Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 17:48

Dernier cours : 0,04 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 3,25 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont de 1,40 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 2,32.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Il y a 82 128 977 actions cotées

Aujourd’hui la répartition du capital doit être la suivante :

  • FIPP : 29,2%
  • Vandomia Entreprises : 4,99%
  • Better options : 4,34%
  • Ott : 3,34% (lettre ouverte du 28 août)
  • Advenis : 3,08% (2 500 000 actions)

Au 24 mai 2017 :

  • FIPP détenait 141 824 718 ORA et 71 567 718 BSA exerçables à tout moment jusqu'au 4 décembre 2019 inclus, pouvant donner droit à 143.135.436 actions Foncière Paris Nord (1 BSA complété de 0,10 euro donnant droit à 2 actions).

Au 28 août 2017 :

  • Ott détenait 95 286 792 BSA

Le 18 juillet Ott avait exercé quelques millions de BSA

En réponse, le 19 juillet, FIPP avait exercé des BSA (par compensation de créances) afin de rester juste en dessous des 30% du capital. C’était un signal pour montrer à d’éventuels assaillants qu’il n’était pas question que FIPP perde le contrôle de FPN.

Je lis souvent dans les forums qu’il y a un important risque de dilution par l’exercice des BSA et la conversion des ORA !

Pour exercer les BS, il y a 2 moyens :
- par compensation de créances. C'est ce qui a été fait jusque là. C'est neutre puisque cela diminue la dette
- en versant 0,05 par BS. Il faut de l'argent, ce que FIPP n'a pas. Et quel est l'intérêt ?

La aussi j’entends qu’ils ont intérêt à exercer les BSA (à 0,05 €) pour revendre les actions obtenues à 0,06 € Mais pour cela il faudrait qu’il y ait des acheteurs à 0,06 € !!!!

Le 18 juillet Ott a exercé des BSA et a ensuite revendu les actions obtenues à 0,04 ou 0,05 €. Quelle affaire ….


Convertir les ORA c'est obtenir des actions en échange d'une dette obligataire. Là encore cela diminue la dette.
Quel intérêt pour FIPP ?
Uniquement monter au capital en cas d'attaque capitalistique et se prémunir d’une OPA.
 Mais ce n'est plus d'actualité puisqu'il n'y a plus d'actionnaires importants déclarés autres que FIPP lui même. 
Et pour déclencher une OPA, il faut être actionnaire déclaré
Le nombre d’actions a donc peu de chance de changer à court / moyen terme ….

 

Les 141 M d’ORA que possède FIPP sont un véritable trésor de guerre pour cette société :

  • soit elle les converti pour monter au capital mais c’est alors une obligation de lancer une OPA sur FPN
  • soit elle se fait rembourser cette dette d’un peu plus de 7 M € lors de la vente de FPN
  • soit elle attend tranquillement le remboursement de ces obligations en décembre 2019
Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 12:01

Dernier cours : 0,05 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 4,06 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont de 1,40 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,35.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Etant présent à l’AG de FPN le 20 juillet 2017, tout comme Mr Nicolas Tommasini, je comprends parfaitement la position et le raisonnement de Ott Partners Limited.
Ils ont 95 M de BSA qu’ils ne peuvent pas négocier.

S’ils les exercent, ils seront contraints de lancer une OPA sur FPN à laquelle FIPP répliquera, en exerçant ses ORA, et en lançant à son tour une contre-OPA. A quel prix, peut-être 0,04 € ce qui serait dévastateur pour Ott qui aurait déjà déboursé 9,5 M € pour exercer ses BS.

On comprend bien que le maître du jeu est Alain Duménil au travers de FIPP.

FIPP, comme FPN ou Acanthe sont des sociétés immobilières et pas des promoteurs. Ils n’ont pas le savoir faire ni les moyens.

Le désir d’Alain Duménil est de sortir du dossier FPN, avant le 30 juin 2018, en n’y laissant pas de « plumes ».

En tout état de cause FPN devrait être vendue entre 30 et 40 M € ce qui laisserait autour de 15 M € de cash, sans dette, dans les caisses de FPN. De quoi redémarrer une nouvelle vie de SIIC …..

Il est très probable que les acheteurs « au porteur » de FPN au mois de mai et de FIPP au mois d’août ne fassent qu’un seul. Le but : uniquement réaliser une PV.

 

Objet : Lettre ouverte au Directeur Général de la société Foncière Paris Nord

Cher Monsieur Lonsdale,

Les investissements considérables du Grand Paris dans le département de Seine-Saint-Denis (93),  les ambitions immobilières de la nouvelle Mairie du Blanc-Mesnil et maintenant les Jeux Olympiques de 2024  à Paris et dans le 93, sont un momentum historique pour la Foncière Paris Nord de développer son actif immobilier situé dans le Blanc-Mesnil. 

Le Conseil d’Administration est contrôlé par la société FIPP dont vous êtes également le Président, elle même contrôlée par le Groupe immobilier de Monsieur Alain Duménil, décisionnaire ultime. Nous comprenons de la dernière Assemblée Générale des Actionnaires que la stratégie de la Société s’articule autour de la vente de son actif immobilier pour permettre le remboursement des dettes, et en particulier celles auprès de FIPP.

Cependant, le Conseil que vous présidez doit s’atteler à la création de valeur pour tous les actionnaires de cette société cotée. Vous devez comme nous constater que depuis 5 ans, sous votre présidence, la Société n’a pas été capable de capturer la croissance du marché immobilier francilien. Le cours de bourse a stagné, vous n’avez pas d’analystes qui vous suivent, vous communiquez très peu alors que dans la même période les sociétés immobilières ont vu leurs cours de bourse progresser en moyenne de 43% hors dividendes.  

