surface actuelle est de 53 000 M² en l’état. La surface constructible n’est pas arrêtée à ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87 500 M² d’habitations et de commerces

La durée maximale d’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global est de 5 ans.

Le quartier du Centre d’Affaires fait partie d’un des périmètres de gel, servitude consistant à bloquer toute construction pour une durée maximale de 5 ans, dans l’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global. En conséquence, dans l’attente de cette approbation et donc de la fixation de la surface constructible (pouvant varier à la hausse de celle existante dans des proportions importantes), la juste valeur des immeubles de placement basée sur les revenus et précédemment estimée par un expert indépendant ne peut plus être déterminée de manière fiable.

Le PLU dans sa version votée par le conseil municipal en date du 16 juillet 2015 n’a été refusé initialement par le Préfet qu’en raison d’une insuffisance de densification. Dès lors, le principe de modification de PLU est acté en 2015 et la surface minimale existante du site pérennisée.

Le Centre d’Affaires Paris Nord grâce à sa situation géographique bénéficie d’une desserte par les autoroutes A1 et A3 ainsi que par la N17 et N2. Il doit également bénéficier, mais uniquement à long terme des aménagements prévus dans le cadre du projet « Grand Paris ». En effet, dès 2022, la ville du Blanc-Mesnil bénéficiera des aménagements prévus dans le cadre du projet du « Grand Paris » avec deux nouvelles stations de métro dont une au sein du Parc Jean Duclos (face au Centre d’Affaires Paris Nord). Le développement de ce nouveau réseau de transports augmentera l’attractivité du site pour les entreprises désirant rationnaliser leurs coûts immobiliers tout en maintenant des installations agréables."

Au 5 juillet 2016, les 5 principaux actionnaires déclarés :

(au 1er août 2016 le nombre d'actions étaient de 37 545 253)

- Foncière 7 Investissement : 288 955 actions soit 0,77%,

- Better Options LLP : 779 441 actions soit 2,07%,

- Advenis : 2 500 000 actions soit 6,65%,

- Ott Partners Limited : 6 457 216 actions soit 17,20%  

- FIPP : 8 750 000 actions soit 23,31%,

détenaient  50 % du capital.

Alain Duménil détient-il des actions en propre, autrement que par l'intermédiaire de FIPP ou de F7I ?

415 000 actions nouvelles ont été encore crées en septembre 2016, par remboursement d'ORA, mais je ne sais pas pour qui !

Si FIPP exerçait toutes ses ORA et tous ses BS, elle pourrait monter à 75% du capital !

Je pense que la valorisation du patrimoine à 18,5 M € est un minimum garanti mais qu'il pourrait varier à la hausse dans des proportions importantes. C'est ce qui explique la montée au capital rapide des 5 actionnaires ci-dessus.

 

Communiqué sur les Résultats au 31 Décembre 2015

A Paris, le 3 octobre 2016

Patrimoine

18,5 Millions d'euros (y compris Restaurant Inter Entreprises)

Résultat net consolidé

829 K€

ANR

ANR consolide : 3 599 K€

ANR consolide dilue par action après conversion des ORA : 0,018 euro

ANR consolide dilue par action après conversion des ORA et exercice des BSA : 0,039 euro

Cours de bourse au 3 octobre 2016

0,04 euro

Faits marquants de l'exercice :

- La révision du PLU s'est poursuivie au cours de l'année 2015 pour aboutir le 2 mai 2016 a l'entrée en vigueur d'un nouveau PLU (purge de tous recours le 2 juillet 2016) ;

- Les négociations avec les services fiscaux concernant les contestations des taxes foncières ont continue en 2015. Elles ont abouti le 27 juin 2016 par la conclusion avec la Commission des Chefs des Services Financiers (CCSF) de Seine Saint Denis d'un accord de règlement partiel de la dette exigible de 2 375 K€ avec mise en place d'un échéancier jusqu'en juin 2018. Un premier versement de 800 K€ est intervenu en juillet 2016 ;

- L'obtention du nouveau PLU a permis au groupe d'entrer en négociation avec ses deux banques pour reporter l'exigibilité de sa dette financière de 6 107 K€ initialement fixée au 18 mars 2016. Un accord de principe a été trouve pour reporter, dans un premier temps, l'échéance au 31 décembre 2017. Un avenant au protocole de 2014 est en cours de rédaction ;

- Un patrimoine évalue selon la méthode du coût amorti à 18,5 Millions d'euros entièrement situe au Centre d'Affaires Paris Nord (LE BLANC MESNIL) (changement de méthode comptable conforme aux règles d'IAS 40, la juste valeur des actifs immobiliers n'étant plus déterminable de manière fiable suivant l'entrée en vigueur du nouveau PLU) ;

- Protocole transactionnel avec Advenis (Ex litige Adyal) finalise en janvier 2016 et générant l'encaissement de 300 K€ en février 2016 ;

- Augmentation du capital social d'un montant global de 113 K€ suivant l'exercice partiel d'ORA et de BSA au cours de l'exercice.

Patrimoine

Au 31 décembre 2015, le patrimoine du Groupe Foncière Paris Nord est compose de 3 immeubles de bureaux et d'un Restaurant Inter Entreprises situes au Centre d'Affaires Paris Nord - 183 avenue Descartes au BLANC MESNIL (93) :

- Les immeubles Ampère, Continental et les services généraux représentent une surface totale d'environ 39 000 m2 ;

- Le bâtiment Bonaparte partiellement démoli a une SHON de 15 000 m2.

Suivant la validation du nouveau PLU purge de tous recours le 2 juillet 2016, le centre a été classe en zone UAb et fait partie des projets urbains de la Ville du Blanc Mesnil. A ce titre le Centre d'affaires Paris Nord pourrait se transformer en un nouveau quartier de ville comprenant logements, activités tertiaires et équipements.

Néanmoins, le quartier du Centre d'Affaire fait partie d'un des périmètres de gel de la commune du Blanc Mesnil, servitude consistant a bloquer toute construction pour une durée maximale de 5 ans, dans l'attente de l'approbation par la commune d'un projet d'aménagement global.

Compte tenu de ces éléments nouveaux, la méthode d'évaluation du patrimoine immobilier a été modifiée. En effet, dans le cadre de la norme d'IAS 40 « immeubles de placement », le patrimoine immobilier était évalue précédemment selon la méthode de la juste valeur. Cette méthode de valorisation n'est plus pertinente au regard du nouveau PLU pour les raisons suivantes :

- Le changement de destination du site (de centre d'affaire en quartier résidentiel), rendu possible par le nouveau PLU,

- La surface actuelle est de 53 000 M2 en l'état. La surface constructible n'est pas arrêtée a ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87500 M2 d'habitations et de commerce ;

- Le quartier du Centre d'Affaire fait partie d'un des périmètres de gel ;

- La durée maximale d'attente de l'approbation par la commune d'un projet d'aménagement global est de 5 ans.