Bien que nous ayons démissionné de nos mandats de membres du Conseil d’Administration de la Société et substantiellement réduit notre exposition FPN du fait de la pauvre performance du titre de la Société, de l’absence de ressources consacrées au développement du site et de nos divergences stratégiques, nous restons attentifs au devenir de FPN et avons la volonté de rester constructifs. Nous détenons aujourd’hui 2'744’000 actions et 95'286’792 BSA 2019 de la Société qui nous permettent de souscrire à plus de 190 000 000 d’actions à 0,05€, ce qui représenterait une augmentation de capital potentielle de 9 500 000 €

Nous sommes en effet convaincus que la Société et son actif immobilier unique, la société PAMIER, qui possède le Centre d’Affaires Paris Nord, ont un potentiel considérable en tant que projet résidentiel du Grand Paris, notamment grâce aux besoins à venir en logements aux alentours, au nouveau PLU de Blanc Mesnil, à la proximité de la nouvelle gare du Grand Paris à 800 mètres de notre actif et à la TVA réduite à 5,5% sur la zone ANRU.

Le nouveau PLU confirme le potentiel du site pour réaliser jusqu’à 87 500 m² essentiellement d’appartements, qui se vendent dans cette zone à un prix de 3500€ TTC par m². Cela représenterait environ 300 Mln€ de CA de promotion résidentielle et, à un coût d’aménagement et de promotion inférieur à 2000€ par m² tout compris, nous calculons que l’actif immobilier pourrait être acquis par un ou des promoteurs à un prix d’au moins 40 Mln€ soit environ 450€ du m² constructible, ce qui laisse une marge confortable au promoteur, à même de couvrir les différents coûts et risques liés aux processus d’aménagement et de promotion (risque temps, surface, etc). D’un autre point de vue, en termes de surfaces existantes, ce prix de 40 M€ revient à valoriser les 53 000m² de bureaux actuels à environ 750€/m², ce qui nous semble également un prix raisonnable.

Vous n’ignorez pas, Monsieur le Président,  que ce prix de 40 mln € représente la fourchette basse de différents scenarios d’évaluation établis à notre demande par un cabinet d’évaluation indépendant en 2016.  Ce prix de vente de 40 M€ correspondrait à un Actif Net Réévalué (ANR) par action hors BSA qui se situerait entre 0.07 et 0.08€ (1).

Aux termes de l’Assemblée Générale des actionnaires de la Société (AG) en date du 20 juillet 2017, le vote de la 12e résolution, auquel nous nous sommes opposés, a validé la cession par la Société de son actif unique, au travers de la vente de son seul actif, sa filiale PAMIER qui détient l’immobilier.             

Malgré le caractère essentiel de cette décision, vous n’avez communiqué aucune information précise sur ce projet de cession avant ou pendant l’AG. En particulier, vous indiquez que la cession, négociée en gré à gré, aurait lieu contre paiement d’un prix de 1€ pour les parts sociales de PAMIER ainsi que le rachat du compte courant détenu par la Société dans les livres de PAMIER, soit 30'437 K€ dans les comptes sociaux de Foncière Paris Nord SA au 31 décembre 2016. Nous comprenons ainsi que la cession des parts sociales et du compte courant permettrait à la Société de récupérer un montant total d’environ 30.5 M€ avant paiement des dettes (2).

Ainsi que mentionné ci-dessus, eu égard au potentiel de valorisation du site (et malgré les coûts afférents comme la démolition), nous considérons que ce prix ne peut qu’être amélioré et, comme la décision a été prise de céder l’actif unique de la Société, nous vous demandons que cette cession n’ait pas lieu en vente directe mais dans le cadre d’un processus de vente confié à l’un des principaux agents de la place comme il est usuel en la matière, sous forme d’appel d’offre. La dynamique du Grand Paris et celle des JO va accélérer son attrait pour les professionnels de l’immobilier qui savent qu’un projet de cette taille est rare. Il faut donc réaliser cet appel d’offre et vendre au plus offrant dans une procédure transparente.

 (1) Sur la base d’un capital total réparti en 232'244’418 actions (nombre d’actions actuelles + toutes les ORA converties), selon la situation des comptes de  Foncière Paris Nord SA et de Pamier SARL au 31.12.2016, et en tenant compte de des coûts de démolition des immeubles existants.

(2) Exclu le complément de prix calculé en fonction de la réduction de la dette fiscale susceptible d’être accordée à Pamier, action par nature incertain

En cas de vente, nous vous interrogeons également sur la manière dont vous comptez traiter les minoritaires. Il est important d’annoncer quelle sera votre stratégie post vente de PAMIER, alors que la Société n’aura plus aucun actif : comptez-vous racheter les minoritaires ? Dans le cas contraire, quelle stratégie de croissance ? La validerez-vous en AG ? Quel sera le sort des instruments financiers émis par la Société, et notamment les BSA dont vous (en tant que FIPP) avez refusé en AG la négociabilité et êtes, après nous, le plus gros porteur ? Est-ce que FIPP va réinvestir dans FPN ou se faire rembourser son compte courant ? 

Dans l’hypothèse où il serait procédé à une vente de FPN ou de ses actifs, il nous parait impératif de suivre un modèle transparent d’appel d’offre avec un intermédiaire immobilier reconnu et désintéressement des minoritaires (distribution, rachat d’actions, offre publique de retrait…).

Dans le cas contraire, il nous semble essentiel de prendre des décisions drastiques visant à optimiser la valeur de la Société. Les mesures suivantes pourraient être étudiées par le Conseil d’Administration : 

1) Retirer la société de la cote en proposant une offre publique de retrait (OPR), ou la fusionner avec l’actionnaire de contrôle, 2) Changer le management mis en place par FIPP en nommant des spécialistes de l’aménagement et la promotion immobilière plutôt que des cadres de foncière, 3) Communiquer clairement sur la stratégie, les partenariats, la valorisation et confier un contrat de liquidité et la rédaction d’une analyse indépendante à un prestataire de services d’investissement afin d’offrir une meilleure appréciation du titre. 

Dans tous les cas, le manque d’information quant à la stratégie retenue empêche le marché de valoriser correctement le titre de la Société, et c’est pourquoi nous vous demandons de préciser, sans délai, vos intentions à cet égard.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos meilleurs encouragements.

Pour la société Ott Partners Limited,

Jean-François OTT           Nicolas TOMMASINI

Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 18:26

Mnémo : MLERO

Dernier cours : 0,45 €

Capitalisation boursière : 1,46 M €

http://www.elcorp.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont à 1,50 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,97.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

 

Voici quelques informations recueillies lors de l'AG du 4 mai 2017.

CA 2016 = 1,53 M€ contre 1,75 M€ en 2015

RN 2016 = 23 K€ contre 35 K€

Ces chiffres sont à prendre avec prudence puisqu'Euroland a réalisé 9 opérations sur 2016 alors que la facturation d'une 10ème, représentant 1/4 du CA, n'a été faite qu'en janvier 2017.

Le CA récurrent est de 650 K € grâce à l'activité de conseil auprès de 38 sociétés clientes.

13,5% du capital, anciennement détenu par ODDO, racheté à 0,30 € / action (140 K €).

- cela conduira à une annulation de 10% du capital

- il restera 5,18% du capital en auto-détention

Cela conduira à un accroissement mathématique de bénéfice/action et du dividende/action.

Une réduction permanente des charges est réalisée :

- déménagement des locaux en janvier 2017 en passant du 6ème au 8ème étage du 17 av Georges V avec à la clé une réduction de loyer de 40%

- départ de Mr Cyril TEMIN, l'un des fondateurs, en décembre 2016 : économie salariale de 120 K €

Une nouvelle recrue était prévue pour mars 2017 maintenant l'effectif à 8 salariés

Les dettes de la société se monte à 16 K€ inchangées.

La trésorerie était de 700 K€ fin 2016.

Elle permet d'amortir les dépenses régulières par rapport aux entrées aléatoires des affaires clients. La société ne souhaite pas descendre en dessous de 600 K€ de liquidité par raison de sécurité.

Le report à nouveau est de 428 K €.

Le bilan de la société est donc sain mais manque de CA.

2017, à la vue des opérations réalisées lors des 7 premiers mois, se présente bien. Le CA et le résultat seront gonflés du report de facturation "AUSY" inscrit en janvier 2017.

Je pense qu'un dividende devrait être versé au titre de l'exercice 2017. Acompte à l'automne ?

Le montant des dividendes versé, en 2013, se montait à 304 K € conduisant à un dividende/action de 0,09 €. Il avait été prélevé sur le poste "report à nouveau" et versé le 11 septembre 2014.

Il y a 3 242 954  actions.

Marc Fiorentino souhaiterait qu'Euroland devienne un société de rendement avec un dividende régulier.

La société n'a pas de projet particulier d'augmentation de capital. Comme pour beaucoup de sociétés, les résolutions prévoyant des AK sont formelles et ne sont votées qu'au cas où .....

Toutes les résolutions, présentées à l'AG, ont été votées à l'unanimité.

Marc Fiorentino est disponible pour répondre aux questions des actionnaires. Je recommande fortement à ces derniers de mettre leurs actions au "nominatif administré". (Les titres détenus par l'investisseur sont  inscrits auprès de la société émettrice mais la gestion de ces titres est confiée à votre intermédiaire comme pour les titres au porteur). Ainsi vous recevrez les documents émis par la société : convocation, texte des résolutions, rapport de gestion.

Avoir des titres "au porteur" de cette société ne présente aucun intérêt puisqu'aucune information n'est publiée !

Repost 0
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 10:54

Mnémo : MLGES

Dernier cours : 3,09 €

Capitalisation boursière : 3,16 M €

Introduction le 4 septembre 2009 au prix de 16,28 €

http://www.greenenergy4seasons.be/

Les capitaux propres au 31 janvier 2017 sont de 13,67 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,23.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

En dépit d'un marché devenu compliqué en Belgique et d'une baisse importante du CA, GE4S a su préserver les fondamentaux de son bilan, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

 

en M €

2010 / 2011

2011 / 2012

2012 / 2013

2013 / 2014

2014 / 2015

2015 / 2016

2016 / 2017

Capitaux propres

6,4

8,2

11,19

12,89

13,16

13,34

13,67

CA

21,39

26,18

33,23

24,48

6,56

3,72

5,08

RN

2,85

0,85

2,75

1,5

0,12

0,18

0,32

 

Exercice du 1er février 2016 au 31 janvier 2017

Contexte (extrait du rapport de gestion)

"Nous avons connu cette année une reprise du marché des installations photovoltaïque aussi bien du marché des particuliers que du marché des professionnels même s'il reste fragile.

La hausse du CA s'explique notamment par le marché Test Achat (Achat groupé) que nous avons remporté fin 2015. Ce marché concerne exclusivement des installations pour les particuliers. Nous avons aussi progressé sur le marché des installations professionnelles. nous nous efforçons de développer ce secteur d'activité à fort potentiel.

Les frais de personnel sont de 1,01 M€ contre 0,74 M€ l'année précédente soit une ausse de 36,13 % s'expliquant par l'embauche de nouveaux commerciaux et ouvriers.