En conséquence, le modèle de valorisation base sur les revenus, duquel découlait la juste valeur du patrimoine, doit être abandonne, la juste valeur n'étant plus déterminable de manière fiable. Au 31 décembre 2015, la méthode de valorisation retenue est celle de la méthode du coût amorti qui se justifie de la manière suivante :

- Le PLU dans sa version votée par le conseil municipal en date du 16 juillet 2015 a été refuse initialement par le Préfet en raison d'une insuffisance de densification. Des lors, le principe de modification de PLU est acté en 2015 et la surface minimale existante du site pérennisée.

Au regard des éléments ci dessus, il a été décide de reprendre les provisions pour dépréciation antérieurement comptabilisées sur le patrimoine immobilier pour un total net de 4 465 K€. Au 31 décembre 2015, il ressort une valeur nette de patrimoine immobilier de 18 515 K€.

Actif Net Réevalue

Au 31 décembre 2015, l'Actif Net Réévalue consolide est de 3 599 K€, y compris les ORA comptabilisées en fonds propres pour un montant de 8 805 K€.

Perspectives

La révision du PLU obtenue a déjà eu divers effets positifs pour le Groupe FPN :

- Accord avec la CCSF sur les contestations de taxes foncières :

Poursuivant ses réclamations au cours de l'exercice 2015, la société Pamier, filiale a 100% du groupe FPN, a été assignée le 21 janvier 2016 en liquidation judiciaire devant le Tribunal de Commerce de Paris, par le Service des Impôts du Blanc Mesnil (reliquats des taxes foncières 2010, 2012 a 2015, taxe sur les bureaux 2012 a 2014 et la taxe sur les locaux vacants 2015).

Les services fiscaux ont ainsi accorde à la société un délai de paiement pour les impositions ne faisant pas l'objet d'une réclamation, moyennant une inscription hypothécaire sur l'immeuble Le Bonaparte. La société Pamier a effectué un premier versement de 800 000 euros le 8 juillet 2016 et s'est engagée a verser 800 000 euros le 8 juillet 2017 et la somme de 775 396,75 euros le 8 juillet 2018. La conclusion de cet accord a été possible grâce au soutien des deux principaux actionnaires du Groupe FPN.

Le Trésor public a convenu d'envisager une remise de pénalités au terme de la procédure de règlement en cas de respect des échéances fixées.

Compte tenu de cet accord, les services fiscaux se sont désistés de leur action en liquidation judiciaire de la société Pamier lors de l'audience du 21 septembre 2016. La procédure est close.

La taxe foncière restant donc due a ce jour s'élève a 3,1 M€ pour les années 2012 a 2015. Concernant les années 2014 et 2015, les taxes foncières ne sont pas exigibles car elles font l'objet de réclamations assorties de demandes de sursis de paiement sur lesquelles l'Administration n'a pas encore statué.

La Société estime que les différentes procédures intentées en 2015 par notre conseil, le cabinet De Gaulle & Fleurance, et sa reprise prochaine de contact avec l'Administration locale pour, a nouveau, chercher une solution amiable sur ce dossier, rendent peu probable un décaissement de taxe foncière d'ici la fin de l'année 2016 (a ce jour, aucune mise en recouvrement n'est parvenue a la Société).

- Négociation sur le report de l'exigibilité de la dette bancaire :

Suite aux perspectives ouvertes par le nouveau PLU de la ville du Blanc Mesnil, la société a obtenu le 22 septembre 2016 l'accord de principe de ses deux banques pour reporter dans un premier temps au 31 décembre 2017, l'échéance de mars 2016 (dette bancaire de 6 M€).

Cet accord reste a formaliser par la signature d'un avenant en cours de rédaction a cette même date. Aucun remboursement d'emprunts en principal, soit 6 M€, dus aux banques Crédit Foncier et Sade n'a été pris en compte dans le budget de trésorerie établi pour la période 2016 à juin 2018.

- Soutien d'un des principaux actionnaires du groupe :

Au delà du soutien apporte au Groupe FPN par l'un de ses principaux actionnaires, la société FIPP, pour respecter l'accord conclu avec la CCSF (déjà 800 K€ apportes en juillet 2016 par FIPP), cet actionnaire s'est également engagé à apporter au Groupe FPN 1 850 K€ au cours de la période du 1er janvier 2016 au 30 juin 2018 (dans la limite des besoins qui seront constatés). La société FIPP a déjà apportée 200 K€ en juillet 2016.

Le Conseil d'Administration précise à nouveau que les perspectives très favorables offertes par le nouveau PLU doivent faire face a la lourdeur de la procédure administrative d'approbation du nouveau projet d'aménagement du site qui ne permet pas à Foncière Paris Nord d'avoir une vision précise du calendrier de décisions prises par la Mairie et par le préfet qui valide ce projet.

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 15:14

Dernier cours : 0,04 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 1,52 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2015 sont de 3,6 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,42.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Je n'avais rien écrit sur la société depuis 3 ans mais 2016 m'a semblé être un tournant dans l'évolution de la société FPN.

C'est pourquoi je suis intervenu auprès d'Euronext  et de FPN, début mars 2016, pour qu'officiellement la société perde son statut de SIIC et que l'on puisse acheter des actions dans son PEA.

Officieusement FPN avait perdu son statut de SIIC le 1er janvier 2013 mais elle n'avait jamais fait le nécessaire auprès d'Euronext pour régulariser !!

Tout a été régularisé le 11 mars 2016, avec plus de 3 ans de retard !

Et depuis les évènements se sont précipités, favorablement,  pour FPN.

Le 3 octobre2016 la société a publié un communiqué, très explicite, sur les résultats 2015 (l'essentiel est reproduit ci-dessous).

Dans la foulée, le "Rapport Financier Annuel" de 149 pages a également été publié.

Cela fait de nombreuses années qu'un rapport aussi complet et aussi précis n'avait pas été publié.

En voici quelques extraits qui me semblent intéressants :

"Foncière Paris Nord a proposé d’étudier en collaboration avec la municipalité plusieurs scenarii d’aménagement global s’articulant autour des grandes lignes du projet soutenu par la Mairie qui pourraient être effectués soit directement par la Foncière soit en partenariat avec un ou plusieurs promoteurs de renom. Le Conseil d’administration de Foncière Paris Nord est convaincu de l’aspect stratégique de ce projet privé dans le cadre du Grand Paris.

La surface actuelle est de 53 000 M² en l’état. La surface constructible n’est pas arrêtée à ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87 500 M² d’habitations et de commerces

La durée maximale d’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global est de 5 ans.