Les frais généraux sont maîtrisés et en légère diminution -2,72 %.

Le taux d'endettement net de la société passe de 79,20 % à 60,53 % soit une diminution de l'endettement de 18,67 %.

Le résultat d'exploitation représente 4,19 % du CA à 0,37 M€ contre 0,39 M€ l'année précédente.

Green Energy 4 Seasons dispose de 13,67 M€ de capitaux propres contre 13,34 M€ l'année précédente.

La trésorerie nette à la clôture s'élève à 0,76 M€ et est consacrée au maintien de l'activité."

Perspectives

"Les perspectives de développement sont essentiellement basées sur le marché des installations pour les professionnels. Nous nous efforçons de développer et de centrer nos forces sur ce secteur d'activité en priorité"

 

Les chiffres :

Green Energy 4 Seasons enregistre pour l'année 2016 / 2017 une hausse de son chiffre d'affaires qui s'établit à 5,08 M € contre 3,72 M €.

Les frais de personnels sont de 1,01 M € contre 0,74 M € l'année précédente en raison de nouvelles embauches.

Les frais généraux sont en diminution de 2,72 %.

Le taux d'endettement net de la société passe de 79,20 % à 60,53.

Les charges non décaissées sont en augmentation, principalement avec l'amortissement des installations exploitées sur le long terme et générant des revenus récurrents, installations réalisées sur cet exercice fiscal.

Le résultat d'exploitation est en très légère baisse et représente 4,19 % du CA à 0,37 M € contre 0,39 M € l'année précédente.

Green Energy 4 Seasons dispose de 13,345 M € de capitaux propres contre 13,164 M € l'année précédente.

La trésorerie nette à la clôture s'élève à 0,76 M € et est consacrée au maintien de GE4S

Je rajouterai que le bénéfice net se monte à 327,07 K € (soit 0,27 € / act) contre 184,26 K €.

Le report à nouveau est positif de 8,01 M € (soit 6,78 € par action et plus de 2 fois la capitalisation boursière !)

Personnels : 15 personnes.

Il y a 1 183 044 actions

Pour l'actionnaire le cours de bourse est ridiculement bas en raison de l'absence de transactions. Beaucoup d'actionnaires pensent que la société n'existe plus puisqu'elle ne communique plus.

Sur Boursorama, les chiffres clefs sont absents depuis 2015. Et pourtant je n'ai eu de cesse de demander à la société qu'elle communique même si les circonstances étaient moins favorables.

Mais, est-ce un signe, la société communique à nouveau depuis fin 2016 sur ses succès commerciaux ! (voir rubrique "News" sur le site internet de la société).

Nombres de ses concurrents ont disparu et le photovoltaïque devient de plus en plus compétitif. L'entreprise est restructurée.

On remarquera aussi que les capitaux propres ont augmenté d'année en année !

Fin 2016, un rapport de la Bloomberg New Energy Finance a révélé que l’énergie solaire est désormais la moins chère en matière de prix. De quoi donner envie de se mettre à cette énergie renouvelable.

Peut être que les investisseurs vont redécouvrir les quelques sociétés, du secteur, qui existent encore ?

Repost 0
Published by Bernard - dans GREEN ENERGY
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 16:13

Dernier cours : 0,05 €

Mnémo : FPN (ex ADT)

Capitalisation boursière : 1,90 M €

http://www.fonciere-parisnord.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont de 1,40 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 1,35.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Comptes 2016

Le chiffre d’affaires annuel global s’est élevé à 1 181 K€ HT (dont loyers 496 K€ et charges locatives refacturées 685 K€) en 2016 contre 1 231 K€ HT (dont loyers 556 K€ et charges locatives refacturées 675 K€) en 2015.

Le résultat de l’exercice est une perte de 2 583K€ comparé à un bénéfice de 601 K€ lors de l’exercice 2015.

Le solde du poste "report à nouveau" est débiteur de 8 220 951,19 €

Les comptes 2016 ont en eux mêmes peu d'importance.

Ils sont très proches de ceux de 2015 car il se passe très peu de choses au niveau de l'occupation des bâtiments. Si ce n'est que les locataires ont été concentrés dans un seul bâtiment Ampère. Le Continental est vide.

Afin de préparer au mieux le site dans le cadre du nouveau PLU, aucun des baux n’est renouvelé et aucune prise à bail n’est contractée depuis mi-décembre 2016.

Le taux de vacances restera supérieur à 80%.

Les dettes

La dette financière se monte à 8,49 M€ principalement envers le Crédit Foncier, la BNP (ex Sade) et FIPP (1,96 M €).

Des remboursements à hauteur de 1,6 M€ au total sont prévus sur la période de juin 2017 à juin 2018. Ils seront assurés par FIPP comme l'a été celui de la mi 2016.

Les taxes foncières et les taxes sur les bureaux restant donc dues à ce jour s’élèvent à 4,5 M€, hors majorations, pour les années 2012 à 2016.

Lors du Conseil d’arrêté des comptes 2016 qui s’est tenu le 27 avril 2017, la Société FIPP, a reconduit, par l’intermédiaire de son Président, Richard LONSDALE-HANDS, son engagement en faveur du Groupe FPN à hauteur de 1 850 000 euros, dans la limite des besoins du Groupe (hors apport dans le cadre de l’accord conclu avec le CCSF).

Sur l’année 2016, FIPP a déjà apporté une avance de 759 K€ (hors accord CCSF "Commission départementale des Chefs des Services Financiers" ).

Depuis le début de l’année 2017, FIPP a versé une avance complémentaire de 425 K€.

Sur la base de ces hypothèses, l’équilibre de trésorerie est donc assuré jusqu’au 30 juin 2018.

Evolution du Centre des Affaires de FPN

Le changement de destination du site (de centre d’affaires en quartier résidentiel), est rendu possible par le nouveau PLU

La surface actuelle est de 53 000 m2 en l’état.

La surface constructible n’est pas arrêtée à ce jour et ne peut être estimée de manière suffisamment fiable. Le nouveau PLU permettrait la construction de 87 500 m2 d’habitations et de commerce

La valeur nette du patrimoine s’élève à 18 529 K€, elle est calculée en prenant en compte la surface actuelle de 53 000 m2. C'est donc un minimum.

Le prix de vente du m2 dans le secteur de FPN est de 3 500 € /m2.

Mais il faudra aménager le site et détruire les bâtiments existants avant toute construction. La marge pourrait être de 500 € /m2.

Bien entendu la société est endettée. Mais une grande partie de la dette a été convertie en ORA.

Capital et actionnaires

Au 31 décembre 2016, les 5 principaux actionnaires déclarés :

(le nombre d'actions étaient de 37 960 253)

- Foncière 7 Investissement : 288 955 actions soit 0,76%,

- Paul Wolfenden : 998 355 actions soit 2,63%,

- Advenis : 2 500 000 actions soit 6,59%,

- FIPP : 8 750 000 actions soit 23,05%

- Ott Partners Limited : 10 431 478 actions soit 27,48%

détenaient 60,5 % du capital.

Il reste 166 904 175 ORA non converties pouvant donner droit à 166 904 175 actions ou pouvant être remboursées, à 0,05 € chacune, au terme du contrat fin 2019 soit, au pire, un remboursement de 8,35 M €. Ce remboursement ne serait possible que si la société était vendue entre temps.

Il reste 187 005 861 BSA non exercés pouvant donner droit à 374 011 722 actions moyennant un versement de 18 700 566 €.

La conversion du solde des ORA non encore converties sur la base d’une action à émettre par ORA accroîtrait le nombre d’actions de 166 904 175 actions dont le nombre ressortirait alors à 204 864 428, l’ANR par action dilué de cette émission d’action serait de 0,007 €.

La souscription du solde des BSA non encore exercés, effectué au prix de 0,10 € par BSA, accroîtrait la situation nette de 18 701 K€ pour l’émission de 374 011 722 actions (2 actions créées par BSA) soit un ANR dilué par action après ORA et BSA de :

Actif Net Réévalué 20 108 K€

Nombre d’actions après conversion des ORA et exercice des BSA 578.876.150

ANR par actions 0,0347 €

On voit que beaucoup de combinaisons et d'hypothèses sont possibles.

Si FIPP exerçait toutes ses ORA et tous ses BS, elle pourrait monter à 75% du capital !

L'avenir

Le salut de la société, portée à bout de bras par FIPP, ne peut venir que de la vente du site à un  promoteur d'ici le 30 juin 2018.

L'incertitude des élections ayant été levée en mai 2017, le terrain est dégagé.

C'est ce qui explique peut être la poussée de fièvre sur le titre les 18 et 19 mai 2014 : environ 30 M de titres échangés et un cours qui est monté jusqu'à 0,14 € avant de retombé à 0,0,05 €.

Je me souviens d'un Fonds spéculatif luxembourgeois qui avait acheté une grosse ligne il y a 6/7 ans avant de la revendre rapidement. La spéculation guette toujours ce genre de dossier.

En tout cas l'un des principaux intéressé par l'avenir est la société FIPP dont le pdg est le même que celui de FPN : Richard LONSDALE-HANDS.

dernière minute :

Par un communiqué du 19 mai 2017, Euronext à fait savoir que :

6 188 676 ORA avaient été converties en un même nombre d'actions.

L'admission à la côte se fera le 23 mai 2017.

Le nouveau nombre d'actions en circulation passera à : 44 148 579.

Dans le même temps la dette diminuera puisqu'il y aura 6 188 676 ORA en moins.

Pour l'actionnaire c'est donc neutre.

Cette opération est certainement celle d'un détenteur d'ORA qui souhaite monétiser sa ligne (les ORA ne sont remboursables qu'en fin 2019). A partir de demain il pourra inscrire ses 6 188 676 actions nouvelles dans le carnet d'ordre.

Evolution du capital

On sait maintenant qui était concerné par les ventes d'actions le 18 mai 2017.

Au 31 décembre 2016, Ott Partners Limited détenait 10 431 478 actions soit 27,48% du capital.

Ce 18 mai, il a vendu 6 658 229 actions pour ne plus détenir que 3 773 249 actions et 9,94% du capital.

Ensuite il a converti, en actions, 5 838 326 ORA pour finalement détenir 9 611 575 actions soit 19,51% du capital.

Ott Partners Limited détient également 99 169 012 BS pouvant donner lieu à 198 338 024 actions, moyennant un versement de 9,91 M €

Ce 18 mai il y a donc un autre détenteur d'ORA qui a converti 350 000 titres.

Depuis le 18 mai 2017, ce sont 47,4 M de titres qui ont été échangés.

Le nouveau capital se compose de 44,14 M de titres.

S'il y a des vendeurs, il y a aussi un ou des acheteurs !

J'espère que le 21 juin 2017, lors de l'AG, on en saura un peu plus sur ce qui est en train de se passer .....

Encore 24 mai

Dans un communiqué du 24 mai, Euronext annonce un capital de 54 148 579 actions soit 10 M de plus que dans le communiqué du 19 mai.

Sans doute à nouveau la conversion de 10 M d'ORA.

Cela va sans doute encore alimenté la pompe aspirante du nouvel acheteur.