Le quartier du Centre d’Affaires fait partie d’un des périmètres de gel, servitude consistant à bloquer toute construction pour une durée maximale de 5 ans, dans l’attente de l’approbation par la commune d’un projet d’aménagement global. En conséquence, dans l’attente de cette approbation et donc de la fixation de la surface constructible (pouvant varier à la hausse de celle existante dans des proportions importantes), la juste valeur des immeubles de placement basée sur les revenus et précédemment estimée par un expert indépendant ne peut plus être déterminée de manière fiable.

Le PLU dans sa version votée par le conseil municipal en date du 16 juillet 2015 n’a été refusé initialement par le Préfet qu’en raison d’une insuffisance de densification. Dès lors, le principe de modification de PLU est acté en 2015 et la surface minimale existante du site pérennisée.

Le Centre d’Affaires Paris Nord grâce à sa situation géographique bénéficie d’une desserte par les autoroutes A1 et A3 ainsi que par la N17 et N2. Il doit également bénéficier, mais uniquement à long terme des aménagements prévus dans le cadre du projet « Grand Paris ». En effet, dès 2022, la ville du Blanc-Mesnil bénéficiera des aménagements prévus dans le cadre du projet du « Grand Paris » avec deux nouvelles stations de métro dont une au sein du Parc Jean Duclos (face au Centre d’Affaires Paris Nord). Le développement de ce nouveau réseau de transports augmentera l’attractivité du site pour les entreprises désirant rationnaliser leurs coûts immobiliers tout en maintenant des installations agréables."

Au 5 juillet 2016, les 5 principaux actionnaires déclarés (Foncière 7 Investissement : 0,77%, Better Options LLP : 2,42%, Advenis : 12,23%, FIPP : 23,31%, Ott Partners Limited : 28,14%)  détenaient 66,87 % du capital.

Alain Duménil détient-il des actions en propre, autrement que par l'intermédiaire de FIPP ou de F7I ?

Je pense que la valorisation du patrimoine à 18,5 M € est un minimum garanti mais qu'il pourrait varier à la hausse dans des proportions importantes. C'est ce qui explique la montée au capital rapide des 5 actionnaires ci-dessus.

 

Communiqué sur les Résultats au 31 Décembre 2015

A Paris, le 3 octobre 2016

Patrimoine

18,5 Millions d'euros (y compris Restaurant Inter Entreprises)

Résultat net consolidé

829 K€

ANR

ANR consolide : 3 599 K€

ANR consolide dilue par action après conversion des ORA : 0,018 euro

ANR consolide dilue par action après conversion des ORA et exercice des BSA : 0,039 euro

Cours de bourse au 3 octobre 2016

0,04 euro

Faits marquants de l'exercice :

- La révision du PLU s'est poursuivie au cours de l'année 2015 pour aboutir le 2 mai 2016 a l'entrée en vigueur d'un nouveau PLU (purge de tous recours le 2 juillet 2016) ;

- Les négociations avec les services fiscaux concernant les contestations des taxes foncières ont continue en 2015. Elles ont abouti le 27 juin 2016 par la conclusion avec la Commission des Chefs des Services Financiers (CCSF) de Seine Saint Denis d'un accord de règlement partiel de la dette exigible de 2 375 K€ avec mise en place d'un échéancier jusqu'en juin 2018. Un premier versement de 800 K€ est intervenu en juillet 2016 ;

- L'obtention du nouveau PLU a permis au groupe d'entrer en négociation avec ses deux banques pour reporter l'exigibilité de sa dette financière de 6 107 K€ initialement fixée au 18 mars 2016. Un accord de principe a été trouve pour reporter, dans un premier temps, l'échéance au 31 décembre 2017. Un avenant au protocole de 2014 est en cours de rédaction ;

- Un patrimoine évalue selon la méthode du coût amorti à 18,5 Millions d'euros entièrement situe au Centre d'Affaires Paris Nord (LE BLANC MESNIL) (changement de méthode comptable conforme aux règles d'IAS 40, la juste valeur des actifs immobiliers n'étant plus déterminable de manière fiable suivant l'entrée en vigueur du nouveau PLU) ;

- Protocole transactionnel avec Advenis (Ex litige Adyal) finalise en janvier 2016 et générant l'encaissement de 300 K€ en février 2016 ;

- Augmentation du capital social d'un montant global de 113 K€ suivant l'exercice partiel d'ORA et de BSA au cours de l'exercice.

Patrimoine

Au 31 décembre 2015, le patrimoine du Groupe Foncière Paris Nord est compose de 3 immeubles de bureaux et d'un Restaurant Inter Entreprises situes au Centre d'Affaires Paris Nord - 183 avenue Descartes au BLANC MESNIL (93) :

- Les immeubles Ampère, Continental et les services généraux représentent une surface totale d'environ 39 000 m2 ;

- Le bâtiment Bonaparte partiellement démoli a une SHON de 15 000 m2.

Suivant la validation du nouveau PLU purge de tous recours le 2 juillet 2016, le centre a été classe en zone UAb et fait partie des projets urbains de la Ville du Blanc Mesnil. A ce titre le Centre d'affaires Paris Nord pourrait se transformer en un nouveau quartier de ville comprenant logements, activités tertiaires et équipements.

Néanmoins, le quartier du Centre d'Affaire fait partie d'un des périmètres de gel de la commune du Blanc Mesnil, servitude consistant a bloquer toute construction pour une durée maximale de 5 ans, dans l'attente de l'approbation par la commune d'un projet d'aménagement global.

Compte tenu de ces éléments nouveaux, la méthode d'évaluation du patrimoine immobilier a été modifiée. En effet, dans le cadre de la norme d'IAS 40 « immeubles de placement », le patrimoine immobilier était évalue précédemment selon la méthode de la juste valeur. Cette méthode de valorisation n'est plus pertinente au regard du nouveau PLU pour les raisons suivantes :

- Le changement de destination du site (de centre d'affaire en quartier résidentiel), rendu possible par le nouveau PLU,

- La surface actuelle est de 53 000 M2 en l'état. La surface constructible n'est pas arrêtée a ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87500 M2 d'habitations et de commerce ;

- Le quartier du Centre d'Affaire fait partie d'un des périmètres de gel ;

- La durée maximale d'attente de l'approbation par la commune d'un projet d'aménagement global est de 5 ans.

En conséquence, le modèle de valorisation base sur les revenus, duquel découlait la juste valeur du patrimoine, doit être abandonne, la juste valeur n'étant plus déterminable de manière fiable. Au 31 décembre 2015, la méthode de valorisation retenue est celle de la méthode du coût amorti qui se justifie de la manière suivante :

- Le PLU dans sa version votée par le conseil municipal en date du 16 juillet 2015 a été refuse initialement par le Préfet en raison d'une insuffisance de densification. Des lors, le principe de modification de PLU est acté en 2015 et la surface minimale existante du site pérennisée.

Au regard des éléments ci dessus, il a été décide de reprendre les provisions pour dépréciation antérieurement comptabilisées sur le patrimoine immobilier pour un total net de 4 465 K€. Au 31 décembre 2015, il ressort une valeur nette de patrimoine immobilier de 18 515 K€.

Actif Net Réevalue

Au 31 décembre 2015, l'Actif Net Réévalue consolide est de 3 599 K€, y compris les ORA comptabilisées en fonds propres pour un montant de 8 805 K€.

Perspectives

La révision du PLU obtenue a déjà eu divers effets positifs pour le Groupe FPN :

- Accord avec la CCSF sur les contestations de taxes foncières :

Poursuivant ses réclamations au cours de l'exercice 2015, la société Pamier, filiale a 100% du groupe FPN, a été assignée le 21 janvier 2016 en liquidation judiciaire devant le Tribunal de Commerce de Paris, par le Service des Impôts du Blanc Mesnil (reliquats des taxes foncières 2010, 2012 a 2015, taxe sur les bureaux 2012 a 2014 et la taxe sur les locaux vacants 2015).

Les services fiscaux ont ainsi accorde à la société un délai de paiement pour les impositions ne faisant pas l'objet d'une réclamation, moyennant une inscription hypothécaire sur l'immeuble Le Bonaparte. La société Pamier a effectué un premier versement de 800 000 euros le 8 juillet 2016 et s'est engagée a verser 800 000 euros le 8 juillet 2017 et la somme de 775 396,75 euros le 8 juillet 2018. La conclusion de cet accord a été possible grâce au soutien des deux principaux actionnaires du Groupe FPN.

Le Trésor public a convenu d'envisager une remise de pénalités au terme de la procédure de règlement en cas de respect des échéances fixées.

Compte tenu de cet accord, les services fiscaux se sont désistés de leur action en liquidation judiciaire de la société Pamier lors de l'audience du 21 septembre 2016. La procédure est close.

La taxe foncière restant donc due a ce jour s'élève a 3,1 M€ pour les années 2012 a 2015. Concernant les années 2014 et 2015, les taxes foncières ne sont pas exigibles car elles font l'objet de réclamations assorties de demandes de sursis de paiement sur lesquelles l'Administration n'a pas encore statué.

La Société estime que les différentes procédures intentées en 2015 par notre conseil, le cabinet De Gaulle & Fleurance, et sa reprise prochaine de contact avec l'Administration locale pour, a nouveau, chercher une solution amiable sur ce dossier, rendent peu probable un décaissement de taxe foncière d'ici la fin de l'année 2016 (a ce jour, aucune mise en recouvrement n'est parvenue a la Société).

- Négociation sur le report de l'exigibilité de la dette bancaire :

Suite aux perspectives ouvertes par le nouveau PLU de la ville du Blanc Mesnil, la société a obtenu le 22 septembre 2016 l'accord de principe de ses deux banques pour reporter dans un premier temps au 31 décembre 2017, l'échéance de mars 2016 (dette bancaire de 6 M€).

Cet accord reste a formaliser par la signature d'un avenant en cours de rédaction a cette même date. Aucun remboursement d'emprunts en principal, soit 6 M€, dus aux banques Crédit Foncier et Sade n'a été pris en compte dans le budget de trésorerie établi pour la période 2016 à juin 2018.

- Soutien d'un des principaux actionnaires du groupe :

Au delà du soutien apporte au Groupe FPN par l'un de ses principaux actionnaires, la société FIPP, pour respecter l'accord conclu avec la CCSF (déjà 800 K€ apportes en juillet 2016 par FIPP), cet actionnaire s'est également engagé à apporter au Groupe FPN 1 850 K€ au cours de la période du 1er janvier 2016 au 30 juin 2018 (dans la limite des besoins qui seront constatés). La société FIPP a déjà apportée 200 K€ en juillet 2016.

Le Conseil d'Administration précise à nouveau que les perspectives très favorables offertes par le nouveau PLU doivent faire face a la lourdeur de la procédure administrative d'approbation du nouveau projet d'aménagement du site qui ne permet pas a Foncière Paris Nord d'avoir une vision précise du calendrier de décisions prises par la Mairie et par le préfet qui valide ce projet.

5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 16:47

Mnémo : ACAN

Dernier cours : 0,71 €

Capitalisation boursière : 104,46 M €

http://www.acanthedeveloppement.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2016 sont de 213,8 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,48.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Paris, le 4 novembre 2016

Communiqué relatif à la distribution d’un acompte sur dividendes Le Conseil d’Administration d’Acanthe Développement s’est réuni ce jour et a décidé de la distribution d’un acompte à valoir sur le dividende de l’exercice qui sera clos le 31 décembre 2016, d’un montant de 44 137 578 euros, soit un dividende unitaire de 0,30 euro par action existant au 1er janvier 2016.

Le Conseil d’Administration a précisé que le détachement du coupon interviendra au plus tard le 28 décembre 2016 et la mise en paiement de l’acompte sur dividendes aura lieu au plus tard le 30 décembre 2016.

 

Au 21 septembre 2016, la patrimoine immobilier n'était plus que de 12 646 m2 pour une valeur d'expertise de 120 M €.

Si on retire les dettes de 35 M €, les provisions pour 21 M € et une décote de 30% (difficilement justifiable étant donné que les biens restants se situent à Paris dans les 1er, 2ème, 6ème, 8ème, 16ème arrondissements + hôtel particulier à Bruxelles) on obtient une valeur de 45 M €.

Mais c'est oublier que le groupe se composait essentiellement d'une énorme tirelire cash de 156 M € à laquelle il est absurde d'accorder une décote comme pour l'immobilier.

Donc au total on obtient une valeur de 201 M € soit 1,36 € pour chacune des 147 M d'actions.

La société versera, avant la fin de l'année, un dividende de 44 M €. A quelle date ? Sera t-il imputé sur la prime d'émission de 55 M € donc sans imposition ? Ce serait un beau cadeau de Noël. Il faudra attendre un prochain communiqué pour en connaître les modalités.

Des évènements importants pourraient encore se passer d'ici la fin de l'année. Le dénouement approche t-il ?

11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 19:32

Mnémo : ALS30

Dernier cours : 12,95 €

Capitalisation boursière : 264,70 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 0,30  le 15 déc 2005 (ajusté : distributions gratuites d’action 1 pour 1 en juin 2009, 2010, 2013, 2015 et 2016)

Les capitaux propres au 30 juin 2016 sont de 31,1 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 8,51.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

La présentation des résultats du S1 s'est faite le 29 septembre 2016 devant une salle remplie de professionnels de la finance.

Depuis bientôt 11 ans que je suis actionnaire de la société, elle a bien changé.