Ce matin, 26 mai à 10h22, ce sont plus d'1M de titres qui ont été acheté à 0,07 €

Repost 0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 10:22

Dernier cours : 18,21 €

Capitalisation boursière : 372,22 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 9,70 le 15 déc 2005, suite à 5 distributions gratuites d’action 1 pour 1 (en juin 2009, 2010, 2013, 2015 et 2016) le cours d'introduction ajusté est de 0,30 €

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont de 37,5 M €. Le « price to book »(ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 9,92.

 

Un problème d'ordinateur, de smartphone, de TV/multimédia ou de tout autre objet connecté ?

Faites appel à Smartfix 30 pour trouver un technicien près de chez vous.

https://www.smartfix30.fr/

Faites appel à l'un des "1 000" smartfixers répartis sur toute la France.

https://www.smartfix30.fr/trouver-technicien/

- prise de rendez-vous immédiate par l'application : 3s

-mise en relation avec un expert par téléphone : 30s

- un expert se déplace à domicile et peut être localisé jusqu'à son arrivée : 30mn

C'est une application "style UBER".

Smartfix est une société hollandaise rachetée par Solutions 30 en 2009.

Repost 0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 19:54

Dernier cours : 18,21 €

Capitalisation boursière : 372,22 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 9,70 le 15 déc 2005, suite à 5 distributions gratuites d’action 1 pour 1 (en juin 2009, 2010, 2013, 2015 et 2016) le cours d'introduction ajusté est de 0,30 €

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 sont de 37,5 M €. Le « price to book »(ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 9,92.

En dessous de 1, c’est considéré comme faible. Plus de 4 c’est le signe d’une société de croissance et en bonne santé.

Ce CA du T1 confirme l'objectif de la société d'une très grosse année 2017.

2015

2016

2017

T1

T2

T3

T4

T1

T2

T3

T4

T1

T2

T3

T4

29,5

30,8

30,8

34

36

50,3

48,4

57

56,1

 

 

 

 

En route pour les 500 M € dans 3 à 5 ans, objectif affirmé du Directoire

 

Croissance de 55,8% du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2017

communiqué du 26 avril 2017

SOLUTIONS 30, leader européen des Solutions pour les Nouvelles Technologies, publie ce jour son chiffre d’affaires non audité pour le 1er trimestre de l’exercice 2017.

 

CA T1

en millions € (chiffres non audités)

2017

2016

variation

Total

56,1

36

55,80%

dont France

35,5

24,7

43,70%

dont international

20,6

11,3

82,30%

Au 1er trimestre 2017, SOLUTIONS 30 enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 56,1 M€, en progression de 55,8% par rapport à la même période de 2016.

En France, la croissance, essentiellement organique, de 43,7% du chiffre d’affaires s’appuie sur la poursuite du déploiement de la fibre optique et des compteurs intelligents Linky, dont les installations débutaient au 1er trimestre 2016 et qui ont désormais atteint leur rythme de croisière.

A l’international, où le Groupe a réalisé 37% de son activité, contre 31% pour l’exercice 2016, le chiffre d’affaires progresse de 82,3%, grâce à l’intégration d’Autronic en Espagne (mars 2016), de JFS en Belgique (mai 2016) et d’ABM en Allemagne (novembre 2016).

La croissance soutenue de l’activité en ce début d’exercice conforte le Groupe dans ses objectifs de croissance rentable à deux chiffres pour 2017.

Prochains rendez-vous :

25 juillet 2017 Chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2017

26 septembre 2017 Résultats semestriels 2017

8 novembre 2017 Chiffre d’affaires du 3ème 2017

23 janvier 2018 Chiffre d’affaires 2017

Ces publications auront lieu après la clôture des marchés Alternext et XETRA, soit à 20h.

A propos de Solutions 30

Le groupe Solutions 30 est le leader européen des Solutions pour les Nouvelles Technologies. Sa mission est de rendre accessibles à tous, particuliers et entreprises, les mutations technologiques qui transforment notre vie quotidienne : hier l’informatique et Internet, aujourd’hui le numérique, demain les technologies qui rendront le monde toujours plus interconnecté en temps réel. Fort de plus de 10 millions d’interventions réalisées depuis sa création et organisé autour d’un réseau de 3700 techniciens de proximité, Solutions 30 couvre actuellement la totalité de la France, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et l’Espagne.

Le capital de de SOLUTIONS 30 S.E. est composé de 20 440 516 actions, identique au nombre de droits de vote théoriques et exerçables.

Solutions 30 S.E. est une société cotée sur Alternext - ISIN FR0013188844 – code ALS30, éligible au PEA-PME ainsi qu’à la Bourse de Francfort sur le système de cotation électronique XETRA (ISIN FR0013188844 – code 30L2)

Repost 0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 19:14

Dernier cours : 18,21 €

Capitalisation boursière : 372,22 M €

http://www.solutions30.com/

Introduction à 9,70  le 15 déc 2005, suite à 5 distributions gratuites d’action 1 pour 1 (en juin 2009, 2010, 2013, 2015 et 2016) le cours d'introduction ajusté est de 0,30 €

Voici un CR de la réunion investisseurs du 27 avril 2017.

Par rapport au tableau du communiqué officiel, j'ai ajouté les années 2012 à 2014 afin de souligner les progrès accomplis en 5 ans.

Millions EUR

2016

2015

2014

2013

2012

Variation 16/15

Chiffre d'affaires

191,8

125,3

111,7

94,2

77,1

53%

Excédent brut d'exploitation (1) (EBITDA)

17,3

11

10

6,5

 

57%

Résultat d'exploitation (2) (EBIT)

14,1

9,3

8,7

5,8

4,1

53%

Résultat courant avant impôts (3)

10,8

7,2

7,8

5,7

4,1

50%

Résultat net des sociétés intégrées (3)

9,5

7,3

5,3

3,2

2,1

31%

Résultat net (part du groupe)

8,3

6,1

4

2,1

1,3

37%

Données de bilan (au 31 décembre)

 

 

 

 

 

 

Capitaux propres

37,5

26,7

19

15

12,7

 

Dette nette

20,6

11,2

4

-0,3

5,9

 

Solutions 30 est une société à "directoire".