Aujourd'hui c'est :

- > 10 000 interventions / jour

- > 3 000 collaborateurs dont 2 075 salariés et 1 000 indépendants

- le plus gros acteur en Europe. Et "le plus gros court le plus vite et ça va continuer"

- 20% de progression moyenne annuelle du CA depuis 2007

- 30% de l'activité à l'international (Italie 37%, Allemagne 23%, Benelux 20% et Espagne 20%)

Ces 4 pays sont rentables mais l'effort va être mis sur l'Allemagne car tous les "landers" n'ont pas la taille critique. Il faut s'attendre à des acquisitions pour y parvenir.

L'Italie marche dans les traces de la France au point de vue F.O., compteurs électriques et gaz. ALS30 y est devenue la référence.

La plateforme opérationnelle est la même pour tous les secteurs d'activité et pour l'Europe.

- un cours de bourse multiplié par plus de 42 depuis l'introduction en bourse le 15 déc 2005. Le cours d'introduction ajusté est de 0,30 € compte tenu des divisions de nominal par 2 en 2009, 2010, 2013, 2015 et 2016.

- Pas d'augmentation de capital après l'introduction en bourse ==> pas de dilution des actionnaires

- une importante liquidité du titre en bourse : environ 200 000 € d'échanges / jour au S1.

- une cotation à Paris et à Francfort

- une trésorerie brute de 11,4 M € pour un endettement de 25,7 M €. La dette financière ne représente que 82% des fonds propres. Le coût moyen de la dette contractée en 2016 est de 1,5% !

Les moteurs de la croissance :

- la F.O.

- les compteurs électriques et gaz

pour ces 2 activités, il est prévue une activité soutenue jusqu'en 2020/2025 !

1 -  Activité "PC 30" (30% du CA total) avec , entre autres, l'installation de la Fibre Optique

ALS30 est le prestataire de référence d'Orange. En avril 2015, ALS30 a remporté un contrat de 90 M € sur 5 ans pour le déploiement en France

+ 70% de croissance entre juin 2015 et juin 2016.

Fin 2015, le nombre d'abonnés à la fibre s'élevait à 1 425 000 contre 22 600 000 pour l'ADSL. Il est prévu que la France soit équipée à 80% en F.O. dans 6 ans d'après le plan THD (Très Haut Débit) du printemps 2013. Un investissement de 20 milliards € sur 10 ans. Une perspective très favorable pour ALS30.

Un autre contrat de 25 M € sur 3 ans a été signé aux Pays Bas avec Nedfiber il y a 2 ans.

Nedfiber a sélectionné Solutions 30 en tant que partenaire exclusif pour l'installation et la maintenance de ses réseaux Ethernet / Fibre optique au sein des entreprises de tous les parcs d'affaires qu'il exploitera.

En Italie, il a été annoncé un plan rapide de développement du très haut débit pour un montant de 10 milliards €. Le démarrage devrait commencer avant la fin de cette année.

Le lancement du "plan haut débit", deux ans après celui de la France, vise à combler le retard italien : seuls 21 % des foyers italiens ont accès à l'Internet rapide.

Dans cette optique ALS30 a renforcé son management. Ferruccio Borsani a été nommé Président du Conseil d'administration Solutions 30 Italie. Borsani était auparavant directeur général de Vodafone Italie.

2 - Activité "Energy 30"  (15% du ca total) : les compteurs intelligents "électricité et gaz"

Compteurs électriques

En France, 35 M de compteurs Linky sont à déployer. ALS30 a obtenu 20% des 20 M de compteurs déjà attribués pour un montant estimé à 140 M €. Elle est le plus gros prestataire d'EDF.

Une nouvelle tranche de 7 M est en cours d'attribution.

En Italie il y a 32 M de compteurs à changer dont 13 M avec de la F.O.

10% seront déployés par ENEL, le solde est à attribuer. Cela devrait se faire rapidement.

Compteurs gaz

En France 11 M de compteurs Gazpar sont à changer. Une 1ère tranche de 5,5 M est en cours d'attribution pour un déploiement à partir de fin 2017.

En Italie 18 M de compteurs sont à changer. Le marché, potentiellement accessible par ALS30, représente 60% de ce total.

3 - Il y a 4 autres secteurs d'activités portés par le marché, en fort développement, des objets connectés (énergie, domotique, sécurité, e-santé ....) dont le nombre devrait être multiplié par 10 à 20 entre 2010 et 2020.

4 - Conclusion

Le CA prévu pour cette année est d'environ 185 M € contre 125 M € en 2015. Une progression à 2 chiffres pour les années à venir.

A moyen terme ce sont 400 M € de CA qui sont prévus.

 

Résultats du 1er semestre 2016

- Nouvelle progression à deux chiffres de l’EBITDA et du résultat net

-Confirmation de l’accélération de la croissance sur le second semestre et des bonnes perspectives d’activité et de rentabilité sur l’année

SOLUTIONS 30 annonce aujourd’hui ses résultats, non audités, pour le 1er semestre 2016.

Principaux chiffres-clés consolidés (1) :

Millions €

S1 2016

S1 2015

S1 2014

S1 2013

Variation 2016/15

Chiffre d'affaires

86,3

60,3

54,2

43

43,1%

EBITDA (1)

7,7

5,5

 

 

44,0%

en % du CA

8,9%

9,1%

 

 

 

EBIT (2)

6,8

5,1

 

 

33,3%

en % du CA

7,9%

8,5%

 

 

 

Résultat net des sociétés intégrées (3)

4,3

3,6

 

 

19,4%

Résultat net (part du groupe)

3,5

2,8

1,8

0,6

25,0%

(1) Résultat d’exploitation avant dotations nettes aux amortissements et aux provisions

(2) Avant amortissement des actifs incorporels

(3) Avant amortissement des écarts d’acquisition

I – Commentaires sur les résultats

Le chiffre d’affaires consolidé pour le 1ersemestre 2016, publié le 26 juillet dernier,s’élève à 86,3 M€, en hausse de 43,1% par rapport au 1er semestre 2015. La croissance est essentiellement organique en France. L’international a contribué à près de 30% de la progression en volume sur le semestre, bénéficiant d’une solide croissance organique ainsi que de la bonne intégration des sociétés espagnoles Rexion et Autronic et belge JFS, ces acquisitions représentant environ les trois quarts de la croissance de l’international.

La rentabilité opérationnelle est restée élevée : l’EBITDA a ainsi progressé de 40% pour s’établir à 7,7 M€ sur le 1er semestre, soit 8,9% du chiffre d’affaires, à comparer à 9,1% au 1er semestre 2015 et à 8,45% au 2eme semestre 2015.

Cette solide performance s’explique par la capacité du groupe à limiter à 47% la progression des coûts de production (70,2 M€ contre 47,7 M€ au 1er semestre 2015) dans un contexte de forte montée en charge des activités Fibre optique et Linky et de l’intégration de trois nouvelles acquisitions. Par ailleurs, les coûts de structure (+21% à 8,6 M€) ont progressé à un rythme nettement inférieur à la croissance du chiffre d’affaires, traduisant le bon contrôle des charges non directement liées à la production.

L’EBIT avant amortissement des actifs incorporels s’établit à 6,8 M€, en hausse de 34%, les amortissements opérationnels ayant augmenté de 0,5 M€ suite aux investissements réalisés dans le système informatique en 2015.

Les éléments exceptionnels, qui concernent notamment les récentes acquisitions, s’élèvent à (1,1 M€) et l’amortissement des actifs incorporels, en augmentation de 0,3 M€ suite aux opérations de croissance externe réalisées en Allemagne et réévaluées en 2015, s’établit à (0,6 M€).

Le résultat financier s’élève à -0,4 M€, en variation de - 0,3 M€ suite aux nouveaux emprunts réalisés au 1er semestre 2016.

Les amortissements des écarts d’acquisition s’élèvent à 0,8 M€.

Le résultat net (part du groupe) s’établit à 3,5 M€, en progression de 24%.

Au 30 juin 2016, les fonds propres du groupe s’élèvent à 31,1 M€ (26,7 M€ à fin 2015).

A la même date, la trésorerie brute ressort à 11,4 M€, pour une dette financière brute de 37,1 M€ dont 8,9 M€ de concours bancaires.

Le taux de couverture des frais financiers nets par l’EBIT (Interest Coverage Ratio) s’établit à 27x à fin juin 2016. Il met en évidence, dans un contexte de persistance de bas taux d’intérêt, les bonnes marges de manœuvre dans la poursuite de la stratégie de croissance externe en France et en Europe.

II – Derniers développements

Fibre optique : après un démarrage de la production en juin 2015 avec un personnel spécialement formé dans la SOL30SCHOOL, la croissance a été de 70% entre juin 2015 et juin 2016. A cette date, 6,5 millions de lignes FTTH avaient été installées sur un total de 30 millions de lignes. La croissance se poursuit sur le second semestre 2016.

Compteurs Linky : SOLUTIONS 30 a multiplié par 6 les installations entre juin 2015 et juin 2016. Une nouvelle tranche de 7 millions de compteurs est en cours d’attribution ; les résultats seront connus au cours du second semestre 2016 pour un démarrage des installations en 2017.

Compteurs Gazpar GRDF : une tranche de 5,5 millions de compteurs Gazpar est en cours d’attribution. Les résultats seront connus au 4ème trimestre 2016 pour un démarrage mi-2017.

Compteurs intelligents (électriques et gaz) et fibre optique en Italie : appels d’offres en cours, nouvelles activités attendues en 2017.

III – Perspectives

Le groupe anticipe une accélération de la croissance au second semestre, avec le maintien des perspectives de croissance rentable à deux chiffres sur l’ensemble de l’exercice. Il poursuivra par ailleurs la recherche de cibles pour des acquisitions, notamment à l’international, avec comme priorités l’Allemagne et l’Italie.

Prochains rendez-vous :

3 novembre 2016 : Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2016

23 janvier 2017 : Chiffre d’affaires 2016

A propos de Solutions 30

Le groupe Solutions 30 (ex PC30) est le leader européen des solutions pour les Nouvelles Technologies. Sa mission est de rendre accessibles à tous, particuliers et entreprises, les mutations technologiques qui transforment notre vie quotidienne: hier l’informatique et Internet, aujourd’hui le numérique, demain les technologies qui rendront le monde toujours plus interconnecté en temps réel. Fort de plus de 9 millions d’interventions réalisées depuis sa création et organisé autour d’un réseau de techniciens de proximité, Solutions 30 couvre actuellement la totalité du territoire en France, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Belgique et Espagne.

Au 25 juillet 2016, le nombre d’actions de SOLUTIONS 30 S.E. était de 20 440 516 actions, identique au nombre de droits de vote théoriques et exerçables. Solutions 30 S.E. est une société cotée sur Alternext - ISIN FR0012750586 – code ALS30, éligible au PEA-PME ainsi qu’à la Bourse de Francfort sur le système de cotation électronique XETRA (ISIN FR0010263335 – code EO2)

 

Entretien avec Gianbeppi Fortis, PDG de Solutions 30

Solutions30 doit atteindre la taille critique sur ses différents marchés géographiques

Publié le 10/10/2016 à 14h30

Boursier.com : La dynamique commerciale est-elle toujours porteuse ?

G.F. : L'activité continue d'être favorablement orientée. En France, la croissance interne est dopée par le déploiement de la fibre optique qui progresse 70% sur le premier semestre en rythme annuel. L'installation des compteurs intelligents Linky constitue l'autre driver majeur de l'expansion de l'entreprise. Le nombre de compteurs Linky installés a été multiplié par 6 sur la première partie de l'exercice 2016. Les autres débouchés évoluent positivement mais pas autant que la fibre optique et les compteurs intelligents.

Boursier.com : Comment évolue la partie internationale ?

G.F. : A l'international, les acquisitions contribuent à hauteur des deux tiers à la croissance des revenus tandis que le solde est assuré par la dynamique interne. Nous avons réalisé une opération de croissance externe en Espagne et une autre au Benelux.

Boursier.com : A quelle logique répondent ces acquisitions ?

G.F. : Solutions30 doit atteindre la taille critique sur ses différents marchés géographiques ce qui correspond à un certain nombre de personnes sur le terrain. Nous avons désormais la taille critique voulue en Espagne et au Benelux. Le gros enjeu porte maintenant sur l'Allemagne où nous recherchons des opportunités de croissance externe. Nos clients acquièrent une taille de plus en plus importante, ce mouvement de concentration pousse les prestataires à se regrouper. De manière naturelle, Solutions30 a vocation à être un pôle de consolidation. Nous sommes en effet le leader européen de la spécialité. Ce métier est atomisé, les petits acteurs ont du mal à franchir l'étape de l'industrialisation.

Boursier.com : Quelle volume de facturations visez-vous pour vos différentes implantations ?

G.F. : En France, notre volume d'affaires annuel se situe désormais autour de 100 Millions d'Euros. A terme, nous devrions pouvoir atteindre ce niveau de facturations dans 5 ou 6 autres grands pays européens.

Boursier.com : La marge a légèrement diminué sur le premier semestre 2016, pourquoi ?