Elle dispose de 3 700 collaborateurs dont environ 1 000 sous traitants

C'est aussi > 15 000 interventions / jour

C'est le plus gros acteur européen avec une présence en France, en Italie, en Allemagne, au Bénélux et en Espagne et peut être en Pologne en 2018 avec Orange qui est le plus gros opérateur dans ce pays.

Une nouvelle tranche de compteurs Linky est en cours d'attribution (mai 2017). Au global Solutions 30 pense obtenir 15 à 20% du marché français.

En France une 1ère commande de 5,3 M de compteurs Gazpar a été attribuée dont 6% pour Solutions 30. Le démarrage est prévu fin 2017.

De grosses perspectives attendues en Italie :

- projet de déploiement FTTH lancé, budget 20 Md€. Appel d'offre attendu S2 2017

- 1ère commande de 1,8 M de compteurs à gaz dont 16% pour Solutions 30. Déploiement sur 3 ans à compter de mai 2017

Le coût moyen de la dette contractée en 2016 a été de 1,5%.

La société prévoit des acquisitions importantes en Allemagne, en Italie et en France.

Sauf imprévu, au mois de mai sera annoncé l'acquisition de l'activité service de Fujitsu : 12 M € de CA et 100 personnes

Pour ce faire elle a négocié une ligne de crédit de 35 M € sur 6 ans au taux de 1,25%

Elle a renégocié sa dette existante :

- moyen  et long terme : 30 M € sur 6 ans au taux de 1,25%

- court terme (découvert) : 10 M € sur 5 ans au taux de 1,15%

Tout cela constitue une "puissance de feu importante" obtenue à un taux très bas ce qui montre bien la confiance des banques.

En effet la société prévoit un CA de 500 M € d'ici 3 à 5 ans

D'ici la fin de l'année, la cotation de l'action devrait rejoindre un marché réglementé avec des comptes aux normes IFRS. Cela attirera certainement de nouveaux Fonds non autorisés à investir sur Alternext. Ce transfert se fera sans AK donc sans dilution pour l'actionnaire comme cela a toujours été le cas !

Repost 0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 18:50

Résultats 2016 : solide performance financière

Perspectives 2017 : une dynamique de croissance rentable à deux chiffres

communiqué du 26 avril 2017

Le Conseil de surveillance de SOLUTIONS 30, leader européen des Solutions pour les Nouvelles Technologies, réuni sous la présidence de Jean-Marie Descarpentries, a examiné et approuvé les comptes consolidés de l’exercice 2016, clos au 31 décembre, arrêtés par le Directoire (les procédures d’audit sont en cours à la date de publication).

Millions EUR

2016

2015

Variation 16/15

Chiffre d'affaires

191,8

125,3

53%

Excédent brut d'exploitation (1) (EBITDA)

17,3

11

57%

en % du CA

9,0%

8,8%

 

Résultat d'exploitation (2) (EBIT)

14,1

9,3

53%

en % du CA

7,3%

7,3%

 

Résultat courant avant impôts (3)

10,8

7,2

50%

en % du CA

5,6%

5,7%

 

Résultat net des sociétés intégrées (3)

9,5

7,3

31%

en % du CA

4,9%

5,8%

 

Résultat net (part du groupe)

8,3

6,1

37%

en % du CA

4,3%

4,8%

 

Données de bilan (au 31 décembre)

 

 

 

Capitaux propres

37,5

26,7

 

Dette nette

20,6

11,2

 

Interest Coverage Ratio (4)

11,7x

28x

 

(1) Résultat d’exploitation des opérations récurrentes(*) avant dotations nettes de reprises aux amortissements et aux provisions

(2) Résultat d’exploitation des opérations récurrentes(*) avant amortissement des actifs incorporels, dont les relations clientèle.

(3) Avant amortissements des écarts d’acquisition

(4) EBIT sur Frais financiers nets - Le taux de couverture des frais financiers nets par l’EBIT

(*) Sont considérées opérations non récurrentes : les produits et charges présentant les caractéristiques d’être significatifs de par leur montant, inhabituels de par leur nature et peu fréquents. Notamment les coûts de restructuration résultant d’acquisitions et intégrations de sociétés.

Gianbeppi Fortis, président du Directoire, a déclaré : « La solidité de nos résultats 2016 résulte de la bonne exécution de notre modèle d’entreprise qui conjugue efficacité opérationnelle et discipline financière. A l’issue de cet exercice, nous disposons d’atouts encore renforcés pour saisir les opportunités de croissance de nos marchés et continuer de jouer un rôle actif dans la consolidation de notre secteur en Europe. En 2017, dans un environnement toujours très porteur, nous poursuivrons notre stratégie de croissance rentable et anticipons une nouvelle hausse à deux chiffres de notre activité. »

Karim Rachedi, Directeur Général de Solutions 30, ajoute : « Outre l’excellente dynamique de nos activités en France, l’année est marquée par l’intégration réussie de nos acquisitions stratégiques, notamment en Belgique et en Allemagne où le Groupe bénéficie désormais d’une solide base de développement. »

Hausse de 53% du chiffre d’affaires : croissance organique en France et acquisitions stratégiques à l’international

En 2016, SOLUTIONS 30 enregistre un chiffre d’affaires de 191,8 M€ en hausse de 53%. Environ deux tiers de cette croissance est organique. L’activité réalisée à l’international (Italie, Benelux, Allemagne et Espagne) a progressé de 58,9 % et représente 32% de l’ensemble (29 % en 2015).