G.F. : La marge d'Ebitda est passée de 9,1% sur le premier semestre 2015 à 8,5% sur la seconde partie de cet exercice. Ce pincement des marges reflétait le démarrage des contrats liés à la fibre optique et aux compteurs Linky. Il s'agit en effet d'embaucher de nouveaux salariés, de les former... Cette montée en charge commence à être mieux absorbée comme en témoigne la remontée de la marge d'Ebitda à 8,9% sur la première partie de l'actuel exercice. Cette progression devrait se poursuivre sur le S2 2016.

Boursier.com : Combien de compteurs électriques sont-ils à changer ?

G.F. : En France, 35 millions de compteurs électriques doivent être changés. A l'heure actuelle, 2 à 2,5 millions l'ont été... Les compteurs gaz vont subir le même sort et on parle ici d'un volume de 11 millions d'unités. En Italie, le processus n'a pas encore démarré. Dans ce pays, cela concerne 32 millions de compteurs électriques et 18 millions de compteurs gaz. Ces deux marchés devraient peser ensemble autour de 5 Milliards d'Euros.

Boursier.com : Quelle est la position de Solutions30 sur ce marché des compteurs ?

G.F. : En France, Solutions30 assure 20% du marché de l'installation des compteurs Linky. Nous avons la plus grosse part du gâteau. En ce qui concerne les compteurs gaz, nous figurons parmi les 10 sociétés retenues. En Italie, les appels d'offre sont en cours. Ces marchés vont porter la croissance de Solutions30 sur les prochains exercices.

Propos recueillis par Christophe Voisin — ©2016, Boursier.com

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 10:32

Mnémo : CBSM

Dernier cours : 6,15 €

Capitalisation boursière : 80,23 M €

http://www.scbsm.fr/

Les capitaux propres au 30 juin 2016 étaient de 117 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,68. En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

ANR : 11,56 € soit un décote de près de la moitié !!!!

Avec le dividende de 0,08 € versé en janvier dernier, le rendement s'établit à 1,3 %. C'est encore faible mais c'est beaucoup mieux que le livret de caisse d'épargne.

Le flottant n'est que de 20,5 %.

Avec l'auto-contrôle, le dirigeant détient plus de 50 % du capital. Cela démontre une grande confiance dans le devenir de la société mais lui enlève tout aspect spéculatif

Après  le remboursement des obligations convertibles 9% le 1er juillet 2016, la dette a encore diminué de 4,8 M € et le coût de l'endettement (intérêts) de 0,4 m €. De quoi améliorer les ratios financiers.

Cette société fait partie de mon portefeuille idéal de mon blog.

 

Sur le podium des Foncières les plus performantes ANR en progression ininterrompue de 8% / an depuis 7 ans

Paris, le 3 octobre 2016

SCBSM, foncière cotée sur Euronext Paris, présente ses résultats annuels au 30 juin 2016 (exercice 2015-2016) arrêtés ce jour par le Conseil d’administration. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de l’enregistrement du Document de référence.

30/06/09

30/06/10

30/06/11

30/06/12

30/06/13

30/06/14

30/06/15

30/06/16

6,95

7,64

8,21

8,61

9,19

10,24

10,71

11,56

Au 30 juin 2016, SCBSM affiche un Actif Net Réévalué (ANR) par action (1) de 11,56 € en croissance de +8% sur 1 an.

Cette solide performance témoigne de la pertinence des choix stratégiques et de la réussite de l’exécution avec :

- Une hausse ininterrompue de l’ANR par action au cours des 7 derniers exercices ;

- Une croissance annuelle moyenne de l’ANR par action de +8%.

Cette progression place SCBSM parmi les rares Foncières cotées alliant régularité et performance. Une performance d’autant plus remarquable que SCBSM n’est pas entrée dans une course à la taille du patrimoine (en hausse globale nette de seulement 49 M€ sur la période, soit 2% par an) mais a, au contraire, adopté une stratégie originale en transformant en profondeur la nature des actifs détenus pour se concentrer sur des immeubles de bureaux Paris QCA (51,5% du patrimoine) et des retail parks à fort potentiel en province tout en extériorisant de réelles plus-values par plus de 120 M€ de cessions en 7 ans.

Fort de ces résultats, le Conseil d’administration de SCBSM proposera à la prochaine Assemblée générale la poursuite de la politique de distribution de dividendes.

Augmentation de 12,5 M€ de la valeur du patrimoine et diminution de l’endettement

L’exercice a été marqué par une très grande activité afin de poursuivre cette création de valeur.

Ces actions se sont traduites par :

- La rénovation de l’immeuble de bureaux situé rue Poissonnière à Paris qui renforce l’attractivité du portefeuille Paris QCA ;

- La livraison de la phase 1 des programmes de Perpignan-Rivesaltes (15.000 m²) et d’Angoulême-Soyaux (8.000 m²) ainsi que la commercialisation de cellules additionnelles sur différents sites qui permettent de valoriser le portefeuille de retail parks en province ;

- La cession d’actifs matures (appartements à Paris et cellules commerciales en Alsace) afin d’extérioriser la création de valeur.

Au final, SCBSM a vu la valeur de son patrimoine immobilier progresser de 12,5 M€ sur l’exercice pour atteindre 318,9 M€ au 30 juin 2016.

(1) ANR de reconstitution, droits inclus

Dans le même temps, la réduction de l’endettement financier net (188,8 M€ contre 191,8 M€) a permis de réduire à nouveau le ratio d’endettement (LTV) qui ressort à 55,34% contre 58,26% au 30 juin 2015 (-2,9 points).

Hausse de 26 % du bénéfice net

Cette progression de la valeur du patrimoine immobilier, associée à une grande stabilité des bénéfices opérationnels générés par l’activité et une réduction continue du coût de l’endettement financier net ont permis de dégager un bénéfice net de 10,3 M€ en croissance +26% sur un an.

Dans le détail, SCBSM enregistre sur l’exercice :

- Des loyers quasiment stables (15,2 M€), les commercialisations ayant compensé l’impact des cessions ;

- Un profit de 8,1 M€ lié à la variation de juste-valeur des immeubles et aux cessions ;

- Un résultat opérationnel de 19,7 M€, en progression de +17% ;

- Une baisse de 6,8% sur un an du coût de l’endettement financier net (7,8 M€) pourtant encore grevé pour la dernière année par les frais financiers des Oceanes 9% (0,4 M€) remboursées après la clôture de l’exercice ;

- D’autres charges financières (instruments de couverture) et fiscales (imposition hors régime SiiC) pour 1,7 M€.

Ainsi, le résultat net récurrent (2) de l’exercice s’élève à 3,8 M€, en progression de +17% sur un an.