En France, la croissance est portée par l’activité « fibre optique » dans le cadre du déploiement des infrastructures internet très haut débit et par l’installation des compteurs intelligents Linky. A l’international, le chiffre d’affaires bénéficie de l’intégration des sociétés espagnoles, Rexion (novembre 2015) et Autronic (mars 2016), de la société belge JFS (mai 2016) et de la société allemande ABM (novembre 2016).

Croissance de 57% de l’EBITDA ajusté et de 53% de l’EBIT ajusté

L’EBITDA ajusté atteint 17,3 M€, en croissance de 57%, soit, en valeur relative, 9,0% du chiffre d’affaires, en hausse par rapport à 8,8% pour l’exercice 2015. L’EBIT ajusté s’établit à 14,1 M€, en hausse de 53%, et représente 7,3% du chiffre d’affaires.

Dans un contexte de croissance organique forte et de reprise des acquisitions, le résultat financier s’établit à (1,2) M€ contre (0,2) M€ un an plus tôt. En 2015, le résultat financier intégrait une plusvalue de 0,3 M€ réalisée sur vente de VMP. La charge d’impôt s’élève à 1,3 M€, soit 12% du résultat net avant impôts, contre un produit de 0,1 M€ en 2015 qui s’expliquait par l’activation d’impôts différés. L’amortissement des écarts d’acquisition s’élève à (1,5) M€ en 2016 contre (1,2) M€ en 2015. L’impact net des éléments non récurrents et des écarts d’acquisition négatifs s’élève à 0,3 M€ en 2016 contre (0,6) M€ en 2015.

Le résultat net des sociétés intégrées est de 9,5 M€, en hausse de 31%.

Le résultat net (part du groupe) atteint 8,3 M€ contre 6,1 M€ un an plus tôt.

Une structure financière solide

Au 31 décembre 2016, les capitaux propres du groupe s’élèvent à 37,5 M€ contre 26,7 M€ à fin 2015 et la dette nette atteint 20,6 M€ contre 11,2 M€ un an plus tôt.

Avec un gearing (dette nette sur fonds propres) de 55 %, et un taux de couverture des frais financiers nets par l’EBIT de 11,7x, le Groupe dispose de la flexibilité et des marges de manœuvre nécessaires à la poursuite de sa stratégie de croissance externe en France et en Europe, dans de bonnes conditions.

2017 : poursuite de la stratégie de croissance rentable

En 2017, la croissance continuera d’être portée par les activités Fibre Optique et Linky, tandis que les contrats relatifs à l’installation des compteurs « gaz intelligents » en France et en Italie devraient démarrer progressivement au fil de l’année. Ainsi, SOLUTIONS 30 confirme la perspective d’une dynamique de croissance rentable à deux chiffres.

En outre, le Groupe entend continuer de renforcer son leadership européen et reste très attentif aux opportunités de croissance externe qui se présenteront, en particulier en Allemagne, en France et en Italie.

Repost 0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 10:47

Mnémo : AURE

Dernier cours : 6,20 €

Capitalisation boursière : 72,49 M €

http://www.aurea-france.com/

Les capitaux propres au 31 décembre 2016 étaient de 73,4 M €. Le « price to book » (ratio capitalisation boursière / capitaux propres), notion très utilisée par les professionnels de la finance, est ainsi de 0,98. En dessous de 1, c’est considéré comme faible surtout pour une société de croissance et en bonne santé.

 

9 tonnes de poudre de déchets mercuriel dont on ne sait pas quoi faire, stockées dans l'usine Artémise près de Troyes.

Voir le reportage de FR5 "Le côté obscur de l'ampoule" :

https://www.youtube.com/watch?v=YDODKrej3gU

en particulier à partir de la 25ème minute.

Et c'est là qu'intervient AUREA avec sa nouvelle usine de recyclage du mercure : META  régénération.

Cette usine qui fonctionne depuis le mois de février a une autorisation de traitement annuel de 7 000 tonnes. Elle a une capacité de stockage de 1 000 tonnes.

L'usine de recyclage mercuriel "Hg industries", reprise par AUREA le 19 mars 2014, n'a jamais pu fonctionner faute d'autorisation de la région de la Sarthe !

Elle a donc été fermée et ses équipements transférés à META.

Ce qui est très intéressant pour AUREA, c'est que l'état a sorti un décret ministériel obligeant le traitement des déchets mercuriel en ..... France !

Il est prévu un CA de 6 à 7 M€ (au minimum) cette année avec une confortable marge.

 

Redéploiement du secteur décontamination mercurielle

communiqué du 21 mars 2017

AUREA a pris le contrôle de la société META REGENERATION spécialisée dans le traitement des déchets mercuriels.

La société possède une autorisation de 7 000 tonnes annuelles et exploite sur son site la machine UDT précédemment mise en service par HG INDUSTRIES arrêtée ce jour.

Cette installation (la plus importante de France) offre la possibilité de satisfaire les grands donneurs d’ordre européens.

Repost 0
Published by Bernard - dans AUREA
commenter cet article

Présentation

  • : FINANCES pour TOUS
  • FINANCES pour TOUS
  • : Analyses personnelles, en particulier sur les actions des petites sociétés, la fiscalité et les énergies nouvelles
  • Contact

Profil

  • Bernard
  • Je m'intéresse à l'économie, aux entreprises en particulier aux petites, à l'astronautique, aux nouvelles énergies .... En un mot je suis curieux de la vie.

Recherche