Perspectives

L’exercice 2016-2017 qui vient de s’ouvrir doit permettre à SCBSM de poursuivre sa politique de création de valeur par un nouvel accroissement attendu de l’ANR et la volonté de poursuivre le désendettement (baisse du LTV). Le plan d’action engagé prévoit notamment :

- La finalisation de la commercialisation de la phase 1 d’Angoulême-Soyaux (plus de 60% à ce jour) et le démarrage de la phase 2 (3.500 m²) ;

- La réalisation d’une extension du site de Perpignan-Rivesaltes (4.000 m²) après la réussite de la phase 1 (commercialisée à 95% à ce jour) ;

- Le lancement d’un nouveau programme de retail park ;

- L’analyse des opportunités d’arbitrages d’actifs matures dans un contexte de marché favorable aux cessions.

(2) Résultat Net Récurrent = Résultat opérationnel avant variation de la juste valeur des immeubles de placement - Coût de l'endettement financier net

A propos de SCBSM :

SCBSM est une foncière cotée sur Euronext à Paris (FR0006239109- CBSM) depuis novembre 2006. Le patrimoine immobilier du Groupe, hors projets en développement et participations minoritaires, s’élève, au 30 juin 2016, à près de 320 M€ dont 50 % environ à Paris QCA.

SCBSM dispose du statut SIIC.

Published by Bernard - dans SCBSM
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 15:25

Nom

Mnémo

Cours

Cours

Cours

Perf. sans coupon

Observation

02/04/15

23/09/15

29/09/16

SOLUTIONS 30

ALS30

6,88

9,13

12,88

87,2%

croissance régulière

MGI Digital Graphic

ALMDG

25,05

29,91

36,00

43,7%

croissance régulière

SCBSM

CBSM

6,59

5,80

5,99

-9,1%

croissance régulière

CBO Territoria

CBOT

3,57

3,51

3,74

4,8%

croissance régulière

GAZTRANS TECHN

GTT

54,16

vendu à 55,75€ le 15 avril 2015

2,9%

 

EUROLAND FINANCE

MLERO

0,46

0,48

0,27

-41,3%

spéculatif

CAC 40

 

5074,14

4462,56

4483,84

-11,6%

 

 

Le 2 avril 2015 je donnais ici mon portefeuille idéal. C'est un mélange de sociétés de rendement et de croissance.

Je possède ces valeurs dans mon propre portefeuille.

Comment a t-il évolué depuis cette date ?

ALS30

Le nominal de ALS30 a été divisé par 2 le 27 mai 2015 puis encore par 2 le 25 juillet 2016. Dans le tableau les cours au 2/04/2015 et 23/09/2015 ont donc été ajusté en conséquence.

ALS30 est une valeur de forte croissance sur la durée. Le cours a été multiplié par 41 en presque 11 ans. La visibilité est forte pour les 4 à 9 ans à venir !

ALMDG

ALMDG est une valeur de croissance régulière et solide avec un actionnaire associé : Konica Minolta qui monte régulièrement au capital .....

Cours de bourse multiplié par 6,7 en 10 ans

SCBSM

SCBSM est une petite société immobilière très bien gérée

ANR au 31 déc 2015 : 11,30 €

Dividende de 0,08 € en janvier 2016

CBOT

CBoT a versé un dividende de 0,15 €en 2015 et 0,17 en 2016.

C'est une alternance à l'assurance vie.

ANR de 5,23 € au 30 juin 2016

GTT

GTT a versé le solde du dividende de 1,16 € le 28 mai 2015.

J'ai vendu ma ligne GTT à 55,75 € le 17 avril 2015 simplement pour prendre mes profits. J'y reviendrai probablement lorsque la bourse aura retrouvé ses esprits car je garde toute ma confiance dans la société !

MLERO

La société est bénéficiaire. Son intérêt est le versement de gros dividende lorsque les contrats annuels ont été importants.

Un dividende de 0,09 € a été versé le 11 septembre 2014.

 

Ce sont toutes des sociétés que je suis depuis de nombreuses années malgré que je ne les traite pas toutes dans ce blog. Je suis à chaque fois actionnaire stable et de longue date.

Je connais la plupart de leurs dirigeants.

Ce sont des sociétés destinées à des investisseurs avec un horizon de 1 à 5 ans.

Comme pour n'importe quelle société, il faut observer le comportement du cours de bourse avant d'acheter. Il y a toujours des creux, relatifs, par exemple entre 2 publications.

Par contre on peut vendre juste après une bonne nouvelle.

Il faut donc mettre ses valeurs dans les "favoris" de votre site boursier et s'intéresser à leur actualité.

Cet article n'est pas une recommandation d'achat mais un partage de mes convictions.

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 14:14

Mnémo : ACAN

Dernier cours : 0,63 €

Capitalisation boursière : 92,69 M €

http://www.acanthedeveloppement.com/

Les capitaux propres au 30 juin 2016 sont de 213,8 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,43 contre 0,27 il y a 1 an.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Hier au soir la société a publié un communiqué concernant ses résultats semestriels S1 :

http://www.acanthedeveloppement.fr/wp-content/uploads/2016/09/Acanthe-Communiqu%C3%A9-sur-R%C3%A9sultats-1sem-2016.pdf

Les informations publiées dans ce communiqué sont intéressantes mais déjà dépassées (au 30 juin 2016) et surtout incomplètes :

Patrimoine : 189 M €

ANR : 1,45 €

Endettement : 35,1 M €

L'augmentation des capitaux propres, du patrimoine et de l'ANR par rapport au 31 décembre 2015 est due à l'augmentation de valeur des biens "Lisbonne" et "Amelot" cédés cette année.

Au 21 septembre 2016, la patrimoine immobilier n'est plus que de 12 646 m2 pour une valeur d'expertise de 120 M €.

Si on retire les dettes de 35 M € et une décote de 30% (difficilement justifiable étant donné que les biens restants se situent à Paris dans les 1er, 2ème, 6ème, 8ème, 16ème arrondissements + hôtel particulier à Bruxelles) on obtient une valeur de 60 M €.

Mais c'est oublier que le groupe se compose essentiellement, maintenant, d'une énorme tirelire cash de 156 M € à laquelle il est absurde d'accorder une décote comme pour l'immobilier.

Une grande partie de ces liquidités (plus values) devront être obligatoirement versées aux actionnaires sous forme de dividende à cause du régime SIIC de la société.

N'oublions pas que la société dispose de 55 M € de prime d'émission remboursable, pouvant être versée aux actionnaires en exonération d'impôt, et de 21 M € de réserves !

Le communiqué d'hier ne parle pas de ces liquidités et comme aucun analyste ou journaliste ne connait (officiellement) la société, les investisseurs restent dans le flou ....

On en saura plus, dans quelques jours, avec la parution du rapport semestriel S1 2016.

Cela explique les nombreux échanges sur le titre depuis ce matin. Il y a ceux qui connaissent et comprennent le dossier (beaucoup d'informations ne sont données qu'oralement lors des AG), et qui achètent, et les autres qui se contentent de 10 à 20 % de plus values.

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche